Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Matador
note moyenne
3,2
334 notes dont 36 critiques
19% (7 critiques)
33% (12 critiques)
8% (3 critiques)
33% (12 critiques)
3% (1 critique)
3% (1 critique)
Votre avis sur Matador ?

36 critiques spectateurs

galadriel_81
galadriel_81

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

5,0
il ne s'agit pas d'une critique mais du signalement d'une erreur sur la page consacrée à Assumpta Serna: la photographie représente Eva Cobo, le second rôle féminin de Matador. Merci de rectifier...
Myene
Myene

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 373 critiques

2,5
Dans le cycle rattrapage Pedro Almodovar ce film ne m'a pas enthousiasmée C'est pour moi une forme d'étude préalable aux futurs chefs d'œuvre qu'il nous donnera Version doloriste et sanguinolente biensur!!!
jfharo
jfharo

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 232 critiques

4,5
Certaienement le film le plus noir du Maître , avec Antonio Banderos plus beau que jamais et plus noir aussi .
jemenfousdecepseudodemerde
jemenfousdecepseudodemerde

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 39 critiques

2,5
Un film intéressant mais certainement pas un chef-d'oeuvre. On y voit un Almodovar un peu en peine, mais qui y met du sien (et même tout ce qu'il a). Ca part un peu dans tous les sens, c'est plein de vie et de mouvement. Certainement une grande révolution pour l'Espagne de l'époque. Mais la critique des moeurs (et notamment de la mère bigote) est un peu facile et pas très profonde ni recherchée (ni même originale pour l'époque). On se laisse tout de même emporter par le charme et la dynamique qui se dégagent de Matador. On sent poindre un grand génie en devenir sous ces plans et ce synopsis confus et pas très construits. Une oeuvre à découvrir pour les amateurs d'Almodovar qui ne la connaîtraient pas.
Henrico
Henrico

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 924 critiques

5,0
Les chevaux de bataille régulièrement enfourchés par le maître sont déjà présents dans ce film de ses débuts : 1° Le conformisme et le puritanisme doivent être éradiqués car leurs effets ont été et sont encore (auto) destructeurs et désastreux (maman sado maso castratrice). 2° Le salut ne peut venir que par la transgression des tabous concernant le sexe et la mort (héros, assassins et amants). 3° L’antinomie constante et exponentielle des personnages, indispensable d’un point de vue dramatique sert aussi à démonter les clichés omniprésents dans la psyché espagnole concernant force et vulnérabilité, innocence et culpabilité. Ainsi le torero est boiteux ; il est tueur et amateur gourmet de produits bovins, l’avocate assassine, la militante féministe est fétichiste et idolâtre; elle est nympho et fidèle; la psy sensée représenter la science aime comme une collégienne et croit en l’irrationnel, le violeur est maso et n’assure pas, la jeune amoureuse soumise devient vénéneuse et ainsi de suite à l’infini. La «ressortie » de ce film nous montre que c’est depuis ses débuts que Pedro Almodovar à l’instar de Woody Allen met en scène ses propres catharsis psychanalytiques. A notre ravissement à tous. Mais là où Allen nous ennuie depuis quelques années car trop nombriliste, Almodovar émerveille à la fois par la dynamique de ses mises en scène d’intrigues à tiroirs et à rebondissements ponctuées de dialogues décapants, mais aussi par son génie plastique dans l’usage des décors intérieurs et extérieurs, et dans le traitement de ses personnages, surtout féminins, faisant ainsi de lui le plus grand « styliste » de tous les cinéastes vivants aujourd’hui.
ZybaX
ZybaX

Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 13 critiques

0,5
Cette chose est navrante, idiote et prétentieuse.
elriad
elriad

Suivre son activité 95 abonnés Lire ses 1 187 critiques

5,0
l'un de mes films préférés d'Almodovar, flamboyant, pervers, fascinant !! Quand on voit la daube affligeante des AMANTS PASSAGERS, on a de quoi devenir dépressif....
ilnyapasquelamusiquedanslavie
ilnyapasquelamusiquedanslavie

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 44 critiques

5,0
Matador est très probablement (et de loin) un des meilleurs Almodovar. On y retrouve tout le symbolisme et l'insolence qui caractérise le génie de la Mancha. Mais Matador est aussi un documentaire à la limite du sociologique de l'époque où Antonio Banderas jouait encore dans des vrais films (la plupart chez Almodovar d'ailleurs) et n'est pas encore fourvoyé dans les productions hollywoodiennes de bas-étage ! Comment regarder par exemple le tryptique (Le Tombeau/Spy Kids 1 et 2 !!) sans éprouver de la nausée devant ce tel gâchis? Il est étonnant de voir à quel point certains acteurs espagnols cèdent aux chants des sirènes venant d'Hollywood pour jour les rôles des "latinos" stéréotypés. Antonio Banderas s'y est perdu; Penelope Cruz n'arrive que difficilement à cacher avec "Vicky" des navets de la taille de "Woman on Top" ou "Capitaine Corelli". Même la délicieuse Paz Vega s'est tenté (sans succès) avec "Spanglish". Et espérons qu'Antonio Bardem ne fera que des "No Country for old Men"..mais ce n'est pas gagné !!
Frédéric P
Frédéric P

