Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
La Dame du vendredi
note moyenne
3,9
219 notes dont 44 critiques
20% (9 critiques)
39% (17 critiques)
30% (13 critiques)
7% (3 critiques)
2% (1 critique)
2% (1 critique)
Votre avis sur La Dame du vendredi ?

44 critiques spectateurs

Estonius
Estonius

Suivre son activité 209 abonnés Lire ses 3 135 critiques

2,5
Publiée le 15/11/2015
Le script est intéressant, du moins après qu'on se soit farci les deux introductions successives, le fond qui dénonce le journalisme à sensation (dans le film les deux vedettes spoiler: n'aident pas le fugitif à s'en sortir, mais se garde en réserve le scoop de son arrestation) et la politique clientéliste (et peut-être aussi la peine de mort) est tout à fait louable. En revanche il est souvent question de communistes sans qu'on sache trop ce qu'ils viennent faire dans cette histoire. C'est sur la forme que le film pèche, c'est excessivement bavard (les deux premières scènes sont interminables), et le film va ensuite à une telle vitesse avec un tel chassé-croisé de personnages (y compris des correspondants téléphoniques invisibles) qu'on a vraiment du mal à suivre. La conclusion manque cruellement de subtilité… Mais bon, c'est du Hawks, réalisateur surestimé. Quand on voit ensuite l'éblouissant remake de Billy Wilder (Spéciale première - 1974) on se rend compte de suite de la différence de niveau !
Grouchy
Grouchy

Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 1 035 critiques

1,0
Publiée le 10/04/2014
Le genre de la screwball comedy s'épanouit dans les années 30, rendant célèbres plusieurs réalisateurs et acteurs, grâce aux textes et interprétations. Le film de Hawks commence par l'annonce du remariage de Russell avec un autre homme, ce qui force Grant à user de nombreux stratèges pour retarder et empêcher cet évènement. Tout va bien, jusqu'à ce que l'héroïne s'intéresse de près à une affaire de justice. Et l'histoire prend un autre tour, le film n'est plus une comédie et se transforme en une sorte de drame social. Ce qui effondre le film entier. Le texte a bien quelques répliques ou gestes drôles de la part des acteurs, mais le film garde son empreinte théâtrale puisqu'il est adapté d'une pièce, du début à la fin le spectateur ne peut que ressentir un manque d'ambition de mise en scène, l'autorité de la star-system, un débit de dialogues trop rapide, et surtout, surtout un film qui abuse des conversations par téléphone ; cette "tricherie" scénaristique donne le tournis, sur quel base se fier pour ne pas perdre le fil ? On aura toujours l'impression de confusion de la part de Hawks, qui n'a pu sauver de peu le film. Une critique du journalisme présente ? certainement, mais si le film est classé comme appartenant à la screwball comedy, il doit l'être et non pas dériver dans un autre registre.
landofshit0
landofshit0

Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 1 742 critiques

3,5
Publiée le 22/11/2013
Le rythme de la comédie est effréné,Howard Hawks ne laisse aucun temps mort dans la dame du vendredi. Il n’empêche que le film n'est pas aussi drôle qu'il pourrait l’être, le ton est certes très sympathique mais il n'est que très peu drôle. Le personnage du futur mari est une véritable caricature du simplet capable de gober n'importe quoi. Les personnages manquent parfois de subtilité,Grant en beau parleur embobinant tout son monde n'est pas toujours crédible dans ses dires. Il y a aussi certaines coupes qui ont du mal à se raccorder à la scène. Le film reste de qualité mais Hawks aurait dût aller plus loin avec ses personnages et jouer à fond la carte de la comédie.
jean-michelsalgon
jean-michelsalgon

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 151 critiques

2,5
Publiée le 02/10/2009
La Dame du vendredi est une assez bonne comédie.Le principal point faible du film est le scénario qui est confus,répétitif et peu original.La mise en scène est classique,sobre,dans la lignée des précédents films d'Howard Hawks.Le rythme du film est assez soutenue malgré une intrigue peu évolutive.Bon interprétation de Cary Grant,charismatique,drôle avec une gestuelle parfaite.Rosalind Russell effectue une assez bon prestation grâce à une expressivité bien dosé.Ralph Bellamy est quand à lui moyen,trop terne,peu aidé par son rôle limité.Travail un peu quelconque au niveau du cadrage,malgré une alternance assez inventive entre de nombreux plans fixes et de longs mouvements de caméras(un peu brusques).Pareil pour le montage,qui mélange plans longs pour les dialogues et plans courts pour l'action pure.Les dialogues sont ironiques et bien écrits.La thématique de Hawks est assez large:problèmes de couples,jalousie,satire sur le monde de la presse et satire politique.La Dame du vendredi est donc un assez bon film grâce à la présence de Cary Gant en grande forme mais desservie par des bavardages incessants et une mise en scène impersonnelle.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 725 abonnés Lire ses 7 279 critiques

