Notez des films
Mon AlloCiné
    The King Of Staten Island
    Note moyenne
    3,9
    27 titres de presse
    • CinemaTeaser
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Le Dauphiné Libéré
    • Ouest France
    • 20 Minutes
    • CNews
    • Critikat.com
    • Elle
    • La Croix
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Le Point
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • Libération
    • Marianne
    • Première
    • Télé 7 Jours
    • Télérama
    • Voici
    • Cahiers du Cinéma
    • Culturebox - France Télévisions
    • Le Monde
    • Télé Loisirs
    • La Septième Obsession
    • Le Figaro

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    27 critiques presse

    CinemaTeaser

    par Renan Cros

    Judd Apatow délaisse le cool potache pour le portrait rugueux et tendre d’une vie en suspens.

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    Ce récit intime et douloureux, de perte, de chagrin et de deuil, se transfigure en comédie de fantômes, hantée par les spectres du 11-Septembre, par son père Scott Davidson et les milliers de victimes des attentats, auxquelles on songe, dans cet étrange rire de cendres qui nous secoue.

    La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

    Le Dauphiné Libéré

    par Nathalie Chifflet

    Judd Apatow signe la comédie la plus désarmante et épatante de l’année (...).

    La critique complète est disponible sur le site Le Dauphiné Libéré

    Ouest France

    par Gaël Gohen

    Un récit initiatique qui rappelle que Judd Apatow reste le patron de la comédie US.

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Judd Apatow s’est imposé comme un maître de l’humour américain depuis le début des années 2000. « The King of Staten Island » semble plus mûr que ses œuvres précédentes.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    CNews

    par La rédaction

    L’auteur de «40 ans, toujours puceau» qui excelle dans la comédie américaine, signe son grand retour avec cette histoire fortement inspirée de la vie de son acteur principal, Pete Davidson, révélé dans «Saturday Night Live».

    La critique complète est disponible sur le site CNews

    Critikat.com

    par Damien Bonelli

    Cinq ans après le ratage de Crazy Amy, qui confirmait la baisse de régime accusée par son cinéma depuis son entrée dans l’âge adulte, Judd Apatow renoue avec l'inspiration juvénile de ses débuts.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Elle

    par Françoise Delbecq

    On aime les dialogues crus, les situations à la fois drôles et tristes et surtout l'énergie à revendre de Pete Davidson, irrésistible avec sa bouche à la Mick Jagger.

    La Croix

    par Stéphane Dreyfus

    Chronique aigre-douce de la vie d’un adulescent (touchant Pete Davidson) mal dans sa peau et dans sa tête, la dernière comédie de Judd Apatow aborde avec sensibilité le travail de deuil et le passage à l’âge adulte.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Comme dans ses plus belles réussites, de « Freaks and Geeks » à « En cloque, mode d’emploi », Apatow nous donne le sentiment de côtoyer intimement ses personnages d’inadaptés, à peine plus névrosés que nous, mais bien plus drôles.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Parisien

    par Catherine Balle

    Judd Apatow, le réalisateur de « 40 ans, toujours puceau » ou « En Cloque, mode d'emploi », signe ici un long-métrage au ton doux-amer, singulier et très bien écrit.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Le Point

    par François Rieux

    Après plus de 20 ans de carrière, le roi de la comédie américaine se réinvente grâce au talent d'un nouveau petit génie comique : l'inconnu au bataillon Pete Davidson.

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    Les Fiches du Cinéma

    par Michaël Ghennam

    Judd Apatow revient au grand écran en s’inspirant de la vie de son interprète principal, l’agaçant puis génial Pete Davidson. Une comédie douce-amère touchante et sincère.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Jacky Goldberg

    [...] le roi de la comédie US signe une comédie douce-amère, un film d’apprentissage et le portrait touchant d’un beautiful loser. [...] Si tous les fondamentaux de son cinéma demeurent, il y a ici quelque chose de plus rugueux, à vif [...].

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Une comédie douce-amère trempée dans la réalité de la vie de Pete Davidson, comique de stand-up qui rejoue avec brio son vrai rôle face à la caméra tendre et amusée de Judd Apatow.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Libération

    par Camille Nevers

    [...] la visée de "The King of Staten Island" est le contraire de «raconter». Il préfère s’hébéter, s’étirer, palabrer - et c’est, à tous les sens, un beau film de l’attardement. Un film d’adulte contrarié, un film d’Apatow en somme, mais puisé à son inspiration la plus noire, la meilleure, celle de "Funny People".

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Marianne

    par Olivier De Bruyn

    Une nouvelle fiction qui se distingue nerveusement de l’ordinaire dans la production américaine contemporaine.

    La critique complète est disponible sur le site Marianne

    Première

    par Thierry Cheze

    Comme à son habitude, Apatow prend son temps pour faire récit. Y a-t-il des longueurs ? Certainement. Aurait-il pu resserrer son propos ? Indubitablement. Mais The King of Staten Island ne tourne jamais à vide.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Télé 7 Jours

    par Julien Barcilon

    [Une] comédie douce-amère, parfaitement écrite et servie par des interprètes exceptionnels.

    Télérama

    par Marie Sauvion

    Une de ces comédies douces-amères où Judd Apatow excelle.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Voici

    par A. V.

    Des longueurs, de l'émotion et de l'humour : la patte Apatow.

    Cahiers du Cinéma

    par Raphaël Nieuwjaer

    Joints, humeur, camaraderie, la combinaison est éprouvée, mais elle se pare ici d’une tonalité plus douloureuse.

    Culturebox - France Télévisions

    par Marine Langlois

    Judd Apatow faisant rarement des films de moins de deux heures, ce sixième long métrage a quelques longueurs. Mais l’ensemble reste une belle réussite.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    Le film aura, au passage, insensible­ment muté en mélodrame freu­dien, échangeant sa forme frag­mentaire et primesautière contre un récit plus programmé et struc­turé, avançant désormais à fortes rasades de bons sentiments vers larédemption du jeune héros. Rien n’empêche d’en être touché, à dé­faut de rester troublé par la singu­larité du personnage.

    Télé Loisirs

    par Thomas Colpaert

    Entre rire et émotion, ce portrait signé Judd Apatow prend son temps, mais sait créer un véritable attachement pour son personnage principal, loser magnifique.

    La Septième Obsession

    par Lucas Charrier

    Répétitif et mollasson, le film ennuie et peine à imposer son rythme. On voudrait se laisser porter, mais il y a quelque chose qui coince entre le programme narratif et les moyens mis à disposition : on est toujours un peu à côté, on rit peu et l’émotion suggérée n’est pas toujours au rendez-vous.

    Le Figaro

    par Etienne Sorin

    Le film s'enlise et patine assez vite.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top