Notez des films
Mon AlloCiné
    Scarface
    note moyenne
    4,0
    3929 notes dont 132 critiques
    répartition des 132 critiques par note
    52 critiques
    52 critiques
    21 critiques
    6 critiques
    0 critique
    1 critique
    Votre avis sur Scarface ?

    132 critiques spectateurs

    Perro
    Perro

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 133 critiques

    4,0
    Publiée le 17 novembre 2010
    Premier du nom, Howard Hawks signe avec ce film des années 1930 une réussite qui a marqué l'histoire du cinéma. On retrouve tous ce qui fera la réussite des films de gangsters et de mafia : de la lutte pour le pouvoir jusqu'au fusillade à travers la ville. Avec des acteurs marquants, une photographie qui donne au film une réelle identité, il ne manque à la réalisation de Howard Hawks, que la durée pour en faire un chef d'oeuvre. En effet, trop court, Scarface semble balayer l'ascension de … au mieux de s'y attarder. La comparaison avec le film de De Palma, étant direct, on notera que le réalisateur américain n'a pas fait la même erreur en donnant à Tony Montana plus d'envergure. Bien que très bon, il manque quelque chose au film de Howard Hawks. Des détails qui font qu'un film est un chef d'oeuvre et pas seulement un film excellent.
    fremi
    fremi

    Suivre son activité Lire ses 113 critiques

    4,0
    Publiée le 26 décembre 2011
    Bon film en noir et blanc avec de l'action. Un superbe jeu d'acteur de la part de Paul Muni, j'adore ses mimiques! Un peu lent au début, mais ça s'accélère au fur et à mesure.
    Arthur Debussy
    Arthur Debussy

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 595 critiques

    4,0
    Publiée le 17 mai 2012
    LE film de gangsters. Les suiveurs n'arriveront jamais à égaler Hawks, tous ces Scorsese, De Palma et autres Coppola avec leurs «Affranchis», «Incorruptibles» ou «Parrain» (sans parler du remake). La mise en scène est brillante, l'interprétation excellente (Paul Muni et la belle Ann Dvorak en particulier), et le scénario est prenant, sans temps mort tout en restant pertinent et lucide sur la situation. Les auteurs firent même preuve d'un second degré certain, les personnages n'étant pas aussi caricaturaux que bien des autres films du genre. On est loin en effet du lyrisme grossier et du mauvais goût des réalisateurs précédemment cités. «Scarface», même si la censure le voyait différemment à l'époque, reste d'une sobriété bienvenue et n'en fait que mieux ressortir le tragique et la force du récit. D'ailleurs en parlant de censure, Hawks et le célèbre producteur Howard Hughes eurent fort à faire pour mener à bien leur «Scarface» en toute intégrité : aujourd'hui subsiste au début du film un carton moralisateur précisant que le long métrage est sensé dénoncer et non pas faire l'apologie du grand banditisme, tandis qu'une fin alternative (heureusement abandonnée) avait été tournée, où l'on voyait Tony Camonte se faire juger puis exécuter, à la place de sa mort plus romantique qu'avaient voulu les auteurs. L'influence de l'expressionnisme se fait sentir, en particulier celle de Fritz Lang, mais Howard Hawks a su créer une oeuvre plus personnelle en la replaçant dans le contexte de l'époque. Efficace tout en restant d'une qualité remarquable, le «Scarface» de Hawks et Hughes est un long métrage fascinant que ses successeurs ne surent faire oublier. Un classique intemporel. [3/4] http://artetpoiesis.blogspot.fr/
    Broyax
    Broyax

