Mon AlloCiné
    Bienvenue Mister Chance
    note moyenne
    3,7
    319 notes dont 42 critiques
    19% (8 critiques)
    43% (18 critiques)
    24% (10 critiques)
    5% (2 critiques)
    5% (2 critiques)
    5% (2 critiques)
    Votre avis sur Bienvenue Mister Chance ?

    42 critiques spectateurs

    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 410 abonnés Lire ses 908 critiques

    3,5
    Publiée le 25 décembre 2014
    Une comédie dramatique qui met en scène Monsieur Chance, un jardinier simplet qui, grâce à sa sottise et naïveté naturelles, parvient à accéder aux hautes strates de l’Amérique des années 1970. Peter Sellers incarne ici son dernier personnage de façon drôle et touchante, mais toujours très juste. Une réalisation qui, sous ses apparences de fable comique, livre un discours radical sur le pouvoir et les médias. Une satire socio-politique bien amenée, beaucoup plus acerbe et cynique qu’elle n’y parait !
    Jeanne A.
    Jeanne A.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 6 critiques

    4,0
    Publiée le 11 juin 2016
    Alors là incroyable ! Je ne parviens pas à comprendre pourquoi Hal Ashby n'est pas plus connu ! Un film drôle, subtil, original ! On dirait une sorte de conte des années 70 ! Et les musiques sont très bonnes également !
    Jahro
    Jahro

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 380 critiques

    3,5
    Publiée le 29 avril 2015
    Forrest Gump avant l’heure, Mister Chance est un niais magnifique. Nourri et blanchi par un homme dont il n’a jamais su quel lien il avait avec lui, il se réveille brutalement après cinquante ans quand le destin le force à se construire une vie. Pur et limpide, il intègre par hasard les arcanes du pouvoir et étend progressivement son aura par une série de quiproquos dont il reste en tout point innocent. Lui qui n’a de science que pour l’horticulture, il renvoie ses auditeurs à leurs certitudes, ravive leurs espoirs et leurs peines perdues, touche et rassure les âmes en leur rappelant Voltaire : nous devons cultiver notre jardin. Being there joue des invraisemblances avec un naturel désarmant. Son Candide aux tenues des années trente, qui s’abrutit de télévision et lâche des punchlines inspirées des fleurs, apporte un grand bol d’air au cinéma d’alors. La réalisation d’Hal Ashby, discrète et tout en retenue, laisse place au charme un peu usé de Peter Sellers, dont c’est le dernier rôle de son vivant – la panthère rose nous quittant prématurément l’année suivant la sortie dans les salles. Rien que ça vaudrait que l’on s’y attarde, mais l’essai, simple, rieur et faussement léger, a bien plus à offrir qu’une amère épitaphe. Une belle surprise.
    Dupond-et-Dupont
    Dupond-et-Dupont

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 31 critiques

    4,5
    Publiée le 4 décembre 2011
    J'ai rarement vu un film aussi tendre et cependant puissant dans son symbolisme que Bienvenue Mr. Chance. Peter Sellers est mort trop tôt. Un être aussi brillant et drôle que lui est tellement rare aujourd'hui. Ce film, qui est aussi son dernier long-métrage, est un véritable petit bijou, terriblement drôle et poignant avec l'un des personnages les plus attendrissants et attachants qui m'ait été donné de voir. L'esprit du film est très particulier et original et on ne s'en lasse pas malgré ses longueurs qui, je le rappelle, sont là pour mieux installer l'ambiance accrocheuse du film. Un vrai régal.
    ptiverat
    ptiverat

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 67 critiques

    5,0
    Publiée le 21 mai 2013
    Un chef d'oeuvre! Je me souviens d'avoir vu ce film à Vancouver à sa sortie. La salle se vidait les gens ne comprenaient rien. Je me suis retourné et il y avait une vieille dame avec son mari, elle pleurait, elle m'a montré l'écran en me disant : This is life!.... J'ai été flabergasté par le film,par sa profondeur sous son insouciante légereté! Tiré de la nouvelle : La Présence....Si on comprend ce mot , si on l'associe au personnage qui est toujours dans l'instant présent,alors le film s'éclaire. Le monologue de la fin est sublime! Un des grand monologues du cinéma...comparable à celui de Chaplin dans le Dictateur!Avec une petite touche d'absurde... La marche sur l'eau , trouvé par Ashby à la dernière minute est poétique, ouverte, fascinante! rejoint le mythe....Ceux qui ne voient que le premier degré et s'y ennuie sont sûrement mieux de visionner des films au premier degré style Bond et Cie...Donc amateurs de tout-cuit et “easy listeners” s'abstenir
    Grouchy
    Grouchy

