Mon AlloCiné
    Elle et lui
    note moyenne
    3,7
    55 notes dont 9 critiques
    0% (0 critique)
    44% (4 critiques)
    33% (3 critiques)
    22% (2 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Elle et lui ?

    9 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1540 abonnés Lire ses 8 693 critiques

    3,0
    Publiée le 28 juin 2013
    Fleuron du mèlodrame hollywoodien des annèes 30, "Love Affair" frappe toujours par son apparente simplicitè et par la profondeur des èmotions qu'il suscite! Leo McCarey a mis son talent, acquis en faisant tous les mètiers du cinèma mais il eut aussi le souci de faire oeuvre personnelle, signant de nombreux classiques comme celui-ci! Le couple Irene Dunne-Charles Boyer est remarquable mais ne nous fait pas cependant oublier le couple magique Cary Grant-Deborah Kerr dans la version mythique du même McCarey qu'il signa quelques dix-neuf ans plus tard! Tout cela ne va pas èvidemment sans un certain romantisme alliant la drôlerie et l'èmotion mais si on connait par coeur le canevas de "Love Affair", le film lui n'a pas une ride, grâce à la sincèritè de ces acteurs, vivante aujourd'hui encore, en particulier le jeu pètillant et bouleversant d'Irene Dune...
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 922 abonnés Lire ses 2 632 critiques

    2,5
    Publiée le 11 août 2013
    Voici un film dont je suis presque certain de préférer l'autoremake avec Cary Grant et Deborah Kerr (j'adore ces acteurs). On a un début de film qui commence comme une comédie romantique classique, on se tourne autour, c'est assez agréable. Ce n'est pas forcément le film que je trouve le plus juste dans l'harmonie entre les acteurs, dans les dialogues ou les situations, mais c'est sympathique. Notamment cette scène chez la grand-mère du playboy qui comporte une douceur certaine et beaucoup de tendresse. Cette douceur amère amène et annonce déjà la suite du film. Effectivement, le film n'est pas un film forcément joyeux après la première demi-heure on est plus dans le mélodrame que dans la romance à proprement parler. Et je dois dire que ça m'ennuie plutôt. On suit des personnages qui ne m'intéressent pas forcément et dont je me fiche quelque peu du destin. Et je trouve dommage que la mise en scène soit si plate. Je pense que ceux qui apprécient le film diront que cette seconde partie était nécessaire pour être réellement ému par la fin. Seulement la fin ne m'a pas ému non plus. Si ce n'est la remise du cadeau de Noël qui est je pense le moment le plus juste du film. Disons que je n'avais rien qui pouvais me permettre de créer de l'empathie pour les personnages, du coup dans un mélo ça passe pas forcément super bien. C'est le premier film que je vois du réalisateur. Je verrai bien si j'aime le remake ce qui me fera poursuivre sa filmographie. Mais là je suis un peu mitigé. J'aime bien l'idée de base du film (ce qui me fera voir le remake en plus des acteurs), mais pas forcément ce que McCarey en a fait. Trop lisse, trop informe. Et pour croire à une histoire d'amour au cinéma j'ai besoin d'une certaine alchimie entre les acteurs, les personnages, les situations. Là je ne l'ai pas eu ou alors très partiellement. Déception donc.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 132 abonnés Lire ses 2 430 critiques

    3,0
    Publiée le 5 mai 2011
    Avec " Love affair ", nous sommes en présence d'une oeuvre qui est loin d'être négligeable, car son histoire propose des moments qui font à la fois bien sourire et d'autres qui sont plus ancrés dans le drame, ce qui fait que l'ensemble nous procure pas mal d'émotions. De plus, le casting qui est composé notamment d'Irène Dunne et de Charles Boyer est particulièrement brillant, tandis que la mise en scène de Leo McCarey est très habile sur certaines séquences - dont celle qui concerne la visite des deux personnages principaux chez la grand-mère. Dommage, cependant que la photographie de Rudolph Maté ait prit un petit coup de vieux et que la partition musicale de Roy Webb soit quelque peu décevante, car sinon nous serions peut-être en présence d'un grand film dans le genre. Notons, enfin que le même réalisateur en proposera un remake en 1957 avec pour titre " An Affair to Remember " qui est, paraît-il, encore plus réussi.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 573 abonnés Lire ses 4 143 critiques

    3,0
    Publiée le 30 septembre 2011
    Considéré comme inférieur au remake que refera Leo McCarey lui-même dix-huit ans plus tard, ce film l'est peut-être un peu dans la mesure où le potentiel émotionnel de quelques séquences, comme celle avec la grand-mère par exemple, a été beaucoup moins exploité que plus tard dans l'autre. Autrement, ça se vaut. Enfin, je dis cela mais je suis déjà loin d'être méga-fan de la mort qui tue de la version avec Cary Grant, loin de détester mais loin aussi d'être vraiment emporté par ce tourbillon romantique. Pour ce qui est du duo Charles Boyer-Irene Dunne, il est excellent, c'est même là le gros point fort du film, et n'a absolument rien à envier à celui formé par Cary Grant et Deborah Kerr. Et puis sans être transcendé, il faut reconnaître qu'on s'ennuie pas un seul instant. Ouais bon voilà, on a vu mieux mais on a vu beaucoup plus souvent pire, rien à dire d'autre.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 4 juillet 2014
    Le film romantique classique avec l'incontournable Charles Boyer, un scénario un peu léger mais quelle classe.
    BMWC
    BMWC

