Notez des films
Mon AlloCiné
    Monsieur Ripois
    note moyenne
    3,5
    66 notes dont 14 critiques
    répartition des 14 critiques par note
    4 critiques
    3 critiques
    3 critiques
    3 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Monsieur Ripois ?

    14 critiques spectateurs

    DenbroughX
    DenbroughX

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 314 critiques

    2,5
    Publiée le 11 juillet 2012
    Une légère déception que ce Monsieur Ripois, qui semble ne puisé son énergie et son intêret essentiellement à travers son interpréte principal , Gérard Philippe, une nouvelle fois impeccable et en plus à contre-emploie. Appart cette bonne idée de mettre en scène cet acteur sous une composition plus pessimiste, cynique et accablante, et sans la volonté d'innovation de René Clémént, qui est assez réussit et ingénieuse il faut le reconnaitre, de vouloir filmé l'acteur en parfaite dissimulation en plein coeur de la foule de Londres (sans véritables figurants), pris "sur le vif", une idée qui s'avère apportait rééllement plus de réalisme. Mais quel néant dans le scénario ! La routine peu ordinaire certe de ce personnage est intéressante, et les mésaventures et déboires amoureux de ce dernier ne sont pas déplaisantes non plus, emmené par un récit plutôt habile et plaisant, mais qui n'évite pas au spectateur de rencontrer de l'ennuie et de l'indifférence face au déroulement des évènements répétitifs et si peu extra-ordinaire au final du personnage, narré par la voix-off du personnage de Gérard Philippe, racontant sa vie, qui finit elle aussi par nous lasser, (un comble pour une voix aussi formidable que celle de l'acteur, aussi pénétrante et touchante de sincérité que celle de Depardieu. A voir pour Gérard Philippe.
    bellini 2
    bellini 2

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 81 critiques

    1,0
    Publiée le 13 octobre 2013
    Gérard Philippe est très mauvais dans ce mauvais role d'un mauvais film. Le scénario est faible, la mise en scène trainarde. Quand au dénouement on est dans le pur ridicule.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 386 abonnés Lire ses 3 266 critiques

    5,0
    Publiée le 12 août 2018
    Une des prestations les plus reconnues de Gérard Philipe incarnant le veule Monsieur Ripois, inspiré d’un roman de Louis Hémon. Le film est complexe quant à sa finalité. Quelle image de Ripois, René Clément veut-il nous donner ? Celle d’un éternel séducteur à la manœuvre qui va jusqu’à livrer la plus intime confession sur lui-même pour séduire une nouvelle conquête plus difficile d’accès, ou celle d’un homme qui souffre réellement de sa condition et de son incapacité à se construire autrement que par la conquête des femmes ? Les deux points de vue sont sans doute acceptables. Suivant le propos retenu par chaque spectateur on donnera une interprétation différente à la chute finale de Ripois de son balcon. Clément n’a peut-être pas tranché et tout simplement voulu nous montrer la difficulté à être un homme. Souvent nos actes ne sont pas dictés par notre raison mais par le savant résultat de l’affrontement déséquilibré entre ce que celle-ci nous commande et nos pulsions intérieures. Tel est Ripois, pauvre hère qui aura vécu une demi-vie à la remorque des femmes devenues un moment ses jouets mais qui survivent très bien à son départ prouvant qu’une fois passé le charme immédiat, Ripois se montre vite ennuyeux. Film captivant qui peut se prêter à moult interprétations. C’est une vision du donjuanisme qui nous est proposée par Clément et son acteur. Qui d’autre que Gérard Philipe avec son charme alangui pouvait donner vie à Ripois ? Il démontre au milieu de sa carrière cinématographique qu’il est un acteur pouvant par moment tutoyer le génie. Clément de son côté annonce la Nouvelle Vague par sa façon de filmer Londres caméra à la main. Sans doute vu comme une menace par les jeunes turcs des Cahiers du Cinéma, ceux-ci n'auront de cesse de vouloir l'écarter de leur chemin. Enfin Natasha Parry par son charme irrésistible nous fait comprendre pourquoi Ripois veut croire que c’est avec elle qu’il va clore sa fuite en avant. Au lieu de cela incapable de résister à sa nature profonde , il finira cloué dans un fauteuil roulant dépendant une fois de plus des femmes mais sans pouvoir cette fois prendre la fuite. Un grand film trop largement sous-estimé.
    JoeyTai
    JoeyTai

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 319 critiques

    2,5
    Publiée le 28 mai 2011
    C'est un film volontairement léger qui finit par gagner peu à peu en profondeur. Mais le scénario est hélas trop mince. Il faut donc se farcir le début, statique et principalement fait de caquetages de Gérard Philippe. Une fois à Londres, le film devient réellement intéressant. On suit le parcours socialement erratique de Monsieur Ripois et son peu d'estime pour la gent féminine qu'il séduit par seul souci d'être aimé en retour. Une fois le but atteint, l'ennui le gagne et provoque la rupture, comme indiqué dès le début du film. C'est un personnage à la fois antipathique et pathétique que Gérard Philippe campe avec talent, c'est-à-dire qu'on le méprise tout en le plaignant. Cette inexorable descente aux enfers est habilement filmée, et trouve une fin amusante, à défaut d'être palpitante.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 179 abonnés Lire ses 3 139 critiques

