Mon AlloCiné
    Sex Revelations
    note moyenne
    3,8
    70 notes dont 10 critiques
    20% (2 critiques)
    50% (5 critiques)
    30% (3 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Sex Revelations ?

    10 critiques spectateurs

    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 1 162 critiques

    3,5
    Publiée le 28 janvier 2016
    Un très joli film, composé sous forme de triptyque, comme un témoignage /hommage au mouvement de libération lesbien. Le premier opus est très émouvant, situé dans les années 60, et nous montre un couple de lesbiennes âgées. Elle vivent ensemble depuis toujours, dans un joli cottage, toutes deux enseignantes, vivant de manière très romantique, mais la mort de l’une d’elle va tout chambouler, car officiellement elle n’avait pas de lien, pas de mariage pour tous à l’époque, et l’héritage de la défunte va poser problème avec sa famille, qui rentrera en conflit avec la conjointe . Un film touchant juste et sensible, avec une Vanessa Redgrave excellente. Le 2e Opus peut –être le plus réussi,nous plonge dans les années 70 chez un groupe de jeunes contestataires féministes, sur un campus californien . Elles sont « extrémistes » , luttent contre le machisme ambiant et vivent en communauté gay. Mais l’une d’entre elle ( très bien joué par la touchante et sensuelle Michelel Williams ) tombe amoureuse d’une lesbienne « Butch », , toujours habillée en garçon, un peu macho, un peu kitsh,( superbement interprété par Chloé Sevigny, Icône de la scène Indie) Elle vit alors un dilemme idéologique, car cette relation l’amène à se montrer soumise et passive, face à la femme androgyne /homme, à renier sa propre idéologie libératrice . C’est plein d’humanisme et de tolérance, et montre que même des lesbiennes doivent aussi accepter la différence, d’autres tendances. Très juste très émouvant. Et enfin la 3e partie à notre époque contemporaine, montre un couple de lesbiennes installées , qui veut avoir un enfant, à tout prix , par GPA. Les questions de fonds sont bien posées, quel avenir pour cet enfant, comment palier le rôle du père , le droit de tout individu à procréer. ?Le débat ente Sharon Stone et De Generes est bien posé, intéressant, solide. Pour finalement, là aussi, prêcher un message de tolérance et d’affirmation de la liberté individuelle de chacun. Sharon Stone est excellente, pleine d’enthousiasme et De Generes (présentatrice TV célèbre qui a fait son outing il y a bien longtemps) est très bonne, et joue son rôle à cœur, . Un bel exercice de style, agréable, intelligent et non didactique.
    Jodie I
    Jodie I

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 95 critiques

    4,5
    Publiée le 7 mai 2013
    Très bon film à sketches sur l'homosexualité féminine après le premier opus sur l'avortement. À travers 3 époques, le combat de femmes pour vivre leur vie et leur amour comme elles l'entendent. Un magnifique plédoyé pour la liberté et l'égalité....
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1503 abonnés Lire ses 8 650 critiques

    3,0
    Publiée le 9 octobre 2015
    Oublions la stupiditè du titre français et concentrons nous sur ce beau film à sketches avec une belle brochette d'actrices! Cette comèdie dramatique de la fin du XXe siècle est en fait une suite du tèlèfilm "If These Walls Could Tal" avec Demi Moore, Sissy Spacek et Cher! Ce film vaut l'original et la meilleure histoire se situe en 1972 avec Michelle Williams, une fèministe pure et dure, et Chloë Sevigny, une jeune femme androgyne! Le grand talent des deux comèdiennes souligne d'autant mieux la dènonciation du propos! Williams est d'une sensualitè folle et Sevigny (« Tu veux quoi une mèdaille ? ») fait un èpoustouflant numèro! N'oublions pas cependant de citer l'èmouvante Vanessa Redgrave dans une première histoire bien triste qui vous arrachera les larmes! Quant à Sharon Stone et Ellen DeGeneres, leur complicitè est indèniable même si ce troisième volet est un poil tirè par les cheveux (les dons de sperme). C'est anecdotique mais on entend deux magnifiques chansons dans "If These Walls Could Talk 2" : « Use Me » – Bill Withers pour les 70's et « Thank you » - Dido pour les 90's...
    Pierre E
    Pierre E

    Suivre son activité 174 abonnés Lire ses 665 critiques

    5,0
    Publiée le 5 novembre 2007
    IF THESE WALLS COULD TALK 2 reprend le concept du premier opus, celui de 3 destins bouleversants, confrontés à une même réalité, à travers les décennies, et à travers une unité de lieu unique. Cette fois, ce ne sont plus trois femmes, mais trois couples de femmes mis en scène, pour aborder, avec pudeur et tolérance, et sans tabou, l’homosexualité au féminin. Si dans la forme, cette suite est plus réussie, dans le fond, on a un peu perdu de l’émotion si forte qui se délivrait du premier, la faute à un scénario moins maîtrisé. Mais les films abordant l’homosexualité féminine sont trop rares pour ne pas les savourer, et quand un film tel que IF THESE WALLS COULD TALK 2 se présente, c’est une chance à saisir. En plus représenté par deux icônes gay américaines, Anne Heche derrière la caméra et Ellen DeGeneres, devant la caméra, aux côtés de Sharon Stone, Michelle Williams et Chloë Sevigny.
    xavierch
    xavierch

