Mon AlloCiné
    Terminator
    note moyenne
    4,1
    30918 notes dont 901 critiques
    38% (341 critiques)
    41% (373 critiques)
    13% (118 critiques)
    5% (46 critiques)
    2% (18 critiques)
    1% (5 critiques)
    Votre avis sur Terminator ?

    901 critiques spectateurs

    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 170 abonnés Lire ses 342 critiques

    5,0
    Publiée le 22 novembre 2019
    Pour ceux qui ne connaissent pas encore Terminator, je le ferai courte. 2029 : le monde est un immense champ de ruines. La guerre contre les machines arrive à son point culminant. Sentant sa défaite arriver, l'ennemi décide de changer le cours des choses. Elles envoient donc un cyborg à peau humaine pour tuer la mère de John Connor, leader de la résistance humaine. Qui, de son côté, expédie un de ses membres pour l'en empêcher. De ce combat dans le passé dépendra l'avenir... Si vous lui demandez, il est fort probable que James Cameron considère Terminator comme son premier film. Dans la réalité des faits, Piranha 2 lui discuterait cette place. Mais force est de constater que son deuxième expose bien mieux les pièces maîtresses de ce qui fondera le cinéma de Cameron. Et ce coup d'essai officieux est officiellement son premier coup de maître. Et quel coup ! En dépit des moyens modestes à sa disposition, le metteur en scène assène l'un des films les plus riches de sa carrière. Le triomphe de l'œuvre tient à son génie dans la manière de mêler les genres avec une maîtrise tout bonnement extraordinaire. Les scènes futuristes évoquent les plus beaux cauchemars que la SF puisse offrir. Et dans le présent (1984), c'est un sublime ballet qui emporte dans le même mouvement action et émotion, le tout dans une ambiance de western urbain nocturne. Le tout repose sur une intrigue sur le fil tendu d'une course-poursuite effrénée tirant merveilleusement parti de ses atouts. La narration est un modèle d'épure qui n'entame pourtant jamais (au contraire) la densité du script. La réalisation de Cameron qui pose ici les bases de son style : vif, généreux et ponctué d'images instantanément iconiques. Les acteurs, tous plus sensationnels les uns que les autres. Arnold Schwarzenegger dont la carapace physique devient même prépondérante dans la tension qui parcourt le film. En héros, il semble indestructible. Maintenant, imaginez-le du mauvais côté, et ça vous donne une petite idée de la terreur qu'il peut provoquer. Linda Hamilton trouve le rôle de sa vie en Sarah Connor. D'une justesse folle, l'actrice se montre magistrale sur toute la gamme de sentiments ressentie par le personnage. L'identification est immédiate et tout le crédit est à mettre au service de L. Hamilton. Michael Biehn crève littéralement l'écran dans le trenchcoat de Kyle Reese. Le comédien explose de charisme, de charme et de sensibilité dans ce qui restera comme l'une de ses plus belles compositions. Une figure héroïque comme on en voit peu, aussi bien interprétée encore moins. Voilà ce que ça donne quand les planètes s'alignent, quand absolument tout s'harmonise devant et derrière la caméra, quand le son (monumental BO de Brad Fiedel) et l'image ne font plus qu'un. Une petite idée de la perfection. Elle n'existe peut-être pas dans l'absolu, mais Terminator fait partie de ceux qui s'en rapprochent le plus à mon avis. Il restera mon préféré de la saga qui s'arrête pour moi au deuxième d'ailleurs. Le genre de monument dans lequel on se replonge sans lassitude rien que pour retrouver l'inspiration.
    x-worley
    x-worley

    Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 203 critiques

    4,0
    Publiée le 6 avril 2011
    L'une des histoires les plus scotchantes de la science fiction, a la mise en scéne trés trés soignée. Bon film.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1156 abonnés Lire ses 2 468 critiques

