Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Dogville
note moyenne
3,6
3798 notes dont 465 critiques
49% (227 critiques)
23% (108 critiques)
4% (19 critiques)
7% (31 critiques)
10% (46 critiques)
7% (34 critiques)
Votre avis sur Dogville ?

465 critiques spectateurs

Florian Mery
Florian Mery

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

5,0
Publiée le 20/01/2013
Au delà de Nicole Kidman, qui est au sommet de son art, ce film est un chef d’œuvre, à la croisée de toutes les sciences humaines et sociales.
elisa2102
elisa2102

Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 1 485 critiques

1,0
Publiée le 02/02/2011
La mise en scène pitoyable pour ne pas dire inexistante nous empêche de rentrer dans l'histoire, histoire ennuyeuse qui se termine par ce que j'appellerai un fiasco. Un film long sans intêret. 1 et pas 0,5 à cause de Nicole Kidman, sans qui je n'aurai pas terminé de visionner le film, qui est limite à conseiller aux amateurs de "théatre", cinéphiles fuyez.
Gonnard
Gonnard

Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 1 925 critiques

1,5
Publiée le 11/12/2010
L'approche théâtrale de Lars von Trier déroute dans un premier temps, ce qui n'est pas pour déplaire aux vieux routards du cinéma que nous sommes, habitués à des réalisations plus conventionnelles. L'absence quasi-totale de décor est compensée par une voix-off aux phrases bien ciselées, par quelques effets de lumière, par des fumigènes à un moment donné et enfin par une magnifique bande-son. Cette dernière est certes en décalage totale avec l'époque dont il est question, les années 30, mais elle contribue largement à susciter de l'émotion. Le jeu des acteurs, valorisé par ces conditions minimalistes, n'en a que plus de force. Comment ne pas tomber sous le charme de Nicole Kidman, bouleversante ? Comment ne pas être fasciné par le personnage incarné par Paul Bettany, une sorte de Lucifer portant le masque d'un ange ? La qualité de l'interprétation des uns et des autres était une condition sine qua non à la réussite du film, les plans rapprochés étant forcément légion. La fin du film, certes ultra-prévisible, est de très loin l'atout numéro un de "Dogville". Lars von Trier fait monter à merveille l'intensité dramatique jusqu'au dénouement final. Du coup l'impression finale est largement positive, bien qu'elle soit gâchée par un générique en décalage total avec le reste du film. Cela dit, les 2h40 précédant cette fin magnifique n'en restent pas moins soporifique. L'action se déroule à deux à l'heure. Les petits dialogues à la con du genre "Bonjour Madame Machin, ô que vos plantes sont belles, il faut chaud aujourd'hui non ?" lassent au bout de cinq minutes à peine. D'autant que l'intrigue est finalement aussi pauvre que les décors, et malheureusement trop prévisible. Le côté volontairement larmoyant ne joue pas non plus en faveur de "Dogville". Les malheurs de Sophie, ou plutôt de Grace, finissent par devenir drôles tellement Lars von Trier force le trait. La petite Cosette à côté, elle est moulue, c'est dire. Voir ce village de ploucs se rouler dans la fange ne provoque pas vraiment l'orgasme cinématographique du spectateur, à moins bien sûr d'être un peu masochiste. Et on ne peut pas compter sur la réalisation pour tromper l'ennui. Lars von trier, malgré son ingéniosité, est pris à son propre piège. Il dispose de très peu de cartes en main, ayant opté pour un choix théâtral. Une fois qu'il nous a livré une vue verticale plongeante, quelques effets de lumière et deux trois bruitages, il n'a plus rien à nous proposé. L'histoire se passe dans les années 30, mais à part la traction avant des gangsters rien ne nous met dans cette ambiance. Si au début on essaie de reproduire mentalement l'image d'un village de l'Amérique profonde, on lâche vite prise, l'imagination humaine a tout de même des limites. Même si par la méthode Coué on essaie de voir une maison là où il y a un carré blanc, au bout d'un moment c'est peine perdue. Voilà pourquoi "Dogville" est pour moi une déception malgré des qualités évidentes, voilà pourquoi je n'ai absolument aucune envie de le revoir un jour.
boobaeh
boobaeh

