Mon AlloCiné
La Vérité
note moyenne
4,3
554 notes dont 91 critiques
37% (34 critiques)
43% (39 critiques)
19% (17 critiques)
1% (1 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur La Vérité ?

91 critiques spectateurs

phclavel

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 514 critiques

4,0Très bien
Publiée le 25/03/2014

Comme d'habitude avec Clouzot, la mise en scène est éblouissante, le choix des acteurs excellent. Paul Meurisse, Charles Vanel, Louis Seigner, Samy Frey, Marie José Nat et Brigitte, tous au sommet de leur art !! le N&B et le début des années 60 ajoutent ce brin de réalisme et de nostalgie qui incitent à l'abandon total devant un grand film. L'aspect le plus intéressant, vu avec plus de 50 ans d'écart, c'est probablement l'étude de moeurs ; ce qui à l'époque était choquant pour la société -juges, journalistes, concierges, logeuses..-, à savoir la vie d'une jeune femme libre, est devenu totalement banal aujourd'hui. Reste une histoire d'amour qui finit mal, car basée sur la passion, les ambiguïtés et les incompatibilités sociales. Une petite remarque malgré tout : Bardot est le plus souvent sublime dans ce rôle, mais sa choucroute et sa voix parfois trop "bardotique" sont parfois insupportables.

Atys

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 105 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 25/03/2014

Je viens de revoir ce soir le film exceptionnel "La vérité" de Clouzot (1960) sur ARTE. Quel film, pleins d'émotions ! des acteurs hors du commun bourré de talent, une Brigitte Bardot qui a fait là sans doute son meilleur film. Je me demande si on peut refaire aujourd'hui un tel chef d'oeuvre. A voir ou revoir, une grande leçon de cinéma.

Truman.

Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 1 347 critiques

4,5Excellent
Publiée le 11/02/2014

La vérité offre aussi bien une vision de l'amour que du système judiciaire . Dans un tribunal une femme est accusée de meurtre et devra raconter sa vie . On y voit la justice qui la juge sans essayer de la comprendre, qui la pointe du doigt sans ouvrir les yeux sur son histoire . Le procès est entrecoupé par l'histoire de la femme et on y découvre une histoire d'amour difficile . La femme ici c'est Brigitte Bardot, loin de son coté naïf ou de son image d’icône glamour elle offre le meilleur rôle de sa carrière dans un rôle de femme blessée, perdue, triste et amoureuse, une femme rempli de sentiments qui va malgré elle commettre l'irréparable . Puis il y a la caméra de Clouzot offrant de magnifiques plans, un noir et blanc délicat qui colle parfaitement a l'ambiance du récit . Mais le meilleur dans ce film c'est surement son final, bouleversant, émouvant, bluffant, La Vérité est un grand film au sujet intemporel et surtout au sujet qui parle .

XXxav

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 61 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 26/01/2014

excellentes interprétations de Samy Frey et Brigitte Bardot. j adore ce film. les scenes au tribunal sont un peu datées mais réussies

Noahdu77

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 50 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/09/2013

Cette année 1960, Cluzot à sorti l'un de ces meilleurs films, en compagnie de la magnifique Brigitte Bardot. Un film, sur le procès de cette dernière, accusé du meurtre de son petit ami. Remplis de flash-back, ce qui nous permet de mieux comprendre les faits, on n'est constamment tenue en halène. D'autant plus qu'on ne s’intéresse pas qu'au meurtre mais avant tout, à sa vie. Ce qui rend le film, non pas policier, mais dramatique. Un grand drame français remplis de poésie, d'acteurs et d'actrices fabuleux. PALPITANT !!!

Pink Flamingos

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 286 critiques

4,0Très bien
Publiée le 06/06/2013

Difficile de choisir entre 4 et 5 étoiles, 5 ce serait être un peu chauvin au vu du film, qui, est génial certes mais n'est pas un chef d'oeuvre. Tout ceux qui aime le cinéma peuvent le voir, les anciens fans de Bardot comme les jeunes (j'ai 20 ans). Autant dire que quand tu vois Brigitte Bardot pour la première fois dans un long métrage dans le rôle principal, La Vérité est le meilleur moyen de faire connaissance avec cette sublime femme ! Clouzot de toutes manières rentre sans demander, dans un cercle très fermés des meilleurs réalisateurs francais. Un des cinq meilleurs assurément. Ce n'est pas son meilleur film à mon goût mais il est différent, il faut le voir c'est tout. Merci au cinéma de nous offrir ce genre d'émotions !

