Notez des films
Mon AlloCiné
    L'homme qui aimait les femmes
    note moyenne
    3,7
    655 notes dont 51 critiques
    répartition des 51 critiques par note
    7 critiques
    26 critiques
    12 critiques
    2 critiques
    3 critiques
    1 critique
    Votre avis sur L'homme qui aimait les femmes ?

    51 critiques spectateurs

    GabbaGabbaHey
    GabbaGabbaHey

    Suivre son activité 130 abonnés Lire ses 1 582 critiques

    4,0
    Publiée le 4 août 2011
    Un très grand Truffaut, un de ses meilleurs films ! "L'homme Qui Aimait Les Femmes" est une œuvre sublime, racontant magistralement une histoire magnifique et passionnante et mettant en scène le brillant Charles Denner dans l'un de ses meilleurs rôles... La mise en scène de François Truffaut est naturellement envoutante et la bande originale est absolument magique... Un film très beau, poétique, mélancolique, presque sensuel... Vraiment excellent.
    Sergio-Leone
    Sergio-Leone

    Suivre son activité 120 abonnés Lire ses 1 064 critiques

    5,0
    Publiée le 13 octobre 2008
    Excellent film que l'on peut considérer comme romantique, Truffaut le magicien par son style si vif et limpide arrive a créer un univers à travers un personnage à la fois drôle, attendrissant et complètement libertin qui nous amène dans les méandres de la vie tumultueuses d'un incroyable coureur de jupons. Charles Denner est tout simplement magistral et endosse le rôle comme si celui-ci lui était fait sur mesure. L'humour est souvent au rendez-vous mais le film s'attarde aussi beaucoup sur le caractère féminin et la relation de l'être avec l'amour, les sentiments... Une comédie romantique très intelligente en somme, maîtrisée de toute part.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    3,5
    Publiée le 22 février 2011
    Une ode à la femme (et à toutes les femmes, pas uniquement aux canons). Un peu difficile de rentrer dans cette histoire durant les 15 premières minutes mais ensuite le talent de narrateur de Truffaut fait effet. Sa manière de raconter les amours de son personnage principal est intéressante pas une minute d'ennui. Charles Denner je n'étais pas convaincu mais à posteriori le choix est bon.
    Jonathan M
    Jonathan M

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 394 critiques

    4,0
    Publiée le 13 juillet 2017
    Le séducteur parfait. Parce qu'il ne l'ai pas justement, ou alors ne le voit pas comme tel. Le personnage tenu par Charles Denner est un pudique, en émoi quand il voit une paire de jambes féminines, ou bien juste leur démarche. Tout est une question de nombre, il en est insatiable. Pas de misogynie, un amour dûment sincère. Pour preuve, il n'y a jamais de rancœurs lorsque il délaisse ses dames. Un des tout meilleur Truffaut car le grand séducteur, c'est lui.
    JamesDomb
    JamesDomb

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 1 061 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    "Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tout sens, lui donnant son équilibre et son harmonie". Rien ne ressemble plus à un enterrement qu'un autre enterrement mais celui de Bertrand Morane au début du film est curieux. Derrière le corbillard on ne voit que des femmes, les femmes que Bertrand Morane a aimé durant toute sa vie. François Truffaut trouve en Charles Denner (pour qui le film a été spécialement écrit) son meilleur alter égo et signe un de ses films les plus autobiographiques. Un homme qui met l'amour des femmes au dessus de tout dans sa vie. Comme si à chaque conquete, son existence était en jeu, Bertrand Morane cache en fait un mal etre et recherche le bonheur tout en vivant dans une grande solitude. François Truffaut rend hommage aux femmes qu'il a aimé, qui l'ont aimé et à la gent féminine en général. Un hymne aux magnifiques dialogues (un vrai poeme) où Charles Denner trouve un de ses roles les plus marquants. Une fable teinté de mélancolie, de tendresse, d'humour et de tristesse, L'Homme qui aimait les femmes est une sorte de thérapie pour François Truffaut qui sortait de dépression. D'où quelques références à sa guérison grace à "des petites pilules" mentionnées par le personnage de Bertrand Morane quand celui-çi évoque la rupture la plus difficile qu'il a vécu (magnifique scène). "Un visage d'homme et cent visages de femmes" disaient Les Cahiers du Cinéma. En effet, toutes les actrices, "grandes tiges ou petites pommes", sont magnifiquement mises en valeur par le cinéaste. Brigitte Fossey est superbe et on retrouve Nathalie Baye dans un court role mais interprétant également la voix d'Aurore, la voix matinale réveillant Bertrand. Truffaut évoque encore une fois ses relations avec sa mere qui est en quelque sorte le point de départ de sa cinéphilie, car comme le disait Stevenin dans l'Argent de poche, si vous n'etes pas aimés vous reporterez votre amour sur quelque chose d'autre. Truffaut choisit le cinéma.
    NicoMyers
    NicoMyers

