Mon AlloCiné
La Bête aveugle
note moyenne
3,5
84 notes dont 23 critiques
13% (3 critiques)
22% (5 critiques)
13% (3 critiques)
35% (8 critiques)
17% (4 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur La Bête aveugle ?

23 critiques spectateurs

landofshit0

Suivre son activité 134 abonnés Lire ses 1 741 critiques

4,5
Publiée le 28/05/2013
La bête aveugle débute comme pas mal de films,avec l’élèvement et la séquestration d'une jeune femme par un homme fantasmant sur elle. Les images de la découverte du lieu de séquestration sont magnifiques et intrigantes. Puis le tour du lieu fait le film s'effondre lentement dans un rapport longuet entre,la femme et son geôlier. Les relations entre les personnages sont trop étendues mais en même temps nécessaire pour la seconde partie. Celle-ci va pendre une toute autre tournure,la fin du métrage emmène ces personnages dans une folie jusqu'au-boutiste formidablement accentuée par Yasuzo Masumura.
btravis1

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 543 critiques

1,0
Publiée le 19/08/2005
Une grosse déception! Le scénario est novateur, le décor de l'atelier hallucinant, la plastique de l'actrice irréprochable, mais on ne ressent pas l'érotisme de l'oeuvre. La crédibilité du film est également mise à rude épreuve, une fois l'aveugle se déplace comme un félin, une autre fois il avance à taton. La victime aurait pu s'enfuir 10 fois, mais non. Même la fin, très intéressante, souffre de nombreuses critiques : trop de lumière (pourquoi des aveugles ont-ils besoin de tant de lumière pour se déplacer?), mais le comble reste le fait que des aveugles qui recherchent le désir tactile absolu, dans un atelier retiré, seuls, gardent leurs sous-vêtements. Les scénes de fabrication de la statue parfaite et la scène finale valent malgré tout le détour.
Plume231

Suivre son activité 533 abonnés Lire ses 4 609 critiques

2,0
Publiée le 30/12/2015
On ne sait pas comment réagir devant cette oeuvre complètement atypique qui mixe le brillant "L'Obsédé" de William Wyler avec du complexe d'Oedipe, du Pygmalion et du Galatée, une réflexion du genre "l'art est plus important que la vie", du Marquis de Sade, du Eros et du Thanatos, beaucoup d'Eros et de Thanatos, le tout additionné à des décors qui va ne faire que renforcer l'étrangeté du truc et la beauté fascinante de l'actrice Mako Midori. Et c'est cette ignorance qui rend la première heure de ce film captivante. On en oublie même que le scénario n'est absolument pas crédible, spoiler: notamment parce que la captive aurait pu s'échapper un milliard de fois. Mais après, l'ensemble déçoit. L'ensemble déçoit car à partir du moment où Eros et Thanatos se rencontrent les défauts du machin nous frappent en plein visage. On ne peut plus se cacher que le scénario n'est absolument pas crédible, et puis surtout l'absence de véritable psychologie se fait sentir. On passe abruptement d'une situation psychologique à une autre, on est à mille lieues par exemple de la subtilité psychologique d'un "Empire des sens" où là aussi Eros et Thanatos font acte de présence. Le grotesque le plus gênant nous devient évident. Il y a pas à dire Eros et Thanatos peuvent faire du dégât.
Backpacker

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 806 critiques

2,5
Publiée le 30/04/2007
Novateur pour l'époque, ce film a malheureusement mal vieilli... Et puis quelle exaspération avec cette voix-off redondante nous cassant presque les oreilles!... Ceux qui espèrent retrouver dans "La bête aveugle" toute la force et l'odeur de soufre qu'ils ont pu percevoir dans "L'Empire des sens" seront déçus...
AMCHI

Suivre son activité 189 abonnés Lire ses 5 572 critiques

2,5
Publiée le 02/05/2007
Un film à l'atmosphère étrange et assez envoûtante mais c'est surtout sa 1ère partie qui est réussie, dommage que le réalisateur n'est pas assez insisté sur l'aspect thriller de l'histoire ; la 2nde partie vire vers le morbide mais le final a vieilli de nos jours et peine à réellement nous révulser. La Bête aveugle est intéressant à voir, le meilleur moment du film reste sans doute la découverte du hangar ou sera séquestré l'héroïne. La musique est jolie.
gimliamideselfes

