Notez des films
Mon AlloCiné
    Made In Bangladesh
    Note moyenne
    3,4
    18 titres de presse
    • 20 Minutes
    • aVoir-aLire.com
    • Culturebox - France Télévisions
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Positif
    • Sud Ouest
    • Télérama
    • Voici
    • Bande à part
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Marie Claire
    • Ouest France
    • Première

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    18 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Après ce film fort, le spectateur regardera l’é’iquette à deux fois avant d’acquérir un vêtement made in Bangladesh.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    aVoir-aLire.com

    par Laurent Cambon

    De la veine d’un film des frères Dardenne, la réalisatrice dénonce avec force et dignité l’exploitation qui est commise contre des ouvrières au Bangladesh et du coup, une mondialisation sans état d’âme, à la quête de toujours plus de profits. Saisissant et nécessaire.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    On en sort à regret, tant on voudrait en savoir plus et la suivre encore. Un film positif et plein d’énergie.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Inspiré d’une histoire vraie, ce film proche du documentaire brosse le portrait d’une héroïne obstinée et attachante.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Alexis Campion

    Avec des acteurs formidables, un scénario au cordeau et un cadre maîtrisé qui s'enrichit à chaque scène de détails forts, Rubaiyat Hossain parvient à faire de ce récit attendu une épopée captivante dont la dureté s'intensifie chemin faisant.

    Positif

    par Yann Tobin

    Inspiré d’une histoire vécue, le réalisme du propos est contrebalancé par un dynamisme non dénué d’humour.

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Avec ce film tendu, âpre et tendre à la fois, qui ne cède jamais au pittoresque tout en rendant compte des particularismes de la société bangladeshi, la cinéaste Rubaiyat Hossain raconte la naissance d’une syndicaliste dans une société où les femmes sont toujours perdantes.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Télérama

    par Guillemette Odicino

    Portrait d’une magnifique entêtée, mais aussi chronique romanesque d’un collectif féminin, ce film social use de la couleur comme d’une arme de combat : les images de ces alliées en saris chatoyants célèbrent l’éclatante noblesse de la sororité.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Voici

    par Lola Sciamma

    Une lutte vibrante contre le patriarcat en général, bien dans l'actualité.

    Bande à part

    par Olivier Pélisson

    Cette fiction venue du sous-continent indien raconte l’exploitation. Sans fard, mais avec la conviction chevillée aux images, et une énergie qui plie, mais ne rompt pas.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Le Monde

    par Clarisse Fabre

    A travers le périple de cette ouvrière se débattant dans ses dilemmes, Rubaiyat Hossain sonde une société bangladaise en pleine mutation (...).

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    Le film, parfois simpliste, touche juste cependant. Il est porté par une conviction d’enfer. Cinéma de combat, cinéma des damné(e)s de la terre...

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Parisien

    par Pierre Vavasseur

    Tourné dans une usine désaffectée dans laquelle l'effervescence de la chaîne de fabrication a été reconstituée atelier par atelier, le film, habité d'une énergie constante, repose sur un paradoxe qui n'est pas mince. Au Bangladesh, ce sont des femmes qui conduisent le pays et ce sont… les femmes qui sont les plus exploitées…

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Les Fiches du Cinéma

    par Sulamythe Mokounkolo

    Un film porté par une mise en scène plutôt convaincante et, en dépit de la gravité de son sujet, empreint de dynamisme.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Emily Barnett

    Le film] retrace l[a] bataille [des salariées d'une fabrique textile], un long périple administratif qui leur vaudra de multiples tentatives d’intimidation. Dans le leading role, une belle entêtée jouée par une inconnue (la gracieuse Rikita Shimu), saisie dans son environnement professionnel et intime sans surcharger la barque documentaire.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Marie Claire

    par La rédaction

    Tentative modeste de décrire [la] condition [des femmes ouvrières], ce film relate une rébellion dans une usine après un incendie et parvient, sans éviter quelques clichés pittoresques, à décrire la naissance d'une conscience libre et féministe chez son héroïne.

    Ouest France

    par La Rédaction

    Le sujet est louable, la situation indigne, mais les bons sentiments font rarement les bons films.

    Première

    par Thierry Chèze

    Quand on est mû par le seul désir de reconstituer sans la trahir la réalité la plus brutale, on oublie souvent d’en faire. Et la forme documentaire aurait été ici finalement plus appropriée.

    La critique complète est disponible sur le site Première
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top