Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Evangile selon Saint Matthieu
    note moyenne
    3,8
    390 notes dont 51 critiques
    répartition des 51 critiques par note
    19 critiques
    18 critiques
    7 critiques
    3 critiques
    4 critiques
    0 critique
    Votre avis sur L'Evangile selon Saint Matthieu ?

    51 critiques spectateurs

    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1542 abonnés Lire ses 3 710 critiques

    5,0
    Publiée le 15 août 2009
    Cette évangile deviendra sans nul doute mon film préféré, j'ai été pris dès la première seconde, dès le premier plan sur Marie, cette photographie, cette réalisation… c'est quelque chose de magnifique. Je suis profondément athée, mais ce film est bouleversant de bout en bout. Si dieu existe il s'appelle Pasolini tellement le film est beau, fort… C'est le seul film qui a réussit à me faire pleurer de beauté dès le premier plan. Une pure merveille, un chef d'oeuvre atemporel, sans nul doute l'une des plus belles choses que j'ai pu voir de ma vie.
    Parkko
    Parkko

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 2 020 critiques

    3,5
    Publiée le 15 août 2012
    Ayant suivi des cours sur la Bible durant mes études (je fais des études d'Histoire), j'avais une connaissance - sans être excellente - plutôt bonne des évangiles, du coup je n'ai pas été perdu dans cette histoire, car Pasolini multiplie les élipses qui pourront probablement en dérouter plus d'un. La mise en scène, très dépouillée, sert ce film passionant. Le sujet est vraiment immense, mais Pasolini ne se perd jamais réellement. Il a eu la bonne idée de reprendre les textes mêmes des évangiles, et de ne pas en faire une version plus facile. Mais le côté très austère pourra en dissuader plus d'un probablement. Révisez les textes avant de voir le film si vous ne voulez pas être perdu.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 8 février 2012
    L'Evangile selon Saint Mathieu réalisé par le cinéaste Pier Paolo Pasolini est un film qui de bout en bout , de séquence en séquence est tout simplement extraordinaire et merveilleux . Tout d'abord , cette lecture de L'Evangile rédigé par Saint Mathieu est vraiment forte , tout d'abord car le réalisateur italien n'oublie pas avant tout de faire du cinéma et c'est marquant car un metteur en scène aurait très bien pu tomber dans le piège ( surtout avec ce genre de sujets ) et se dire : " mon film est inspiré d'un texte biblique sur la vie de Jésus , le fond est là , mon film sera fort et intelligent " et d'en oublier la mise en scène , entraînant ainsi quelque chose n'ayant pas rapport avec ce qu'on entend par "cinéma" . Ici , chaque plan est une grâce , quelque chose de sublime , ces visages , l'importance des corps et des gestes : prendre un enfant , marcher , porter de l'eau . L'image est absolument magnifique et l'utilisation du noir et blanc est véritablement sublime . Autre chose marque dans L'Evangile selon Saint Mathieu de Pasolini , c'est la manière dont il brosse les personnages , il ne tombe jamais dans le piège du manichéisme et c'est très fort : Judas , par exemple , n'est à aucun moment du film représenté comme un horrible salaud , une ordure incroyable traître et lâche , non : il apparaît comme un personnage , un héros tragique qui ne peut échapper à son destin et à une issue terrible ( spoiler: le suicide ) . Mais L'Evangile selon Saint Mathieu est aussi un film qui est fort car c'est un objet cinématographique qui ne sombre jamais dans le pathos , dans l'exagération des sentiments , au contraire , c'est un film où il y a un véritable espoir ( voir la sublime scène de fin et où l'on annonce la Bonne Nouvelle spoiler: à savoir la résurrection du Christ ) . C'est extraordinaire , un film d'une rare beauté .
    MadRom
    MadRom

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 403 critiques

    3,0
    Publiée le 14 avril 2014
    On a là une adaptation plus que fidèle de l'évangile selon St Matthieu mais le problème ici, c'est le premier degré avec lequel Pasolini l'adapte, ne laissant aucune ambiguïté dans les textes, le film ravira à coup sûr le terroriste religieux voyant dans les paroles de Jésus un prétexte à leur fanatisme. Indirectement la personnalité de ce Jésus reflète ce premier degré, arrogant et imbu de lui même, difficile de se sentir impliqué où simplement touché par le destin de cet homme. De plus, et si il y a bien un personnage qui doit avoir du charisme dans un film, c'est bien Jésus mais là, on en est loin, on a un Jésus avec un monosourcil qui ne dégage rien sur 2h, chose d'autant plus dérangeante quand on voit que Pasolini aime filmer ses personnages de près. Quant à choisir un film sur la vie de Jésus, autant regarder la dernière tentation du Christ, moins sage et plus audacieux dans sa mise en scène.
    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 115 abonnés Lire ses 1 628 critiques