    3,5
    Publiée le 19 mars 2018
    Malgré un déroulement doux correspondant à la tristesse du personnage, le film séduit par son aspect libre et sensuel comme chez Ophuls. GP est ainsi parfait dans ce rôle d’amoureux délaissé mais romantique, plaisant aux femmes par sa douceur et sa fragilité. Il y a ce blues continuel qui rend le film charmeur et mélancolique.
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 502 critiques

    5,0
    Publiée le 3 juin 2011
    Il y a des films comme ça que l'on peut voir à l'infini, voir et revoir encore avec un plaisir sans cesse renouvelé. "Monsieur Ripois", du grand René Clément, fait partie de cette race-là. Chef d'oeuvre incontesté du cinéma français, ce "Monsieur Ripois" donne le vertige tant il est réussi, magnifié à chaque seconde par l'interprétation exceptionnelle et "habitée" de Gérard Philippe. Jamais celui-ci n'est apparu plus beau, plus désespéré et plus touchant que dans ce film ! Derrière la caméra, René Clément réussit l'exploit de faire de ce scénario parfait un chef d'oeuvre d'esthétisme et de maîtrise cinématographique. Le quart d'heure d'errance d'André Ripois dans les bas-fonds de Londres sont d'une beauté foudroyante. Un monument du cinéma.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 17 février 2010
    René clément nous fait rentrer dans le film de façon très plaisante et Gérard Philippe est parfait dans son rôle, le scénario est tout de même trop mince pour maintenir l'attention tout le long.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 4121 abonnés Lire ses 10 398 critiques

    4,0
    Publiée le 8 décembre 2009
    Depuis longtemps, Renè Clèment rêvait de faire un film avec Gèrard Philipe! Son souci primordial: lui offrir un emploi très diffèrent de ceux où l'on ètait accoutumè de le voir! Avec "Monsieur Ripois", tirè d'un roman (insolite s'il en fut quand on songe que Louis Hèmon, son auteur, avait ècrit auparavant "Maria Chapdelaine"), Clèment lui offre un personnage à coins d'ombre et à facettes, plus riche assurèment et plus complexe que ne l'avait voulu le romancier! Philipe allait illustrer magistralement l'ambiguïtè, l'aspect coupant comme une lame de ce "Monsieur Ripois", mystificateur malgrè lui et victime de lui-même! Les scènes londoniennes et pluvieuses qu'il a avec la timide Joan Greenwood sont plastiquement superbes! Et puis quelle leçon de mise en scène de la part de Clèment (certaines sèquences ont ètè tournèes avec une camèra cachèe) qui nous donne un magnifique conte moral relatant avec une subtile et fèroce ironie les heurs et les malheurs de "Monsieur Ripois" ou Gèrard Philipe joue les cyniques Don Juan avec un immense talent! Un grand classique du cinèma français...
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    2,5
    Publiée le 11 janvier 2013
    Film pour moi sans grand intérêt certes bien interpréter mais plutôt ennuyant par moments. Gérard Philipe coure après plusieurs femmes (on à l'impression que c'est du déjà vu a maintes reprises). Le point positif c'est que ce genre de film était très souvent tournés en studio ce qui n'est pas le cas ici (cela a inspiré La Nouvelle vague).
    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 2 750 critiques

    4,0
    Publiée le 7 décembre 2009
    Un excellent film , tout à fait original. Tout d'abord par sa forme , car tourné entièrement en décor naturel, dans les rues de Londres . C'est "à bout de souffle" 8 ans avant, et c'est Hyde Park Corner, au lieu des Champs Elysées. Un parfum de nouvelle vague avant l'heure par un cinéaste pourtant néo- classique. Ensuite c'est la "révélation" Gérard Philippe. Bien loin de ses rôles habituels romantiques ou bellatre , il est à contre emploi : un looser cynique. On dirait un personnage de Houellebecq avant la lettre , ou même le Bardamu de Céline. Le personnage est un cynique , pessimiste, Il couche avec des femmes pour en tirer certains avantages , pour se créer un petit confort. Ce n'est pas vraiment un gigolo, mais il se laisse porter par la facilité. Il plonge un moment dans la décadence et doit dormir dans la rue, et là le film atteint des sommets. Gérard Philppe , mal rasé , en guenilles, ressemble aux SDF d'aujourd'hui , on est au bord du gouffre..Le film est très fort de réalisme. Il touche aussi des sujets très contemporains, il est très actuel. On est loin des sujets à "l'eau de rose " des années 50. Un film puissant , qui vous tient en haleine, bien peu connu, peu cité et pourtant une merveille. Une mention spéciale pour Gérard Philippe , une merveille , car il joue naturel, pas aussi théatral que d' habitude. Peut-être son meilleur rôle. Quel dommage qu'il soit mort si tôt et n'ai pu connaitre "la nouvelle vague"..
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1339 abonnés Lire ses 4 640 critiques