    4,0
    Publiée le 3 janvier 2014
    Ah il a bien vieilli ce premier Terminator, mais bon, moi je le trouve toujours aussi efficace. Même tard la nuit, même quand on fait autre chose avec des potes, si la télé est allumé et que Terminator passe subitement, alors tout de suite le film capte l’attention et on finit devant. Du moins, voilà ce qui moi m’est encore arrivé dernièrement. Ce n’est pas que de la nostalgie, c’est aussi et tout simplement l’efficacité d’une realisation précise et le pouvoir de séduction d’une histoire et d’une atmosphère que je trouve personnellement captivante… Un petit bijou, simple mais efficace.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 482 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    4,0
    Publiée le 16 novembre 2014
    A l'époque, James Cameron n'avait réalisé qu'un film et il ignorait sûrement l'immense impact qu'aurait son film sur le cinéma de science-fiction. Avec "Terminator", le cinéaste crée tout un univers qui est désormais devenu culte. Pourtant quand on redécouvre le film aujourd'hui, c'est avant tout sa simplicité qui frappe. En effet, le scénario a beau être bien trouvé et plutôt ingénieux, il ne s'encombre pas trop de psychologie et préfère aller au plus simple, c'est à dire vers des dialogues très premier degré et des scènes d'actions qui fonctionnent encore très bien de nos jours. Car il faut dire que Cameron est loin d'être un manche quand il s'agit de mettre en scène et il esquisse ici tout ce qui fera sa carrière avec un savoir-faire qui ne se démentira jamais. Si les effets spéciaux ont désormais pris un léger coup de vieux, le film est prenant de bout en bout et installe une mythologie dont le succès ne se démentira jamais, offrant au passage à Arnold Schwarzenegger l'un des rôles les plus célèbres de sa carrière, l'acteur étant parfait avec sa silhouette de culturiste pour incarner l'impitoyable Terminator. Mais Linda Hamilton et Michael Biehn ne sont pas en reste, se montrant tous deux excellents et il est dommage de se dire qu'ils n'ont pas eu la carrière qu'ils méritaient.
    CeeSnipes
    CeeSnipes

    Suivre son activité 167 abonnés Lire ses 1 631 critiques

    4,0
    Publiée le 23 mai 2014
    En 1984, le jeune James Cameron écrit un scénario de science-fiction à partir d’un rêve qu’il avait fait pendant le tournage de son premier long-métrage. Cela donna Terminator. Le premier opus de la légendaire saga d’anticipation est un film d’un sérieux qui pourrait être déconcertant s’il n’était mis en scène de manière aussi adéquate. Jamais spectaculaire malgré des séquences d’action très bien filmées (l’attaque du commissariat) et des effets spéciaux exceptionnels de l’équipe de Stan Winston, toujours froid, le premier Terminator est un suspense glaçant qui prouve encore une fois que ce qui compte dans un film, ce n’est pas le spectacle mais la cohérence entre le sujet et son traitement. Arnold Schwarzenegger joue le personnage-titre avec un talent impressionnant. Faire passer des émotions est très dur, se faire passer pour une machine est probablement encore plus compliqué. En machine à tuer, il laisse clairement Linda Hamilton et Michael Biehn sur le bas-côté, alors que ceux-ci ne sont pas forcément mauvais. Le script, aussi intelligent que passionnant, rend le spectateur haletant pour la suite des évènements et la fatalité de la guerre Machines vs Humains est le petit plus qui transforme le film en une vraie tragédie. On ne se bat pas pour éviter la guerre mais pour un espoir qu’elle se termine un jour. C’est ce qui rend le premier Terminator particulièrement réussi : ce refus total du Happy End et du PG-13 rating, mais cette envie d’être le plus réaliste possible et le plus dur possible. Pas de pitié, pas de merci. Juste un très bon film.
    romano31
    romano31

    Suivre son activité 141 abonnés Lire ses 1 003 critiques

    5,0
    Publiée le 14 septembre 2008
    Un film de science fiction culte. Scharzanegger signe ici un de ses plus beau role, impeccable en Terminator sanguinaire, et James Cameron un de ses meilleurs film. Les effets spéciaux sont impréssionnants et le scénario trés bien écrit. Les scénes d'action sont, quand à elle, trés bien réalisées et explosives.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 25 février 2015
    Ah Terminator : le film dont tout le monde croyait qu'il serait un énorme nanar et qui est devenu un classique, que dis-je, un chef-d'œuvre de science-fiction. Le scénario est pas mal et évite habilement les clichés. L'intrigue est captivante et vous maintient en haleine tout du long, les scènes de fusillades déchirent, le design du terminator est très novateur et les acteurs sont excellents : le duo Michael Biehn/Linda Hamilton est très attachant et Schwarzenegger (et je n'aurais jamais pensé dire ça un jour) est complètement dans la peau de son personnage, dans le rôle de sa vie où même son visage inexpressif devient un atout. Certes les effets spéciaux ont assez vieillis, mais quand on sait qu'ils ont 30 ans ça reste du haut niveau. Un chef-d'œuvre de SF et d'angoisse, à voir.
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 1 619 critiques

