Notez des films
Mon AlloCiné
    La Soif du mal
    note moyenne
    4,0
    1950 notes dont 159 critiques
    répartition des 159 critiques par note
    43 critiques
    56 critiques
    28 critiques
    23 critiques
    5 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur La Soif du mal ?

    159 critiques spectateurs

    Adrien B.
    Adrien B.

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 235 critiques

    2,5
    Publiée le 7 juin 2017
    Après une superbe séquence d'ouverture, le film devient un peu moins intéressant. Probablement à cause de son rythme long mais également parfois avec ses personnages ( je n'ai pas compris l'intéret du gardien de l'hotel). Quant au dénouement, je crois que je suis passé à côté de sa puissance. Néanmoins la mise en scène et les interprètes restent de qualité.
    calamarboiteux
    calamarboiteux

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 440 critiques

    4,0
    Publiée le 11 août 2010
    Suite à un double meurtre, l’inspecteur Hank Quinlan (Orson Welles) enquête à la frontière américano-mexicaine. Il est célèbre pour son intuition et ses méthodes troubles. L’avocat mexicain Mike Vargas (Charlton Heston) se mettra en travers de sa route, le conduisant à faire alliance avec une bande de malfaiteurs que l’avocat combat. Comme dans les films précédents de Welles, les atouts sont la virtuosité technique et l’ambiance. Côté virtuosité, le célèbre plan-séquence d’ouverture, de plus de cinq minutes, mais aussi le ballet des jeunes voyous autour de la femme de l’avocat isolée dans un motel (une certaine similitude avec le ballet des motards dans « l’équipée sauvage »), la contre-plongée sur un visage étranglé, le jeu d’éclairage nocturne sur les derricks dans la séquence finale, etc. Ces éléments participent à la création de cette ambiance glauque, volontairement angoissante, dans laquelle baigne tout le spectacle, et qui est renforcée par l’aspect inquiétant de Quinlan, une composition magistrale de Welles que l’on reconnait à peine tant il est bouffi et évite ses expressions de visage coutumières. Pas de voix off cette fois, mais un piano mécanique pour la nostalgie, et la présence sensuelle de Marlène Dietrich pour adoucir le propos. Le scénario est par ailleurs bien ficelé, apportant progressivement son lot de surprises, et croquant d’intéressants personnages secondaires. Comme souvent, le producteur a revu le montage, et malgré les nouvelles retouches apportées suite au plaidoyer du réalisateur, la version courante n’est pas totalement conforme à sa volonté. On regrettera la confusion de quelques dialogues, tous les personnages parlant en même temps, ainsi que le rôle ridicule du gardien de nuit du motel. On peut trouver également quelques longueurs : la durée standard de 100 minutes aurait suffit. Un film incontournable, tant pour le traitement technique que pour le développement du récit et la prestation de l’acteur Orson Welles.
    feduc
    feduc

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 169 critiques

    5,0
    Publiée le 21 novembre 2010
    Une mise en scene virtuose, une histoire prenante, un Orson Welles impressionnant et meconnaissable. Bon avouons tout de meme que le maquillage pour faire paraitre Charlton Heston plus mexicain est un peu force! Mais l ensemble remarquable n a pas pris une ride et se doit de continuer a etre cite comme l un des chefs d oeuvres des annees 50
    Apollinaire
    Apollinaire

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 141 critiques

    1,0
    Publiée le 17 juin 2009
    Classique ou pas classique j'en ai rien à foutre je vois pas de chef d'oeuvre là dedans, c'est long, y a pas d'action et puis c'est chiant. Je sais même pas pourquoi je mets une étoile c'est peut être parce que j'ai pas envie d'être lynché!
    Antoine Renaud
    Antoine Renaud

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 505 critiques

    5,0
    Publiée le 28 juillet 2009
    Jamais un film aura témoigné d'une mise en scène aussi riche, aussi virtuose et aussi novatrice que cette oeuvre d'Orson Welles. Une perfection technique difficilement égalable. Un film a découvrir absolument, uniquement s'il l'on aime véritablement le Cinéma, le vrai...
    konika0
    konika0

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 465 critiques

    4,5
    Publiée le 13 février 2017
    Bluffant de virtuosité (de maniérisme diront certains), le film nous trimbale dans ce sud poisseux et inquiétant. Le cadrage est millimétré et différent en fonction des personnages. Énorme plan-séquence en ouverture du film. Welles, fabuleux en commissaire grincheux ...
    E.nigma
    E.nigma

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 183 critiques

    2,0
    Publiée le 23 juin 2015
    La soif du mal et le revers de la femelle, te fera réfléchir à deux fois avant de visionner un film de Orson Welles. Comme à chaque fois avec un film de cet excellent réalisateur selon la légende et l'aura qu'on lui fédère.Je n'arrive jamais à véritablement accrocher. Je ne sais pas si c'est son style qui m'horripile, ou bien la façon qu'il a d'user à foison de plans tous les plus splendides mais exagérément biscornus. C'est paradoxale n'est-ce pas, mais la simplicité et l'authenticité d'un film permet de s'adresser à un large public sans segmenter comme on a de plus en plus tendance à le faire avec une réalisation qui se veut accepter pour tous les publics. Le choix d'une réalisation sobre permet donc de rendre le message viable pour tour le monde. Revenons en à notre film, alors on aime, ou on n'aime pas. Certains vont vénérer les nombreuses réalisations de Orson Welles sous prétexte que c'est un génie reconnu et populaire. D'autres vont préférer le conspuer pour des motifs équivalents, juste pour être à contre-courant. Un film majestueux ou raté, culte ou simpliste ? A chacun son avis. Or sonne le glas....Wel laisse moi !
    Louise B.
    Louise B.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 109 critiques