Frabrun

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 17 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/02/2013

Un grand film, original cinématographiquement pour l'époque par son "récit dans le récit". Surtout une BB enfin reconnue unanimement par la critique, mais totalement détruite après le tournage, qui l'a véritablement poussé à la même tentative de suicide (Clouzot n'y allait pas de main morte il faut le reconnaître) ! On y retrouve toutes les composantes de la société de l'époque, très intéressant, et une ambiance parisienne qui fera rêver les nostalgiques... A noter l'excellent jeu de tous les acteurs, un Paul Meurisse avocat (ce qui lui correspond à merveille), une BB tragédienne, Louis Seigner en président de la cour d'assises...ainsi que l'étrange lien des suicides de Bardot avant (au gaz) ET après (des bouts de verre) ce film, ce que l'on retrouve également dans l'intrigue !!!

benoitparis

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 274 critiques

3,5Bien
Publiée le 02/07/2012

Film de procès à la française, bien fait mais un peu appliquée, sans l’originalité, l’inspiration personnelle des meilleurs Clouzot, dont on reconnaît pourtant la misanthropie et une forme de démystification, dans le regard sur la comédie de la justice (la scène finale entre Vanel et Meurisse dit tout à cet égard). Le grand intérêt du film est surtout son témoignage sur une époque, la bascule entre les années 50 et 60. Clouzot nous montre une société puritaine, hypocrite et corsetée, sous surveillance constante, des logeuses, des concierges, des magistrats… Le personnage de Bardot et son milieu est l’emblème d’une forme de féminité et d’érotisme, d’une jeunesse sous l’éteignoir mais remuante. On pense évidemment en voyant « La vérité » à l’explosion de 68 qui n’était plus très loin.

Nelly Nerlow

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 49 critiques

4,0Très bien
Publiée le 14/02/2012

Dominique Marceau est jugée en assises pour le meurtre de son amant Gilbert Tellier. Au cours des audiences se dessine petit à petit le véritable visage de l'accusée. Dominique et Annie sont originaire de province et Annie doit aller à Paris pour y travailler et Dominique aimerait aussi y aller mais ses parents refusent. Dominique fait une tentative de suicide par barbituriques, sauvée à temps qui finalement par ce geste, ses parents accèptent qu'elle aille à Paris avec Annie. Elles habitent toutes les deux un studio dans un viel immeuble. Dominique découvre avec bonheur Paris tout en promenant par d'abord, elle est fascinée par les Champs-Elysées puis plus tard, choisi le Quartien Latin ou elle se fait des amis. Dominique, collectionne les aventures. Un dimanche alors que sa soeur Annie est sortie faire des courses après une dispute ou elle reproche à sa soeur ne rien faire. Dominique allongée nue dans son lit, allume l'élétrophone avec un disque 45 tours de musique cubaine, elle se lève et danse devant la fenêtre puis retourne au lit ou ses mouvements du bassin sont sugestifs. Gilbert, un jeune chef d'orchestre, promis à sa sœur Annie, violoniste, frappe à la porte du studio et croyant trouver Annie, fait la connaissance de Dominique et c'est le coup de foudre pour lui : elle est tellement jolie, d'une telle sensualité, très sexy puis sa nudité même si elle est dans les draps mais avec ses mouvements de bassin torides ou Gilbert est attiré sexuellement et il en tombe amoureux de Dominique. Mais Annie arrive et Gilbert lui donne des places de concert et se dispute avec Dominique, qui la fiche dehors ! C'est la première fois qu'elle se sent amoureuse. Néanmoins cela devient aussi pour elle un engagement trop important pour sa jeunesse instable. On lui reprochera ses mœurs légères durant le procès. C'est pour Gilbert la révélation d'une passion dévorante, mais trop possessive pour Dominique. Pour Annie c'est un drame. Dominique, cependant, trompe Gilbert pour se venger après qu'il l'a quittée en croyant qu'elle l'avait préalablement trompé. Ce dernier retourne auprès d'Annie et se fiance avec elle. Dominique sombre dans la dépression en apprenant la nouvelle. Elle tente alors de revoir Gilbert. Gilbert aura encore une dernière aventure, secrète et fugace avec Dominique, mais lui dira au matin qu'il n'est plus amoureux. Dominique, dépressive, se trouve un pistolet pour éventuellement se suicider. Des semaines plus tard, Dominique, encore amoureuse, vient au domicile de Gilbert. Alors qu'elle vient menacer de se suicider devant lui, il la repousse avec une grande violence verbale, elle le tue spontanément. Elle cherche immédiatement à se suicider, mais sans effet, ayant vidé son chargeur dans la fureur de son acte. Elle tente alors de se suicider au gaz. Sauvée in extremis, elle passe devant les assises pour meurtre.

