Mon AlloCiné
Les Désaxés
note moyenne
3,9
843 notes dont 73 critiques
40% (29 critiques)
26% (19 critiques)
15% (11 critiques)
11% (8 critiques)
5% (4 critiques)
3% (2 critiques)
Votre avis sur Les Désaxés ?

73 critiques spectateurs

Docteur Jivago

Suivre son activité 289 abonnés Lire ses 1 900 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/03/2014

The Misfits représente plus qu'un simple film de John Huston, c'est aussi une oeuvre qui en dit beaucoup sur ceux qui ont travaillé sur ce projet et notamment les acteurs, Clark Gable et Marilyn Monroe ne finiront plus de film ensuite et Montgomery Clift s'enfoncera encore plus dans sa dépression. Le tournage fut d'ailleurs assez compliqué et sous tension, Gable dira de sa partenaire féminin "She almost killed me" tandis que cette dernière évoque Clift en ces termes : "Il est le seul être qui soit encore plus perdu que moi". En adaptant l'oeuvre d'Arthur Miller, John Huston évoque ici l'histoire d'une belle femme récemment divorcée qui va voir trois hommes tourner autour d'elle où l'amitié se mêlera plus ou moins à des sentiments amoureux. C'est avant tout une oeuvre crépusculaire que propose le metteur en scène du Faucon Maltais, mettant en avant la fin du mythe de l'Ouest. Il dresse trois portraits psychologiques passionnants et surtout intenses, ambigus et assez tristes, mettant en scène avec brio leurs rapports et évolution. Il évoque la nature humaine, ainsi que la déception ou encore la vieillesse avec un soupçon de mélancolie où quelques courts moments de bonheur viennent s'entremêler à tout cela, ce qu'il maîtrise parfaitement et rend touchant et assez beau, notamment lorsque le pathétique vient se mêler à la poésie. The Misfits bénéficie aussi d'une très jolie photographie en noir et blanc qu'il sublime régulièrement, notamment grâce à sa parfaite maîtrise de la caméra, tandis qu'il propose un rythme assez lent lui permettant de bien mettre en avant la psychologie des personnages ainsi qu'une ambiance âpre vraiment prenante de bout en bout. Le contexte de l'oeuvre est aussi intéressant, notamment lorsque nos protagonistes ne sont plus en ville et ça aussi, Huston le sublime avec brio. Ce mélodrame se base avant tout sur les personnages et les interprètes semblent l'avoir bien compris tant ils se montrent convaincants devant la caméra. Marilyn Monroe est aussi sublime que touchante en femme fragile qui va se sentir abandonnée, tandis que le toujours charismatique Clark Gable montre bien les aléas de la vieillesse et que Montgomery Clift, comme Eli Wallach, leur rendent parfaitement bien la réplique. En mettant en scène The Misfits, John Huston propose une oeuvre aussi âpre que crépusculaire, souvent triste et mélancolique où de formidables comédiens vont donner vie à leur personnage, notamment Clark Gable et Marilyn Monroe dont ce sera la dernière fois qu'on les verra au cinéma.

jean baker

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 9 critiques

2,5Moyen
Publiée le 28/09/2012

L'ouest profond, des marginaux s'y rencontrent et s'y perdent, parmi eux Roselyne, jeune divorcée en mal d'amour. Marilyn trouve dans ce film un rôle du dernier souffle, en femme fragile et abandonnée, son interprétation se révèle être d'une puissance émotionnelle incroyable. La star est loin de ses premiers rôles de fille naïve et étourdie, enfant qui s'éveille doucement au monde, ici la naïveté est blessée, bafouée. Arthur Miller écrivit ce scénario pour marylin alors que leur mariage battait de l'aile, il y intègre la déception et l'âpreté que son union avec elle lui inspirait. Entonnement Marilyn prend une autre dimension dans ce récit de désolation et de manque d'amour, elle y mêle une impressionnante qualité de comédienne dramatique. Elle cherche une figure tutélaire, comme une ramification à son identité, mais elle ne trouve qu'un arbre à enlacer, dans une scène où le pathétique se mêle au poétique. Les hommes n'ont pas le bon rôle dans ce film, tueur de chevaux, repères chancelants, briseurs de liberté, Roselyne leurs apportera pourtant toute sa grâce et sa gentillesse, jusqu'à ce que la bonté soit elle aussi malmener. Dans une des dernière scene Roselyne cri sa détresse en s'époumonant, on ne peut s'empêcher de penser à Marilyn et à son combat contre elle même et contre ceux qui ne voyait en elle que de la chair docile. L'étoile vacille comme une bougie, triste lueur, consumée par la peine et la douleur. Marilyn dans ce film est criante de vérité, déchirante , touchante, pathétique et fragile, belle et fanée, le film hésitant et linéaire ne vaut d'ailleurs presque que par son interprétation et celle de son idole, clark gabble.

