Notez des films
Mon AlloCiné
    Harcèlement
    note moyenne
    2,2
    1411 notes dont 72 critiques
    répartition des 72 critiques par note
    3 critiques
    9 critiques
    25 critiques
    28 critiques
    6 critiques
    1 critique
    Votre avis sur Harcèlement ?

    72 critiques spectateurs

    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 184 abonnés Lire ses 1 197 critiques

    4,5
    Publiée le 5 mars 2017
    Franchement, quand je vois la note attribuée à ce film, j’ai du mal à comprendre ce qu’on peut lui reprocher… Car en 1994, "Harcèlement" traite d’un sujet sensible, encore tabou aujourd’hui. Cependant, on parle davantage du harcèlement sexuel perpétré par les hommes envers les femmes (dans de rares cas le plus innocemment du monde), mais beaucoup plus rarement celui commis par les femmes envers les hommes illustré par une affiche classée parmi les affiches de cinéma les plus sexy (si on excepte les films érotiques bien entendu). Et pourtant ça existe ! Avec le concours du scénariste qui s’est basé sur le roman éponyme de Michael Crichton (décidément, cet écrivain est très présent dans le 7ème art), le réalisateur Barry Levinson jette le pavé dans la mare. Quoi de mieux que de faire appel à des stars, dont la sublime Demi Moore qui nous régalera de sa plastique, et Michael Douglas qui de son propre aveu souffre d'une addiction envers le sexe ? Deux acteurs qui semblent finalement avoir un rôle à leur mesure, pour former un duo rêvé. Le fait est qu’ils vont s’entendre à merveille, en trois temps bien distincts : d’abord une certaine retenue, ensuite la fusion du désir partagé, et enfin... la distance. Le contexte est planté avec minutie et efficacité, puis vient le moment fatidique qui va donner le premier tournant du film : la descente aux enfers pour celui qui s’est fait voler le poste qu’il convoitait par sa tortionnaire. LA scène torride du film, parsemée de dialogues éloquents, et rythmée par des respirations trahissant le désir le plus vif. C’est à se demander si Michael Douglas ne s’est pas fait sauter dessus pour de vrai ! Ah le veinard ! Demi Moore est parfaite en femme éminemment carriériste et outrageusement manipulatrice pour parvenir à ses fins, avec son regard qui en dit long sans qu’il laisse la moindre équivoque spoiler: (notamment celui adressé à la femme de sa victime qui semble vouloir dire je vais vous écrabouiller comme une merde) . C’est simple : elle me fait penser à une mante religieuse ! Tant sur le côté affectif que professionnellement. En revanche, et c’est là mon plus gros bémol concernant ce film, je trouve que Michael Douglas donne trop de sérénité à son personnage. Bien sûr, quelques failles bienvenues apparaissent ici et là, notamment lorsqu’il explique à son épouse pourquoi il ne lâchera pas l’affaire, et ce avec une telle conviction sortie tout droit de ses tripes qu'on le sent à ce moment-là complètement concerné. Après, le scénario est relativement convenu, surtout à partir du moment où il s’attache les services d’une avocate très en vue (interprétée par une très charismatique Roma Maffia) parce que celle-ci ne craint pas de faire éclater le scandale. Mais là où la réalisation est maîtrisée, c’est que chaque moment de LA scène va être passée en revue pour y être décortiquée, analysée, selon le point de vue de chacun des protagonistes bien sûr. Tout cela est orchestré par un patron qui ne pense qu’au bien commercial et financier de son entreprise, surtout à un moment où elle doit lancer un produit sensé révolutionner le monde informatique par le biais d’une fusion. Et tout y passe : les arrangements à l’amiable pas si amiables que ça, les complots, évidemment motivés par la présence d’une belle brune sculpturale à qui on ne peut rien refuser. spoiler: Ou presque. Ce qui caractérise "Harcèlement", c’est son souci de réalisme, poussé jusque dans ses moindres détails. On savait Demi Moore bonne actrice, mais elle réussit à rendre son personnage bonne comédienne aussi, jusqu’à pleurer lors des auditions. Ça, c’est une performance ! Et puis il y a la bande son de la scène, que vous pourrez vous repasser à loisir si vous devez mettre un peu de piment dans votre vie de couple (lol !). C’est presque dommage que ce soit si court ! Hum ! Bref, passons… Mais en même temps, cette scène dure juste le temps qu’il faut. Plus long, ça ne l’aurait pas fait, et c’est ce qui donne toute la crédibilité de ce genre de scène. Mais ce souci de crédibilité est aussi exprimée lorsque Tom Sanders (Michael Douglas) est invité par son patron (Donald Sutherland dans un style de rôle peu enviable qui va beaucoup le poursuivre au cours de sa carrière) à le rejoindre dans sa voiture : les décors défilent en arrière-plan, mais on les a aussi en reflets dans la vitre, comme pour masquer plus ou moins une conversation peu avouable. Pour répondre à ceux qui pensent que la seconde partie ne sert à rien, je marquerai mon désaccord en disant qu’au contraire, elle n’est pas si inutile que ça. Il est vrai qu’on aurait pu s’arrêter à l’issue du combat juridique. Mais cela aurait été incomplet si on regarde de plus près la psychologie de Meredith : c’est une femme qui n’aime pas perdre, et de ce fait il est hors de question qu’elle perde la face, quoiqu’il en coûte. spoiler: C’est ce qui explique d’ailleurs qu’elle pète les plombs quand elle se rend compte qu’elle perd le contrôle de ses entreprises. Aussi, je considère que l’absence de cette dernière partie aurait donné un film inachevé.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 832 abonnés Lire ses 6 873 critiques

