Mon AlloCiné
Ascenseur pour l'échafaud
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Ascenseur pour l'échafaud" et de son tournage !

Influences

Louis Malle avoue s'être influencé du maître du suspens Alfred Hitchcock, et de l'oeuvre de Robert Bresson, avec qui il collabore sur Un condamne a mort s'est echappe (1956) comme assistant . On retrouve donc une influence entre les deux hommes. Louis Malle explique : "Dans de nombreuse scènes , surtout à l'intérieur de l'ascenseur, je prenais exemple sur Bresson ".

Premier rôle dramatique pour Jeanne Moreau

Jeanne Moreau est sortie du Conservatoire, et a une formation très classique. En plus d'un certain érotisme qu'on lui attribue (La Reine Margot), dans ses premiers rôles, elle joue avec Fernandel ou Jean Gabin et montre un certain talent dans les comédies. Il faut attendre Acsenseur pour l'échafaud pour qu'elle révèle un réel modernisme dans son jeu, dans un rôle beaucoup plus dramatique. Elle tourne d'ailleurs par la suite un deuxième film de Louis Malle, Les Amants la même année, c'est une révélation à l'époque.

Une troisième collaboration

Après dix années d'attente pour que Louis Malle lui offre finalement ses deux premiers rôles importants dans Ascenseur pour l'échafaud et le Le Feu follet, Maurice Ronet s'identifie alors à des personnages inquiets, habités par un mal de vivre.

Une musique d'ascenseur?

Grand passionné de jazz, Louis Malle demande à Miles Davis et à son quintet d'improviser l'accompagnement musical, il passe les séquences en direct à ce trompettiste de génie, qui les interprètes à sa façon, et du même coup il permet au jazzman noir américain d'être reconnu partout en Europe. Il existe tout une littérature sur les conditions de mixage de la musique d'Ascenseur pour l'échafaud, c'est dire l'importance de celle-ci, quasi mythique pour les fans.

Rencontre

Jeanne Moreau et Maurice Ronet jouent dans trois films communs, deux sous la direction de Louis Malle, Ascenseur pour l'échafaud (1958) et Le Feu follet (1963), puis dans Les Vainqueurs de Carl Foreman (1963).

Premier dialogue de cinéma

L'auteur du "Hussard bleu", Roger Nimier, signe ici son premier dialogue de cinéma.

Premier film sans collaboration

Avant Ascenseur pour l'échafaud, Le Monde du silence (1956), est la première réalisation de Louis Malle en collaboration avec Jacques-Yves Cousteau.

Un film sur les relations?

Louis Malle ne s'interesse pas uniquement à l'intrigue, mais surtout aux relations psychologiques et à l'acuité des rapports entre une femme (Jeanne Moreau) et deux hommes (Maurice Ronet et Georges Poujouly) .

Récompense

Louis Malle reçoit pour cette première oeuvre personnelle le prix Louis Delluc.

Une musique récompensée

La musique d'Ascenseur pour l'échafaud, est récompensée par le grand prix du disque 1958 de l'Académie Charles Cros.

Une automobile mythique

Une autre star du film est une automobile mythique, la fameuse Mercedes 300 SL aux portes en forme de papillon, construite de 1954 à 1957 à environ 1 400 exemplaires.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Star Wars - Les Derniers Jedi (2017)
  • Le Crime de l'Orient-Express (2017)
  • Ferdinand (2017)
  • Coco (2017)
  • Santa & Cie (2017)
  • Spy (2015)
  • Paddington 2 (2017)
  • Garde alternée (2017)
  • Jumanji : Bienvenue dans la jungle (2017)
  • La Promesse de l'aube (2017)
  • La Deuxième étoile (2017)
  • Drôles de petites bêtes (2017)
  • Tout là-haut (2016)
  • Le Brio (2017)
  • Wonder (2017)
  • Seven Sisters (2017)
  • C'est tout pour moi (2016)
  • Bienvenue à Suburbicon (2017)
  • Les Gardiennes (2016)
  • Girls Trip (2017)
Back to Top