Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Carambolages
note moyenne
3,2
151 notes dont 28 critiques
4% (1 critique)
14% (4 critiques)
25% (7 critiques)
43% (12 critiques)
14% (4 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur Carambolages ?

28 critiques spectateurs

Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 526 abonnés Lire ses 4 334 critiques

2,5
Publiée le 19/01/2014
Une guignolade irrévérencieuse et poilante,mais une guignolade quand même. Sur le papier,"Carambolages"(1963) a tout bon. Un scénario de Pierre Tchernia (satirique à souhait). Des dialogues de Michel Audiard(spirituels parfois,amusants toujours). Un Louis de Funes alors aux portes de gloire qui affute son numéro de patron mielleux et tyrannique. Un Michel Serrault en inspecteur allumé,nostalgique des méthodes expéditives du IIIeme Reich. Un Jean-Claude Brialy sournois à la duplicité typique des employés qui veulent rapidement monter en grade. Mais le papier n'est pas forcément la réalité,et celle-ci souffre de temps morts irréversibles,et d'un ton définitivement bouffon. Quant à la vision de l'entreprise et de la hiérarchie,elle a très peu changée en 50 ans,ce qui en fait une œuvre visionnaire. Comme quoi!
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1386 abonnés Lire ses 10 098 critiques

3,0
Publiée le 18/11/2009
Eliminer ses supèrieurs pour obtenir de l'avancement: ce sur quoi des millions d'employès ont fantasmè, Jean-Claude Brialy le rèalise dans cette satire de la vie de bureau qui rèunit Louis De Funès, Michel Serrault et une plèiade de savoureux seconds rôles comme Henri Virlojeux, Jacques Dynam ou la belle Sophie Daumier! Le cinèaste Marcel Bluwal s'appuie sur sa prestigieuse distribution et sur les bons mots de Michel Audiard pour emballer cette machination diabolique qui enchaîne les coups de thèâtre avec un humour très noir, notamment dans son final! Une sympathique cascades de disparitions bouffonnes et tragiques...
Yannickcinéphile
Yannickcinéphile

Suivre son activité 198 abonnés Lire ses 4 005 critiques

4,0
Publiée le 13/12/2016
Carambolages est une comédie bien efficace, dont ma note, un peu restreinte par rapport à l’enthousiasme qu’elle peut susciter, tient à une erreur scénaristique non négligeable. En effet, et en dépit de ses bonnes intentions de comédie noire, l’essentiel des morts est concentré en 20 minutes de film environ, à la fin. Du coup, pendant environ 1 heure, le réalisateur nous présente surtout une comédie caustique sur le monde du travail, mais n’introduit l’élément principal de son film sur le tard, pour ainsi dire, trop tard, même si finalement on ne s’ennuie pas du tout tout au long du métrage. Porté par un rythme nerveux, par des numéros d’acteurs savoureux, par un regard qui reste d’une étonnante modernité sur le travail, l’arrivisme… Carambolages est une comédie moderne, dynamique, divertissante à souhait, et qui se termine donc dans un jeu de massacre assez abrupt, et qui aurait mérité d’être bien plus développé tout au long du film. Ce principal problème est néanmoins compensé en partie par de bons aspects. D’abord le casting est excellent. De Funès plus calme que de coutume est très bon, et fait face à un Brialy parfait un jeune loup aux dents longues. Solide duo principal, rejoint par une Sophie Daumier absolument charmante en jolie écervelée par si bête que cela ; par une Anne Tonietti piquante et par un Michel Serrault qui s’amuse comme un petit fou dans un rôle où l’on sent aussi la patte communiste engagée du réalisateur ! De bons seconds rôles moins connus aussi, la galerie d’acteurs et de personnages est l’atout de ce film qui reste sur un concept d’huis-clos assez théâtral, et pour lequel il fallait donc des interprètes de premier plan. Pour le reste, Carambolages s’appuie sur une réalisation plutôt attractive de Bluwal qui sert quelques plans originaux (plongées, contre-plongée notamment), et visuellement c’est loin d’être dans la moyenne basse du genre à l’époque. Le noir est blanc est de qualité. Bien sûr les décors sont limités, puisqu’on évolue dans un huis-clos, mais enfin, rien de critiquable. A souligner aussi, et là encore ce n’est pas rien dans le cinéma du temps, une bande son vraiment original et qui retient l’attention. Finalement, Carambolages est une très bonne comédie, dont le seul vrai défaut je le dis est d’avoir bâti un scénario assez maladroit. Le réalisateur engagé, semble avoir finalement davantage voulu délivrer ses messages, sur le ton de l’humour caustique, et ce n’est pas déplaisant car bien fait, que d’avoir voulu se concentrer sur l’aspect comédie policière. Il en résulte une certaine inégalité de traitement, qui ne nuit cependant pas significativement au plaisir qu’on peut prendre devant ce film. 4
Bertie Quincampoix
Bertie Quincampoix