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 608 critiques

    3,0
    Publiée le 10 janvier 2017
    Un film de cet âge doit être traité et manipulé avec des gants blancs tout en soufflant délicatement sur les deux centimètres de poussière accumulée et partant, on ne devrait pas trop le comparer avec l'illustre remake de Brian De Palma plus de 50 ans plus tard ! Et pourtant, on s'amuse à noter les points communs et les différences et on apprécie finalement ces deux interprétations du méchant gangster tourmenté, le vilain garçon mal élevé et brutal même si, cela va sans dire, l'original ne peut décemment lutter à armes égales avec l'un des chefs-d'oeuvres de De Palma. La mise en scène du vieux film et son abus de fondus au noir, ses collages et ses accélérés, son avertissement en préambule (mais que fait le gouvernement contre les gangs de la Prohibition, au secours !...) font sourire, de même que le sur-jeu général des acteurs et des actrices. Nonobstant ce cinéma d'une autre époque, laquelle ne cesse de nous interloquer avec ses chapeaux et ses tacots, Scarface 1932 propose sa quantité de mitraillades ainsi qu'une ambiance qui lui est propre, forcément surannée mais plutôt sympathique. Quelques soucis de cohérence se font jour, comme le comportement de la soeur de Tony (Camonte ici, pas Montana...) vers la fin, quand ce n'est pas l'absence inexpliquée du gangster pendant un mois (!) sans tambour ni trompette ou bien la présence dans l'équipe d'un demeuré qui ne sait pas répondre au téléphone (l'élément "comique" du film ?). Il reste néanmoins ce qui a justifié le remake des années 80, à savoir une figure contrastée du "milieu" et une histoire globalement assez solide. Notons que "The world is yours" est également un letimotiv intéressant repris quasiment tel quel dans le remake, preuve que ce Scarface (agrémenté d'un nouveau doublage français) avait quelques bonnes idées.
    pelu
    pelu

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 925 critiques

    2,5
    Publiée le 30 décembre 2007
    vraiment genial un vai vieux film qui dechire bien etonnant ce scarface deja premier choc lol c un italien apparement l'auteur c inspire de la vie de capone puis sa se voit carremtn classe les gars pas salase lol comme celui de depalma tourne a la sauce cubaine ici pas de drogue simplement la prohibiton puis on ne peus s empecher de voir le film de depalma en voyant celuila c fou le nombre de scenes repris presque au mots pres par de palma puis tous y pour un film de gangster,perso vraiment sympa tony camonte s avere tres bon et convaincant avec son regard puis l ambinance est bien presentel histoire bien sur toujours celle que lon connait celle d el ambition d un homme dmeusré pres a tout vraiment pour un film de 1932 asser impressioné un film super ameliore par de palma dans le futur mais super juste une chose que il aurait pu prendre que ja itrouve genial la petite chanson que tony siffle avant de tuer les gars tro pbon enfin sa fait plasir de savoir que tony montana en fait c camonte et que c un rital ahaha
    rude_dude
    rude_dude

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 276 critiques

    0,5
    Publiée le 15 août 2007
    Beaucoup voient en Scarface, et avec raison, un film précurseur et innovateur. Mais qu’en est-il 3/4 de siècle plus tard? Que je sache on ne note pas un film dans le contexte de sa date de sortie, mais bien par rapport au moment de sa vision; or je trouve son coté mélodramatique très chiant, ses interprétations maniérées et parfois quasi théatrales pénibles et somme toute prétentieuses. Je le considère plus comme une étape importante du cinéma, ayant inspiré de nombreux long métrages (et pas seulement le Scarface de 1983), mais de nos jours cela n’empêche pas le film de tomber dans une parodie du gangstérisme vieillotte et bourrée de clichés. Et c’est une honte de dire que cette version est supérieure à celle de De Palma. Si vous avez la nostalgie du cinéma historique, jetez-y un oeil, sinon passez votre chemin.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 662 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    4,0
    Publiée le 2 août 2012
    Un des tous premiers films de gangsters réalisés où Howard Hawks forge un mythe et se concentre selon son propre aveu, plus sur le rythme que l'étude sociale d'un monde corrompu par les truands, en proie à la peur et à la loi Volstead. Le film a beau avoir pris un coup de vieux, il n'en reste pas moins un petit bijou de mise en scène, celle-ci étant astucieusement travaillée pour détourner la censure du Code Hays, nous offrant des moments mémorables comme la fusillade au bowling où la caméra s'attarde sur la boule qui fait un strike alors que des coups de feu résonnent. L'histoire a beau être désormais connue grâce au film de De Palma, ce film de Hawks reste aussi un classique dans sa catégorie. Et Paul Muni cabotine à merveille face à un George Raft qui crée un personnage qui inspirera celui que lui donnera Billy Wilder bien des années plus tard dans "Certains l'aiment chaud.".
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 599 abonnés Lire ses 5 479 critiques

