Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Chemin de la liberté
    note moyenne
    3,9
    296 notes dont 40 critiques
    répartition des 40 critiques par note
    14 critiques
    10 critiques
    7 critiques
    8 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Le Chemin de la liberté ?

    40 critiques spectateurs

    Alex6169
    Alex6169

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 183 critiques

    2,5
    Publiée le 20 avril 2010
    "Le chemin de la liberté" est l'histoire d'un déracinement, d'une extermination sans tuerie - sauf d'une culture et d'un génome, celui des Aborigènes dans l'Australie de la première moitié du XXème siècle. Phillip Noyce réussit à mettre en lumière le traitement scandaleux de cette population dans un Etat dit "civilisé". Il rappelle des épisodes terribles de l'Histoire récent, avec des discriminations causées par un génome différent. Sauf que dans ce cas les auteurs de cette politique étaient convaincus de faire le bien... Malgré tout, quelque chose ne marche pas avec ce film. Pas un seul des différents acteurs ne crève vraiment l'écran, en particulier pour le personnage de Molly. Sans dire que sa performance est mauvaise, j'ai eu du mal à accrocher, à ressentir vraiment ce qu'elle endurait. Un jeu un peu trop "froid"... un comble pour un film qui se déroule principalement dans un désert. De plus, la façon dont le réalisateur a choisi de suivre le périple des trois filles reste très, trop classique. Il n'y a aucun doute, à aucun moment, qu'elles réussiront. Même lorsqu'elles s'écroulent dans le désert, l'apparition miraculeuse d'un aigle leur donne la force qui leur manquait. Cela semble tellement facile... Le manque de rythme dans certaines scènes donne juste envie d'attendre le moment où elles arriveront, aidé en cela par une incessante lancinante bande originale. Au final, le film se conclut par une frustration : avec une telle histoire (basée sur des faits réels), il y avait probablement mieux à faire. Quel dommage !
    Travis.B33
    Travis.B33

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 724 critiques

    2,5
    Publiée le 16 mai 2009
    Les acteurs sont bon mais le scénario ne m'a pas plu.Certains dialogues et certaines scènes sont plaisante.
    Fan2contes
    Fan2contes

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 461 critiques

    5,0
    Publiée le 8 juillet 2012
    Un très beau film à voir en famille. Rien à redire.
    Lord-Djiss
    Lord-Djiss

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 983 critiques

    2,0
    Publiée le 24 octobre 2011
    Un film intéressant mais qui se contente de nous montrer la fuite de trois indigènes sans nous expliquer le contexte historique.
    Sir_fr
    Sir_fr

    Suivre son activité Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    On nous parle de déracinement sans jamais nous parler de culture, les scènes caricaturales se succèdent, les gamines ne parviennent pas à faire passer une quelconque émotion dans leur périple. Même les paysages d'Australie ne font pas rêver (étonnante performance). Jusqu'au message final qui tente de rattraper en 30 secondes ce que le film n'a pas su montrer : l'horreur véritable de la situation des aborigènes. Reste donc uniquement l'importance du sujet, qui oblige à mettre une étoile.
    mehdi2610
    mehdi2610

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 922 critiques

    4,0
    Publiée le 6 novembre 2013
    Des vérités révélées sur les horreurs commises par les colons australiens au début du siècle dernier, un film poignant, émouvant et profond.
    caro18
    caro18

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 2 213 critiques

    2,0
    Publiée le 4 avril 2013
    Incroyable et réaliste, le film évoque, à travers le destin de trois petites aborigènes, la cruauté et l'esclavagisme en Australie au 20 eme siècle.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 647 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    2,0
    Publiée le 21 juillet 2010
    C'est avec une approche noble et humble que Philip Noyce s'empare d'une histoire vraie.Celle racontant le périple de 3 petites filles aborigènes à travers le désert australien,pour rejoindre leur famille d'où elles ont été enlevées.En 1931,les colons britanniques règnent en maître en Australie.Tellement qu'ils veulent façonner le peuple aborigène à leur image.Marier les jeunes filles à des hommes blancs pour créer le sang pur et supprimer les gênes métissés.Et cela est pratiqué selon des procédés sournois et gerbants."Le chemin de la liberté" est un pamphlet anticolonial et un hommage au peuple aborigène et aux "générations volées".C'est aussi un hymne à la liberté et à l'entraide.Les 3 jeunes(Molly,Gracie,Daisy)sont mignonnes comme tout,et représentent fièrement un peuple respirant la communion avec la nature.Quel dommage cependant que la force du sujet soit atténué par une mise en scène atone,là où elle aurait du être coup de poing.L'orientation documentaire apparaît également discutable dès lors qu'on se situe dans les années 30.Malgré ces fautes de goût,ce film est l'un des rares à mettre un focus sur ce peuple opprimé,à l'histoire édifiante.
    JokerDreizen
    JokerDreizen

    Suivre son activité 236 abonnés Lire ses 310 critiques

    3,0
    Publiée le 24 avril 2011
    On voit si peu souvent de films sur les Aborigènes d'Australie qu'on ne peut pas renier Rabbit Proof Fence. Les acteurs n'épateront pas par leur interprétation bien qu'ils soient tous assez convaincants ; en tête de liste Kenneth Branagh, perturbant et efficace en "protecteur" des Aborigènes. La mise en scène est assez réussie, nous garantissant un voyage agréable à travers l'Australie sauvage, aux décors admirables. Malheureusement, même si cette course de 2000 km est rythmée au début, elle finit par se révéler lassante, et peu développée, les protagonistes se contentant de rencontrer des personnages différents pendant quelques minutes de film, puis continuant leur route sans broncher. Puis vient la fin, aboutissement d'un voyage au rythme un peu éteint, marquée par aucun évènement qui puisse scotcher le spectateur ; s'ensuit une conclusion un peu hâtive mais écœurante malgré tout, en confrontant le spectateur au géant colonisateur que rien, finalement, n'arrêtera. Globalement, un film sous-développé, mais qui a quand même l'atout de dévoiler une part d'histoire un peu oubliée dans les mœurs européennes et américaines.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 182 abonnés Lire ses 3 046 critiques