    4,0
    Publiée le 16 janvier 2012
    Un film-culte incroyable qui a fait d'Arnold Schwarzenegger (un Monsieur Muscles autrichien) une star mondiale! Il faut dire que son rôle d'androïde tueur est vraiment flippant (le prix au Festival d'Avoriaz n'est pas immérité). Les effets spéciaux sont hallucinants pour l'époque (et amusants aujourd'hui), le reste du casting est excellent (Linda Hamilton campe la légendaire Sarah Connor et Michael Biehn trouve son meilleur rôle), le scénario est passionnant et les répliques sont connues de tous (le cultissimement culte "Sarah Connor? - Oui" qui précède la mise à mort des cible)
    Raptor Bonaparte
    Raptor Bonaparte

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 215 critiques

    4,5
    Publiée le 3 mai 2016
    Un premier opus de très bonne facture. James Cameron est aujourd'hui un réalisateur quasi incontournable lorsqu'il s'agit du cinéma grand spectacle. Après des débuts laborieux avec le très critiqué Piranha 2 Les Tueurs Volants, le réalisateur décide de s'attaquer à un tout autre genre : la science-fiction. Pour cela, il fait appel à la star montante des années 1980, Arnold Schwarzenneger. Issu d'un roman plus ou moins inconnu à l'époque, le film Terminator reste un des plus grand tournant dans la carrière de James Cameron. L'histoire explore des thèmes et sous-thèmes quelques peu explorés par le passé dans le cinéma et les romans de SF : la guerre futuriste, l'ère des machines/robots quasi humains et le voyage dans le temps. Une guerre dans un futur très lointain, des machines qui prennent le pouvoir et tentent d'éliminer la race humaine, des voyages dans le temps... La mayonnaise ne met pas dix plombes à monter et l'on est catapulté tête baissée dans un Los-Angeles des années 80 poisseux et totalement insalubre à l'image d'un New York 1997 de Carpenter. C'est dans ce cadre atypique que vont s'affronter deux personnages, un héros de la résistance humaine et une machine construite dans le seul but d'effectuer des missions suicides. Propulsé depuis le futur, ils ont pour mission de sauver/tuer Sarah Connor, une jeune femme qui doit mettre au monde John Connor, grand héros de la résistance dans le futur proche. Le thème du voyage dans le temps est ici parfaitement maitrisé par James Cameron avec une histoire qui veut changer le passé pour connaître un nouvel avenir. On assiste à une véritable course contre la montre où chaque personnage évolue librement jusqu'à la rencontre fatidique avec l'autre. Explosif, le film de Cameron reste un œuvre intemporelle avec des courses-poursuites crédibles rythmées par des fusillades incroyables. Le film est ponctué de dialogues qui sont, de nos jours, des références à l'image du "I'll be back" (je reviendrai) qui est un véritable icône de la franchise. Terminator est, assurément, une œuvre qui a depuis longtemps dépassé le cadre même du cinéma pour devenir culte. Concernant les acteurs, on remarque que Cameron a fait appel à un trio assez peu connu à l'époque : Michael Biehn, Linda Hamilton et le mister univers Arnold Schwarzenneger. Michael Biehn, qui signera deux autres collaborations avec Cameron par la suite dans Abyss et Aliens Le Retour, s'en sort très bien dans le rôle de Kyle Reese. Son personnage est un véritable combattant envoyé dans le passé afin de protéger Sarah Connor. La ravissante Linda Hamilton, quant à elle, interprète Sarah Connor, héroïne malgré elle dans un conflit qui la dépasse. Et comment oublier le grand Arnold Schwarzenneger qui campe le rôle de la machine impitoyable. Un seul regard, un seul visage, une volonté de mener à bien sa mission, Cameron lui a dégoté un rôle qui lui collera à la peau tout le restant de sa vie. Enfin, il faut aussi noter la présence de Lance Henriksen (déjà dirigé par Cameron dans le film Piranha 2 et plus tard dans Aliens Le Retour) qui nous interprète un personnage, certes secondaires, mais intéressant tout de même. Plastiquement parlant, le film tient très bien la route. Âgé de trente bougies, le film tient bon et nous en fait voir de toutes les couleurs. Cameron n'utilise pas forcément une montagne d'effets spéciaux pour son film, faisant appel à ILM une société très réputé de nos jours pour ses effets spéciaux révolutionnaires. Force est de constater que l'animatronique du terminator de Stan Winston (créateur des animatroniques des dinosaures de Jurassic Park, des costumes des Aliens et autres Predators) est bien plus convainquant que les quelques CGI du film. Les musiques sont, elles aussi, originale et témoignent d'une époque passée. Je salue le travail du compositeur Brad Fiedel et de toute son équipe pour la superbe bande-originale de ce film qui est très emprunt de cet esprit des 80's. Je pense notamment au thème principal du film au synthé qui est juste à tomber tant il transpire le old-school et les 80's. ____________________________________________ Les + : l'univers construit en un seul film, l'histoire qui tient en haleine du début à la fin, la réalisation et les séquences d'action, la musique so 80's de Brad Fiedel, le côté "old-school/cheap" du film qui est un témoin d'une époque révolue, les acteurs qui sont faits pour leurs personnages Les - : quelques CGI un brin grossiers, le côté "old-school/cheap" qui risque de déranger certains réfractaires du cinéma à l'ancienne Inutile de le (re)dire, Terminator premier du nom est culte et marque le déclic dans la carrière de Cameron et des acteurs du film. Outre son casting cinq étoiles, ses morceaux musicaux entrainants et ses scènes d'actions époustouflantes, le film montre une incroyable vitalité quasiment trente ans plus tard. Un monument de la science-fiction qu'il serait bien dommage de rater. Indémodable et culte ? Bien sûr !
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 1 072 critiques

