Mon AlloCiné
Quatre de l'infanterie
note moyenne
3,0
11 notes dont 3 critiques
0% (0 critique)
33% (1 critique)
33% (1 critique)
33% (1 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Quatre de l'infanterie ?

3 critiques spectateurs

In Ciné Veritas

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 546 critiques

3,5
Publiée le 15/07/2016
Dans Quatre de l'infanterie, adaptation du livre éponyme d'Ernst Johannsen, Georg Wilhelm Pabst dépeint la vie sur le front de la 1ère Guerre mondiale (GM) de quatre soldats de l'infanterie allemande mais aussi celle loin des lieux de combats. La mise en parallèle de ces deux mondes puis leur confrontation se déclinent en une analyse pertinente jusqu'à l'antagonisme. Ainsi, par exemple, certains civils perçoivent les soldats permissionnaires comme des privilégiés éloignés des problèmes de ravitaillement... Sans réelle intrigue, le film, réceptacle de nombreux travellings, fait s'achever chaque scène par un fondu au noir et établit lentement des liens entre les personnages. Le réalisateur joue ici clairement la carte du pacifisme. Cependant, son long métrage n'en est pas moins sombre par son réalisme. Les atrocités de la 1ère GM - combats, blessures, mort, folie... - ne sont nullement éludées. Un traitement objectif et un refus de tout héroïsme qui valurent au film une interdiction d'exploitation lorsque le gouvernement national-socialiste prit le pouvoir en Allemagne en 1933. Nous pouvons malgré tout regretter que le début de ce film germanique caricature l'autre belligérant à l'unique rôle d'une jeune femme française très fraternelle avec l'occupant allemand. Avec Quatre de l'infanterie, Georg Wilhelm Pabst signe son premier film parlant. Les prises de sons n'ont certes pas été effectuées en direct, mais la postsynchronisation des dialogues et des bruitages est de très grande qualité. Sachant qu'en 1930 il n'y avait pas de véritables techniques de mixage, pour que les bruits de la guerre viennent se superposer aux dialogues des soldats, il a été procédé à l'insertion manuelle, entre les dialogues et entre les mots, de morceaux de bande-son sur lesquels étaient enregistrés des explosions. Un travail conséquent et minutieux qui révèle une réelle virtuosité dans l'utilisation faite des sons.
Ywan C

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 1 179 critiques

2,0
Publiée le 24/03/2015
Très ennuyeux et plein de longueurs, c'est certain. L'histoire n'est pas captivante et les acteurs ne font rien pour y changer, c'est sûr. Les réalisateurs de l'époque ne devaient pas non plus avoir réalisé que "film parlant" voulait dire "avec des dialogues". Mais la technique pour simuler les combats est en revanche fascinante : le moyen d'envoyer de la terre à une telle hauteur dans le ciel après une explosion est mystérieux. Dommage que cela soit le seul point fort de cette oeuvre.
chrischambers86

Suivre son activité 1035 abonnés Lire ses 10 060 critiques

4,0
Publiée le 28/02/2012
Avec l'apparition du sonore, le cinèma penche nettement du côtè pacifiste! En 1930, sortent deux versions admirables du thème anti-guerre, dont la seule diffèrence rèside dans le point de vue des pays d'origine respectifs. "All Quiet on the Western Front" de Lewis Milestone et ce "West Front 1918" du grand Georg Wilhelm Pabst qui nous donne ici le point de vue allemand, à partir d'un cadre très concret: la social-dèmocratie! Sans intrigue proprement dite, ce très beau film de guerre allemand aux puissantes images èpiques se limite à raconter des èpisodes de la vie de quatre camarades de guerre, dans une section d'infanterie dèfendant sa position contre les violentes attaques françaises! Employant un ton documentaire et rèaliste, il combat la vision idèalisèe de l'honneur et de la guerre (celle de la future Allemagne nazie). Mais sa position neutraliste fit qu'il ne fut pas interdit en Allemagne par la suite! Le rèalisme est très bien exprimè dans la première sèquence du film: la camèra de Pabst se dèplace parallèlement à la colonne des premières lignes allemandes: c'est un exemple culminant de la mobilitè de la camèra, en accord avec la mobilitè de l'èlèment visuel (et de l'action, l'attaque). Le spectateur s'identifie ainsi aux personnages, tous remarquables, devenant partie intègrante du cadre de l'action et de son ambiance! Intelligence et rèalisme sont donc les maîtres mots de ce classique du cinèma pacifiste qui nous parle avant tout de la tristesse de l'èvènement guerrier avec quelques sèquences mèmorables alliant folie et boucherie...
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top