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 959 critiques

4,0
Publiée le 26/10/2015
Satire extrêmement drôle et particulièrement féroce sur le monde de l'entreprise, Carambolages est superbement porté par un Louis de Funès au sommet de son art – sa caricature de patron est plus vraie que nature – mais également par Jean-Claude Brialy, Michel Serrault et Sophie Daumier. Le film est à la fois très ancré dans les années 60 – décors pop, naissance de la société de consommation, marketing à tout va – et complètement intemporel, tant les comportements patron/employés et employés/employés y sont décrits avec justesse. Totalement jouissif.
shmifmuf
shmifmuf

Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 1 760 critiques

3,5
Publiée le 30/03/2014
"Carambolages" est une curiosité au sein des comédies françaises. L'atmosphère est à la fois noire et légère et les morts se succèdent dans une ambiance jubilatoire proche de la folie douce. Les trois ténors (Brialy, De Funès et Serrault) de l'impeccable distribution de ce film sont parfaits dans des rôles excentriques. Dommage qu'il soit trop rarement diffusé à la télévision.
vavavoom
vavavoom

Suivre son activité Lire ses 11 critiques

4,0
Publiée le 24/12/2013
Je viens de le voir (ou revoir ?) sur Arte. Film remarquable à de nombreux points de vue, sachant qu'il date d'un demi-siècle ! Bon noir et blanc, montage vif, dialogues malins et (très) bien écrits. Histoire politiquement incorrecte (pas un pour racheter l'autre), et une foultitude de bonnes idées : * Des décors façon Playtime de Tati * Un chef hystérique, veule et de mauvaise foi, que De Funès n'aura de cesse de peaufiner au long de sa carrière * Un flic (Serrault) nostalgique de la collaboration avec le 3è Reich, complètement allumé * Un scénario malin façon poupées russes * Des dialogues pétillants et riches. On pense parfois aux tontons flingueurs. Forcément, c'est Audiard ! * Un comique de l'absurde, intemporel * Le clin d’œil final (Un Delon à grosses lunettes, en employé débutant, clone de Brialy Et puis on ne peut s'empêcher de penser que 50 ans après, dans les grosses boites, les méthodes pour monter en grade n'ont pas beaucoup changé... D'ailleurs on notera la voix féminine enregistrée qui souhaite une bonne journée et un bon travail (puis une bonne soirée en les remerciant de leur dévouement) aux employés de l'entreprise, attestant du côté visionnaire de Bluwal (qui parmi nous ne s'irrite quand une voix numérisée nous annonce le nom de la station de métro, ou l'étage de l'ascenseur...). Bref, une mine de trouvailles, et à mon avis une pépite cinématographique, étonnamment méconnue.
Pierre H
Pierre H

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 822 critiques

3,0
Publiée le 03/01/2012
Un jeune cadre utilise tous les moyens pour monter dans la hiérarchie. Le film est sympathique, le côté immoral est bien assumé, et voir Louis de Funes dans ses oeuvres, est toujours un plaisir. Brialy énerve un peu, quant à Sophie Daumier, j'avais oublié qu'elle avait été actrice (plutôt bonne d'ailleurs entre Brigitte Bardot et Mireille Darc). Le film a beaucoup mieux vieilli que "des pissenlits par la racine" que je viens de revoir aussi.
Serge Riaboukine
Serge Riaboukine

