Mon AlloCiné
La Mort d'un bureaucrate
note moyenne
3,1
5 notes dont 2 critiques
50% (1 critique)
0% (0 critique)
50% (1 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur La Mort d'un bureaucrate ?

2 critiques spectateurs

JR Les Iffs

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 936 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 28/10/2017

Film intéressant plus par son aspect politique et sociologique que par sa réalisation. Le parti pris du cinéaste d'en faire une comédie, voire un film burlesque, nuit au propos qui est bien sûr une critique de la bureaucratie cubaine. On ne s'ennuie pas au début, mais vers la fin, comme il n'y a pas de progression dans le scénario, cela devient un peu répétitif. Reste quelques bonnes séquences, burlesques ou surréalistes (rêves). Allusions à Laurel et Hardy, et à Bunuel.

cocogito

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 17 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/01/2006

Le coup du cercueil, vous connaissez ? Non non, pas celui là, celui de Tomás Gutiérrez Alea. Francisco Pérez, un prolétaire exemplaire, inventeur de la statue domestique bon marché, meurt broyé par sa machine. Son seul voeux est d'être enterré avec son carnet de travail, clef lui permettant d'accéder au paradis communiste. Sauf que sa veuve, aidée par son neveu, Juanchin, a besoin de présenter ce carnet à la bureaucratie pour toucher sa pension. Et là, les aventures commencent pour Juanchin, pauvre pantin qui se ballade de bureau en bureau et se confronte aux fonctionnaires les plus scupuleux de toute la terre. Enterrer un prolétaire avec sa carte de travail, comment est-ce possible ? Déterrer le cercueil juste après la mise au tombeau ? Impossible. Il faut attendre un délai de quelques années, et encore, il faudra alors examiner les motifs de l'exhumation, etc... Jouant de ses relations, Juanchin va déterrer illégalement le cercueil, mais voilà que les fossoyeurs soudoyés se débinent, et Juanchin se retrouve avec le cercueil sur les bras... Et là, autant vous dire que la bureaucratie se montre carrément hostile lorsque Juanchin cherche à réenterrer à nouveau le cercueil, puisqu'il est hors-la-loi... Commnent ré-enterrer légalement un cercueil qui n'a pas été exhumé légalement, avec tous les délais, les papiers et autorisations nécessaires ? La réponse est dans le film. Vous l'aurez compris, ce film burlesque macabre, cette farce cubaine est une rareté. Il est pour moi un de ces films totalement exceptionnels et étonnants à voir absolumement. Avis aux cinéphiles qui se respectent. Le seul problème de taille, c'est que ce film est un peu trop exceptionnel, et par conséquent, à part d'être dans une ville qui a une bonne BU d'espagnol ou un riche Institut Cervantes, ou encore, qui propose un cycle de cinéma cubain ou latino-américain, vous chercherez longtemps ce film. Dommage.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top