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 635 critiques

    4,5
    Publiée le 21 mai 2012
    Commençant comme du Lubitsch pour finir sur une histoire d'amour si bouleversante que même l'Empire State Building n'est pas assez démesuré pour la recevoir, le film de Leo McCarey est si finement écrit qu'il est impossible de résister à ses émotions. Et quand on sait que le remake est encore plus flamboyant...
    Cine vu
    Cine vu

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 274 critiques

    4,0
    Publiée le 13 avril 2018
    Le charme discret des comédies américaines. Il est vrai que je suis tombé dedans tout petit; ces moments de cinéma pour moi volés en me relevant le soir -parents couchés- pour regarder les ciné-club de Claude-Jean Philippe, ont été mes biberons de cinévore. Ici c’est la première version de Elle et lui (admirez au passage la simplicité du titre ! En VO : A love affair) tournée par Leo McCarey. Il tournera 20 ans après un remake avec Cary Grant et Déborah Kerr. Pour cette mouture c’est Charles Boyer -acteur français à la carrière très Hollywoodienne- et Irene Dunne. L’histoire est simple : une rencontre idyllique sur un bateau entre un playboy qui va se marier et une chanteuse de cabaret, promise elle aussi. Ils se donnent 6 mois pour se retrouver en haut de l’Empire state building… Irene Dunne est une grande actrice injustement méconnue. Juste avant ce film, elle venait de tourner sous la direction déjà de Leo McCarey. Cette sacrée vérité avec Cary Grant, lequel déclarait de sa partenaire “elle vous donnait non seulement la réplique mais par la même occasion du talent�. Ce film est donc de ceux qui sont une ode à la légèreté ! Qualité bien tristement quasi totalement disparue des radars du cinéma, lorsque l’on voit sous la dictature du comique actuel la lourdeur des gags et autres effets (Epouse-moi mon pote, Tuche et cie, Brillantissime ou autre Retour du héros… Alors que même Woody Allen ne parvient plus à faire rire! Et je ne chante pas là la sinistre antienne “c’était mieux avant� non pas ! Le Brio affichait de belles qualités de rires; non c’est plus grave et plus profond que cela. Le cinéma a toujours été un business, mais le Rire lui l’est devenu ! Lors nous subissons sa dictature ! Pléthore de “nouveaux comiques� et foison de comédies au cinéma, tournées à pas cher qui vendront, en plus des entrées, profusion de pop corn !!! Rien de cela dans les comédies de Leo McCarey; et l’homme connait bien; il a dirigé Laurel et Hardy et les Marx Brothers, excusez du peu. Et c’est donc à l’image de ce Elle et lui films courts, rythmés et pas prétentieux: Cette sacrée vérité, une bonne dizaine de Courts Laurel et Hardy (d’où le sens du tempo), Duck Soup et l’inégalable Extravagant Mr Ruggles! Leo McCarey livre donc ici une délicieuse comédie romantique, délice qui se répétera avec son remake.
    Frédéric P
    Frédéric P

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 4 critiques

    4,0
    Publiée le 6 septembre 2018
    Embarqués dans le même paquebot pour rejoindre chacun un mariage d’argent à New York, Charles Boyer et Irene Dunne tombent amoureux au premier regard à travers un hublot (magnifique effet de mise en scène où les personnages semblent être un miroir l’un de l’autre). Ils se donnent rendez-vous en haut de l’Empire State Building dans six mois pour faire le point. Entre temps ils vont s’employer à devenir meilleur pour mériter l’autre et se sortir de la dépendance aux conjoints riches. Charles Boyer, latin lover sportif qui n’a jamais travaillé va trouver un emploi de peintre. Mais le jour dit Irene Dunne a un accident, rate le rendez-vous et se retrouve handicapée. Leo McCarey nous donne plus qu’une comédie romantique avec ce film qui révèle la fuite du temps, les hasards, les occasions manquées qui jalonnent nos vies.
    fredicecream
    fredicecream

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 9 critiques

    4,0
    Publiée le 30 août 2011
    Michel Marnet et Terry Mckay tombent amoureux l'un de l'autre à bord d'un paquebot transatlantique en direction de New York mais un accident de ville va venir chambouler cette douce romance. Une histoire d'amour assez poignante et pas si démodée finalement. Des dialogues façon 'RKO' : on se régale à chaque phrase. Un scénario pas si cruche pour un film sentimental des années 30', même signé McCarey. Un environnement plutôt réussi pour un "very low budget" agravé aujourd'hui par un rapiéçage plus que perceptible (certaine parties du film sont vraiment endommagées). Un petit bémol tout de même sur le scénario : on ne suit pas forcément les motivations de l'héroine Terry Mckay suite à son drame. Cool quand même.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top