    3,0
    Publiée le 30 septembre 2010
    Loin d'être un grand thriller, il paraît pourtant bien injuste de voir à quel point "Harcèlement" est la plupart du temps maîtrisé. Partant d'une idée séduisante, le film sait assez rapidement capter notre intérêt, et ce malgré une mise en scène efficace mais très loin d'être la meilleure de son auteur. De plus, malgré quelques incohérences scénaristiques, l'histoire sait se faire relativement solide et bien menée pour que l'on suive ces 120 minutes sans ennui, d'autant plus que l'interprétation s'avère dans l'ensemble convaincante, Demi Moore apparaîssant bien meilleure qu'à l'accoutumée. Si bien que même si l'oeuvre ne restera bien entendu pas gravé dans nos mémoires, elle saura néanmoins nous divertir sans mal le temps d'une soirée, et ce qui plus est avec une certaine intelligence : on s'en contentera donc sans mal. Honnête.
    enyemes
    enyemes

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 4 septembre 2007
    tres bon ...du début jusqu'a la fin...mais l'histoire fait un peux froid au dos...on a pas tres enve de bosser aux US
    Max Rss
    Max Rss

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 1 571 critiques

    2,0
    Publiée le 20 avril 2013
    Quand on est dans le monde du travail, la pire erreur que l'on puisse faire c'est de mêler vie personnelle à vie professionnelle, surtout lorsque l'on travaille au sein d'une entreprise où la lutte pour le pouvoir est plus que féroce. Les coups bas se multiplient, l'hypocrisie, la trahison, le mensonge et la manipulation sont monnaie courante. C'est ce que Tom Sanders (incarné par Michael Douglas) va découvrir. Après avoir repoussé les avances cavalières de sa nouvelle supérieure hiérarchique, celui ci va se retrouver accusé de harcèlement sexuel et son avenir risque d'être fortement compromis. Le sujet avait tout pour faire un film intéressant, mais Barry Levinson a préféré se focaliser sur l'aspect judiciaire de cette affaire faisant entrave aux bonne moeurs. Mauvaise idée. La première demie-heure ne fait qu'amener le spectateur vers la scène torride, tout ce qui suit n'est qu'un jeu du chat et de la souris qui ne sert qu'à dissocier le vrai et le faux. Cette histoire n'est pas crédible, si Demi Moore réussit à rendre son personnage absolument détestable, Michael Douglas, quant à lui reste étonnement très inexpressif et à aucun moment on a l'impression que son personnage est entrain de vivre un cauchemar, une descente aux enfers. Quelques bonnes idées mais l'ensemble est vraiment trop superficiel.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1185 abonnés Lire ses 3 094 critiques

