Notez des films
Mon AlloCiné
    Novecento (1900) - Acte I
    note moyenne
    3,9
    776 notes dont 94 critiques
    répartition des 94 critiques par note
    40 critiques
    28 critiques
    12 critiques
    6 critiques
    6 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Novecento (1900) - Acte I ?

    94 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1660 abonnés Lire ses 10 386 critiques

    5,0
    Publiée le 18 juin 2013
    Gigantesque fresque historique et politique, "Novecento" est l'aboutissement logique de l'oeuvre de Bernardo Bertolucci, de son itinèraire, qui permet au metteur en scène de faire èclater son lyrisme, en même temps que sa rèflexion politique et son engagement! D'une force exceptionnelle et parfois d'une extrême violence, ce film mammouth du cinèma italien raconte admirablement l'histoire du siècle dernier à travers le destin de deux fils de famille! Oeuvre d'une ambition extraordinaire, où la rèflexion critique se lie au roman familial, qui reprèsente en 1976, toutes proportions gardèes, ce qu'en 1963 signifia l'un des meilleurs films de Luchino Visconti, "Il Gattopardo". Et le moins que l'on puisse dire c'est que les paradoxes ne manquent pas: ainsi "Novecento", prèsentè comme un film politique, « rouge » même aux yeux de certains, a pu être rèalisè grâce à des capitaux amèricains! Ce qui n'empêche pas ce film puissant de plus de 300 minutes d'être le chef d'oeuvre de Bertolucci! La distribution est hallucinante, rèunissant des acteurs internationaux très connus: Robert De Niro, Gèrard Depardieu, Sterling Hayden, Burt Lancaster, le couple Donald Sutherland-Laura Betti (parfait d'immondices)...bref, la liste serait trop longue à citer! Merveilleuse fresque èpique, "Novecento" est autant un film sur la culture nationale et populaire italienne (et plus particulièrement de la province d'Emilie), qu'un grand poème lyrique sur le peuple italien, son histoire, ses espèrances et sa vie! Composè selon le rythme des saisons (jamais les couleurs n'ont ètè aussi belles qu'ici), le mètrage prèsente l'ètè comme le temps de l'enfance et de l'adolescence; l'automne correspond à l'aube du socialisme, mais aussi à la naissance du fascisme, et à leur affrontement; l'hiver est la triste èpoque du fascisme; et au printemps èclosent la Libèration de 1945 et les grandes espèrances politiques! Bertolucci a d'ailleurs reconnu que ce film dèmesuré ètait à la gloire du communisme italien (certains critiques même lui reprocheront un côtè manichèen). [...] Oeuvre engagèe, politique donc, mais empreint d'une sensibilitè et d'une tendresse rarement vues au cinèma, "Novecento" demanda onze mois de tournage durant lesquels Bertolucci construisit patiemment son film, d'abord fondè sur des souvenirs d'enfance prècis, puis èvoluant avec la dècouverte d'une vie paysanne, partagèe au jour le jour! Film populaire avant tout (pas seulement un film qui plaise à beaucoup de gens mais un film qui soit enracinè dans la culture du peuple), dans tous les sens du terme, profondèment enracinè dans l'histoire et la vie d'un peuple, chant lyrique à la gloire du socialisme italien, fresque historique et politique, sur le communisme, "Novecento" est tout cela à la fois, et me semble être le film engagè le plus rèussi de tous les temps, tant par sa perfection esthètique que par l'accomplissement de ses idèes! Avec cerise sur le gâteau, l'inoubliable partition d'Ennio Morricone...
    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 230 abonnés Lire ses 450 critiques

