Notez des films
Mon AlloCiné
    Toutes les vies de Kojin
    Note moyenne
    3,5
    12 titres de presse
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Parisien
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Positif
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Express
    • Première
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    12 critiques presse

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Un film édifiant à plus d’un titre. Le réalisateur Diako Yazdani est lui toujours réfugié politique en France. Il a tourné ce documentaire malgré la désapprobation de sa famille.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Alexis Campion

    Dans ce document rare, le courage et la fraternité dessinent une forme d’espoir envers et contre tous.

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Un documentaire émouvant (...).

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Les Inrockuptibles

    par Emily Barnett

    Le film ouvre son spectre de nuances pour recueillir des voix magnifiquement dissonantes [...] sous l’œil bienveillant de la caméra. Poignant.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Marcos Uzal

    Ne se contentant pas de composer un portrait, le cinéaste accompagne et protège amicalement Kojin, il partage les risques qu’il prend à chaque coming out ou excès de maquillage, il l’aide à s’assumer, à s’épanouir. Le film devient ainsi le lieu, fragile et éphémère, où il peut enfin s’essayer à la liberté.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Positif

    par Nicolas Geneix

    On peut hésiter à trop vite qualifier un film de "courageux", mais pas ici.

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    Fort heureusement, quelques échappées salutaires tirent le spectacle hors de cette dialectique pour le moins stérile. C’est la personnalité touchante de Kojin, garçon pour le moins intrépide qui met sa vie en jeu pour se sortir de l’enfer de l’exclusion que les siens lui réservent.

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Entre indignation et effarement, le constat est sans appel, et le film, tourné à la sauvette, non dépourvu d’humour : il faut voir le réalisateur défiler dans le cortège parisien de la Gay Pride avec une pancarte « Maman, je ne suis pas comme eux », écrit en arabe. Pour rassurer ses parents !

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Gaël Reyre

    Il ne fait pas bon être gay au Kurdistan irakien. Diako Yazdani filme Kojin, un jeune homme incroyablement courageux, rencontrant divers interlocuteurs pour parler d’homosexualité. C’est drôle, effrayant, terrible, et passionnant de bout en bout.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    L'Express

    par Antoine Le Fur

    Tout en cultivant une certaine légèreté, ce documentaire a le mérite de se confronter à une réalité glaçante.

    La critique complète est disponible sur le site L'Express

    Première

    par Thierry Chèze

    Chaque dialogue arraché à ses interlocuteurs (sa famille, un imam ayant foi en sa « guérison »...) devient, par-delà le geste de rejet et d’incompréhension, un grand moment de surréalisme. L’arme utilisée par Kojin et Yazdani pour lutter contre la haine irrationnelle.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Télérama

    par François Ekchajzer

    Le documentaire met au jour le poids écrasant de la religion dans un rapport honteux et très peu éclairé à la sexualité.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top