Mon AlloCiné
    Pecker
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Pecker" et de son tournage !

    Fidélité

    Avec Pecker on retrouve : le producteur associé et casting-director Pat Moran, présent sur Serial Mother et Pink Flamingos ; le costumier Van Smith qui a habillé tous les films de John Waters ; le chef décorateur Vincent Peranio, responsable du look de Hairspray, Cry-Baby, Serial Mother et dont les compétences en système D furent largement mises à l'épreuve sur le tournage de Pink Flamingos ; le coût des décors ne dépassa pas les 200 dollars !

    John Waters en paroles...

    Rock : "J'ai arrêté d'acheter de la musique pop avec les Beatles. Pour moi, ils ont gâché le rock'n'roll."

    Maturité : "A 50 ans, je n'ai plus la rage que j'avais à 20 ans et heureusement, sinon je serais au théâtre, et je déteste les gens du théâtre."

    Célébrité : "C'est surréel. J'adore voir l'effet que la célébrité a sur les gens. Prenez Divine : avant, il se faisait tabasser à l'école. Après, les mêmes gens lui demandaient des autographes. La célébrité est donc protectrice."

    Projet : "Si je faisais un film hollywoodien, j'opterais volontiers pour la bio d'un président. Mais pas n'importe lequel : Gerald Ford. Il avait l'air si stupide !"

    Critique : "La critique est devenue un métier branché. En 72, les critiques étaient tous coincés et ils ont mordu à l'appât en disant que Pink Flamingos était le film le plus répugnant du monde."

    Portrait de Baltimore

    Martha Plimpton, actrice :"Les films de Waters sont des portraits attendrissants de Baltimore. Il rend hommage à sa ville natale de façon gentille et positive."
    Mais, fait exceptionnel, le temps de quelques scènes, le réalisateur déplace pour la première fois ses personnages hors de Baltimore... à New York ! A l'écran, du moins. Car, en réalité, tout a été filmé à Baltimore, les scènes new-yorkaises bénéficiant du talent du chef décorateur Vincent Peranio. La galerie de Rorey avec ses murs blancs et ses surfaces de béton lisse a été reconstituée au rez-de-chaussée d'un bâtiment de bureaux. Quant à l'arrière-salle du Bowery Bar, un célèbre restaurant new-yorkais, elle a été recréée dans un studio de la banlieue de Baltimore.

    John Waters, réalisateur

    Né le 22 avril 1946 à Baltimore (Maryland), John Waters a grandi à Lutherville (dans la banlieue de Baltimore), entre dans une école catholique dont il ressort plus provocateur que jamais. Après les deux films en 8 mm, Hag In A Black Leather Jacket et Roman Candles (1964), il se lance dans le long métrage envers et contre tous.
    Waters est un self-made man : producteur, monteur, chef opérateur... Il est même montreur de marionnettes !
    Marqué par les procès du gang de Charles Manson et celui de Patty Hearst (devenue comédienne dans ses films), Waters signe ses deux pamphlets les plus violents : Pink Flamingos, pour lequel il devra payer une amende de 5 000 dollars pour obscénité, et Female Trouble, dans lequel le travesti Divine réussit la performance de se violer lui-même !
    Mais son oeuvre commence à être reconnue, au point que le musée d'Art moderne inclut Pink Flamingos dans sa collection permanente ! Considéré comme un cinéaste culte, Waters se fait connaître internationalement avec Polyester, le premier film en "odorama" (un sticker avec des pastilles à gratter était remis à l'entrée de la salle).
    Hairspray marque un tournant dans une filmographie s'adressant à un public plus large, mais gardant un esprit indubitablement caustique.
    C'est en 1994 que le réalisateur entre dans la fameuse "A-list" (film produit par une major) avec Serial Mother avec Kathleen Turner; une comédie noire qui sera présentée hors compétition à Cannes.

    Brendan Sexton III ("Matt")

    Ce jeune comédien de 19 ans est né à Staten Island, New York. Il fait des débuts au cinéma dans Bienvenue dans l'âge ingrat de Todd Solontz. Sa composition lui vaut d'enchaîner avec Empire Records avec Liv Tyler, et Hurricane Streets, premier film de Kevin Bacon. Il a également tourné Desert Blue de Morgan J. Freeman, chronique familiale avec John Heard et... Christina Ricci.

    D'un film à l'autre...

    John Waters n'a pas oublié ses fidèles acolytes, vus dans d'autres films. Ainsi, on retrouve dans Pecker Mink Stole, fille hystérique de Female Trouble, dans le rôle ici d'un assesseur acariâtre. Mary Vivian Pearce, l'inoubliable "Cotton" de Pink Flamingos, apparaît dans le rôle d'une homophobe. Sans oublier Patricia Hearst, vue dans Cry Baby et Serial Mother, ici en amatrice d'art et de décolletés.

    L'origine de "pecker"

    "Pecker", outre l'explication donnée dans le film (Pecker se nomme ainsi parce que petit, il picorait plus qu'il ne mangeait), indique, en argot américain, la "mâle protubérance dont les hommes ne sont pas peu fiers"...

    Filmographie de John Waters

    1969 Mondo Trasho
    1970 The Diane Linkletter Story
    1970 Multiple Maniacs
    1972 Pink Flamingos
    1973 Female Trouble
    1977 Desperate Living
    1981 Polyester
    1987 Hairspray
    1990 Cry Baby
    1994 Serial Mother
    1998 Pecker
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Toy Story 4 (2019)
    • Le Roi Lion (2019)
    • Spider-Man: Far From Home (2019)
    • Anna (2019)
    • Parasite (2019)
    • Yesterday (2019)
    • Ibiza (2018)
    • Beaux-parents (2019)
    • Made In China (2019)
    • Le Daim (2019)
    • Annabelle – La Maison Du Mal (2019)
    • Premier de la classe (2018)
    • Tolkien (2019)
    • Men In Black: International (2019)
    • Aladdin (2019)
    • Comme des bêtes 2 (2019)
    • Nevada (2019)
    • Child's Play : La poupée du mal (2019)
    • Fast & Furious : Hobbs & Shaw (2019)
    • X-Men : Dark Phoenix (2019)
    Back to Top