    2,0
    Publiée le 3 janvier 2014
    Le début est sulfureux à souhait et j’adore ça. Après, le reste du film tombe très vite dans un thriller basique dans lequel la question du harcèlement et des représentations entre homme et femme sont vite mis de côté. A la place, on nous balance de bonnes grosses ficelles et des scènes pas toujours réussis où le film s’emmèle un peu les pinceaux dans plein de trucs qu’il tente sans vraiment parvenir à le justifier ou à le rendre agréable à voir (la scène de réalité virtuelle à la fin du film : quelle horreur !) Bref, un postulat de base intéressant, mais s’écroule tout aussi vite…
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 239 abonnés Lire ses 3 412 critiques

    2,0
    Publiée le 3 mai 2016
    Le scénario de de Michael Crichton qui en principe est plutôt bon, mais pas ici. La première demi-heure avec la fameuse scène torride entre Moore et Douglas faisait présager d'un chef d'œuvre. Hélas tout retombe comme un soufflé et le film s'enfonce dans des protocoles judicaires convenus, des gadgets futuristes invraisemblables, des facilités de scénario qu'on pensait ne plus jamais voir spoiler: (le coup du mec qui passe derrière une porte juste au moment où l'on dévoile des gros secrets) et  pour finir un Deus ex machina complètement improbable qui vient régler tous les problèmes alors que la tension et l'intérêt sont retombés depuis longtemps et que l'on n'éprouve aucune empathie pour Douglas. Et comme le réalisateur trouve que le massacre n'est pas suffisant il faut qu'il nous ajoute de la guimauve y compris dans le plan final. Quel gâchis !
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 223 abonnés Lire ses 3 253 critiques

    3,0
    Publiée le 14 août 2012
    Le film de Barry Levinson a été vilipendé à sa sortie en salles sous prétexte qu'il était impossible d'imaginer que Michael Douglas puisse être harcelé par une Demi Moore dont la sexualité exsude par tous les pores de la peau. On a sans doute été sévère avec ce film qui n'a d'autres vertus que de ménager un suspense juridique comme les américains savent si bien le faire. De ce point de vue le film remplit tout à fait sa mission. D'autre part la situation assez bien amenée n'est pas si incroyable que l'on pourrait l'imaginer. Que dire de plus sinon que Levinson n'a pas commis ici le chef d'œuvre des années 90 et que son cinéma manque souvent de nuance y compris quand il s'attaque à des sujets plus ambitieux comme ce fut le cas avec "Rain Man" pourtant multi oscarisé.
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 199 abonnés Lire ses 4 726 critiques

    1,0
    Publiée le 27 février 2008
    Les acteurs jouent bien leur rôle le scénario tient la route mais le film reste plat, très plat. De même les scènes de « réalités virtuelles) napportant rien aurait très bien pu être mise de côté.
    Pierre E
    Pierre E

    Suivre son activité 172 abonnés Lire ses 665 critiques

    5,0
    Publiée le 30 décembre 2008
    Au moyen d’un scénario à tiroirs aussi intelligent que machiavélique, qui se sert comme toile de fond du monde de l’entreprise pour établir une tranchante analyse psychologique sur la confrontation autant que sur l’égalité des deux sexes, HARCÈLEMENT combine avec brio trois grands genres du thriller : érotique, juridique, informatique. Un tiercé ambitieux mais indéniablement gagnant, puisque HARCÈLEMENT est un de ces films qui vous tient tendus de bout en bout et où le rythme ne tolère aucun temps mort. Sans compter sur un réalisateur qui fait la part belle à la prestation d’un casting désormais devenu emblématique, porté par les deux superstars du moment Michael Douglas et Demi Moore. Le sulfureux HARCÈLEMENT est une guerre des sexes sans merci où tout le monde en prend pour son grade : intense et efficace, particulièrement jouissif.
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 1 955 critiques

    2,0
    Publiée le 6 août 2016
    Malgré un certain côté sulfureux, un thriller vaguement érotique qui surfe assez maladroitement sur la vague "Basic Instinct". Un film qui repose presque uniquement sur l'éternel registre de Michael Douglas et sur le charme vénéneux de Demi Moore. Barry Levinson a été déjà bien plus inspiré avec notamment "Rain man" ou "Good morning, Vietnam". Pas très folichon.
    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 2 746 critiques