    5,0
    Publiée le 5 avril 2013
    Deux des meilleurs acteurs de tous les temps pour un des meilleur film de tous les temps. Malgré les 5h30 du film, aucune scène n'est de trop. Il faut bien ça pour raconter le vie de deux hommes, et d'un pays. On pourrait reprocher une fin un peu trop propagandiste, pour peu que l'on ai une haine viscérale envers le communisme, mais ce n'est rien comparé la magnificence de ce film grandiose.
    Marc F.
    Marc F.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 13 février 2013
    Probablement le plus beau film de tous les temps. Poignant, historique, beau. Un jeu d'acteur epoustoufflant. Jean C, retourne voir les films de Van damme, c'est juste ton niveau
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 347 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    4,0
    Publiée le 9 mars 2014
    Longue et ambitieuse fresque politique de 320 minutes qui couvre 45 ans d'histoire, "1900" s'avère une grande réussite. Divisé en deux parties par un entracte, "1900" nous raconte la vie parallèle de deux garçons nés dans la même propriété en Italie au début du XXème siècle, l'un fils de paysans et l'autre du propriétaire. Ils grandiront ensemble et peu à peu leurs différences sociales deviendront plus importantes et peu à peu le paysan s'orientera vers le communisme pendant que le propriétaire se rapprochera du fascisme. Le film est long mais jamais ennuyant, et c'est dû à un très bon scénario, des dialogues bien écrit ainsi que des personnages intéressant et attachant. Bertolucci n'hésite pas à montrer des scènes violentes ou de sexe cru, et montre bien la terreur fasciste parfaitement représenté par le personnage de régisseur brutal joué par Donald Sutherland. Le film est sombre, rare sont les moments de joies ou heureuse durant ces 45 ans de conflit entre aristocrates et ouvriers agricoles. On peut amèrement regretter les 10 dernières minutes, qui vont à l'encontre des 300 autres (hors générique) ainsi qu'une démagogie politique parfois un peu trop présente. La reconstitution est superbe, tout comme les images et le technicolor et "1900" bénéficie d'une extraordinaire distribution dominé par Gérard Depardieu et Robert De Niro, tous deux excellent, tout comme les seconds rôles comme Dominique Sanda ou Donald Sutherland. Un monument cinématographique, passionnant par le sujet qu'il traite où l'odeur de la mort se fait constamment ressentir. Grandiose.
    Chaill
    Chaill

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 336 critiques

    3,5
    Publiée le 20 novembre 2015
    Ce n'est pas parce qu'un film est une fresque historique qui dure des heures et des heures que c'est forcément un chef d’œuvre... 1900 était initialement prévu pour être un téléfilm à épisodes, cela se sent en le visionnant... Beaucoup de scènes de révolte paysanne, ou de dialogues, par contre nos deux amis pendant les guerres...rien du tout. Trop cher en costumes et en artillerie sûrement. De plus le métrage s'égare parfois dans des scènes totalement inutiles au récit (Sutherland et l'enfant). Reste le poids incontestable de l'interprétation des deux monstres sacrés, meilleurs acteurs de leur génération ici réunis, et le charme fou de la belle Dominique Sanda.
    scorsesejunior54
    scorsesejunior54

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 694 critiques

    2,5
    Publiée le 21 décembre 2008
    A 14-15 ans, j'avais très envie de voir "1900" mais bizarrement, je ne suis alors jamais tombé dessus. Et puis, deux ou trois ans plus tard, les occasions se multiplient mais je me montre toujours réticent : les grandes fresques un peu mégalomanes ne m'attirent plus et mon goût pour la démesure s'est largement estompé. Aussi avais-je de gros à priori au moment de lancer cette superproduction, effrayé par sa durée (plus de cinq heures !), sceptique quant à l'utilisation d'un budget conséquent pour l'époque. Finalement, il ne m'aura fallu qu'un quart d'heure pour accepter les règles du jeu et rentrer dedans, vite happé par l'Histoire de mon pays d'origine (forcément, quand vous vous sentez concerné, ça aide), certes dramatique mais ô combien propice à un récit touffu à l'image des grands romans Russes du XIXème. Evidemment, Bertolucci a succombé à certains clichés, notamment dans le déroulement de son scénario reprenant une multitude de schémas classiques et déjà remixés à toutes les sauces par le passé. Seulement voilà, B.B. est un excellent narrateur et sait très bien comment rendre des scènes anodines en instants épiques sans avoir à trop forcer le trait. Captivants, ses personnages portent sur leurs robustes épaules un projet très (trop) ambitieux. Après une très bonne première partie (on découvre les destins de chacun, les caractères sont encore flous, on se passionne car c'est le "début" donc "nouveau"), la suite nous paraîtra nettement plus lourde, dans la mesure où les effets de mise en scène se font de plus en plus incessants et où les passages inutiles occupent une place cette fois-ci importante. Cinq heures, c'est long. Beaucoup trop. Honnêtement, il y a bien 90 minutes à couper, à l'image de péripéties mélodramatiques soporifiques ou d'une fin interminable. De plus, on pourra reprocher à l'Historien Bertolucci de n'être en fait qu'un militant malhonnête (présentant sa vision des faits en affirmant son objectivité). Bien mais trop long et très orienté.
    jimmyc
    jimmyc

    Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 133 critiques

    5,0
    Publiée le 7 octobre 2013
    Bernardo Bertolucci réalise ici une fresque basée sur l'amitié indissociable du contexte historique. Il pose sa caméra en Italie avant La Première Guerre Mondiale et dresse son récit de part une ouverture annonçant la mort de Guiseppe Verdi... L'oeuvre s'intronise de manière à ce que la mort apporte naissance à deux enfants venant d'un milieu social différent. Ainsi, Alfredo Berlinghieri et Olmo Dalco grandissent au sein de familles radicalement opposées. Le premier a besoin de s'extirper de sa condition tout en gardant en lui celle-ci afin de s'affirmer en société. Le second, modeste, fils de métayer reste égal à lui-même et le temps qui passe n'a pas d'emprise sur lui. Olmo ( Gérard Depardieu ) devient en grandissant un homme intègre et fidèle à ses principes. Son ami Alfredo ( Robert de Niro ), lui ne parvient jamais à choisir sa position, tour à tour lâche et sans véritable profondeur ( il ne prendra pas la défense de " son " ami lors de cette terrible accusation du meurtre d'un petit garçon en réalité assassiné par le fasciste Attila ) "inquiétant Donald Sutherland" . Le réalisateur évoque le Fascisme ( le côté sombre de l'Italie ) avec une justesse aussi bien écrite dans les mots que dans le visuel, se servant de son protagoniste Olmo, leader et symbole de la liberté... Il représente le véhicule, la force de l'oeuvre, le combattant de ce fléau naissant. Le metteur en scène se sert de ses images afin d'informer le spectateur en dénonçant sans détours les horreurs de ces années sombres mais également éduque par la force narrative de son expression. En plus de 5 heures de pellicules, le rythme ne décline jamais et porte en lui les dénonciations sans retenues de ce qui allait devenir la forme du mal. En son casting, l'oeuvre est éclatante, Burt Lancaster en patriarche dominateur est simplement imposant, Dominique Sanda reste juste, simple et finalement parfaite pour incarner "Ada Fiastri Paulhan", l'amante de Alfredo, Robert de Niro et Gérard Depardieu s'affrontant de leur naissance à leur mort, sont absolument un rêve absolu dans la carrière d'un cinéaste... Outre son casting hétéroclite et sa force de frappe étonnante, Bernardo Bertolucci exprime là toute une poésie sublimée par la partition musicale du maître Ennio Morricone qui sert de fondation au récit mais également aux images, ces images terribles qui restent en mémoire à tout jamais... Un rêve cinématographique signé par un talentueux cinéaste....
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 509 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    5,0
    Publiée le 20 mai 2013
    Fresque ambitieuse, "1900" retrace 45 années de l'Histoire de l'Italie à partir du début du vingtième siècle et n'hésite pas à montrer les périodes les plus sombres et les plus violentes que ce pays a connu. Mêlant la petite histoire à la grande, Bernardo Bertolucci nous montre l'histoire de deux hommes nés le même jour et qui vont développer une amitié durable malgré leurs différences sociales qui leur imposent des choix de vie très différents (l'un est le fils du propriétaire d'une immense ferme, l'autre est né parmi les paysans). Malgré ses cinq heures, le film n'est jamais ennuyeux et a toujours une ferme volonté de nous montrer comment le fascisme et le communisme sont montés en puissance pour s'affronter au cœur de combats sanglants. Pour cela, Bertolucci nous montre sans pudeur le sexe et la violence engendrée par toute cette période et affiche les deux partis sous des jours pas forcément reluisants même s'il est clair que sa préférence va au socialisme. Heureusement il évite d'être trop démonstratif et nous passionne avec tout ce qu'il filme, que ce soit de l'enfance des deux personnages au mariage de l'un d'eux en passant par la victoire de 1945 contre les fascistes. Robert De Niro et Gérard Depardieu s'imposent comme un duo de talent dans les rôles principaux mais on retiendra aussi beaucoup Donald Sutherland, parfaitement sadique en contremaître qui adore la violence.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 374 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    3,5
    Publiée le 4 septembre 2012
    S’il est une chose de fâcheux dans la réalisation de cette splendide fresque historique, c'est évidement sa durée. La narration s’étire inutilement sur cinq longues heures interminables tant le rythme est lent et beaucoup de scènes sont creuses, la première heure sur l’enfance des deux personnages, par exemple, aurait pu être réduite à une dizaine de minutes. Bertolucci y réunit un excellent casting (autour du trio De Niro, Depardieu, Sutherland) pour évoquer la première moitié du 20ème siècle italien à travers les relations de deux amis d'enfance rendus difficiles par leurs origines sociales opposés en pleine lutte des classes puis sous le régime fasciste. Malgré le fait que le parti-pris le réalisateur s’exprime par un manichéisme primaire, la reconstitution historique est parfaitement réussie. Bref, en plus d'être émouvant, ce film plein de belles images nous faire réfléchir sur la place de chacun dans le triste constat que l'histoire est un eternel recommencement.
    Davidhem
    Davidhem