    5,0
    Publiée le 26 novembre 2012
    L'un des chef-d’œuvres de Welles (avec les "Amberson" et "Kane") qui n'a pas pris une ride avec les années. Conçue à l'origine comme une simple série B pour redorer son blason auprès des studios, Welles se met à réécrire le film et le transforme en réflexion palpitante sur les frontières floues entre morale et justice, sur la dualité de l'homme et sur l'abîme qu'il porte en lui. Un noir et blanc expressionniste magnifie cette enquête policière et existentielle, et l'interprétation de Welles donne à l'ensemble un souffle shakespearien. Incontournable !
    Bouzi Bouzouf
    Bouzi Bouzouf

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 115 critiques

    4,5
    Publiée le 21 juillet 2010
    Bouzi Bouzouf aime « La Soif du mal » d'Orson Welles, film qu'il ne faut surtout pas confondre avec « La Soif du mâle », dans lequel la belle Mélissa Lauren, qui interprète une femme au foyer, reçoit chez elle en nuisette trois gros plombiers nus sous leur salopette bleue qui, à peine arrivés, sortent leurs outils pour s'occuper de la... Bref, cette tranche de vie n'a rien à voir avec le face-à-face légendaire – un choc des titans comme le claironne la bande-annonce de l'époque – entre Charlton Heston, tellement classe que l'on parvient à oublier le salopard qu'il était devenu à la fin de sa vie, et Orson Welles, tellement méconnaissable en gros salopard que l'on parvient à oublier le dandy très classe qu'il était dans la vie ; Welles qui nous gratifie également d'une réalisation magistrale, dominée par de longs plans-séquences (dont celui, anthologique, qui ouvre le film) durant lesquels la caméra bondit joyeusement de bas en haut et glisse latéralement avec virtuosité, tandis que fourmille tout un tas d'informations sur toute la profondeur du champ (quelque chose dit à Bouzi Bouzouf que Brian de Palma a dû prendre beaucoup de notes quand il a découvert ce film (au fait, qu'est-ce qu'il devient, ce bon bougre de De Palma ?)). Bouzi Bouzouf ne résiste pas à l'envie de rapporter un petit extrait d'un dialogue entre les deux protagonistes principaux, qui, non seulement, illustre bien la tension régnant entre nos deux titans tout le long du film, mais qui, aussi, s'avère d'une remarquable actualité plus de cinquante ans après sa sortie. CH : « Un policier ne met pas des criminels derrière les barreaux comme on capture les chiens ! Dans un pays libre, les policiers représentent la loi, qui protège même les coupables. » OW : « Notre boulot est assez dur comme ça. » CH : « Il doit l'être. Le travail d'un policier n'est simple que dans un état policier. C'est ça ! Qui donne le ton ? Le policier ou la loi ? » C'est à ton tour de prendre des notes, là, Brice Hortefeux !
    Le sanglier d'Érymanthe
    Le sanglier d'Érymanthe

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 103 critiques

    2,5
    Publiée le 21 juillet 2015
    "Alors c'est donc ça, Orson Welles." A ce jour le seul film que j'aie vu du cinéaste, et je ne peux pas dire que j'aie été transcendé. L'idée était bonne d'opposer dans une enquête deux homologues policiers aux mœurs et méthodes radicalement divergentes, jusqu'à ce que ça tourne à l'affrontement personnel. Mais dans la pratique, le résultat est assez décevant. Il y a trop d'un côté le bon et de l'autre le mauvais. Le film aurait beaucoup gagné à prendre un angle plus subtil. Le matériau est tellement faible au final que Heston et Welles-acteur ne parviennent pas à faire parler leur charisme comme ça devrait normalement être le cas naturellement. Bref, une déception.
    Henry Jones Jr.
    Henry Jones Jr.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 166 critiques

    2,5
    Publiée le 13 mai 2012
    Une très belle réalisation, des acteurs talentueux mais un scénario lent, peu développer et ennuyeux.
    Touka Speed
    Touka Speed

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 181 critiques

    4,5
    Publiée le 15 mai 2015
    Un film époustouflant qui tient en haleine jusqu'à la fin. Les acteurs sont tous excellents. Orson Welles méconnaissable nous impose un talent incroyable. Superbe !
    Kai-Man
    Kai-Man

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 368 critiques

    2,5
    Publiée le 21 février 2007
    C'est bien, mais pas extraordinaire. Je m'attendais à avoir plus de frisson. On retrouve bien son style atypique, mais seule le tout premier plan m'a extasié, ce plan super long, en parcourant la ville est vraiment magistral. Mais outre ce plan, j'ai trouvé que le film manquait un peu de rythme, et l'histoire ne m'a pas passionée. Globalement, un bon film.
    starman93
    starman93

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 160 critiques

    5,0
    Publiée le 13 mai 2015
    Perfection de la mise en scène,tant sur la forme que sur le fond ce film atteint les sommets sans que j'ai que j'ai envie de m'étendre en de longues palabres pour le prouver,voyez le vous-même.
    Bruno94
    Bruno94

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 158 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Chef d'oeuvre absolu dans la filmographie d'Orson Welles, une véritable leçon de mise en scène ne serait-ce que la longue séquence d'ouverture. Du noir et blanc pour un film très noir où Orson Welles ne se donne pas le beau rôle. Charlton Heston, méconnaissable en policier mexicain intègre, Janet Leigh, une nouvelel fois fragile et désirable victime et la star Marlène Dietrich, inattendue en aventurière mexicaine sont les principaux protagonistes de ce fascinant polar.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top