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 16 critiques

0,5
Publiée le 26/11/2009
une pièce de théatre, sans intêret
Groschene
Groschene

Suivre son activité Lire ses 8 critiques

1,0
Publiée le 23/04/2009
Pas de décor = coup Marketing à l'ancienne. LvT intellectualise son film ainsi que le Vichy traditionnalise la confiture Bonne Maman. A part ça c'est bien, sans plus. Mais cet effet de manche me donne quand même l'impression d'avoir été carotté.
MaMorz
MaMorz

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 28 critiques

1,5
Publiée le 12/02/2009
Entre l'hésitation de lui donner 4 ou 0 étoiles, j'ai finalement décidé de lui attribuer une note assez basse (un demi point vient d'être ajouté). J'ai été bluffé par la mise en scène, le jeu des acteurs, la simplicité. Celle-ci dégage tant de puissance de par la mise en scène, le scénario et l'originalité. Le point noir et qui est à mon avis le plus important est le message excecrable qui alimente tout le film. Nicole Kidman trouve refuge dans les montagnes entourée par ce qui semble être une ville peuplée par l'amérique profonde. La construction lente mais néanmoins efficace entraîne un dégout chez le téléspectateur et qui peut spoiler: amener la justification dans le massacre de toute cette classe prolétaire. Nicole Kidman représente cette bourgeoisie compatissante de cette peuplade qui se veut l'image des personnes de la campagne. Scandaleux en fin de compte. Situant juste le film dans un contexte donnée, il ne représente aucune critique. Juste la représentation que l'auteur se fait des protagonistes spoiler: et finit par donner raison à la décision finale de l'héroine Cela se voit également dans le générique où le téléspectateur regarde défiler un nombre impressionnant de personnes issues de la classe prolétaire et qui se retrouve impuissant face à cette réalité qui s'impose à lui et le scotche à son fauteuil. Pour moi Dogville est un film manichéen et propagandiste mais excellent tournée avec une originalité à fleur de peau. Il est délicat de choisir entre les différentes notes mais les comportements humains sont tellement influencés par une vision idéologique qu'il est délicat de ne pas en tenir compte. Et pourtant ce film peut à première vue être rapporté à l'être humain dans sa globalité mais malheureusement le traitement du scénario le rend bête.
Vahn
Vahn

Suivre son activité Lire ses 5 critiques

0,5
Publiée le 15/04/2007
Une daube sans nom , qui avec une prétention magistrale ,tente de dévelloper la thése du "tous pourris". Lars Von Trier , nous prouve une fois de plus ici son mauvais gout et son jemenfoutisme pseudo-intellectuel.Il fait des films de merde , sans aucune consistance et se complait a voir que les pigeons sont au rendez-vous. L'absence de décors est une bonne idée, mais l'amateurisme flagrant dont fait preuve le réalisateur entérre définitivement cette idée pourtant originale. Le scénario est complétement indigeste et la dictature de la pensée unique régne paisiblement dans ce film. La somptueuse Nicole Kidman ,ne nous fait pas non plus décoller de ce navet,et on sombre avec son personage dans l'horreur de dogville a chaque minute qui passe.L'héroine se fait violer bien 10fois, frappé , insulté , humilié , mais tout cela sans but, gratuitement. Bref ce film est avant tout a réserver aux adeptes de la masturbation-intellectuelle , qui trouvent dans des gogues des oeuvres d'arts comtemporaines. On souligneras néanmoins la prétention du réalisateur , et son attitude de "rebelle" du cinéma, digne de la crise d'un jeune adolescent prépubére, qui se serait faire un piercing pour montrer son originalité et sa marginalité. Rien a sauver donc de ce véritable désastre cinématographique, qui quand on l'enscence nous fait peut être paraitre intelligent aux yeux des autres (au yeux des neophytes en fait). Préférer Dany Boyle ou Tarantino pour voir du vrai cinéma contemporain! En définitive le plus désolant dans cette affaire reste que malgré ses excés de nullité Lars Von Trier continue a enmener autant de gens avec lui...mais je ne suis pas sur que tout les gens qui disent du bien de ce film le pensent réellement.
Hogx
Hogx