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 952 critiques

    4,0
    Publiée le 10 avril 2014
    Les rôles d'imbéciles ont toujours été une habitude chez Sellers. Dans ce film, son personnage lui a fait atteindre un autre niveau du jeu d'acteur. Il y incarne l'imbécile heureux, qui n'a d'yeux que pour ses plantes et sa télévision, qui l'accompagne matin et soir, et qui l'empêche de faire certaines activités. Le film est une belle leçon sur l'arrivée d'un inconnu au pouvoir et sa médiatisation : on montre Chance plongé dans le monde impitoyable du show télévisé et de la presse, médias qui peuvent modeler son image à leur façon. Egalement dans le milieu politique, où par une méprise, les renseignements ne trouvent aucun dossier sur Chance, comme s'il était arrivé du ciel, et cela grâce à un accident causé par la télévision. Avec un texte très bien écrit, le réalisateur Ashby a su créer un film humain et poignant : par exemple, il a su mettre en avant le montage son : le son de la télévision est parfois en harmonie avec la situation de Chance. Ou encore la séquence de la découverte du monde extérieur par Chance, un monde couvert d'ordures, avec une chanson jazz reprenant les notes de Ainsi parlait Zaratoustra de Strauss. Seulement est-ce que le film dénonce une forme de racisme dans la société américaine ( la bonne ou les délinquants ) ? peut-être, mais les coulisses de la télévision, des médias et de la politique sont aussi explorés. Tout cela en passant par le point de vue du personnage brillamment interprété par Sellers, qui, sous ses "Je comprends" répétés, ne comprends en réalité pas le pouvoir qu'il tient entre ses mains, se fixant toujours sur la réalité que lui a transmise la télévision. Le personnage n'évolue pas, mais l'histoire n'en conserve pas moins une humanité, une simplicité étonnante.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1545 abonnés Lire ses 8 695 critiques

    3,0
    Publiée le 15 février 2017
    il s'agit du dernier film tournè en intègralitè par le gènial et regrettè Peter Sellers, mondialement connu pour avoir interprètè à multiples reprises le cèlèbre inspecteur Clouzot dans la sèrie "The Pink Panther" de Blake Edwards! spoiler: Dans "Being There" d'Hal Ashby, Sellers est Chance, un jardinier illettrè et naïf qui a gardè le comportement d'un petit garçon! Ayant toujours vècu coupè du monde, ce dernier est invitè à la suite d'un accident, dans la demeure du conseiller privè du Prèsident des Etats-Unis! Ses rèponses naïves sont interprètèes ici comme de puissantes mètaphores et Chance, devient sans comprendre, le nouveau gènie de la Maison Blanche! Au point même de sèduire un certain Melvyn Douglas qui incarne dans ce film le conseiller privè du Prèsident! Sellers nous a quittè en 1980, Douglas en 1981...deux acteurs parfaitement utilisès à l'aube de leur mort! Un bon Ashby qui nous montre que la naïvetè peut rendre quelqu'un d'important! Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour Melvyn Douglas...
    halou
    halou

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 178 critiques

    4,0
    Publiée le 7 mai 2008
    Agréable surprise, film accessible, Peter Sellers toujours au top.
    Philippe Z.
    Philippe Z.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 33 critiques

    0,5
    Publiée le 12 avril 2013
    L'histoire de ce débile au premier degré est d'une débilité insondable, à rendre débile le spectateur au bout de quelques minutes. Et dire que ce film dure deux heures ! Je suppose même que, cerise sur le gâteau, à la fin on doit l'élire président de la première puissance mondiale. A ce niveau, c'est même plus de l'autocritique, c'est du masochisme. Il est vrai qu'ils n'ont pas dû avoir de mal à écrire le scénario.
    VodkaMartini
    VodkaMartini

