Mon AlloCiné
    Ne croyez surtout pas que je hurle
    Note moyenne
    4,3
    16 titres de presse
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • Libération
    • Paris Match
    • Positif
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • La Septième Obsession
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Ouest France
    • Première
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    16 critiques presse

    Le Monde

    par Mathieu Macheret

    Ne croyez pas que je hurle réussit ainsi l’impensable : un autoportrait de cette drôle d’espèce qu’est le spectateur, qui n’existe et ne pense qu’à travers les oeuvres des autres, que les images en circulation consolent de la bêtise et de l’hostilité du monde environnant.

    Les Inrockuptibles

    par Murielle Joudet

    Beauvais récolte tout ce qui chute de la narration, il cherche dans les coins, là où le réel vibre sans embêter les acteurs. Pas de plans iconiques, pas de vedettes : plutôt une encyclopédie de gestes et d’objets qui révèle l’intuition que tout a déjà été filmé, et qu’on peut donc aisément aller habiter les images.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Humanité

    par Genica Baczynski

    Ne croyez surtout pas que je hurle, de Frank Beauvais, n’est pas un film mais du cinéma, dans le sens poétique et tragique du terme.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Libération

    par Didier Péron

    On n’avait sans doute pas vu, depuis les sublimes traités d’Abel Ferrara de la connaissance par la perte de soi ("The Addiction", "The Blackout"…) plus foudroyante vision des gouffres personnels où les choses n’ont plus vraiment de nom, le monde plus de contours.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Paris Match

    par Karelle Fitoussi

    [...] une expérience radicale et onirique.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Positif

    par Louise Dumas

    Plans de transition, gros plans explicatifs, raccords fugaces : Beauvais, en un vertigineux montage de 75 minutes, donne à chaque extrait (parfois un simple flash quasi imperceptible) une seconde vie, un second sens. Il exprime ainsi le vortex intérieur du chagrin, le flux mental d’une irrépressible véhémence.

    Télérama

    par Jérémie Couston

    Uniquement composé d’extraits de films les plus hétéroclites qui soient, un journal intime, douloureux, enragé : le pari fou est réussi.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Cahiers du Cinéma

    par Jean-Sébastien Chauvin

    Un film, et plus particulièrement ce qu’on appelle communément un « film d’auteur », est sans doute toujours un soliloque qui rêve de s’adresser à une foule immense. Voilà peut-être, en dernière instance, la vérité nue de ce beau film torturé.

    Critikat.com

    par Thomas Lequeu

    Cet essai autobiographique, sous la forme d’un vertigineux mashup, devient le symptôme de l’obsession quasi pathologique qu’il décrit.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    La Septième Obsession

    par Jérôme D’estais

    Tombeau de plans contre tombereaux d’images liés au souvenir amoureux. Dans le remarquable "Ne croyez surtout pas que je hurle", Franck Beauvais tente ainsi d’évacuer ces derniers par le torrent des premiers, quitte à se laisser emporter par cette succession d’autres moments cinématographiques.

    Le Nouvel Observateur

    par Xavier Leherpeur

    Frank Beauvais parle de lui, mais grâce au prisme du septième art, ce sont nos émotions les plus intimes qu’il projette sur l’écran.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Gilles Tourman

    Un cri de colère étourdissant de lucidité sur lui-même comme sur l’état du monde.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Ouest France

    par La Rédaction

    Une oeuvre à la poésie envoûtante, le journal d'un cinéphile bouleversant.

    Première

    par Thierry Chèze

    Un geste cinématographique d’une beauté poignante.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Sous l’idéologie discutable, une force lyrique indiscutable.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    Accompagnée d'un superbe texte, cette œuvre que le réalisateur envisage comme un cri envoûte un spectateur emporté par le flot d'images.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top