Estonius

Suivre son activité 170 abonnés Lire ses 2 575 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 11/02/2014

Un film magique, magnifiquement interprété, superbement filmé, quatre paumés, trois mecs qui fanfaronnent pendant tout le film devant une Marilyn aussi paumée qu'eux mais qui essaie de se raccrocher à quelqu'un. C'est Gable qui gagnera en cessant de fanfaronner mais il aura mis toute la durée du film pour le comprendre. Les scènes avec les mustangs sont particulièrement prenantes et touchantes (pas seulement à cause de leur cruauté implicite mais en raison de leur finalité, tout ça pour quelques boites de conserves pour animaux). Une œuvre très dense, assez désabusée, plutôt théâtrale dans son propos, mais d'une efficacité redoutable.

landofshit0

Suivre son activité 126 abonnés Lire ses 1 731 critiques

4,0Très bien
Publiée le 30/06/2014

L’écho fait par le film à la vie de Marylin est réellement troublant. Tout comme elle son personnage cherche désespérément l'affection. Devant la camera de Houston c'est le déclin des paumés de l'Amérique déphasés avec leur époque.

Akamaru

Suivre son activité 514 abonnés Lire ses 4 335 critiques

4,5Excellent
Publiée le 10/08/2012

Ce mélodrame crépusculaire envoûtant est d'autant plus marquant qu'il fut testamentaire à bien des égards.Pour ses trois acteurs principaux,qui vivent ici leurs derniers instants devant une caméra.Pour ses personnages,des cowboys en voie d'extinction.Pour son noir blanc lumineux,rendant un dernier hommage à l'âge d'or hollywoodien."Les Désaxés"(1960)bénéficia largement du concours d'Arthur Miller au script,et de la perfection technique de la mise en scène de John Huston.Il conte la misère affective et intellectuelle de 4 paumés en décalage avec leur temps,leurs aspirations et leurs sentiments.Le film ne ressemble à aucun autre,sorte de drame passionnel qui ne dit pas son nom.Clark Gable,59 ans,y interprète un cowboy intrépide et vieillissant,qui se fait un devoir de vivre en marge du système,en capturé des mustangs.Montgomery Clift y joue un spécialiste du rodéo hagard,désemparé,mais intègre.Eli Wallach(qu'on ne cite pas assez)y incarne un garagiste veuf,difficile à cerner,qui passe son temps à s'apitoyer sur son sort.Au milieu de tous ces hommes en fin de cycle,la divine Marilyne Monroe nous offre la plus belle interprétation de sa carrière!Echo à sa véritable vie,témoignage d'amour de son mari,Marilyn,débarrasse de son encombrant maquillage peut exploiter la pleine mesure de son talent.Forte,vulnérable,libre et mutine,elle ensorcelé les hommes,sans s'en rendre compte.L'histoire de sa vie...

