Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Oiseau De Paradis
    note moyenne
    2,5
    19 notes dont 3 critiques
    répartition des 3 critiques par note
    0 critique
    0 critique
    1 critique
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur L'Oiseau De Paradis ?

    3 critiques spectateurs

    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 954 abonnés Lire ses 3 183 critiques

    2,0
    Publiée le 19 juin 2020
    L'oiseau de paradis est un titre qui fait se souvenir du film de King Vidor (1932) et de son remake par Delmer Daves, 30 ans plus tard, œuvres furieusement exotiques; exprimant une vision fort colonialiste des cultures océaniennes. Le film éponyme de Paul Manate est d'une catégorie route autre, nourri du vécu de son auteur, né à Papeete. On voudrait bien l'aimer davantage ce long-métrage qui mêle mysticisme et réalisme social mais force est de constater que le cocktail a du mal à enivrer, faute d'une architecture narrative digne de ce nom. Comme l'écrit un peu brutalement un hebdomadaire bien connu (aux avis souvent contestables d'ailleurs), L'oiseau de paradis est un conte "mi-fantastique, mi-ennuyeux" qui manque de savoir-faire dans l'assemblage de ses nombreux ingrédients. Certaines scènes ne sont pas dénuées d'une vraie beauté mais les transitions sont maladroites et on ne retrouve aucune fluidité ni lien fort dans les parcours de ses deux personnages principaux, qui représentent un peu grossièrement les contrastes de la réalité polynésienne. L'interprétation, en sus, se révèle pour le moins aléatoire du côté des seconds rôles, notamment. Malgré toute la sympathie que l'on porte au projet, le résultat s'avère moins fascinant que fastidieux, jusqu'à un dénouement pour le moins abscons. Disponible en VOD, L'oiseau de paradis devrait bénéficier d'une sortie en salles, fin juillet.
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 357 abonnés Lire ses 2 878 critiques

    3,0
    Publiée le 26 mars 2020
    Pour son premier long-métrage, Paul Manate nous invite dans l’intimité de Tahiti, la plus vaste île de la Polynésie française. Teivi est assistant parlementaire et aide un candidat à obtenir la mairie lors des prochaines municipales. Yasmina vit quant à elle chez sa tante et son oncle depuis le décès de ses parents. Considérée comme une bonne à tout faire, elle doit s’occuper des enfants et du ménage sans broncher un mot. Pourtant Yasmina a un don et est capable de prédire l’avenir. Perdu dans des hallucinations suite à une affaire de corruption immobilière, Teivi cherche à retrouver sa lointaine cousine maorie, dans l’espoir qu’elle le guérisse. “L’oiseau de Paradis” est un conte mystique d’une douceur étrange. Le regard et les non-dits de la comédienne nous envoûtent de plus en plus chaque minute. Malheureusement, son silence n’aide pas à clarifier l’histoire qui se perd dans une intrigue maladroitement achevée. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
    In Ciné Veritas
    In Ciné Veritas

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 659 critiques

    1,5
    Publiée le 2 août 2020
    Auteur de deux courts-métrages en une décennie, Paul Manate passe à la réalisation de son premier long-métrage qu’il titre L’oiseau de paradis. La paradis-titre fait référence à la Polynésie française et plus spécifiquement à Tahiti où le film a été intégralement tourné. Sous les tropiques, le synopsis du film nous guide vers une œuvre mystérieuse où se confronteraient vicissitudes contemporaines et légendes d’un temps révolu. Critique complète sur incineveritasblog.wordpress.com/2020/08/02/loiseau-de-paradis/
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top