    2,0
    Publiée le 23 juillet 2015
    Une grosse production Hollywoodienne qui prend le thème du harcélement mais le retourne à contre sens , pour créer un effet de comédie. Le scénario est un peu light, on y croit pas vraiment et on a vite compris le contre pieds. Les acteurs sauvent un peu le film car le tandem Moore / Douglas fonctionne bien . Mais les ficelles sont trop grosses. Un peu booring .
    matt240490
    matt240490

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 1 059 critiques

    3,5
    Publiée le 16 décembre 2011
    Harcèlement, de Barry Levinson, fut au programme de ce soir. Bien que ses notes ne soient pas très élevées, il reste impossible de dire que Harcèlement n'est pas un film culte. Michael Douglas et Demi Moore s'y livre un combat acharné, et Donald Sutherland (Los Angeles 2013) incarne à nouveau un sale type uniquement intéressé par l'argent. Demi Moore est tellement détestable qu'à la fin [SPOILERS], nous sommes si ravi de la voir se faire détruire, casser, devant un tel plaidoyer de notre cher businessman, j'ai nommé Mister Douglas. Bon film de Levinson.
    Cinemangageek
    Cinemangageek

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 40 critiques

    3,0
    Publiée le 4 juillet 2015
    Le début de Harcèlement est un peu bordélique, mais on rentre vite dans l'action avec la rencontre Michael Douglas / Demi Moore. Le film nous intrigue et on est plongé dedans. Vient ensuite la scène forte du film, spoiler: la séduction de Meredith . Dans cette scène la tension monte de plus en plus. Il y a un beau duo d'acteurs. Mais elle est forte Demi Moore, spoiler: en une minute, elle réussit à charmer son ex, Tom (Michael Douglas) qui a un semblant de débattement . Cette scène est bonne car elle n'en fait pas trop, elle montre bien le caractère de chacun. Et surtout chaque détail de cette scène spoiler: sera exploité par la suite . Vient alors une guerre juridique et psychologique qui se fait entre nos deux personnages. On ressent bien que spoiler: Tom est gêné de dire, devant plusieurs personnes et devant sa femme tout ce qui s'est passé durant "la scène" . spoiler: Meredith renie la vérité et profite de sa position de femme . Tout le combat juridique sera intéressant jusqu'à la fin. Mais vient ensuite une seconde partie, inutile, où spoiler: on veut virer Tom en le faisant passer d’incompétent . Cette partie ne prend pas la ligne directrice du film et est vraiment inutile, d'autant plus qu'elle est moins intéressante. En conclusion, Harcèlement est un bon film, intéressant sur le monde du travail. En revanche la dernière partie est inutile et les enjeux sont moindres. Un bon duo d'acteurs. Ce film mérite d'être vu. 6,5/10
    WallyFunk
    WallyFunk

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 552 critiques

    2,5
    Publiée le 7 août 2013
    harcelement reste un au final un moyen thriller meme si il a le merite de traiter d'un sujet interessant ( un homme victime d'harcelement sexuel au travail),michael douglas face a une demi moore tres garce et plus hot que jamais(la fameuse scene d'abus sexuel totalement erotique),un film regardable qui contient quelque rebondisssement mais qui reste au final tres plat .
    ptitmayo
    ptitmayo

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 969 critiques

    1,0
    Publiée le 20 mars 2008
    Franchement, réunir Michael Douglas et la somptueuse Demi Moore est le seul attrait du film dont le scénario est peu inspiré et le dénouement final peu convaincant. Il y a bien la scène de harcèlement qui est très réussie mais sinon, c'est cousu de fil blanc et les 2 acteurs font ce qu'ils peuvent pour donner de la consistance à une intrigue très mince. La réalisation sans rythme de Barry Levinson assoit un peu plus le sentiment d'ennui au bout de 2 heures très peu productive. Bref, ce film est à éviter car seuls les acteurs sortent à peu près la tête de l'eau dans ce mini-navet qui ne harcèlera pas mon esprit pendant bien longtemps.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top