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 105 critiques

0,5
Publiée le 06/12/2006
A première vue, l'idée suffisamment originale dans la mise en scène et dans le scénario promettait que cet essai expérimental puisse se concrétiser en coup de génie... Mais finalement la longueur du film aura raison de lui et de nous par la même occasion... La thèse, très pertinente, développée sur les rapports humains et sur la perversion de ceci aurait pu être développée sur 1 heure, 1 heure 20 maximum! Autant dire que même le jeu brillant de Nicole Kidman ne suffira pas à le redresser! C'EST UN FILM A NE PAS VOIR!!! Ou plutôt réservez-vous trois heures pour lui, et finalement pendant ce laps de temps faites quelques choses de vraiment interessant!
Marine D
Marine D

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 109 critiques

0,5
Publiée le 07/09/2006
Autant un bouquin un peu tordu, que ça soit dans ses propos ou dans ses effets de style, ça peut me plaire, mais les films tordus, j'aime pas! et celui-là dans le genre, justement, il est champion du monde. Alors on peut trouver une utilité à l'absence de cloisons, la connaissance des activités de chacuns par exemple. Mais même sans, le scénario est génant, dérangeant et mêmes les scénes sesxuelles ne sont pas les pires. Mais peut être est-ce que tout simplement je ne supporte pas un film qui révèle cette laideure humaine si réelle
jujustrike06
jujustrike06

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

0,5
Publiée le 08/07/2006
dogville à mes yeux est le film le plus banal que j'ai jamais vu de toute ma vie, tout d'abord je m'attendais à genre tout à fait différent en vu du titre, mais dès les 10 premières minutes du film j'ai compris à quelle catégorie j'avais à faire, à savoir un mélange de théatre raté et d'un cadre spatio temporel et intrigue tiré du cinéma, de plus pour la dénonciation de la cruauté humaine, le film a réuni peu de moyen, et au final un décor complétementinhabituel et raté, des personnages d 'une époque ancienne jouant très mal la comédie, et en plus de cela , s'ajoute la durée du film qui rend ce film à la fois ennuyeux et détestable, mais un film qui est nul est un film qui ne s'oublie pas (seul point positif..).
Rochenoz
Rochenoz

Suivre son activité Lire ses 23 critiques

0,5
Publiée le 30/06/2006
Ce film complètement raté de Lars von trier est à la fois un exercice de style fumeux et un conte prétentieux et inepte. Le pari technique d’abord, qui consiste à tourner tout le film sur un studio quasi vide, ne présente pas le moindre intérêt si ce n’est de prouver que pour faire un film, les décors (artificiels ou réels) sont bien nécessaires. D’ailleurs, le réalisateur se sent obligé de pallier ce manque en insérant un certain nombre d’éléments (voiture, objets) pour permettre au spectateur de comprendre ce qui se passe. Il recourt surtout continûment au procédé le plus anticinématographique qui soit : la voix off d’un narrateur. Et on se demande alors pourquoi il n’a pas carrément filmé un écran noir pendant 3 heures avec une voix qui nous raconterait l’histoire. Dans sa volonté de briser les conventions (volonté dérisoire qui a abouti à un certain nombre de nanars de Godard ou de Fellini encensés par la critique snobinarde), il fait bouger sa caméra comme un amateur et fait des coupes épouvantables qui ne peuvent créer qu’un effet : l’exaspération du spectateur. Pour le fond, ce conte moral tend à prouver que tous les hommes sont mauvais et irrécupérables. Thèse sans fondement et aussi nulle que celle qui consiste à dire que tous les hommes sont bons. On sent le réalisateur voulant démontrer sa grande intelligence en affichant une misanthropie d’opérette qui pourrait le faire passer pour Cioran ou Bukovski. On est loin du compte et toute la série de viols, de violences et d’humiliations que subit Grace avec abnégation n’ont pas une once de vraisemblance et on n’éprouve presque aucune compassion pour ce bout de mou de personnage. Toute l’action se déroule en vain malgré les prétentions de haute philosophie affichées par le réalisateur. Heureusement, le massacre final vient soulager le spectateur de son ennui.
azertyu31
azertyu31