    5,0
    Publiée le 16 février 2013
    Une ambiance lourde et pesante, un rythme effréné pour ce monument de la science-fiction. Tellement culte. Effets spéciaux géniaux (Arnold Schwarzenegger qui se détériore petit à petit est réellement effrayant) même si l'ensemble a pris un sérieux coup de vieux.
    videoman29
    videoman29

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 446 critiques

    4,5
    Publiée le 21 septembre 2014
    En 1985, pour sa seconde réalisation, James Cameron frappe un grand coup en donnant vie au Terminator. Le film rencontre un succès fulgurant dans le monde entier et propulse son acteur principal, Arnold Schwarzenegger alors presque inconnu, au rang de star planétaire. Le metteur en scène, quant à lui, fera sa spécialité des films de science-fiction à succès. « Alien 2 », « Terminator 2 » ou encore « Abyss » suivront rapidement avec toujours la même ferveur populaire. Pour arriver à cette énorme réussite, la recette de Cameron est simple. Il s'appuie sur une histoire intelligente et joue à fond la carte de l'action. Même si, 30 an après, il faut reconnaître que les effets spéciaux ont mal vieilli, le film fonctionne toujours parfaitement. On se laisse embarquer dans cette chasse à l'homme futuriste avec bonheur. La « gueule » de Schwarzenegger, totalement inexpressive et quelques répliques cultes (hasta la vista baby) font le reste. On passe un excellent moment avec ce « Terminator » qui a incontestablement marqué l'histoire de la science fiction et du cinéma.
    Roub E.
    Roub E.

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 1 103 critiques

    5,0
    Publiée le 30 août 2017
    Une manière d'être sur en parlant d'un film que c'est un grand film, c'est de le trouver toujours aussi bon à chaque vision. C'est le cas de Terminator qui reste plus de 30 ans après sa sortie un classique de la science fiction. Schwarzenegger trouvant ici ce qui est sûrement le rôle de sa vie, le scénario est malin, l'action est menée tambour battant comme dans la scène de l'attaque du commissariat encore très impressionnante. Un mot aussi sur les effets spéciaux et les maquillages qui tiennent encore la route les années passant. Une grande réussite sur toute la ligne.
    Scorcm83
    Scorcm83

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 112 critiques

    3,5
    Publiée le 18 novembre 2014
    Un film de science fiction culte vu que très récemment, et forcé de constater que même après les années, le film est très agréable à regarder. Les effets spéciaux ont un peu vieilli, ce qui est normal, mais la maîtrise technique de Cameron rattrape cela et rend son Terminator comme une oeuvre intemporelle. Cependant, je ne parlerai pas de chef d'oeuvre car je ne trouve pas le scénario si poussé que cela, il est très plaisant à suivre mais pas au point d'être cité en chef d'oeuvre selon moi. Peut-être que les choses s'améliorent dans sa suite que je vais m'empresser de voir !
    stallonefan62
    stallonefan62