aldald

Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 5 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/11/2011

Pour Brigitte Bardot bien sûr, à voir par tous ceux qui ont pensé à un moment qu'elle n'était pas une comédienne. Pour le scénario et la structure du film de Clouzot. Pour le Paris de 1960 et ses cafés. Pour Samy Frey, Paul Meurisse, Charles Vanel et Marie-José Nat. Un film qui fut parfois décrié à l'époque comme étant daté, en pleine Nouvelle Vague, mais qui traverse et traversera bien mieux le temps que ses critiques.Et quelques plans de Bardot tout-à-fait osés. Et de petits rôles pour Claude Berri, Jacky Sardou, Jacques Perrin ou Fernand Ledoux, dont le repérage est un plaisir potentiel supplémentaire dans la vision de ce chef d’œuvre.

vincesco81

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 17 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 19/11/2011

Évidemment, c'est un grand film, sans doute parce qu'il est simple, probablement aussi parce que BB y est d'une beauté insolente, mais également pour les deux dernières répliques du film, qui, en quelques mots résument autant l'époque d'alors que celle d'aujourd'hui. La vie est un théâtre où les faibles sont les cocus. Du grand art.

aldanjah

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 602 critiques

4,5Excellent
Publiée le 09/07/2010

En pleine libération sexuelle, la jeune Brigitte Bardot, aussi belle que spontannée, croque la vie comme les hommes. Un tempéramment de feu qui l'amenera à tuer son amant, et à subbir le proccès en public d'où part le film. D'intéressantes reflexions sur l'amour, la fidélité, les moeurs sociales, la séduction, le jugement, la vie.. En noir et blanc, mais à voir.

Guillaume836076

Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 125 critiques

4,5Excellent
Publiée le 29/06/2010

Un Chef d'oeuvre de plus dans la filmographie brillante de Henri-Georges Clouzot !!! Scénario extrêmement bien construit, hyper maîtrisé, dialogues que n'aurait pas renié Michel Audiard (cf aux joutes oratoires des deux avocats joués excellement par Charles Vanel et Paul Meurisse - avec une préférence pour le grand Vanel). Clouzot ne laisse rien au hasard, tout est proche de la perfection... Une perfection qu'à l'époque on a pu rangé dans la catégorie "Qualité française". Cependant la force du sujet emporte tout sur son passage, l'émotion étant à son paroxysme sur la fin du film. Finalement Clouzot, à travers son sujet, a su pointer du doigt, le clivage entre une France enfermée dans ses stéréotypes et préjugés judéo-chrétien - symboliquement représenté par le personnage de Sami Frey (excellent en amant jaloux, ne sacrifiant à aucun moment ses ambitions) et l'appel à une liberté d'être qu'incarne magnifiquement Brigitte Bardot ( qui démontre ici que quand elle était bien dirigée, elle faisait partie des plus grandes tragédiennes )... Le choix de Bardot, pour l'époque,est bien trouvé, notamment à cause de ce qu'elle incarnait auprès des gens bien pensant de la France conservatrice... On peut aussi voir, à travers ce film, une forme de prophétisme, il annonce non seulement Mai 68 mais également la libération de la femme des années 70... Et c'est pour cela que ce film n'a pas vieilli du tout, car au bout du compte, il reste très moderne, puisque le clivage conservatisme-ouverture reste d'actualité par certains côtés... et nous rappel que le combat pour la liberté des femmes n'est pas tout à fait gagné...

ffred

Suivre son activité 274 abonnés Lire ses 2 854 critiques

4,0Très bien
Publiée le 20/06/2010

Pas le film de Clouzot le plus connu mais tout aussi réussi que les autres. Tout en nous plongeant dasn les années 60 le film n'a pas vraiment vieilli. Les acteurs sont tous excellents, même Bardot une fois n'est coutume. Le film nous tient en haleine même si la fin est un peu décevante. Un bon film tout de même du réalisateur de Quai des orfèvres, du Salaire de la peur, des Diaboliques et du Corbeau.

brunodinah

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 913 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 17/06/2010

Bien avant la starlette de Cannes, BB s'offrait ce rôle qui lui va comme un gant. Henri-Georges adapte un fait divers et s'en sort pas trop mal en alternant flash-back et auditoire (justice) pour la vie de BB, alias Dominique Marceau. Un bon réquisitoire où Madame Brigitte y gagnit quelques galons. Pas le meilleur de Clouzot, mais un petit bijou du cinéma français.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top