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 946 critiques

2,5
Publiée le 19/09/2010
J'ai toujours été surpris de la manière dont Allociné forme les casting : M. Serrault en tête alors qu'il apparait 10 minutes ... Ceci dit, une comédie qui va bon train, ne se désamorce pas, interprétée par de solides acteurs et relativement agréable mais sans plus pourtant. On suit sans déplaisir mais sans passion.
soniadidierkmurgia
soniadidierkmurgia

Suivre son activité 191 abonnés Lire ses 3 126 critiques

2,5
Publiée le 28/09/2008
Une petite comédie policière des débuts de De Funès comme vedette principale juste avant qu’il atteigne le statut de star avec "Fantomas" et les ""Gendarmes" . On a donc fait mourir Fufu aux 2/3 du film pour laisser la part belle à Brialy qui lui était une grosse vedette en pleine nouvelle vague. Tout ceci est gentillet et un peu répétitif. Heureusement Serrault arrive dans la dernière demi-heure pour apporter un nouveau souffle à cette comédie qui s’essouffle avec le jeu un peu maniéré de Brialy. Reste les dialogues qui nous livrent quelques apophtegmes du grand Audiard décortiqués dans les bonus du DVD. A noter l’apparition clin d’œil d’Alain Delon.
fuck-les-modérateurs-allociné
fuck-les-modérateurs-allociné

Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 3 921 critiques

2,5
Publiée le 26/04/2008
Certains passages sauvent le film, assez pauvre par ailleurs en dehors du casting.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 722 abonnés Lire ses 7 242 critiques

2,0
Publiée le 20/10/2015
Malgré de bonnes intentions, « Carambolages » se résume longtemps à une critique laborieuse du patronat, souvent plombé par des situations poussives et des dialogues rarement drôles, Marcel Bluwal semblant visiblement nettement plus à l'aise pour la fiction télévisuelle que le cinéma. Seul vrai point positif jusqu'alors : la prestation d'un Louis de Funès en forme olympique dans ce qui est, de loin, le personnage le plus réussi, s'offrant au passage les meilleurs dialogues et les meilleures scènes face à un Jean-Claude Brialy complètement écrasé par le talent de son aîné. Et puis, alors qu'on y croyait plus vraiment, le film finit par un trouver un ton plus mordant, plus cynique où la « charge patronale » devient plus concrète et surtout plus savoureuse, avec même un soupçon de « Noblesse oblige » (en nettement moins brillant, quand même). Ce qui permet de rester sur une impression vaguement positive quant à une œuvre par ailleurs assez faible pendant près d'une heure. Sentiment mitigé, donc.
Plume231
Plume231

Suivre son activité 540 abonnés Lire ses 4 610 critiques

2,0
Publiée le 15/10/2010
La satire sociale sur le patronat annoncée au début prend vite l'eau. La faute à un scénario qui s'égare très vite dans plusieurs pistes sans pour autant réussir à bien s'incruster dans une. D'où un sentiment de confusion qu'une mise en scène plate n'arrange en rien. Les seuls bons moments de comédie sont dûs essentiellement à sa distribution, en particulier pour Louis de Funès et Jean-Claude Brialy, même si on peut reprocher à Michel Serrault dans le rôle d'un policier pas très futé d'en faire un peu de trop. Si la note est particulièrement sévère, ce n'est pas pour le résultat en lui-même qui peut faire parfois bien rire mais pour l'impression que le film aurait pu être très facilement meilleur.
LEPELTIER E
LEPELTIER E

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 1 336 critiques

2,0
Publiée le 27/12/2013
Ce film peu connu avec Louis de Funes qui nous fait son numéro habituel ne vole pas bien haut , un scénario inconsistant et même les dialogues de Michel Audiard n’arrivent pas à relever le niveau .
Samuel  S.
Samuel S.

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 499 critiques

2,0
Publiée le 23/11/2012
Si on enlève les dialogues d'Audiard et Louis de Funès il ne reste plus grand-chose de ce film à l'humour noir, mais qui reste très agréable à suivre.
Tedy
Tedy

Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 2 469 critiques

1,5
Publiée le 11/08/2008
Une satire de l'arrivisme un peu mollassonne. Néanmoins, Louis de Funès et l'humour noir de certaines scènes donnent lieu à quelques passages amusants.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top