    5,0
    Publiée le 7 décembre 2009
    Monsieur Ripois est certainement une des oeuvres les plus réussies de son cinéaste René Clément et un des plus grands rôles de son acteur principal Gérard Philipe. Avec son immense maîtrise de la technique René Clément a su filmé mieux que personne les rues de Londres et sa population utilisant avec brio bien avant la Nouvelle Vague le système du tournage en extérieur en caméra cachée. Sa direction d'acteurs est en outre parfaite à l'image de l'interprétation de Gérard Philipe. Ce dernier montre une nouvelle facette de son talent à travers ce personnage de Don Juan loser, incarnant un des personnages les plus complexes et les plus sombres de sa carrière, aux motivations inconnues si ce n'est la garde absolue de son indépendance, peut-être sincère ou menteur mais ça c'est à nous de décider. Toujours est-il qu'on a affaire à une oeuvre particulièrement brillante où le cynisme et l'ironie règnent en maître.
    CineRepertoire.free.fr
    CineRepertoire.free.fr

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 1 298 critiques

    3,5
    Publiée le 28 juin 2013
    Gérard Philipe est parfait dans ce rôle de dandy dans la dèche, errant dans les rues de Londres (où toutes les femmes semblent parler français...) à la recherche d'une nouvelle conquête amoureuse. Flegmatique, enjôleur, inquiet, veule, changeant... cet André Ripois est un nouveau don juan qui séduit et se lasse, poursuivant avec les mêmes enthousiasmes et les mêmes déceptions une figure de femme idéale. Aimant toujours et n'aimant jamais. Sincère et menteur. Le portrait se double d'une fable morale assez réjouissante. Il y a beaucoup de drôlerie et d'ironie dans ce film coécrit par Raymond Queneau, d'après un roman de Louis Hémon. On note enfin une certaine liberté formelle (notamment dans les scènes de rue) qui annonce la Nouvelle Vague.
    guy m.
    guy m.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 70 critiques

    5,0
    Publiée le 23 mars 2014
    Un très grand Gerard Philippe magistral qui incarne un séducteur incapable de "s'attacher" à ses conquêtes. Un personnage complexe. Même sa sincérité a un côté manipulateur. Gerard Philippe fait penser au Patrick Deweare de Série noire.
    judy55
    judy55

    Suivre son activité Lire ses 31 critiques

    4,5
    Publiée le 30 mai 2019
    Le 0,5 en moins c'est juste pour les 18 premières minutes que j'ai trouvé un peu lourdes et en décalage avec l’ambiance générale du film. Sinon tous le reste est majestueux! Je n'ai vu que trois films de René Clément mais "Monsieur Ripois" est sans doute mon préféré pour l'instant! On retrouve sa pâte notamment dans l'épilogue, Clément étant le champion des fins inattendues et intelligentes. Le montage est très bon pour l'époque et esthétiquement le film est presque parfait voir parfois avant-gardiste. Comment ne pas évoquer les très célèbres plans filmés dans les rues même de Londres, au milieu d'une foule d'anonymes, un décor naturel et profondément humain. Et puis il y a le merveilleux Gérard Philipe qui signe ici une de ses meilleures prestations au cinéma: il est tous bonnement excellent dans ce rôle.Ce rôle d'un homme qui respire le blues (comme j'ai pu le lire ici). En voulant s'éloigner de ses rôles habituels de jeune premier romantique et littéraire, Gérard Philipe incarne finalement toujours un (anti)héro romantique affreusement moderne et looser. On pourrait analyser durant des heures le fait que Monsieur Ripois est bel et bien un personnage romantique à l'instar de ceux des romans de Victor Hugo ou Stendhal. Il incarne également ce fantasme autour de la vie de bohème, de débauche et plus particulièrement du SPLEEN. Mais le spleen du perdant qui n'a aucun talent, pas celui de l'artiste qui console son âme et sa conscience en sublimant son chagrin par ses œuvres. Dans le film Monsieur Ripois n'est comparé qu'à un "noyé" ou un chien perdu La confrontation tout au long du film entre Ripois qui raconte sa vie et Patricia qui l'écoute est significatif: c'est la véritable opposition, le champs de bataille entre le patriarcat et le féminin qui s'affrontent. Ce qui est superbe c'est que Clément ne passe jamais dans l'exagération pour faire passer ses messages: tout est dans la subtilité (contrairement à la nouvelle vague) Même la musique emblématique du film, à savoir les notes de jazz qui accompagnent le blues de Ripois, ne se fait pas remarquer dés le début. Un film donc beaucoup plus complexe qu'il en a l'air mais il faudrait des pages pour l'analyser judicieusement! Un personnage principal littéraire mais illettré, au coeur lourd, à l'esprit moyen mais aux rêves bien vivants. Un vrai voyage dans une existence débraillée et fantaisiste dans un Londres des années 50 dont René Clément arrive admirablement à retranscrire l'ambiance et l'humeur.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top