    3,0
    Publiée le 8 mai 2011
    Il s'agit d'une retranscription respectueuse du texte de Saint Matthieu. Par rapport aux visions plus écorchées de Martin Scorsese ou Mel Gibson, Pier Paolo Pasolini avait donc choisi de conter la vie du Christ en toute sérénité. Tous les éléments tracés dans l'évangile se retrouvent donc honorablement. Quant aux miracles, même si les plus célèbres sont évoqués, Pasolini n'y prête pas trop attention, préférant miser entièrement sur le personnage et son éternelle arme de conviction : la parole. En effet, Jésus (superbement interprété par Enrique Irazoqui), tel une montagne de mots, se voit targué d'une force psychologique impénétrable, loin du prophète incompris et timoré façon Scorsese. Du côté du reste de l'interprétation, n'oublions pas sur ce point la propre mère de Pasolini, magnifique dans le rôle de Marie. la musique, entremêlant Mozart, Prokofiev ou encore l'inévitable et bouleversante Passion selon Saint Matthieu de Bach ajoute quant à elle, un certain ornement à la fresque du cinéaste. Certes, cela a un peu vieilli et n'épargne pas quelques longueurs, "L'Évangile selon Saint Matthieu" reste l'une des plus belles évocations christiques données au cinéma, principalement de par son approche sobre, fidèle et résolument moderne.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 2682 abonnés Lire ses 7 217 critiques

    2,0
    Publiée le 6 janvier 2012
    Ah ça! C'est clair qu'il est capable de nous pondre quelques scènes mémorables Pier Paolo Pasolini, son sens de la mise en scène éclatant à plusieurs reprises, d'autant qu'il se dégage de cet « Evangile selon Saint-Matthieu » une force parfois impressionnante. Mais j'ai envie de dire que c'est à peu près tout! Alors je veux bien entendre que je n'ai pas compris tout le sens de ce qui est considéré comme LE chef d'oeuvre du bonhomme, mais bon! A un moment, quand un film se répète à ce point-là, il est difficile de rester totalement attentif, surtout lorsqu'il fait 130 longues minutes! Effectivement c'est superbement photographié, mais c'est bien insuffisant, d'autant que niveau rythme et évolution de l'intrigue, tout ceci a beaucoup de mal à prendre son envol. C'est justement cette contemplation qui fait la force du récit, qui permet de faire surgir l'émotion? Si certains ont eu cette impression, tant mieux pour eux. Reste que je continue à être vraiment dubitatif devant une oeuvre où le talent n'est clairement pas absent et la religion utilisée à bon escient, mais dont le traitement très « cinéma d'auteur » (comprenez ennuyeux) m'a clairement empêché de prendre un plaisir durable.
    nekourouh
    nekourouh

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 689 critiques

    5,0
    Publiée le 16 octobre 2011
    D'une grande beauté, Pasolini aura su faire ressortir le côté humain de cette histoire mythique. Un résultat impressionnant.
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 266 abonnés Lire ses 1 080 critiques

