Notez des films
Mon AlloCiné
    La Sincérité
    Note moyenne
    1,5
    8 titres de presse
    • L'Express
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Ouest France
    • Positif
    • Première

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    8 critiques presse

    L'Express

    par Christophe Carrière

    Tout cela n'a ni queue ni tête, agace un peu... mais la sincérité, justement, et la promesse tenue de liberté de cette "fantaisie" génèrent un indicible charme.

    Télérama

    par Frédéric Strauss

    Un charme passe dans cette néo-Ferme célébrités, qui a la modestie de la sincérité.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Cahiers du Cinéma

    par Quentin Papapietro

    Ce « male gaze » insistant explique sans doute la réponse alerte et pour le coup pleine de sincérité du réalisateur à qui l’on demande dans le dossier de presse comment lui est venue l’idée du film : « Au bord d’une piscine, à Los Angeles ».

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    C’est un navet filmé au Caméscope, qui ne dit rien sur rien et empeste le vieux monde de pseudo- intellectuels germanopratins.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Clément Deleschaud

    Nanar insoupçonné voué à un culte futur ou aérolithe du mal descendu sur Terre pour annihiler tout bon goût ? Toujours est-il qu’au moment présent, La Sincérité, pâteux et aigre, évoque un pastiche de film de potes déphasé au dernier degré.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Ouest France

    par La Rédaction

    Une tentative maladroite et arrogante de marivaudage qui tente de marcher sur les terres de Rohmer, en vain.

    Positif

    par Fabien Baumann

    L’effet de miroir n’aura prouvé qu’une seule chose : lorsqu’il se contemple dans le néant de sa caméra, ce pauvre Charles Guérin Surville croit voir un créateur tourmenté quand nous n’avons perçu qu’un bouffon prétentieux.

    Première

    par Thierry Chèze

    Car, à force de jouer avec les clichés, ceux-ci se retournent contre cette Sincérité étouffant d’une maladroite... insincérité ! « L’artificialité » aurait été un meilleur titre. N’est pas Rohmer qui veut.

    La critique complète est disponible sur le site Première
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top