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 302 critiques

    4,0
    Publiée le 1 juillet 2009
    Encore un film très autobiographique pour Truffaut, qui nous présente un personnage attachant qui n’est ni un coureur ni un dragueur, mais simplement "l’homme qui aimait les femmes". Le tout se présente à nous avec assez d’humour, basé principalement sur un comique de répétition. Car il en passe, des femmes, dans cet appartement ! Et, comme il est dit à la fin, toutes possèdent leur beauté. Le film offre un rôle à la mesure de Charles Denner, dont le jeu tient complètement du génie. La mise en scène est parfaite, souvent virtuose, toujours somptueuse ; néanmoins, petite baisse de rythme dans les dernières minutes, qui n’empêche pas L’homme qui était les femmes d’être un superbe film.
    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 889 critiques

    4,0
    Publiée le 6 août 2016
    Le récit s'étire encore et encore, une méthode une nouvelle fois désarmante mais aussi tendre et intelligente. Nul jugement, un regard plutôt doux sur un homme et sur une multitudes de femmes. L’empreinte Truffaut aux service du cinéma, somptueux quoiqu'un peu trop long ...
    mazou31
    mazou31

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 476 critiques

    4,0
    Publiée le 17 novembre 2012
    Très joli film, probablement très personnel, de François Truffaut. Contrairement aux apparences, un hommage au beau sexe, aux antipodes d’un film machiste sur un cavaleur. D’ailleurs le choix de Charles Denner, qui n’a rien d’un Casanova flamboyant, est révélateur ! Sur un montage nerveux et des dialogues naturels et vivants, Truffaut nous balade entre légèreté et gravité et nous enchante dans toutes ces scènes de badinage romantique. Quant au cortège de jolies dames, il est à la mesure de ce bijou que certains n’hésitent pas à qualifier de chef-d’œuvre. Pour ma part j’ai eu un immense plaisir à revoir ce film 35 ans après et l’heureuse surprise de ne pas le trouver vieilli du tout, signe d’un grand film de qualité.
    Mathias Le Quiliec
    Mathias Le Quiliec

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 227 critiques

    4,0
    Publiée le 11 décembre 2019
    Que dire ? Une nouvelle réussite signé Francois. On a l'impression qu'il pond toujours le même film, les même thèmes et pourtant ça marche a chaque fois. Il faut dire que tout les films de truffaut ont la classe, un charme désuet, une certaine manière de narrer ses films comme on ne fait plus aujourd'hui. Les films de truffaut sont souvent des voyages intérieur, des livres ouverts avant d'être des films. Les acteurs y sont toujours magnifique, même ce petit Charles Dener que je connaissait pas, ne payant pas de mine, semble trouver du charisme. Il faut dire qu'il interprête un rôle sur mesure dans un film de truffaut, à savoir jouer un homme passionné et surtout par les femmes. On sait que Truffaut aimait les femmes et on ne peut s'empécher de penser qu'il a pris beaucoup de plaisir a fabriquer son film, à écrire ses dialogues d'une précision clinique. Un de ses films les plus "matures" qui pourtant marquera les plus jeunes l'ayant vu à l'époque au cinéma. Ce n'est pas un film érotique mais plutôt un apprentissage de la vie, une école du bon sentiment. Sur la forme ce n'est pas son meilleur film, mais c'est un film de truffaut, il y a donc ce petit quelque chose qui flotte dans la mise en scène nous permettant de vite l'identifier. Je ne les ai pas encore tous vu, mais d'emblée "L'homme qui aimait les femmes" intègre mon Top 5 de Truffaut. Réjouissant !
    insomnia35
    insomnia35