    4,5
    Publiée le 29 octobre 2014
    Pour un premier Pasolini autant commencer par son œuvre majeure, son quatrième long métrage réalisé en 1964, l'adaptation biblique de l'évangile selon Saint Matthieu, récit le plus connu et le plus repris au cinéma. Pour faire une parenthèse tout à fait inutile je dois dire que j'ai un rapport plutôt évasif et compliqué avec la religion catholique, j'ai été baptisé et fait ma première communion, enfin on ne m'a pas demandé mon avis forcément, j'ai toujours subis le catéchisme, cependant ça restait un bon moment pour se retrouver entre potes et se prêter des K7 vidéo, puis je me suis retiré avant la seconde parce qu'il fallait se lever le samedi matin et dans le même temps il y avait le Hit Machine, Dieu attendra parce que Charly et Lulu ça passait avant tout. Je ferme la parenthèse. En vérité je vous le dit, c'est avec curiosité et crainte que je me suis attaqué à cette version, je pensais m'ennuyer ferme en subissant des logorrhées christiques, et pourtant dès la première séquence il s'est passé un truc tout à fait stupéfiant, c'est ce cadre que pose le réalisateur, ce silence, ces regards entre Marie et Joseph, j'ai tout de suite été conquis par la simplicité de l'entreprise et surtout sa sacralisation picturale. En vérité je vous le dit, Pasolini est un grand, il a volontairement choisit de reprendre quasiment mot pour mot les écrits pour les retranscrire en image et en musique (et pas des moindres, Mozart, Bach, Webern ...), et ce qui est vraiment fort c'est que malgré un certain désistement de ma part il a réussi à m'y intéresser, j'ai littéralement bu les paroles de Jésus et je dois dire que je n'ai quasiment pas décroché une seconde, comme fasciné et happé par le screen. En vérité je vous le dit, la technique est saisissante, Pasolini prouve avec ce soucis de la composition et du cadrage que son œuvre se veut minutieuse, ces plans sont magnifiés tels des tableaux bibliques, avec au final assez peu de moyen il en extirpe quelque chose relevant de la perfection, c'est beau, c'est fascinant, c'est de l'art. Le seul défaut est ce cut parfois maladroit, les plans de coupes sautent aux yeux une ou deux fois, comme pour la musique, après ce n'est pas exagérément choquant, loin de là. En vérité je vous le dit, cette mise en scène de Paso est l'énorme point fort de ce long métrage, car même avec une retranscription narrative extrêmement fidèle les acteurs réussissent l'exploit quant à le rendre crédible et captivant, au final très peu théâtral en évitant la lourdeur des textes réputés (d'un certain point de vue) comme barbants, je n'ai pas ressenti ce rejet que je craignais, non, ça fonctionne, on n'échappe pas à ces moments de grâce sublimes, donc la subjugation est forcément de mise aux yeux du spectateur, ou alors il faut vraiment être insensible. En vérité je vous le dit, "L'Évangile selon Saint Matthieu" est un superbe film, Pasolini a réussi son pari, me faire aimer une adaptation biblique qui avait tout pour me rebuter, le test est passé avec succès, bravo !
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1538 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    1,0
    Publiée le 22 février 2013
    Le peu mais le suffisamment que j'ai vu de Pier Paolo Pasolini m'a fait l'impression d'être chiant à mourir et ultra-prétentieux. En espérant faire évoluer mon opinion, j'ai visionné ce qui est considéré comme son chef d'oeuvre et de plus comme la meilleure transposition au cinéma de la vie du Christ ; résultat, ce n'est pas que j'y mets de la mauvaise volonté mais ce film m'a paru chiant à mourir et ultra-prétentieux. Premièrement, il faut supporter la lenteur extrême du machin ce qui pourrait passer si Pasolini n'avait pas mis en scène des êtres totalement désincarnés, froids qu'on n'a pas du tout envie de suivre et incarnés par des acteurs sans talent et, ce qui est surtout gênant pour un leader tel que Jésus, sans charisme. Ensuite Bach, Mozart, Prokofiev donnent l'impression d'être utilisés pour essayer d'insuffler de l'émotion et cacher les extrêmes faiblesses du film ; mais même des génies comme eux ne sont pas assez forts pour cela. Les costumes ridicules achèvent d'enlever toute crédibilité. Allez pour être sympa, il y a un ou deux usages habiles de l'ellipse en particulier lorsque Pierre renie trois fois le Christ ; mais autrement si c'est la meilleure version des Évangiles, comment sont les autres ???
    ClashDoherty
    ClashDoherty

    Suivre son activité 162 abonnés Lire ses 716 critiques

    5,0
    Publiée le 19 mai 2007
    Et si ce film était la plus belle représentation filmée de la vie de Jésus ? En tout cas, cet "Evangile selon St Matthieu", largement en décalage avec les autres films de Pasolini, est un de ses plus grands films.
    Pierre F.
    Pierre F.