TommyDuke

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 273 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 09/05/2009

On sent bien une abscence de script ; les acteurs sont fatigués (Marilyn en tête) et au final le film parle de tout et de rien sans véritable fil conducteur. On regarde jusqu'au bout pour la présence de Marilyn Monroe dont les apparitions à l'écran sont toujours aussi hypnotisantes. Mais où est le chef d'oeuvre annonçé ?

mazou31

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 801 critiques

4,0Très bien
Publiée le 20/01/2015

Un grand film mais qui ne mérite tout de même pas le titre de chef-d’œuvre. Un film sur l’échec, sur la dérision de la vie, laissant juste un filet d’espérance sur l’amour consolidé du couple Monroe/Gable, un film sur la déchéance du mythe de l’Ouest américain. Il demeure surtout un monument par l’équipe qui l’a fait (Arthur Miller au script, John Huston derrière la caméra et trois “bêtes de scène” devant la même caméra), équipe décimée peu après, ce qui, je pense, a contribué à sa légende. Si Clark Gable n’est pas au mieux de jeu, Marilyn est pour sa part exceptionnelle. Ce sera leur dernier film. Quant à Montgomery Clift, il justifie sa qualité d’être un des plus grands acteurs du siècle. N’oublions pas non plus l’excellent Eli Wallach… qui leur a survécu jusqu’en 2014 ! Bien entendu John Huston, pas au mieux non plus, prouve tout de même sa maîtrise en réalisant quelques scènes d’anthologie, telles la chasse au chevaux, le combat entre Gable et l’étalon ou bien encore l’invective de Marilyn, filmée presque hors champs !

CeeSnipes

Suivre son activité 161 abonnés Lire ses 1 698 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 20/01/2014

En 1961, le vieux John Huston réalise un film qui restera dans l’histoire pour avoir été le dernier film de Marilyn Monroe et de Clark Gable, un drame romantique appelé Les Désaxés. Le film démarre plutôt bien, avec une rencontre entre deux duos d’amis, Marylin Monroe et Thelma Ritter qui rencontrent Eli Wallach et Clark Gable et qui tombent amoureux assez vite, dans une maison isolée avec beaucoup d’alcool dans le mélange. Malheureusement, à part cela, rien à se mettre sous la dent pour un spectateur qui se demande bien quel est le message de ce film. John Huston ne s’aide pas vraiment en utilisant la terriblement nulle Marilyn Monroe, qui gâche méthodiquement toutes ses scènes tellement elle semble ailleurs et elle en fait des tonnes, jusqu’à l’agacement. Pour ce qui est des autres acteurs, ils sont excellents, Eli Wallach en tête. Mais rien n’y fait, le rythme est si anémique et le scénario si répétitif qu’on ne peut se passionner pour une telle entreprise. C’est vraiment dommage car la tentative de destruction du mythe des cowboys, en les montrant comme des désaxés, alcooliques nostalgiques d’un temps passé et aujourd’hui inacceptables, est plutôt originale à défaut d’être subtile. La musique d’Alex North est très réussie, par ailleurs. The Misfits aurait pu être très bon, car l’ambition ne manque pas et le talent est présent. Mais en se reposant sur la mauvaise actrice et en durant trop longtemps d’une demi-heure, le film se plante un peu.

moonboots

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 1 297 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 15/07/2009

je n'ai pas compris où ce film voulait en venir, et Marilyn est y assez insupportable

jonathanscreek

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 212 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 25/07/2006

Magnifique noir et blanc et ambiance western pour un des derniers films de Marylin Monroe. Tous les personnages ici sont en quête de liberté. Les femmes divorcent, les hommes préfèrent rester cow boys et ne pas avoir d’emploi stable. Dans ce contexte crépusculaire, une jeune femme se lie d’amitié avec des cow boys et devient l’objet de toutes les convoitises. Avec de grands espaces, un casting idéal (Monroe et Clift sont sensationnels) et une fin assez inattendue The Misfits s’affiche clairement comme un chef d’œuvre hollywoodien et un tour de rodéo pas comme les autres.

Caine78

Suivre son activité 678 abonnés Lire ses 6 708 critiques

4,0Très bien
Publiée le 06/07/2006

Le dernier film de Clark Gable et Marilyn Monroe est un très bon film mais pas un chef d'oeuvre. Je dois reconnaitre qu'une scène m'a été asseez insupportable. Toutefois, il faut reconnaitre que c'est une très belle oeuvre, traité avec intelligence et habileté par John Huston, qui nous offre ici un beau moment de cinéma. Et il est aussi important de dire que les personnages débordent d'humanité. Il faut l'avoir vu.