4,0
Publiée le 29/11/2006
Très bonne comédie qui nous est offert par l'un des géants d'Hollywood, Howard Hawks. Les situations sont drole, enlevées, avec des dialogues intelligents et des comédiens impeccables. Cary Grant et Rosalind Russell sont même déchainés, et cela pour notre plus grand plaisir. L'intrigue est plutot bonne, et les situation s'enhainent de manière habile et efficace, même si on peut trouver cela un tout petit peu trop long parfois. Et même si on ressent que c'est adapté d'une pièce de théatre, et que ce n'est tout de même pas du niveau de L'Impossible Monsieur Bébé, c'est tout de même un très bon divertissement, dont on sort de bonne humeur et avec le sourire.
Benjamin A
Benjamin A

Suivre son activité 316 abonnés Lire ses 1 900 critiques

4,0
Publiée le 05/03/2015
Arrivant dans les locaux du journal de Walter Burns, son ex-mari, Hildy, brillante journaliste, vient lui annoncer qu'elle épouse un autre homme. Burns fera tout pour la retenir... Seconde adaptation de la pièce de Ben Hecht "The Front Page", "His girl friday" permet à Howard Hawks de s'amuser comme un petit fou et ce, de manières régulièrement contagieuses. Il se moque et égratigne tout le monde, de la presse cherchant le sensationnalisme avant toute chose aux politiques ne pensant qu'à se faire réélire et ce par n'importe quel moyen en passant par le mariage ou la nature humaine dans son ensemble et ce avec brio, sans concessions et finesse ! Bénéficiant d'une excellente qualité d'écriture, que ce soit au niveau du scénario mais surtout vis-à-vis des dialogues et des personnages, il joue à nouveau sur les rapports homme-femme. Il met un Cary Grant (fabuleux, une fois de plus !) cynique, charmeur et impitoyable, dont chaque expression ou geste est un régal, face à une belle Rosalind Russell déterminée et bien décidée à ne pas se laisser embrigader par son ex-mari. Il n'en oublie pas les seconds rôles à l'image du condamné à mort mais s'intéresse surtout à ces deux personnages, dont les rapports sont piquants à souhait ! C'est très plaisant à suivre, sans faute de rythme ou d'écriture, les dialogues sont vifs et s’enchaînent avec fluidité. Hawks joue bien avec les différents lieux (il y en a peu) et ses critiques font mouche, notamment celle envers la presse. Hawks déborde d'idées à l'image de la façon dont il met cette femme forte dans ce monde d'homme et dans l'ensemble, il les exploite bien et sans lourdeur. Le film est assez énergétique, sans commettre de fautes de rythmes (dans un sens comme dans l'autre) et l'intensité mise en place dès les premières secondes ne redescend jamais. À nouveau, Hawks montre à quel point il maîtrisait l'art de la screwball comedy et on retrouve dans "His girl friday" certains de ses thèmes de prédilection, traités avec humour et pertinence et c'est un vrai bonheur, surtout lorsque c'est emmené par un fabuleux Cary Grant ! À noter que Billy Wilder adaptera d'une façon bien différente (il remplace le couple d'ex-marié par un patron de presse et un journaliste qui souhaite quitter ce métier) cette même pièce pour un très bon résultat avec Jack Lemmon et Walter Matthau sous le nom de "Spéciale Première".
LALALALALERE
LALALALALERE

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 165 critiques

0,5
Publiée le 04/02/2016
Le théâtre filmé a encore frappé ! Les acteurs parlent. Visuellement il n'y a rien. Le film a beaucoup vieilli. Les dialogues et les intrigues sont tout aussi désuets. A fuir !
weihnachtsmann
weihnachtsmann

Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 2 889 critiques

4,0
Publiée le 12/06/2015
Une adaptation plutôt théâtrale et d'une rapidité assez fulgurante. L'histoire est toujours la même mais quelques éléments ont été conservés par rapport à la version de Billy Wilder. Ici on a toujours le comique et davantage de rythme. Il est également notable qu'ici le héros est une journaliste et non l'inverse comme avec Tony Curtis!!!!! Toujours un Cary Grant parfait dans ce genre de rôle.
tomPSGcinema
tomPSGcinema

Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 3 041 critiques

3,5
Publiée le 11/11/2010
Le directeur d'un grand journal va tenter, par tout les moyens, de reconquérir sa meilleure collaboratrice : sa femme, qui veut divorcer... Grâce à un scénario ( écrit par Charles Lederer et Ben Hecht ) particulièrement malin et bien ficelée, à une mise en scène sans temps mort et aussi à une interprétation assez réjouissante de l'ensemble du casting ( Cary Grant, Rosalind Russell et Ralph Bellamy sont épatants !! ), ce long métrage, que Howard Hawks réalisa en 1940, se suit avec un certain plaisir. Il faut avouer que l'ensemble est souvent très drôle, grâce aussi aux savoureux dialogues que les comédiens prennent plaisir à dire tout au long du récit. Bref, on passe vraiment un très bon moment devant cette comédie de Howard Hawks, qui s'inscrit sans doute comme étant une des plus réussi de l'époque.
Pascal
Pascal

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 44 critiques

4,0
Publiée le 09/01/2019
Très bon film. Une référence de la comédie Hawksienne. Tout cinéphile digne de ce nom , se doit d'avoir vu ce film. Ce n'est toutefois pas un chef d'œuvre.
this is my movies
this is my movies

Suivre son activité 150 abonnés Lire ses 2 980 critiques

4,0
Publiée le 20/10/2018
Comédie signée par un H. Hawks alors maître du genre, et qui retrouve C. Grant après "L'impossible Monsieur Bébé", autre grand classique sortit l'année précédente. Là, c'est la consécration du dialogue nerveux, le débit mitraillette des acteurs (240 mots à la minute, contre 90 en moyenne à l'époque), avec des dialogues et des gags parfois irrésistibles. Le rythme est tellement soutenu qu'on peut le revoir plusieurs fois afin de tout saisir. Improvisant avec bonheur, les acteurs s'en donnent à cœur joie, tandis que Hawks brocarde gentiment le petit monde des journalistes de l'époque. Il signe aussi une charge assez féroce contre certaines institutions, et trousse au final une comédie de mœurs jubilatoire, éreintante, frénétique et parfois épuisante. On braille, on se chamaille, on parle les uns par dessus les autres, les portes claquent, c'est du théâtre de boulevard certes, mais le rythme que Hawks imprime au tout en fait un classique indispensable du genre. D'autres critiques sur thisismymovies.over-blog.com
Attigus R. Rosh
Attigus R. Rosh

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 1 651 critiques

3,0
Publiée le 28/07/2018
Une screwball comedy bien sympathique. Cary Grant est toujours aussi excellent, en baratineur intarissable. Il en est insupportablement drôle. Il forme un couple très complice avec Rosalind Russell. Leur complicité à l'écran est palpable dès la 1ère scène. Le film a du rythme, les péripéties s'enchaînent dans un temps de répit. Il vaut mieux s'accrocher pour suivre l'intrigue et ne rater aucun gag, vu la vitesse et la densité des dialogues. Ce n'est pas le film qui redonnera une bonne image du journalisme, malgré deux personnages principaux extrêmement sympathiques. C'est très plaisant.
Cinéphiles 44
Cinéphiles 44

Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 2 596 critiques

5,0
Publiée le 09/10/2017
Un chef d’œuvre vient de ressurgir dans les salles obscures. La Dame du Vendredi est l’adaptation de la pièce de théâtre The Front Page écrite en 1928 par Ben Hecht et Charles MacArthur. Mais le réalisateur Howard Hawks fera le choix de féminiser le personnage principal. Ainsi, une brillante journaliste vient annoncer à son ex-mari et ex-patron son mariage avec un autre homme. Toujours accroché à elle, ou au moins à son professionnalisme, Cary Grant va tout faire pour qu’elle accepte une nouvelle interview, celle d’un condamné à mort. Si le titre français n’a pas de sens devant la métaphore du titre originel, ce long-métrage est une pépite du cinéma de conversation. Les personnages parlent en même temps, se coupent la parole et donnent ainsi une impression profonde de réalisme. Rosalind Russell transperce littéralement l’écran de par sa prestance et son élocution. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
pysa
pysa

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 144 critiques

3,5
Publiée le 24/02/2017
Un patron de presse tente de récupérer son ex-femme journaliste qui se doit se remarier. Comédie romantique très rythmée. Les acteurs parlent à toute vitesse !
Mephiless s.
Mephiless s.

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 697 critiques

3,0
Publiée le 16/02/2015
C'est une comédie sympathique, avec des retournements de situation, et des blagues qui font mouches, mais le problème c'est que à certains moments c'est assez incompréhensible, et surtout c'est assez insupportable pour les oreilles car les personnages parlent sans arrêt, les voix se superposent à plusieurs reprises et c'est assez énervant.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top