    2,5
    Publiée le 18 février 2007
    Je préfère de loin le remake de Brian De Palma à l'original, ce Scarface qui était choquant pour l'époque ne fait plus grand effet de nos jours. Ca reste un film de gangsters plaisant à regarder avec quelques coups osés pour l'époque comme la relation incestueuse entre le frère et la soeur (Scarface éprouve une jalousie un peu suspecte lorsqu'un homme s'intéresse de trop près à sa soeur), de plus je trouve que les mimiques de Paul Mun comiques, il faut savoir que cet acteur d'un caractère doux dans la vraie vie avait grandement hésité à incarner un personnage aussi négatif.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 208 abonnés Lire ses 3 047 critiques

    4,0
    Publiée le 29 mai 2016
    Quand H. Hawks s'est attaqué au film de gangsters, il a révolutionné le genre, bien aidé par le scénariste B. Hecht pour nous offrir un film vrombissant, virevoltant, violent et militant. La 1ère scène est un plan-séquence de référence, merveille de mouvement et d'éclairage. La mise en scène de Hawks regorge d'idées tandis qu'il enchaîne à toute vitesse les séquences de meurtres et d'actions. Parallèlement, le scénario développe une relation quasi-incestueuse entre Tony et sa sœur qui avait beaucoup choquer à l'époque (comme le film dans son ensemble par ailleurs). S'il y a quelques longueurs, il demeure un chef d'oeuvre de l'histoire du cinéma, un mètre-étalon du genre servi par des interprètes convaincants, un script brillant et une mise en scène d'une qualité exceptionnelle. D'autres critiques sur
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 2 980 critiques

    4,0
    Publiée le 13 août 2013
    Cette version de 1932 signée Howard Hawks n'a pas à rougir face à l'excellent remake de De Palma. Il demeure d'une grande qualité malgré les années passées. Pas grand chose de négatif à redire sur cette légende du film de gangsters.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 3 310 critiques

    3,5
    Publiée le 6 novembre 2011
    Aujourd'hui, la version de De Palma est bien plus célèbre que ce premier "Scarface", sorti en 1932 durant la vague des films de gangsters. Il reste néanmoins d'un intérêt certain, ne serait-ce que parce que tourné avant la mise en place du code Hays, et donc assez violent. On y retrouve un Paul Muni en pleine forme dans le rôle du gangster mégalo, et plusieurs passages directement inspirés de faits divers réels (le massacre de la St Valentin notamment). Le montage et le scénario sont plutôt efficace, cependant il faut bien remarquer que les personnages bénéficient d'un traitement plus approfondis dans la version de 1983. A découvrir toutefois.
    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 1 563 critiques

    4,0
    Publiée le 22 mai 2017
    Rarement un film n'eut autant maille à partir avec la censure que "Scarface". Produit par l’excentrique Howard Hughes, le long-métrage mit deux ans à sortir en salles, accusé de glorifier la figure du gangster . Le producteur se vit même obligé de rajouter un carton introductif très moralisateur exhortant le gouvernement américain à faire quelque chose pour endiguer le phénomène de criminalité. Du côté du public, l'accueil n'est pas au beau fixe non plus ; le film se voyant vilipendé pour sa violence extrême (pour l'époque!). Le résultat n'en constitue pas moins un incontournable du grand Howard Hawks. le fleuron du genre, père spirituel des Scorsese, Coppola et surtout De Palma qui en réalisa un célèbre "remake" au début des années 1980. Au niveau formel, l'inventivité du cinéaste est sans pareil et se traduit par des poursuites spectaculaires et surtout un jeu d'ombres fabuleux. Un portrait passionnant rondement mené par un charismatique Paul Muni. Indispensable, largement supérieur à celui de De Palma.
    Anaxagore
    Anaxagore