Suivre son activité 841 abonnés Lire ses 3 670 critiques

4,0
Publiée le 09/03/2014
J'avais entendu beaucoup de bien de ce film, personne ne tarissait d'éloge à son sujet et je m'attendais donc à un grand film très érotique (autrement dit avec beaucoup de nu), il a fallu faire le deuil de mes attentes car ce n'est pas forcément ce qui est proposé ici. On a ici comme le nom du film l'indique une réécriture du conte-type de la Belle et de la Bête, bon jusqu'ici rien d'extraordinaire, mais ça le devient au fur et à mesure de par la passion charnelle qui n'aura jamais été aussi forte que dans ce film. Mais commençons par le commencement. Le film possède pour moi trois séquences majeures plus réussies que le reste que je trouve vraiment en-dessous. On a cette séquence magnifique au début avec la voix off et les photos prises du personnage/actrice nue dans diverses positions plutôt engageantes. C'est vraiment très beau, tout de suite ça marque le spectateur. On n'est pas face à n'importe quelle scène d'intro. La seconde scène qui marque forcément, c'est l'arrivée dans l’entrepôt. Ce jeu qui sert à présenter cet univers dans lequel se déroulera le reste du film, et quel décor grandiose ! Que pourrait-on rêver de mieux ? (on me glisse le mot vagin à l'oreille, c'est vrai que ça manque). Et la troisième scène marquante c'est forcément les 10 dernières minutes (environ) qui sont dotées d'une telle tension, réellement malsaines, réellement dérangeantes parce que l'on ne sait pas si ce que l'on ressent est "acceptable". Je veux dire que le film va vraiment loin dans cette recherche du plaisir qui est forcément quelque chose d'excitant et du coup trouver cette scène érotique (elle l'est vraiment je pense) ça chamboule toute notre perception de ce c'est que le désir charnel, le plaisir et de ce qui est moralement acceptable. Il y a vraiment tout ça dans le film. Du coup rien que pour ça c'est un bon film, voir un très bon film. Cependant, car il y a un cependant, je ne trouve pas le reste du film si palpitant que ça, en fait on une sorte de délire freudien pas forcément palpitant, autant revoir psychose qui dure quand même une bonne demi-heure, ça se court après, disons que c'est très répétitif pour justement arriver là où ça veut en arriver, c'est-à-dire à ce final qui est juste exceptionnel. Le plus gros défaut du film est du coup d'être inégal, d'avoir d'un côté des trucs géniaux et de l'autre des choses plus banales. On aurait pu trouver un autre traitement, faire plus d'ellipses, je ne sais pas. Après ces scènes ne sont pas mauvaises, ce n'est pas ce que je veux bien, elles sont correctes, mais comparé au reste, aux trois séquences que j'ai cité, ça fait un peu tâche on va dire, disons qu'elles sont moins originales et inattendues. En tous cas on a un sacré final, quelle intensité ! Diable ! Et avec les quelques minutes de recul (j'suis trop un moine bouddhiste) que j'ai sur le film, je pense que je vais laisser le final l'emporter sur mon avis général du film. Un sacré truc ! Et pour réussir à me déranger, il faut y aller.
coperhead

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 291 critiques

3,5
Publiée le 30/09/2018
Film oppressant ou il est question de la pratique de la sculpture au touché par un aveugle. Quelques moments forts comme les premières photos érotiques du modèle ainsi que le décor de l’atelier composé d’anatomies humaines . Ensuite le modèle séquestrée va passer rapidement d'une situation psychologique à une autre jusqu'à l’escalade sado-masochiste finale à la recherche de la jouissance absolue qui est absolument envoutante . Par contre quelques moments sont assez longs comme la poursuite entre l'aveugle et le modèle qui s’éternisent et le modèle qui garde presque tout le temps ses sous vêtements contraire à l’âme du film.
weihnachtsmann

Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 2 812 critiques

2,5
Publiée le 26/12/2017
Un film qui va crescendo. Le monde tactile est un vrai plaisir sensuel. Plaisir sexuel et apprentissage de la jouissance. Certaines scènes en cela sont très évocatrices comme les mouvements de caméra sur les murs de l’atelier qu’il faut découvrir..... Puis le plaisir des sens ne suffit plus et devient crûment film sur le désir masochiste. Toucher était peu, souffrir devient nécessaire. Le film devient assez éprouvant. Tout se passe presque dans un « lit » et les expériences n’ont presque plus de limites jusqu’à cette fin franchement horrible. Spécial.
jean-paul K.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 321 critiques

3,0
Publiée le 05/02/2017
Film extrêmement intéressant dans sa première partie, mais malheureusement la psychologie disparaît complètement dans la deuxième partie. On assiste même à un raccourci dans les attitudes et les rapports des personnages très dommageable. Par contre le huis clos et l'éclairage (ou plutôt son absence) sont oppressants à souhait.
Attila de Blois

Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 2 849 critiques

3,0
Publiée le 23/01/2016
Avec "La bête aveugle", Yasuzo Masumura fait ce qu'il sait faire le mieux à savoir des films audacieux, à contre-courant, mettant en scène un personnage féminin fort évoluant dans une ambiance sombre, froide et souvent violente. Dans ce long métrage, le cinéaste japonais y ajoute en plus une dose d'érotisme (rien de très explicite) et l'aspect huis-clos influe sur cette impression d'étouffement et d'oppression que l'on peut ressentir. Les deux premiers tiers du long métrage sont intéressants notamment grâce à cette relation triangulaire entre la femme kidnappée, l'artiste aveugle et sa mère. En revanche, spoiler: une fois la mère décédée, l'intrigue perd en rythme, se fait répétitive et devient de fait soporifique. La direction prise à la fin est contestable mais l'ensemble demeure plutôt pas mal.
benoitparis

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 272 critiques

4,5
Publiée le 09/12/2010
Film monstre, à nul autre pareil. Masumura utilise des thèmes traditionnels du film d’épouvante, ceux du modèle, de la sculpture vivante, de la séquestration, pour faire quelque chose de beaucoup plus ambitieux qu’un banal film d’épouvante. Il est question d’art, de sens et de sensualité. Le décor de l’atelier composé d’anatomies humaines donne lieu à des effets visuels époustouflants. Masumura s’en sert pour suggérer une appréhension au-delà du visuel. Il y réussit et c’est proprement pousser l’art cinématographique dans ses derniers retranchements. Subjectivement j’ai trouvé l’histoire de conflit amante-mère assez banale, et l’escalade sado-masochiste finale « too much ». Ce bémol là posé, « La bête aveugle » est vraiment unique et stupéfiant.
ygor parizel

Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 2 499 critiques

4,0
Publiée le 26/09/2010
Film éreintant, huis-clos oppressant. Oeuvre qui a des liens avec une tragédie grecque, un sculpteur aveugle et frustré sexuellement, un modèle manipulateur et une mère possessive sont des personnages très intéressant (mais je suis toujours ennuyé avec les acteurs japonais de cette époque qui en font des tonnes). Dommage aussi que la progression dans la folie soit souvent trop brusque (le film aurait gagné a être plus long).
Antoine Renaud

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 504 critiques

5,0
Publiée le 04/01/2010
Ce splendide et fascinant chef-d'oeuvre complètement inconnu, signé Yasuzo Masumara est un des plus beaux, un des plus aboutis et un des meilleurs films de tous les temps... Bien que Citizen Cane soit placé en 1er dans la liste des plus grands films de tous les temps, je placerai sans conteste ce film au sommet de ce classement... Je n'ai jamais rien vu d'aussi somptueux...
BlindTheseus

Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 2 562 critiques

4,0
Publiée le 18/08/2009
Onirique et byzarre mais bien témoignage sur la séquestration; on ne peut passer à coté de ce 'Blind Beast' japonais du fait des préférences originales des auteurs évitant toute allégorie facile, et comment rater de toute façon la scène de la caravane + la séquence du mur ou la Bête rencontre son châtiment final?
Tedy

Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 2 469 critiques

2,5
Publiée le 04/07/2007
Un film très étrange sur le plaisir des sens. Plutôt prenant les trois quarts du film mais la fin est vraiment bizarre, et peut être dérangeante pour certains, notamment ceux qui n'ont pas l'habitude des drames japonais.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top