Mon AlloCiné
    Nuages épars
    Note moyenne
    4,6
    10 titres de presse
    • aVoir-aLire.com
    • Cahiers du Cinéma
    • Culturopoing.com
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • Critikat.com
    • Le Nouvel Observateur
    • Studio Ciné Live

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    10 critiques presse

    aVoir-aLire.com

    par Daniel Burg

    Le quatre-vingt-neuvième et dernier film de Mikio Naruse illustre à merveille son extraordinaire et subtile mise en scène.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Cahiers du Cinéma

    par Florence Maillard

    Il ne faut surtout pas manquer "Nuages épars".

    Culturopoing.com

    par Enrique Seknadje

    Naruse donne dans "Nuages flottants" le meilleur de lui-même. Et l'on reconnaît sans difficulté, en Nuages épars, son style, sa vision du monde et celle, critique, de la société et de la mentalité japonaises.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Le Figaro

    par Nathalie Simon

    "Nuages épars" témoigne du génie de Mikio Naruse.

    Le Monde

    par Mathieu Macheret

    Un grand film d’amour et de douleur, de déchirement et de désir, où les passions se déversent en courants torrentiels sous la sérénité imperturbable de la mise en scène.

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Baptiste Morain

    Une plongée sublime et vertigineuse dans les profondeurs cruelles de l'âme humaine.

    L'Humanité

    par Nathalie Dray

    Cette tenion affectant le détachement trouve un écho dans la merveilleuse direction d'acteurs, et une mise en scène limpide fondée sur la retenue et l'art dedéplacer l'attention dans une symbolique des éléments - l'eau en particulier, pluie battante, orage, lac, etc. C'est là toute la beauté frémissante de son style.

    Critikat.com

    par La Rédaction

    S’il cède parfois à certaines facilités (des flashbacks inutiles comme autant de souvenirs ressassés, des paroles répétées en off pour souligner l’emprise du passé), Naruse parvient souvent à l’épure quand il se concentre sur les regards, les postures et les gestes avortés, dans cette économie de style qui a fait sa renommée : légèreté des mouvements d’appareil, précision du cadre, maîtrise du hors-champ.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    Souvent considéré commel’héritier d’Ozu, Naruse était un réalisateur froid, ne donnant jamais une instruction aux acteurs, ne manifestant jamais sa satisfaction ou son mécontentement. D’où des films vaguement impassibles, dans lesquels il faut se laisser aller. A cette condition, c’est sublime. Sinon, c’est totalement insupportable.

    Studio Ciné Live

    par Laurent Dijan

    Larmes éparses à prévoir.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top