gimliamideselfes

Suivre son activité 834 abonnés Lire ses 3 581 critiques

3,5Bien
Publiée le 21/10/2015

En lançant le film je me suis demandé : "mais qu'est-ce-que je suis entrain de voir". Je ne savais rien du film si ce n'est le côté un peu légendaire du film car ses trois stars sont mortes peu de temps après... John Huston à la tête d'une comédie romantique ? Pourquoi pas ? Et puis j'ai trouvé qu'une fois qu'on a rencontré Clark Gable, qu'on a compris que les deux se plaisaient que le film commence à s'enliser. Alors il y a bien Montgomery Clift qui débarque, ivre... Transformant ainsi le triangle amoureux en carré amoureux... Pourquoi pas ? Mais ça ne suffit pas à retenir réellement mon attention... Finalement quelque chose semble se dessiner de plus intéressant que les mecs qui tournent autour de Monroe. C'est la fin d'un monde qui apparaît sous nos yeux. Alors le film montre ces hommes virils, vivant au jour le jour, capturant des chevaux, faisant du rodéo, refusant d'avoir un patron et le salariat. Le constat est doux-amer, pas manichéen pour un sous et c'est ça que j'ai aimé. On sent toute la nostalgie dans les yeux de Gable. On voit aussi qu'il attire les femmes, que son attitude, son comportement, sa virilité sont un aimant à femmes. Mais qu'en même temps ce mode de vie ne leur convient pas forcément. Le monde a évolué. Tout ça c'est dit avec des simples regards... On a surtout toute la dernière demi-heure, le film vaut vraiment pour ça... Ils vont capturer des Mustangs... C'est juste sublime, le combat entre ces trois hommes qui tentent de mettre le cheval à terre. C'est réellement émouvant, surtout qu'on a toute la tension, la dangerosité de l'opération et Monroe à côté qui, comme nous spectateurs, ressent de la peine pour cet animal fier que l'on veut attraper, attacher et vendre. La fin est belle également, toujours subtile, disant toujours beaucoup de choses sur la fin de cette époque. C'est vraiment dommage que le film ait un passage à vide vers le milieu, qu'il ne prenne toute son essence que lorsqu'il s'apprête à se conclure... peut-être un peu comme le bon vieux temps dont parle sans cesse Gable ?

Bcar

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 117 critiques

4,0Très bien
Publiée le 20/10/2010

Les désaxés est un film original et surtout très sombre. La vie d'une peite troupe qui vivent en décalé par rapport à la société, ne pas travaillé et surtout faire ce qu'on veux et donc être libre. Ce qui est sur c'est qu'Huston nous amène avec ce film dans des paysages somptueux ou le temps semblent s'arreter. A la fois drole et profondément nostalgique les désaxés pourvu d'un casting exceptionnelle, nous montre aussi que les Hommes vivant sois disant de mani-re libre ne sont pas pour autant sans probème. Un très bon film donc qui impose sa puissance.

tomPSGcinema

Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 2 622 critiques

3,5Bien
Publiée le 19/06/2010

John Huston nous propose un film qui possède une histoire d'amitié et aussi d'amour très forte entre Roslyn ( la très jolie et touchante Marilyn Monroe ) et des " désaxés " qui sont composé d'un cowboy vieillissant ( impeccable Clark Gable qui tourna ici son dernier film ), d'un mécanicien qui à le coeur brisé ( porté par un émouvant Eli Wallach ) et d'un cavalier de rodéo ( l'épatant Montgomery Clift ). La mise en scène du célèbre metteur en scène américain est vraiment de qualité ( les séquences se déroulant avec les chevaux vers la fin du film sont particulièrement bien filmées ), la photographie de Russell Metty à plutôt bien vieilli dans l'ensemble et en plus la partition musicale d'Alex North ( qui composera la même année la musique du Spartacus de Kubrick ! ) procure pas mal d'émotions. Il s'agit donc d'une excellent oeuvre à (re)découvrir, car on passe un moment vraiment très agréable en le visionnant.

Lotorski

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 588 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 06/12/2009

J'ai trouvé intéressant mais pas exceptionnel. Je ne suis pas convaincu que Marilyn ait de vrais talents d'actrices.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top