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 336 critiques

    5,0
    Publiée le 2 juin 2007
    1900 est pour moi le film le plus ambitieux de Bernardo Bertolucci. Après son succès à scandale pour le dernier tango à Paris, le réalisateur livre une fresque démentielle et démesurée de plus de cinq heures sur les quarante-cinq premières années de l'histoire de l'Italie. Cette fresque s'articule autour de la vie de deux enfants, l'un petit-fils du contremaître (gérard depardieu) et l'autre petit-fils du propriétaire des terres (robert de niro), nés le même jour. Les enfants apprendront à se connaître et à s'apprécier malgré leurs trains de vie radicalement différent. Lorsque la première guerre mondiale se termine vient le temps des premières machines et le début des manifestations paysannes qui se réfugient dans le parti communiste. En réaction, les riches, ne pouvant plus exercer leur autorité contribueront à créer le mouvement fasciste qui prendra le pouvoir et qui exercera son autorité. C'est le début de la confrontation entre les pauvres communistes et les riches fascistes et est illustrée par l'indifférence qui remplace l'amitié entre les deux amis qui sont devenus ennemis par idéologie. Le film se conclut par la victoire des communistes le jour de la libération et on assiste au réglement de comptes et à l'humiliation du patron. Toutefois, la fin très symbolique résume bien la situation d'aujourd'hui et veut dire que malgré les régimes, la situation reste la même et que les paysans et propriétaires s'affrontent toujours. Malgré sa durée unique, plus de cinq heures, on ne peut rester indifférents devant un tel déploiement de moyens et de mises en scènes jouissives comme depardieu qui enduit d'excréments de vache le fasciste joué par Sutherland. Le scénario est irréprochable, les acteurs jouent remarquablement bien et la musique d'Ennio Morricone est magnifique. En somme, le chef-d'oeuvre de Bertolucci.
    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 523 critiques

    3,0
    Publiée le 22 mars 2014
    Novecento divise autant par la forme que par les idées défendus. 5 H je peux enduré, si chaque minute est utile alors oui mais ici je trouve des longueurs et l'ennui ma vite gagné et ceux juste après la première heure. C'est pourquoi je l'est vu en deux temps. Car il y a aussi de bonnes choses à en tiré notamment de la passion et une trace de l'histoire et plutôt bien retranscrit quoique un peu trop romancé autour des deux personnages principaux mais autrement il y a qualité. J'ai eu du mal avec les comédiens d'une grande froideur, trop caricaturé et le jeu d'acteurs ne pas particulièrement plu. Voila ce que j'en tire de la première partie ... En ce qui concerne la suite, les minutes filent à une vitesse folle. Les problèmes de rythme s'efface et la passion prend aisément le dessus. Les acteurs sont aussi beaucoup plus inspiré Gerard Depardieu et Donald Sutherland en tête, d'ailleurs ce denier joue son rôle de barge de manière exceptionnelle spoiler: l’assassinat du jeune Patrizio est terrible, bien pire que le paysan qui se mutile au début . 1900 reste une grande expérience à testé dans sa vie de part ce qu'il raconte mais aussi pour l'énorme travail effectué par Bertolucci.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 2 avril 2014
    Moi qui ne suit pas spécialement communiste, j'ai adorer cette gigantesque fresque Italienne du grand Bernardo Bertolucci, une oeuvre colossale qui devrait être connut de tous. Bertolucci aborde avec adresse un sujet très dure à traiter: le fascisme italien, un sujet que d'autres réalisateurs se sont plantés maintes fois en le choisissant, Bertolucci, lui, l'aborde avec romance et perspicacité. Le film est donc un chef-d'oeuvre se basent sur un acte historique majeur de l'histoire Italienne sans pourtant rentré dans le cliché "documentaire historique", en restant dans un esprit littéraire. Mais cette magnifique épopée ne s'arrête pas la, bien au contraire, elle va au delà de ce que l'on attendais d'elle, grâce à la mise en scène et la magnifique musique du maître compositeur: Morricone, ce film nous renvoi directement en enfance malgré les scènes ultra-violentes décimés tout au long de ce magnifique chef-d'oeuvre historique, les champs ou le foin est empilé, les paysans avec leurs grands chapeaux, les rassemblement festif le soire pour le dîner... Tous ces éléments étant tous présent dans le premier partie (film étant divisé en deux partie au cinéma pour éviter de projeter 5 heures 30 de film à la filé) et ces éléments nous replonge directement dans nôtres enfances, accompagné de la magnifique musique de Morricone. La deuxième partie à un but plus dénonciateur opposant deux amis d'enfances venant à se retrouver face à face pour des raisons politique mais aussi et surtout de classe sociale, se qui va mettre en avant le contraste entre la richesse et la pauvreté et va ainsi dénoncé les classes sociale mais aussi le fascisme, car, rappelons-nous, le film est basé la dessus à l'origine. Comme j'en ait fait allusion au début de ma critique, ce film est assez communiste mais communiste dans le bon sens, sans viser l’extrême, tout en restant dans l'idéologie principale. Pour conclure, le film est un véritable chef-d'oeuvre faisant partis des œuvres majeurs mad in Italia, qui, si, il ne se saurait pas pourvut de quelques petites longueurs et si je n'aurais pas été si exigeant sur les notes, j'aurait largement pu lui adresser 5 étoiles. C'est donc à voir, oui mais au plus vite!
    cris11
    cris11