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 16 critiques

    2,0
    Publiée le 17 novembre 2014
    Un film long et sans rythme. Une mise en scène dénuée d'intérêt, sans émotion. Un Jésus trop exalté, vindicatif, avec un discours souvent violent dans le genre meeting politique. Un village en ruine visiblement abandonné depuis des siècles dont peu crédible d'être habité (la nature y a déjà repris ses droits). Des images d'un pays sans beauté artistique et souvent saturées. Film vu toutefois à partir d'une copie assez dégradée.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 657 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    4,5
    Publiée le 14 septembre 2013
    La réception par l’Italie chrétienne et conservatiste de l’adaptation qu’a pu faire le réalisateur provocateur et profondément communiste que fut Pier Pier Paolo Pasolini d’un texte biblique fut en soit une mise en lumière assez intéressante qu’a su faire le réalisateur de la place de la religion son pays. En effet, le fait de donner à son Christ, interprété par le jeune espagnol Enrique Irazoqui, le visage d’un révolutionnaire pacifiste effraya l’ordre politique qui y vit une "offense à la religion d’Etat " alors que, parallèlement, l’institution cléricale le félicitait en lui remettant le Grand prix de l'Office catholique du cinéma. En amont de cet accueil divergent, il faut reconnaître que cette superbe œuvre cinématographique à la réalisation très rigoureuse est une peinture d’une beauté visuelle sans égale d’extraits tirées directement de l’Evangile, de l'Immaculée Conception à la Passion, où la photographie en noir et blanc, la force tragique apportée par la musique et la puissance évocatrice de chaque plan n’ont d’égales que la valeur spirituelle que les répliques de son héros peut représenter pour un spectateur disciple du Christ.
    Flying_Dutch
    Flying_Dutch

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 770 critiques

    3,5
    Publiée le 14 novembre 2011
    Venant de Pasolini, je m'attendais un film beaucoup plus impertinent mais comme le titre l'indique, il a fait le choix de filmer exactement l'évangile selon Saint Mathieu. L'histoire, tout le monde la connaît, l'intérêt n'est pas là, mais Pasolin le filme avec tellement de maîtrise et de passion que l'on comprend mieux ses choix. Le film, à la fois beau et choquant, souffre de longueurs mais reste une sacrée oeuvre (basée sur une oeuvre sacrée). Le premier plan sur le visage de la vierge justifie à lui tout seul de regarder le film, tant il est magnifique.
    Mephiless s.
    Mephiless s.

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 697 critiques

    4,0
    Publiée le 21 janvier 2016
    Même si je me suis un peu ennuyé vers les 3/4 du film, je l'ai beaucoup apprécié. Le noir et blanc donne un aspect assez véridique au film. Même si l'on peut trouver Jésus vindicateur, il ne faut pas oublier que les textes religieux contiennent tout de même des erreurs, le tout est dans l'interprétation, mais c'est un autre débat. La bande originale du film est quant à elle sublime, les plans sont aussi soignés, travaillés... Le film délivre des scènes puissantes, émouvantes, surtout celle de fin qui est maîtrisée de bout en bout. Pour l'instant c'est le Pasolini que je préfère!
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 4793 abonnés Lire ses 10 329 critiques

    4,5
    Publiée le 11 septembre 2019
    Vèritable poète du cinèma, Pasolini a l'art de faire dèboucher son travail, en profondeur, sur tout un ensemble de rèflexions et de mèditations à la fois philosophiques et sociologiques, ètroitement lièes à l'histoire et à la culture. "Il Vangelo secondo Matteo" peut-être considèrè comme son oeuvre majeure avec "Teorema", en ce sens qu'elle parvient à rèunir, d'une façon très dialectique, la pensèe chrètienne et la pensèe marxiste! Pasolini prèsente son oeuvre comme l'expression d'un mythe à la fois lyrique, èthique et populaire, fidèle au texte de Saint-Matthieu; le travail du cinèaste met en relief les aspect sociaux de l'Evangile, tout en respectant le message divin et religieux du texte sacrè! Le film de Pasolini est essentiellement une oeuvre d'art! Les rèfèrences à la peinture y sont nombreuses! Par ailleurs, la richesse de l'accompagnement musical (Bach, Mozart, Prokofiev, negro-spirituals) accentue la dimension lyrique du rècit èvangèlique! Enrique Irazoqui, ètudiant espagnol, interprète de façon inouïe le Christ! Ce fut d'ailleurs son seul titre de gloire! Irazoqui est restè l'acteur d'un seul film et de quel film, brillant, complexe et complètement dingue dans sa dèmarche...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top