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 308 critiques

    0,5
    Publiée le 22 octobre 2010
    Un film horripilant, certains le voient comme étant un hymne à l'amour moi je le vois comme un film misogyne. Cette homme qui soi-disant n'est ni Casanova ni Don Juan traite les femmes d'une bien piètre façon pour n'être affublé de l'un de ces deux sobriquets. J'ignore également pourquoi Truffaut a fait le choix de Charles Denner, qui a, disons le clairement, un physique bien trop ingrat pour être crédile dans ce rôle de serial-biiip. Dommage en tout cas que ce film soit traité aussi peu et laisse juste place à des jambes en pagaille. Les seconds rôles féminins, eux, ne sont pas mauvais. Malheureusement rien ne pouvait sauver ce fiasco de Monsieur Truffaut.
    Teresa L.
    Teresa L.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 140 critiques

    4,5
    Publiée le 20 octobre 2014
    Le lever de chapeau de Truffaut au début du film ne peut tromper personne; il s'agit d'un testament à une génération d'hommes et femmes, qui se trouve être la sienne aussi. Il émane une profonde tristesse de ce film au rythme parfois proche de la comédie où l'auteur d'un livre-tombe achève son parcours (presque) dans les bras de la femme qui a rendu la possibilité d'éditer son livre. Tristesse dérivant du fait que les hommes ne seront jamais des mères? C'est ce que semble suggérer la conclusion de la scène avec le médecin, et cette amertume revient de loin en loin chez Truffaut. Je ne vais pas faire la tartine habituelle sur Denner (qui la mérite pourtant), je reviendrais juste sur le personnage le plus borderline du film - Delphine, incarnée ici par Nelly Borgheaud. Dans leurs scènes communes un génie irradie, le génie de l'être-acteur, entre celui qui a été élu et celle qui brûle de se consumer. L'issue sera violente avant de se pacifier ex abrupto.
    BloodyCostello
    BloodyCostello

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 51 critiques

    4,0
    Publiée le 27 février 2010
    Un film classique qui, malgré son style désuet, reste beau et agréable. Les acteurs et le thème universel sauvent le film et effacent la mise en scène de Truffaut à laquelle il est difficile d'adhérer. Mais le fantasme et la femme sont des sujets si vastes et insondables que l'on y trouve un intérêt profond et que ces anecdotes finissent par être plaisantes. Au final, c'est plus l'esprit que la manière de Truffaut que l'on aime, et ce film commun provoque plaisir et entousiasme. C'est fort dommage qu'il ne se donne pas de plus grand moyens, qu'il ne cherche pas à approfondir la recherche de la forme, d'une forme grande et singulière. L'esprit n'est pas tout.
    beatles130755
    beatles130755

    Suivre son activité 6 abonnés

    3,5
    Publiée le 18 mai 2015
    Dans un autre genre, en 1977 Monsieur Truffaut nous a offert ce film, que personnellement j'aurai aimé réaliser. C'est le film que j'aurai fait si il n'avait pas existé... Quant on aime la femme pour ce qu'elle est, il faut voir ce film féministe et, tellement attendrissant joué par un Charles Denner remarquable. Je pense que Charles Denner a dû jouir de tourner avec ces femmes en distribution. ;-)
    Spec-Omega
    Spec-Omega

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 338 critiques

    4,0
    Publiée le 11 mars 2012
    Un homme qui ne peut vivre sans voir et aimer les femmes... surtout les inconnues. Un beau film, maîtrisé par Truffaut, qui aime les femmes et aime les filmer, les magnifier. L'histoire en elle-même est plutôt intéressante et agréable à suivre. Ca ne tombe jamais dans le graveleux et le film est très sensuel, faisant appel à tous les sens. Le casting joue juste, avec Denner en tête et toutes ces magnifiques femmes.
    TanTylash
    TanTylash

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 77 critiques

    5,0
    Publiée le 15 décembre 2009
    Du rythme, d'excellents seconds rôles, des situations intéressantes, des dialogues intelligents et un scénario qui s'impose, enfin pour tout homme.. qui aime les femmes. On a qu'une envie après ce film, sortir, tomber sous le charme du magnifique inconnue, et
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top