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 970 critiques

    1,5
    Publiée le 13 août 2011
    Globalement très déçu parce film. J'attedais peut être trop du duo De Niro-Depardieu... Du côté des acteurs, pas grand chose à dire. Ce qui m'a pas plu ce sont les longueurs interminables de ce film. Le fait qui dure 5H n'est pas un problème, mais qu'elles ne soit pas bien remplies, c'est un problème. Le film est également très caricatural (gentil communiste/méchant capitaliste). Le fait qu'il y ait beaucoup trop de romance me dérange particulièrement: on parle ici d'une page importante de l'histoire de l'Italie et pas des amours imaginaires de deux héros.
    ClashDoherty
    ClashDoherty

    Suivre son activité 159 abonnés Lire ses 716 critiques

    5,0
    Publiée le 17 mai 2007
    Personnellement, je dirai de "1900" qu'il s'agit du seul bon film de Bertolucci avec "Le dernier tango Paris". Mais il est surtout mille fois plus réussi que ce dernier, bien que cela n'ait rien à voir. Performances incroyables de Depardieu (son meilleur rôle ?) et de De Niro (son meilleur rôle avec "Il était une fois en Amérique" ?), sans oublier un Donald Sutherland incroyable et saisissant en leader fasciste. La scène où il massacre un chaton avec sa tête, en fin de la première partie, est secouante. Un film magnifique, long, mais le fait qu'il soit scindé en deux parties distinctes le rend assez accessible. Un film à voir absolument.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 434 abonnés Lire ses 5 459 critiques

    4,0
    Publiée le 3 février 2011
    Juste après Dernier tango à Paris (1972), Bernardo Bertolucci s'est attelé à une oeuvre imposante, une fresque épique et militante qui du haut de ses 300 minutes (5h00) nous entraîne au coeur de l'Italie du XXème siècle. 1900 (1976) raconte l'Histoire de l'Italie à travers deux garçons, nés le même jour et dans le même village. Leurs deux parcours s'entrechoquent au fur et à mesure que l'Italie vie ses années sombres (la Première Guerre Mondiale, les revendications sociales, la montée du fascisme, la Seconde Guerre Mondiale, la chute du fascisme, etc). Bernardo Bertolucci en restitue une magnifique fresque historique, sublimée par des images et plans de toutes beautés, où une distribution internationale se donne à fond pour incarner leur personnages et faire ainsi exploser leur rage face caméra. Ainsi on retrouve dans les principaux rôles Robert De Niro & Gérard Depardieu (magnifiques) ainsi que Donald Sutherland, avec à leurs côtés Burt Lancaster & Sterling Hayden. L'ensemble étant soutenu par une remarquable B.O composée par Ennio Morricone, une oeuvre à la violence soutenue et à la sexualité plus qu'explicite, vous en conviendrez donc à ne pas laisser ce film entre toutes les mains.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top