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 410 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Si "Forrest Gump" avait été un bon film, il aurait été........ce film. Satire contemplative, douce-amère, porté par un Peter Sellers en état de grâce, "Being There" donne autant de tendresse que d'amertume. La scène finale en est la preuve, burlesque et mystique à la fois.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 362 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    3,0
    Publiée le 10 novembre 2014
    A la façon d’un père spirituel de Forest Gump, le dernier personnage qu’incarna l’inénarrable Peter Sellers roule sa bosse dans les strates les plus élitistes de l’Amérique des années 70 grâce à sa sottise naturelle. Avec cette petite fable comique Hal Ashby signe là son film le plus grand-public mais son discours sur le pouvoir et les médias n’en reste pas moins radical. La façon dont les politiques et les journalistes sont y montrés comme étant tellement cantonnés dans leur langue de bois que la naïveté d’un quidam leur apparait comme une force de discernement, est annonciatrice de la vacuité intellectuelle des médias et des discours publics contemporains. La glorification de la bêtise humaine dans un monde où tout n’est qu’apparats et manipulations est donc astucieusement dénoncée par ce scénario mais la façon dont la réalisation adopte le rythme de son héros, d’ailleurs trop peu crédible pour être touchant et trop pitoyable pour être amusant, plombe le pouvoir comique de cette satire socio-politique à laquelle la toute dernière scène va donner une toute autre dimension.
    Skorpion
    Skorpion

    Suivre son activité Lire ses 88 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Portée par un extraordinaire Peter Sellers, une semi-satire de la Maison Blanche résolument singulière, mais également et surtout un authentique trésor d'humour loufoque, burlesque et très « british ». La musique du film, véritables receuil de mélodies simples mais romanesques, jouées au piano, est de surcroît sublime. Un très grand moment de cinéma.
    benjamin_g
    benjamin_g

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Pour ma part, je pense qu'il ne s'agit d'une reflexion ni politique ni sociale. Mr chance est pour moi le symbole incarné de la pureté et de la vérité, ce qui ne fait pas de lui un homme, mais plutôt d'un démon (au sens mythologique). Sa personnalité a été construit sur des principes chrétiens (assexué, jardinier, passif, hônnete), et sa présence au sein d'une société qui n'est pas la sienne compare notre corruption à sa perfection. Il est illetré et simple d'esprit pour que son attitude se comprenne, mais en réalité il est savant, sage et juste. Si l'homme n'avait pas oublié l'eden dans lequel il a été créé, s'il n'avait pas oublié qu'il est né pour travailler, il se rendrait compte que considerer le monde comme son jardin lui serait bénéfique, c'est pourquoi le langage d'un jardinier se révèle si parfait au sein d'un système qui semble plus complexe. Enfin, le film se termine de façon parfaite, Peter sellers marche sur l'eau... Un grecque dirait qu'il est un démon (créature terrestre qui tend à la divinité), un chrétien dirait autre chose. Malgré tout, il y a une chose que je ne comprend vraiment pas, pourquoi aime-t'il tant la télévision ?
    dm6
    dm6

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 61 critiques

    2,5
    Publiée le 25 août 2007
    Une petite comédie douce amère avec un message politique fort au charme suranné et vieillot avec la présence inestimable de Peter Sellers. Un OVNI cinématographique!
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 118 abonnés Lire ses 2 072 critiques

    4,0
    Publiée le 27 janvier 2009
    Ce rôle de jardinier simplet se retrouvant plongé dans les hautes sphères politiques et devenant malgré lui un très influent conseiller peut paraître absurde sur le papier, mais dans ce "Being There", la prestation touchante de Peter Sellers attache dès le départ le spectateur au film. Certes, celui-ci est assez lent, néanmoins il s'agit d'un portrait au vitriol du rapport médias/politique, portrait pleinement d'actualité et ici plein d'humour grâce à son personnage principal. En somme, un film à voir pour les fans de Peter Sellers, à revoir pour les autres, notamment pour sa scène finale étonnante.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top