Mon AlloCiné
The Rocky Horror Picture Show
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "The Rocky Horror Picture Show" et de son tournage !

La suite !

Le Rocky Horror Picture Show a connu une suite en 1981, très peu connue en France intitulée Shock Treatment avec Jessica Harper dans le rôle de Janet Weiss.

A l'origine était Riff Raff

Richard O'Brien, qui interprète le domestique Riff Raff dans le film, est en réalité le maître incontesté du Rocky Horror Picture Show. On lui doit en effet l'histoire, les personnages, les mélodies et paroles de la pièce originale. Il reçu par la suite l'aide de Jim Sharman, qu'il avait rencontré lorsqu'il avait joué dans Jesus Christ Superstar. Il est, aujourd'hui encore, très investi dans la survivance de la pièce à travers le monde, notamment à travers son fan club officiel et ses désormais emblématiques séances de minuit.

Des lèvres sans visage

Les lèvres de l'emblématique générique d'ouverture sont celles de Patricia Quinn, qui tient le rôle de Magenta dans le film. Sur scène, la pièce est d'ailleurs introduite par le personnage de la domestique, qui interprète la chanson habillée en ouvreuse de cinéma. En revanche, c'est Richard O'Brien (Riff Raff) qui chante "Science Fiction, Double Feature" dans le film. Cette chanson fait entrer le spectateur dans le vif du sujet, en ce qu'elle fait référence à bon nombre de vieux films de science-fiction : The Day the Earth Stood Still (1951), Flash Gordon (1936), L' Homme invisible (1933), King Kong (1933), It came from outer space) (1953), Docteur X (1932), Planète interdite (1956), Tarantula (1955), The Day of the Triffids (1962), Rendez-vous avec la peur (1958) et Le Choc des mondes (1951).
A noter cependant que les lèvres de l'affiche n'appartiennent pas à Patricia Quinn, mais au mannequin Lorelei Shark .

Pour les fans de cinéma, par un fan de cinéma

Comme l'annonce le générique d'ouverture, le Rocky Horror Picture Show est une véritable déclaration d'amour aux vieux films et pas seulement de science-fiction pure. On note ainsi des références à bon nombre d'autres longs-métrages, parmi lesquels Bande à part de Jean-Luc Godard (dont la scène de Madison a inspiré le "Time Warp", ce que souligne la réplique de Brad : "Say, do any of you guys know how to Madison?"), Docteur Folamour de Stanley Kubrick (à travers le personnage du scientifique nazi, Dr. von Scott) ou encore Nosferatu (dont l'apparence inspira le personnage de Riff Raff). L'affiche faisait quant à elle directement référence, aussi bien par l'image que par la phrase d'accroche ("A different set of jaws"), aux Dents de la Mer.

On prend les mêmes...

Bon nombre d'acteurs figurant au générique du film ne font que reprendre le rôle qu'ils interprétaient sur scène, dans la production scénique originale : Patricia Quinn renfile le tablier de Magenta (elle interprétait d'ailleurs la chanson "Science Fiction, Double Feature" sur scène) ; Richard O'Brien, sa calvitie de Riff Raff ; Nell Campbell, la veste pailletée de Colombia et Tim Curry, les talons hauts de Frank. Petite anomalie, cependant : Jonathan Adams interprétait le rôle du Narrateur sur scène mais fait sien le fauteuil roulant du Dr. Scott dans le film de 1975.

Une de perdue, une de retrouvée

La scène du repas et la chanson l'illustrant ("Eddie's Teddy") ont été écrites spécialement pour le film et n'existaient pas dans la première production scénique du Rocky. Celle-ci comprenait cependant "Once in a While", interprétée par le personnage de Brad, qui a finalement été coupée de la version finale du film. Elle est cependant présente sur certaines versions de la bande originale et éditions DVD, notamment sur les supports parus à l'occasion du vingt-cinquième anniversaire du film.

Un sacré trasvesti !

Les personnages de Frank, Magenta, Riff Raff et Colombia font une courte apparition au début du film, lors de la scène du mariage. Tim Curry enfile ainsi la soutane du prêtre, tandis que les trois serviteurs se glissent dans la peau de fermiers, à l'intérieur de l'église, parodiant ainsi le célèbre tableau "American Gothic" de Grant Wood, qui sera par la suite visible sur les murs du château lors du "Time Warp".

Le Rocky Horror Glee Show

Le Rocky Horror Picture Show est la seule comédie musicale a avoir fait l'objet d'un épisode spécial de la série Glee (épisode 5 de la saison 2). Ce choix, qui peut paraît surprenant de la part d'une série diffusée sur une chaîne aussi conservatrice que la Fox, résulte des pressions exercées par Chris Colfer, l'interprète de Kurt, ce dernier tenant le rôle de Riff Raff dans l'épisode (il est d'ailleurs amusant de constater qu'une fois encore, c'est l'acteur jouant Riff Raff qui est à l'origine du projet). La plupart des chansons ont cependant subi quelques modifications dans leurs paroles, visant à les rendre plus adaptées à un public familial. Malgré cela, l'épisode se montre très fidèle à l'esprit du film et présente de nombreux clins d'oeil : les lèvres du générique sont bien celles de l'interprète de Magenta, Jayma Mays reprend le titre "Touch-a Touch-a" qu'elle avait interprété dans un production scénique du Show, la chorégraphie du "Time Warp" est tout à fait fidèle, Barry Botswick et Meat Loaf (respectivement les Brad et Eddie du film) y font une petite apparition et certaines scènes sont filmées à l'identique de leur version film.

Des hommages à la pelle

Outre l'épisode entier que lui consacre Glee, le Rocky Horror Picture Show a également fait l'objet de multiples clins d'oeil et hommages. Il sert ainsi de toile de fond à l'épisode "Créatures de la nuit" de la série Cold Case : affaires classées (saison 2, épisode 21), dans lequel Barry Bostwick fait une apparition. Le personnage de Frank a de son côté inspiré le personnage d'Emporio Ivankov dans le manga One Piece, qui a tendance à appeler les gens "candy" (en référence à la ligne "He thought you were the candy man" de la chanson "Sweet Transvestite"). Quant aux emblématiques lèvres du générique d'ouverture, elles sont réutilisées par les chanteuses Britney Spears et Jessie J, respectivement dans leur clip "Hold It Against Me" et "Nobody's Perfect".
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • On the Milky Road (2016)
  • Transformers: The Last Knight (2017)
  • Baywatch - Alerte à Malibu (2017)
  • Les Ex (2016)
  • Bad Buzz (2017)
  • Wonder Woman (2017)
  • Ce qui nous lie (2017)
  • La Momie (2017)
  • Le Manoir (2016)
  • Ava (2017)
  • Everything, Everything (2017)
  • K.O. (2017)
  • Le Grand Méchant Renard et autres contes (2016)
  • Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar (2017)
  • Marie-Francine (2016)
  • The Last Girl – Celle qui a tous les dons (2016)
  • Le Roi Arthur: La Légende d'Excalibur (2017)
  • Retour à Montauk (2017)
  • HHhH (2016)
  • Cherchez la femme (2017)
Back to Top