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 896 critiques

    5,0
    Publiée le 21 septembre 2018
    Un des plus grand film de Sciences Fiction !! Tout est parfait !! A commencer par ce scénario !! Une histoire de malade, imaginatif !! La réalisation de James Cameron est parfaite , il donne un rythme d'enfer à son film avec des scènes incroyables et des effets spéciaux en avance sur son époque !! Niveau casting, Schwarzenegger trouve le rôle de sa vie, sa carrure impressionnante le rende crédible en robot Terminator, indestructible !! Michael Biehn et Linda Hamilton forme un excellent duo également !! Sans oublier non plus la BO grandiose de Brad Fiedel qui accompagne parfaitement toutes les scènes , que ce soit les scènes d'actions ou les scènes plus intimes !! Pour conclure, un film qui mérite son rang de film culte ......
    Kilian Dayer
    Kilian Dayer

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 516 critiques

    4,0
    Publiée le 14 novembre 2013
    Héritage patrimonial du cinéma de science-fiction, du cinéma d’action, Terminator de James Cameron, opus initial de la franchise, aura cependant pris de l’âge. Ayant pour ainsi dire pris toutes les rides du monde, le film, sortit chez nous en avril 1985, n’en demeure pas moins un incontournable du genre. Violent, bruyant et accessoirement très parodié, la venue sur les écrans du personnage robotisé dénommé T-800, incarné par un Arnold Schwarzenegger en début de carrière, faisant suite au succès de Conan, ne tient pas de l’évènement anodin. Si tout le monde, hormis peut-être James Cameron lui-même, était d’abord sceptique face au projet, l’obstination du réalisateur aura finalement permis au démarrage d’une franchise culte, d’un monument de SF qui percera les âges, qui contribuera grandement au statut de brute incontournable de notre exilé autrichien en terre américaine. Malgré tout, contrairement aux classiques de Ridley Scott, Alien et Balde Runner, ou encore à quelques projets d’envergures des années 80, Terminator n’aura pas aussi bien surmonté l’épreuve du temps. Si le scénario n’y est pour rien, le parti pris visuel adopté par Cameron, son élan artistique très ancré dans le Los Angeles kitsch des années 70 et 80 ouvriront maintenant les portes à toutes les mauvaises langues. Oui, les coupes de cheveux, les costumes sont passés de mode. Oui, la musique électronique très mécanique est complètement dépassée. Oui, les techniques visuelles adoptées par le cinéaste à l’époque n’étaient pas aussi qualitatives que celles de ses confrères. Mais au bout du compte, fait-on encore de tel film de nos jours? Limpide, soigneusement scénarisé, d’une violence physique pleinement assumée, Terminator, objet de culte mais aussi de moquerie n’en reste pas moins un indémodable exemple de cinéma. Rappelons qui plus est qu’en termes de rythme, le film de Cameron est également un exemple à suivre. Si quelques temps morts viennent plomber l’ensemble, les scènes d’action, notamment l’ensemble de la confrontation finale, sont d’un rythme très soutenu, d’une froideur particulièrement oppressante pour l’époque. Soulignons qu’avant d’être la machine salvatrice du second volet, Arnold Schwarzenegger incarnait, en 1984, la machine destructrice par excellence. L’acteur laisse au vestiaire sa maigre panoplie d’expressions et de sentiments pour ne garder à l’écran que sa stature d’armoire à glace, son regard menaçant, ne se contentant que de dialogues purement mécanique. Il n’est pas anodin d’ailleurs que ce premier volet, film d’action comme film de Science fiction, prend d’abord de très grandes allures de Survival. Le calvaire de Sarah Connor est immuable, les souffrance de Kyle Reese palpables et la froideur de la machine dite Cyborg est d’une qualité remarquable. Soyons clairs, que l’on se foute ouvertement des tronches des protagonistes, de leurs looks respectifs, Terminator est une formidable plongée dans un cinéma très personnel. Par ailleurs, le second volet, le meilleur de la saga et tout simplement un film de prestige, signé du même James Cameron, s’inspire inlassablement des critères sonores et visuels de ce premier film, une référence indiscutable qui n’aura perdu de la valeur qu’en regard à la qualité de sa suite directe, 8 ans plus tard. Culte, indéniablement culte. Que personne ne vienne dire le contraire. 16/20
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top