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 674 critiques

    3,5
    Publiée le 7 avril 2013
    Suite de "If these walls could talk", et malgré un titre de film un peu trop vendeur, est un très bon film sur l'homosexualité féminine. Et on peut voir à travers les époques toutes les difficultés que peuvent trouver ces personnes, et elle montre également qu'il est indispensable de leurs donner la mariage et l'adoption pour que ces gens est une vie comme tout le monde, et si il y a encore des gens qui disent que 2 homos ne peuvent pas faire une famille, c'est qu'il n'en connaisse pas...
    pitch22
    pitch22

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 509 critiques

    4,0
    Publiée le 4 août 2018
    Cette trilogie de court-métrages fait suite à l'excellent "If These Walls could Talk". Le résultat est un tantinet en-dessous du précédent, une certaine puissance dramatique lui faisant défaut. Le choix du titre, "Sex Revelations", alors qu'il s'agit de "If These Walls Could Talk 2", est inapproprié, destiné à appâter le chaland dans l'idée d'histoires sulfureuses alors qu'il n'en est rien. L'idée de faire suivre trois époques distinctes accentue le contraste entre elles. En effet, un véritable saut générationnel s'effectue à chaque fois, chacun séparé par un fossé psycho-culturel. Cette vision progressiste, qui s'ouvre sur l'isolement, la précarité et la honte pour se clore sur un optimisme amoureux béat, présente le simple inconvénient de masquer d'autres réalités de vécu bien moins roses, jusque dans les années 2000. C'est typiquement états-unien, plutôt blanc-bourgeois mais ça reste pertinent. On retient un jeu d'actrices épatant, de Vanessa Redgrave à Ellen DeGeneres en passant par Chloé Sévigny en butch, énamourée de Michelle Williams. Le premier volet raconte l'histoire très triste d'une vieille dame d'une grande dignité (qui a du cacher son amour pour une femme) et qu'on chasse de chez elle dans une hypocrisie cruelle. Le deuxième volet, un conflit amical ouvert, est centré sur la stigmatisation du genre féminin à travers la marque de l'homophobie. Enfin, le troisième conte l'aventure d'une IAD (insémination artificielle) par un couple lesbien (Sharon Stone, lumineuse, y pète la forme) pour faire naître un enfant. Un sentiment de révolte nous étreint, qui fait place ensuite à un certain malaise pour finalement conclure sur un plaisir facétieux.
    chenimenil
    chenimenil

    Suivre son activité Lire ses 18 critiques

    4,5
    Publiée le 29 avril 2012
    émouvant, plein de justesse et de pudeur, ce film trace un portrait de l'homosexualité féminine exceptionnel. " Si seulement ceux qui détestent l'homosexualité pouvaient regarder Sex Revelations, peut être réaliseraient-ils qu'ils n'ont rien à craindre " et c'est vrai.
    annydrin
    annydrin

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Excellent film sur l'homosexualité féminine et la lesbophobie à-travers trois époques. Seul regret : l'épisode avec la butch et sa moto. Cet épisode promet l'idée d'évoquer cette femme qui se bande les seins pour ressembler à un garçon et adopter les attitudes complètement machos de certains d'entre eux, ce qui est, à mes yeux, complètement stupide et rétrograde. Cependant, l'épisode lui-même est bien. If These Walls could Talk I & II sont de véritables chefs d'oeuvres underground. J'attends impatiemment le III !!! A voir aussi absolument : If These Walls Could Talk I.
    Aurooore
    Aurooore

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 7 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Ce film m'a bouleversée tant je l'ai aimé. Certes, il ne touchera pas tout le monde, mais je pense que c'est l'un des rares films traitant l'homosexualité féminine qui peut faire tilter un grand nombre de personnes. Il y des moments très durs, des moments génants, comme des moments très drôles et heureux. Non vraiment, j'ai adoré ce film et je le recommande. Je vais le faire découvrir autour de moi, c'est certain :)
    Maryane75
    Maryane75

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 169 critiques

    4,0
    Publiée le 3 juillet 2018
    Comme le premier sujet, sur l'avortement, celui-ci a été admirablement traité. Trois époques (1961 - 1972 - 2000) et trois couples homosexuels confrontés aux drames dus au vide juridique quant aux biens acquis sous le régime de la communauté, à sa place, aux préjugés et à l'intolérance agressive envers les butches au sein même de la communauté lesbienne et à l'homoparentalité ( insémination artificielle par donneur). Film intelligent et bien conçu.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top