    4,0
    Publiée le 26 novembre 2016
    Après être devenu une carpette de studio et nous avoir «offert» quelques ratés tel que «Le Saint» ou encore «Bone collector», P. Noyce est parti se ressourcer au pays pour nous offrir ce qui constitue une bonne surprise (en tout cas pour ses détracteurs). Technicien doué, il est ici épaulé par C. Doyle, nous offrant ainsi quelques plans magnifiques et mémorables. L'histoire raconte celles des générations volées métis (un des épisodes les plus honteux de l'histoire australienne et donc anglaise), cette idéologie étant incarnée avec talent par K. Branagh. L'histoire de 3 petites filles qui vont parcourir près de 2000 km à pied pour retrouver leur famille. Le scénario est un peu light parfois, trop elliptique mais il reste, par moments, passionnant. Noyce aime commencer ses films par un travelling aérien et sa mise en scène, jamais tape à l'œil, est agréable. Interprété avec force, nous offrant quelques scènes poignantes, un petit film certes mais du bon cinéma tout de même. D'autres critiques sur
    Xyrons
    Xyrons

    Suivre son activité 179 abonnés Lire ses 3 360 critiques

    5,0
    Publiée le 8 avril 2009
    Ce très beau film de Phillip Noyce devrait être plus connu tellement il est beau. Belle distribution dont notamment Kenneth Branagh. Une belle mise en scène avec de belle musiques. Les dialogues sont magnifiques et le scénario est parfaitement bien géré par le réalisateur. C’est l’histoire de trois aborigènes qui fuient les hommes blancs qui veulent les envoyé dans des camps pour qu’elles se marient avec des Blancs, dans le seul but d’exterminer la race aborigène. C’est un très beau film qui dénonce les actes méprisables des Blancs dans les années 1930. Ce film est très beau et je m’étonne qu’il ne soit pas plus connu. 15 / 20.
    willnot94
    willnot94

    Suivre son activité 121 abonnés Lire ses 276 critiques

    3,0
    Publiée le 23 juillet 2010
    L'australien Philip Noyce, réalisateur de bons films (Calme blanc, Jeux de guerre) comme du mauvais (Le saint) nous surprend en revenant au pays pour nous conter de véridiques faits de l'histoire australienne sur la condition honteuse des aborigènes dont je ne soupçonnait pas l'existence. Et quelle leçon d'amour que ses enfants nous gratifie afin de retrouver leure mère et leure liberté. L'émotion et l'intensité des paysages desertiques filmés avec virtuosité et des personnages attachants ou mysterieux tel le traqueur nous donne un très joli film.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 3 305 critiques

    4,0
    Publiée le 17 août 2009
    Phillip Noyce signe là un bien beau et cruel film sur la manière dont étaient traités les aborigènes par les colons blancs afin que ceux-ci puissent les intégrer de force, ici en leur volant leurs enfants. Si le sujet est fort, "Rabbit-Proof Fence" est surtout un road-movie sur l'amour maternel, où trois jeunes filles attachantes vont parcourir 2400 km à pied pour retrouver leur famille, et ceci dans de magnifiques paysages australiens. De plus, le caractère réel des faits renforcent le côté dramatique du film, qui demeure donc à voir, au moins pour son sujet souvent trop méconnu.
    Marv J
    Marv J

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 158 critiques

    2,5
    Publiée le 19 janvier 2009
    malgres qu'il traite d'un sujet difficile, noyce a bien reussi son travail , le scenario est trés bon et les 3 apprenti actrice , trouvée en australie sont vraiment douées
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 15 octobre 2014
    La colonisation de l'Australie a entraîné des drames tout comme la traite négrière en Afrique. Philip Noyce a le mérite de s'attaquer à un sujet sensible, celui de la "déportation" de trois fillettes aborigènes que l'on déplace d'un bout à l'autre de ce vaste continent, soi-disant selon la loi imposée par les colons anglais. Le début du film est inique puisqu'on arrache carrément les trois enfants à leur mère. Malheureusement considérée comme une sous-race, il est question, un, d'éliminer le caractère noir de la race primitive, deux, d'éduquer les enfants métis, afin de leur inculquer la culture occidentale, en imposant la langue et la religion. Si ces pratiques nous apparaissent tout à fait condamnables aujourd'hui; voire abjectes, à l'époque, en 1931, elles paraissaient tout à fait légales, normales et nécessaires. Philip Noyce raconte l'entreprise dramatique mais courageuse de ces trois gamines qui vont tenter de rejoindre leur mère. L'aventure va commencer pour les uns, la traque pour les autres. La couleur des superbes paysages varie selon les heures de la journée et la musique qui accompagne le long périple des jeunes filles amplifie avec justesse l'aspect poignant de la situation. La caméra est parfaitement exploitée, accentuant la magnificence des sites naturels d'une part, et les conditions précaires de la fuite des enfants. Le récit est prenant et sublimé par le réalisateur, sans jamais sombrer dans l'excès d'émotivité mais traité avec gravité et une grande sensibilité. Le film permet de s'interroger sur le degré d'humanité de certaines personnes et la perversité du système colonialiste et expansionniste qui subsiste encore de nos jours sous d'autres formes. Un pur chef-d'œuvre basé sur des faits réels.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top