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 158 critiques

4,0
L’unique film d’Almodovar qui montre les deux Espagnes. Banderas est le fils d’une mère autoritaire et castratrice membre de l’Opus Dei qui porte le silice. Il suit en secret des cours de tauromachie avec son idole, Dirgo Montes, un ancien torero blessé. Asumpta Serna est superbe en avocate mante religieuse. Tous sont fascinés par la mort.
lucille.k
lucille.k

Suivre son activité Lire ses 38 critiques

3,0
L’intrigue est originale et intrigante, il y a moins d’humour que dans les précédents Almodóvar, moins de situations cocasses et de personnages farfelus (même si la psy est spéciale, on retient aussi la mère d’Eva qui est rigolote), pour le reste, le ton reste assez dramatique. On est captivé par l’histoire (Angel s’accusant des meurtres de 2 femmes et 2 hommes). Malgré tout, la fin est un peu rapide avec les visions d’Angel, un peu facile, on finit sur une note un peu décevante.
missfanfan
missfanfan

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 662 critiques

5,0
Mon Almodovar préféré vu et revu , ce film est envoûtant ensorcelant Asumpta Serna est d'une grande beauté bref il peu repasser que je le reverrais encore et encore le maître dans tout l'éclat de sa splendeur chef d'oeuvre absolu Bon on peu ne pas aimer cette immense metteur en scène il en faut pour tout les goûts en tout cas le suis ravie de cette rétrospective
Didier B
Didier B

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 6 critiques

3,0
pas le meilleur Almodovar mais déjà le style reconnaissable entre mille du réalisateur, entre études de moeurs et complexité attachante des personnages
weihnachtsmann
weihnachtsmann

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 2 923 critiques

3,0
L’amour et la mort sont liés. Comme le matador qui allie le danger à l’héroïsme et qui ne combattrait pas sans cette proximité de la mort. Ainsi se comportent les personnages qui sont amoureux dans une relation morbide et sanguinaire. Ce sont clairement des relations sadomasochistes qui donnent cette empreinte très spéciale au film en proposant la vision d’une assassin "esclave de ses instincts ».
TTNOUGAT
TTNOUGAT

Suivre son activité 167 abonnés Lire ses 2 470 critiques

4,0
Indiscutablement une oeuvre cinématographique, le propos est hautement artistique et la forme se veut originale sur un sujet déjà abordé au cinéma dans "Pandora", "la femme d'à coté" et par King Vidor comme il est montré dans Matador. Almodovar est loin de ce qu'il est aujourd'hui, sa direction d'acteurs manque souvent de rigueur et son film comporte des moments faibles. Il n'en reste pas moins, et surtout pour l'époque, un film marquant, libertaire jusqu'à être provocant. Almodovar a besoin pour cela d'y introduire un peu de fantastique (Angel) et de fantaisie (le commissaire). Si la fin programmée est connue de chaque spectateur à partir de la rencontre entre Diego et Maria (Quelle crise de toute puissance pour une femme que de penser pouvoir mettre à mort un matador comme meurt un taureau dans l'arène !) nul ne pouvait en prévoir les détails visuels, ni le moment cosmique qui voit se confondre les lumières du soleil et de la lune. Une idée magnifique. L'admiration pour les cotés créatifs est une chose, le goût une autre et j'avoue avoir été dérangé par ''Matador'' dont le romantisme ne respecte aucune règle, c'est vraiment du grand n'importe quoi. La beauté des êtres est réduite à la possession personnelle des autres et aucun fantasme n'est offert au public avec générosité…Exactement le contraire de Fellini.
Estonius
Estonius

Suivre son activité 209 abonnés Lire ses 3 175 critiques

2,0
Déjà ce thème de "l'amour et la mort" ( Eros et Thanatos comme on dit dans les milieux branchés) me parait malsain au plus haut point. Ajoutons-y l'inconsistance de certains personnages (le commissaire, la psychiatre) , la pauvreté narrative de l'intrique et la façon dont on elle est résolue spoiler: (Attention Banderas a des visions, il ne manquait plus que ça !), ainsi que quelques digressions bien lourdes commespoiler: les champignons (ben oui la mort est partout, mon bon monsieur !) ou l'éclipse. Reste la beauté des actrices féminines, quelques plans magnifiques : spoiler: Eva courant dans l'escalier avec sa longue robe rouge, Almodovar jouant son propre rôle et se moquant des journalistes, et bien sûr la magnifique scène d'amour finale (mais pas sa conclusion stupide) . Un Almodovar bien décevant.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top