Mon AlloCiné
Au revoir les enfants
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Au revoir les enfants" et de son tournage !

Un film autobiographique

Au revoir les enfants relate un événement qui a beaucoup marqué Louis Malle, traumatisé même selon ses propres termes : le futur cinéaste a en effet assisté à l’arrivée de la Gestapo dans son collège, qui a emmené un de ses camarades juifs. Si Louis Malle reconnait que le film est une fiction, l’histoire s’inspire de faits réels. « Finalement, je m’en suis tenu à ce que je crois être mon souvenir, sachant très bien que c’est un peu réinventé. Disons, pour simplifier, que dans le film c’est un peu comme j’aurais voulu que ça se passe. C’est plus intéressant que ce qui s’est réellement passé », avait-il indiqué dans une interview.

Retour aux sources

Après 10 années passées aux Etats-Unis où il a réalisé sept longs métrages, dont deux documentaires, Au revoir les enfants marque le retour en France de Louis Malle, et en quelque sorte un retour aux sources. « Depuis quelques années où je me disais : "ll va falloir que je revienne faire un film en France, que je revienne à mes sources", il avait toujours été évident pour moi que ce serait ce sujet-là », avait déclaré Louis Malle.

Que sont-ils devenus ?

Au revoir les enfants a mis au premier plan deux jeunes adolescents, Gaspard Manesse et Raphaël Fejto, dont c’était la première expérience au cinéma. Après ce film, Gaspard Manesse s’est vu proposer un rôle dans Le Bal du gouverneur aux côtés de Marie-France Pisier, mais a décliné l’offre. S'il a joué dans quelques films par la suite (Erreur de jeunesse, Comme il vient, et  quatre courts métrages, dont un réalisé par la fille de Louis Malle, Justine Malle), l’interprète du personnage de Julien Quentin n’a pas persévéré dans le milieu du cinéma. Il est aujourd’hui infirmier au sanatorium de Bligny (Essonne). Quant à Raphael Fejto, l’interprète de Jean Bonnet, il a réalisé un court, 56 fois par semaine, et deux longs métrages, Osmose (2004) et L’Age d’homme (2006).

Premières expériences

Au générique d’Au revoir les enfants, on peut notamment relever le nom de Mathieu Amalric. Le cinéaste était stagiaire mise en scène sur le film. Il s’agit d’une de ses toutes premières expériences au cinéma. Parmi les jeunes acteurs ayant participé au film, certains ont poursuivi une carrière dans le cinéma, comme François Négret, Irène Jacob et Stanislas Carré de Malberg. On peut également citer Xavier Legrand (personnage de Babinot) et Jean-Sébastien Chauvin (Laviron), qui ont tous deux réalisé par la suite des courts métrages.

Travailler avec des enfants

A propos de son casting, Louis Malle avouait son grand plaisir pour lui de travailler avec des enfants. « C’est merveilleux d’avoir affaire à des enfants et d’essayer de les comprendre » avait-il expliqué au cours d’une interview pour Antenne 2, au moment de la sortie du film. « C’est plus facile de travailler avec des enfants que certaines vedettes de cinéma que je ne nommerai pas ». Evoquant le casting, il pointait la difficulté de faire le bon choix. « C’est une responsabilité énorme ». Louis Malle avait dans un premier temps cherché parmi des jeunes comédiens, puis sa directrice de casting a fait la sortie des collèges pour privilégier la spontanéité.

Le vrai Jean Bonnet

Inspiré de faits réels, le personnage de Jean Bonnet s’appelait en réalité Hans-Helmut Michel. Il a fréquenté le même collège près de Fontainebleau que Louis Malle. Né le 6 juin 1930, il est emmené par la Gestapo alors qu’il n’a que 14 ans. Il est envoyé à Drancy, puis déporté à Auschwitz. Il est décédé le 6 février 1944.

Succès public et critique

Sorti le 7 octobre 1987, Au revoir les enfants a enregistré plus de 3,6 millions d’entrées (source CBO). Le succès fut à la fois public et critique, le film ayant remporté 7 César en 1988. Il a également décroché le Lion d’Or de Venise, le prix Louis Delluc et fut nommé aux Oscars pour le meilleur film étranger.

Plusieurs titres

Au revoir les enfants avait pour titre de travail "My Little Madeleine", en référence à la madeleine de Marcel Proust. Le film s’est également un temps appelé "Le Nouveau", avant de finalement prendre pour nom "Au revoir les enfants".

De "Lacombe Lucien" à "Au revoir les enfants"

Louis Malle avait déjà abordé le sujet de la collaboration dans le film Lacombe Lucien, réalisé en 1974. Le premier scénario de Lacombe Lucien était d'ailleurs à l’origine assez proche d’Au revoir les enfants : il commençait dans une école et avait l’un des personnages d’Au revoir, à savoir Joseph (interprété par François Négret), le garçon travaillant en cuisine, décidé à se venger. Finalement, Louis Malle avait retiré ces éléments du scénario et les avait gardés pour un autre projet. Ce projet deviendra Au revoir les enfants, 13 ans plus tard.

Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Gangsterdam (2016)
  • La Belle et la Bête (2017)
  • Baby Boss (2017)
  • Lion (2016)
  • Split (2017)
  • Ghost In The Shell (2017)
  • Sage Femme (2017)
  • Logan (2017)
  • Going To Brazil (2017)
  • Patients (2017)
  • Kong: Skull Island (2017)
  • Grave (2016)
  • The Lost City of Z (2016)
  • Transcendance (2014)
  • Brimstone (2016)
  • Telle mère, telle fille (2016)
  • Les Figures de l'ombre (2016)
  • Chacun sa vie (2017)
  • L'Embarras du choix (2016)
  • Alibi.com (2016)
Back to Top