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

0,5
Publiée le 30/03/2006
Je voulais voir, sans aucun a priori, un film (DVD), mais je n'ai vu que 20 minutes (j'ai vite craqué et je me suis enfui malgré la sublime Nicole Kidman) d'une pièce de théatre (mal) filmée. . Peut-être y reviendrai-je le jour où je serai au bord du suicide, mais là j'étais trop en forme pour supporter ces longueurs initiales... Ce doit être du cinéma d'auteur pour intellectuels, alors peut-être n'y ai-je rien compris et que ma culture cinématographico/théatrale est insuffisante???
adam-kesher
adam-kesher

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 282 critiques

0,5
Publiée le 14/03/2006
Bien joué, bien réalisé, le concept de l'absence de décor ne dérange pas, l'histoire avance assez pour intéresser... Mais le message est absolument détestable, misanthrope, voyeur, gratuitement violent. Ecoeurant.
Anaxagore
Anaxagore

Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 214 critiques

5,0
Publiée le 20/02/2006
Lars Von Trier est assurément l'un des réalisateurs actuels les plus remarquables et les plus prometteurs, l'un des rares qui permettent d'espérer une renaissance du septième art, et «Dogville» en est à ce jour la plus brillante illustration. Le réalisateur danois nous offre là un film qui va vraiment à rebrousse-poil des tendances dominantes. Il y renoue certes avec la forme la plus linéaire, la plus classique, voire la plus académique, de la narration, mais la renouvelle en la considérant perpétuellement au second degré et en centrant sur elle toute l'attention du spectateur par une mise en scène profondément originale. On sait combien Von Trier est un remarquable conteur et l'histoire qu'il nous présente ici est merveilleusement bien agencée. Il serait gravement réducteur de n'y voir, comme plusieurs, qu'une critique primaire des USA. Le point de vue du réalisateur dépasse évidemment cet ancrage contingent et prétend à l'universalité. Aucune interprétation univoque du drame qui se joue sous nos yeux n'est possible. Le contrepoint perpétuel de la voix «off» ironique du narrateur est là pour nous interdire toute lecture au premier degré. Comment comprendre par exemple le terrifiant dénouement final? Le spectateur se surprend à l'approuver tant il est libérateur, alors qu'il est pourtant moralement inacceptable! Aucune justice humaine digne de ce nom ne tolérerait qu'on se fasse justice à soi-même en appliquant une peine totalement disproportionnée. Voilà une invitation évidente à la réflexion sur les mobiles les plus obscurs qui conduisent l'humanité dans ses agissements. On a par ailleurs beaucoup brocardé la remarquable mise en scène et les décors minimalistes. À tort, car ils sont pour beaucoup dans la réussite de l'entreprise. «Dogville» est à mes yeux un chef-d'oeuvre, qui renoue par endroit avec l'équivocité de l'authentique tragédie, et un chef-d'oeuvre qu'on n'oubliera pas de si tôt. J'en fais le voeu et le pari!
Grolandaise
Grolandaise

Suivre son activité Lire ses 24 critiques

0,5
Publiée le 28/11/2005
J'ai trouvé ce film absolument pitoyable. Quelle idiotie de la part de Lars Von Triers que de choisir de tels "décors". Ce n'est pas audacieux c'est absolument prétentieux ! A quoi bon que de vouloir faire ressembler un film au théâtre ? Le tout est soporifique (sauf le dernier rebondissement) et long mais long... J'ai du lutter de toutes mes forces pour ne pas sombrer. Avis aux insomniaques.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top