Notez des films
Mon AlloCiné
    Invincible
    note moyenne
    3,1
    42 notes dont 6 critiques
    répartition des 6 critiques par note
    0 critique
    3 critiques
    2 critiques
    1 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Invincible ?

    6 critiques spectateurs

    Sergio-Leone
    Sergio-Leone

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 1 093 critiques

    4,5
    Publiée le 1 janvier 2015
    C'est un fan d'Herzog qui parle et j'avoue avoir été surpris par les critiques assez médiocres de cet énième bijou du maître. Un sujet porteur avec des ingrédients qui me sont chers, la montée du nazisme et les sciences occultes dans un même film! Comme toujours, Werner a un don certain pour conter les histoires à travers des personnages riches et profonds, un montage aux abords très linéaires mais plus calculé qu'il n'y paraît et un je ne sais quoi qui font de ses films des oeuvres inclassables et formidables. Tim Roth est d'une élégance et d'un charisme impressionnants, l'invincible qui lui fait face est touchant par sa naïveté mêlée à une étude extrêmement pertinente de sa psychologie. Un travail de grande classe où le récit flirte avec l'Histoire, celle avec un grand "H".
    defleppard
    defleppard

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 2 424 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Beau film sur l'humanisme, l'amour, le bien et le mal. L'acteur Jouko Ahola, qui joue le rôle principal, est parfait de composition. A noter également, une musique superbe. A voir.
    Eowyn Cwper
    Eowyn Cwper

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 1 620 critiques

    2,5
    Publiée le 27 octobre 2018
    Au tournant du millénaire, Herzog semble avoir voulu jouer la conciliation. S'inspirant de l'histoire vraie d'un colosse juif dans l'Allemagne des années 1930, il met ensemble la force et la beauté, mais ce n'est qu'un premier mélange. Il concilie aussi les scènes bucoliques typiques qu'il affectionnait dans ses années 80, où les paysages semblent toujours humides quoique pas forcément brumeux, et le globbe-trotting qui l'a habité dans les années 90. Partant de Pologne, il va faire voyager le personnage jusque dans la capitale du nazisme montant où il va devenir la marionnette aryanisée d'un Juif lui-même camouflé. Quoique plus sédentarisé, le tournage d'Invincible est toujours en quête d'authenticité : le colosse est un vrai colosse finlandais (Jouko Ahola), la pianiste est une vraie pianiste d'expérience (Anna Gourari) et Tim Roth (qui est excellent dans son rôle) s'est surpris à pratiquer une hypnose non simulée, telle que réclamée pour le scénario. C'est donc sans tricher que Herzog revient sur sa terre natale pour faire parler l'Histoire. Mais on peut lui faire le reproche de ne pas avoir laissé le film se trouver : peu subtil (les rôles de Himmler et Goebbels sont caricaturaux, au mieux minimalistes) et traître à sa propre cause (Polonais et Allemands parlent anglais, mais avec accent, dans un Berlin panneauté en allemand), le film est trop politique pour être poétique (la montée du nazisme ne nous apprend ni n'apporte rien). La collaboration de Ahola avec Jacob Wein, qui joue son petit frère, est un des aspects les plus satisfaisants du film, avec certains passages des dialogues (ceux de Wein et Herbert Golder - le rabbin - notamment) ainsi que la façon dont Herzog a donné de sa personne pour toutes les facettes du scénario sans discrimination. Mais Invincible laisse un goût amer de modernophobie dont la contradiction le gangrène ; Herzog fait le deuil de son frère ennemi Kinski, ainsi que de ses anciennes méthodes et du XXème siècle tout entier, mais sa ferveur traditionnaliste le cloue sur place. septiemeartetdemi.com
    elotonkin
    elotonkin

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 20 critiques

    4,0
    Publiée le 5 mars 2014
    Invincible est un film mêlant poésie et force brute. Le personnage principal du film est à la fois l'homme le plus fort mais aussi le plus sensible. Sa relation avec son petit frère, nous montre que la force brute et l'intelligence pure peuvent donner un mélange idéal. Ce film nous entraine dans le passé assez sombre, avant l’ascension du pouvoir par Hitler. Le personnage principal, tout droit sorti de son village isolé, va découvrir le monde du mal. C'est une quête initiatique, où il découvrira sa place dans le monde, après plusieurs épreuves. Dans ce film, plein de nuances, les moments de rêves laissent libre cours à l'imagination. Enfin la place de l’occulte et de l'hypnose donnent une atmosphère particulière. A voir pour ceux qui aiment les films peu communs, mystérieux.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top