Mon AlloCiné
    Nuages épars
    note moyenne
    3,8
    47 notes dont 4 critiques
    50% (2 critiques)
    25% (1 critique)
    0% (0 critique)
    25% (1 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Nuages épars ?

    4 critiques spectateurs

    Maqroll
    Maqroll

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 1 123 critiques

    5,0
    Publiée le 20 novembre 2011
    Le dernier film de Naruse, son testament, peut-être son chef-d’œuvre. Sur une histoire très simple et déchirante, il parvient à nous faire partager son amour de l’humanité en même temps que son pessimisme hérité de la défaite japonaise lors de la deuxième guerre mondiale. Une jeune femme perd son mari dans un accident de voiture alors qu’elle est enceinte. La vie va la reprendre par un détour inattendu et cruel… La caméra de Naruse est magnifique de pertinence et de pudeur, la musique est discrète (ce qu’elle n’a pas toujours été dans son œuvre) sa direction d’acteur est comme toujours parfaite et les couleurs de l’été japonais - qui précède l’hiver comme le fait remarquer doucement l’héroïne - n’ont jamais été restituées avec autant de grâce et de tendresse… Adjectifs qui peuvent s’appliquer également à Yôko Tsukasa qui tient le premier rôle à la place habituelle de la grande Hideko Takamine (étrangement absente pour ce dernier opus du maître) mais qui ne lui cède en rien sur le plan de la sensibilité et du talent. L’art de Naruse est à son sommet avec notamment une prévalence absolue de l’image, qui rend compte même de l’indicible sans nul besoin d’un recours supplémentaire à la parole, ce qui est pour moi la définition essentielle du cinéma. Un véritable bijou ainsi qu’une leçon de vie ultime donnée par le grand cinéaste japonais.
    Jrk N
    Jrk N

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 8 critiques

    5,0
    Publiée le 16 janvier 2018
    LE mélo japonais est incarné par Naruse (1905-1969). Voici son dernier film. On dirait du Douglas Sirk : les sentiments sont vrais, ils s'expriment, les couleurs vive, la musique émouvante et surtout Yoko Tsukasa est splendide, réservée, resplendissante, toujours juste et émouvante. Couverte de prix au Japon Yoko a tourné dans 130 films au moins mais son nom ne dit pas grand chose aux français. Comme dans les grands mélos, les sentiments vont jusqu'au bout de leurs conséquences : ici une femme tombe amoureuse de l'homme qui a tué par accident son époux. On est à la source de la tragédie avec son fatum qui débouche sur la fin. Dans des paysages merveilleux de montagne, le film n'a pas ni pitié ni pudeur: Naruse a toujours des rayons X comme caméra. Les scènes sont ultra courtes, les dialogues directs, souvent rares. Il y a du Mizogushi dans la compréhension des sentiments (féminins notamment) et du Ozu dans les huis clos familiaux. Naruse ne souffre pas de la comparaison avec ces deux génies : il est près d'eux. A voir et revoir !
    ferdinand
    ferdinand

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 320 critiques

    4,5
    Publiée le 31 juillet 2017
    Superbe film, le meilleur des films de Naruse que j'aie vu! S'il n'y avait pas la musique, très présente et particulièrement mauvaise (accordéon?! musette!!) ce serait un chef d'oeuvre.
    Herve L
    Herve L

    Suivre son activité 9 abonnés

    2,5
    Publiée le 13 septembre 2017
    Un film très doux sur la difficulté du pardon et celle d aimer mais beaucoup d invraisemblances et quelques longueurs
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top