    Suivre son activité 93 abonnés Lire ses 135 critiques

    4,0
    Publiée le 29 novembre 2008
    «Scarface» (1932) de Hawks est pour une bonne part la matrice des films de gangsters made in USA et je le préfère infiniment aux nombreux films italo-américains (De Palma, Scorcese, Coppola, Leone et cie) sur «le milieu» qui verront le jour dans les années 70, 80 et 90. Ceux-ci ne feront pour l'essentiel que surenchérir dans l'hémoglobine, l'adrénaline, la longueur et le sexe, alors que tous les ingrédients sont déjà présents dans le film de Hawks, mais avec une concision, une efficacité et une sobriété des mieux venues. Il est à cet égard intéressant de lire les critiques de ceux qui préfèrent le Remake de De Palma. La plupart regrettent le manque de tension, de puissance ou d'émotion du film de 1932. Mais la valeur d'un film se mesure-t-elle vraiment à l'intensité de l'émotion qu'il génère? Le film de Hawks a l'immense atout d'être exactement contemporain aux événements racontés et d'éviter ainsi le kitsch d'une reconstitution historique (tare à laquelle fort peu parmi les films postérieurs échapperont). Antérieur de deux ans au code Hays et à l'affadissement généralisé du cinéma américain généré par celui-ci, il peut en outre se permettre des audaces thématiques et visuelles qui seront bientôt censurées, même si le réalisateur fut déjà contraint de tourner un second final moralisateur (on conserve heureusement le premier!). La réalisation, très soignée, ne mérite que des éloges. Elle est rapide, bien cadencée, concise, sobre, tout en laissant de l'espace pour un approfondissement réel de la psychologie du personnage principal. Les images sont magnifiques et leur magie trahit une influence évidente de l'expressionnisme allemand (l'ombre de Camonte qui rappelle celle du Nosfertau de Murnau). En bref, entre l'oeuvre-mère et les rejetons, mon coeur ne balance pas! Le fleuron du genre!
    oranous
    oranous

    Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 1 097 critiques

    4,0
    Publiée le 13 janvier 2009
    La réalisation de ce "Scarface" est parfaite. Howard Hawks exploite notamment les ombres des personnages (notamment pour le meurtre de Louis) qui sont généralement mises de cotés voir complément évitées. De plus la photographie est parfaite. Les acteurs sont grandioses assez théâtraux avec des expressions de faciès marquées et toujours appropriées. Le film a eu des problèmes avec la censure, c'est compréhensible pour l'époque car la violence est totalement gratuite mais aussi car c'est l'époque ou Al Capone devient Ennemi Public N°1. Un film osé pour l'époque. L'aspect dramatique de ce film noir n'est pas oublié avec cette magnifique fin comme je les aime. Peut être pas supérieur au remake de de Palma mais au moins égal.
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 2 566 critiques

    5,0
    Publiée le 19 octobre 2008
    Classique d'un genre qu'on verrait difficilement se faire aujourd'hui - cf censure - ; nous nous prenons facilement de sympathie pour ce chef de gang assez flamboyant ne parvenant pas à se hisser + haut que ses ennemis, et évoluant dans un milieu ou les rôles sont un peu trop pré-écrits d'avance ( L'ensemble de l'entourage de Scarface est totalement pourri & toutes les femmes sont des p ); Ce qui ne doit pas empêcher de préférer la version De Palma-Pacino, de toute façon + lyrique...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top