Mon AlloCiné
Cessez-le-feu
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Note moyenne
3,4
24 titres de presse
  • Le Parisien
  • 20 Minutes
  • aVoir-aLire.com
  • Direct Matin
  • Femme Actuelle
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Figaro
  • Les Fiches du Cinéma
  • Ouest France
  • Rolling Stone
  • Sud Ouest
  • Bande à part
  • La Croix
  • La Voix du Nord
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • L'Express
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Télérama
  • Voici
  • Le Journal du Dimanche
  • Les Inrockuptibles
  • Paris Match

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

24 critiques presse

Le Parisien

par Pierre Vavasseur

Un beau film à l'ancienne.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

20 Minutes

par Caroline Vié

Dans "Cessez-le-feu" d' Emmanuel Courcol. Grégory Gadebois apporte une puissance étonnante à un personnage de vétéran de la Première guerre mondiale devenu muet après les combats.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

aVoir-aLire.com

par Claudine Levanneur

Un regard tendre et cruel sur les traumatismes psychologiques liés à la guerre.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Direct Matin

par La Rédaction

Drame interprété par des acteurs brillants, "Cessez-le-feu" a pour toile de fond une période peu traitée par le cinéma français, les années folles. Courcol propose une mise en scène élégante en quête d’authenticité.

Femme Actuelle

par La Rédaction

Un drame poignant sur le stress post-traumatique, servi par une belle distribution.

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Un film de facture classique, qui traite son sujet – le retour de guerre – avec force et finesse à travers deux itinéraires contrastés, porté par les deux pulsions contraires de la mort et de la vie.

Le Figaro

par Nathalie Simon

A voir.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Les Fiches du Cinéma

par Christian Berger

Un grand premier film, servi par une interprétation remarquable.

Ouest France

par Gilles Kerdreux

Un film fort très bien interprété par Romain Duris, Grégory Gadebois et Céline Sallette.

Rolling Stone

par Louise-Camille Bouttier

Un superbe premier film, qui donne vraiment envie de suivre Emmanuel Courcol à la trace.

La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

Sud Ouest

par Mejdaline Mhiri

Cette oeuvre secoue.

Bande à part

par Jo Fishley

Ce film des lendemains de guerre arpente le champ de l’intime, le champ de bataille psychologique sous le crâne quand le feu roulant des armes a cessé.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

La Croix

par Arnaud Schwartz

En dépit d’une scène traumatique vécue par Georges, "Cessez-le-feu" est une œuvre délicate sur l’impossibilité du retour. Sa réussite réside à la fois dans ce pas de côté africain, qui nimbe le récit d’une atmosphère singulière, et dans l’accord parfait des interprètes, tous remarquables.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

La Voix du Nord

par Philippe Lagouche

Emmanuel Courcol ne pèche pas par manque d’ambition. Son souffle de cinéma s’affirme dans une cauchemardesque reconstitution de la guerre de tranchées, dans la partie africaine du récit mais s’amenuise un peu lorsque le récit aborde des rivages plus conventionnels, plus psychologiques.

Le Monde

par Thomas Sotinel

Cette préoccupation pédagogique imprègne tout le film, au ­risque parfois de l’alourdir. Heureusement, la leçon d’histoire est aérée par un sens certain de l’espace.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Nouvel Observateur

par François Forestier

Pour sa première réalisation, l’acteur Emmanuel Courcol a puisé dans les souvenirs de son grand-père et dans les livres d’Amadou Hampâté Bâ au moment d’écrire le scénario. Mais le film manque curieusement de fièvre, reste appliqué. Tout est là, pourtant : une bonne histoire, des acteurs exceptionnels, une évocation intéressante. Manque l’étincelle.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

L'Express

par Christophe Carrière

Le scénario va là où il doit se rendre, proprement et sans bavures, sans jamais sortir de son chemin tout tracé - mais soigneusement tracé, c'est déjà ça.

Première

par Christophe Narbonne

Formidablement interprété par le trio Duris-Sallette-Gadebois, "Cessez-le-feu", s’il ne brille pas par une audace folle, a le mérite de rendre un hommage sincère à ces sacrifiés de l’Histoire.

Studio Ciné Live

par Thierry Cheze

Un film ambitieux mais qui se perd dans trop de récits.

Télérama

par Jacques Morice

Sur la culpabilité des survivants, sur les malaisantes réhabilitations des champs de bataille, le film fait mouche. Il pèche, en revanche, par le traumatisme appuyé du frère (...). ­Romain Duris, lui, continue de surprendre. Puissant et buté, il impose une présence fascinante à son personnage de revenant.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Voici

par Lola Sciamma

Un portrait de l'après-guerre beau et classique sur la réinsertion de ceux qui doivent se débrouiller avec la culpabilité d'avoir survécu.

Le Journal du Dimanche

par Barbara Théate

Pour sa première réalisation, le scénariste (Welcome) raconte la brutalité psychologique et physique de la Première Guerre mondiale, le temps d’une reconstitution réaliste et élégante. Mais on peine à s’attacher à des personnages qui se livrent assez peu, et dont les destinées semblent se croiser de façon artificielle.

Les Inrockuptibles

par Bruno Deruisseau

Malheureusement, un scénario par trop prévisible, certains clichés sur les colonies et une réalisation sans véritable parti pris donnent à "Cessez-le-feu" une esthétique de téléfilm, de qualité certes, mais qui manque de consistance.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Paris Match

par Yannick Vely

C'est beau et rare, un premier film français avec autant d'ambitions formelles. (...) Hélas, après quarante minutes enlevées et intrigantes, le film est gagné par une certaine léthargie, une sur-écriture de chaque personnage qui rend le récit à la fois appuyé dans sa psychologie et peu crédible dans son déroulement.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top