Mon AlloCiné
Fear and Desire
note moyenne
2,7
271 notes dont 54 critiques
2% (1 critique)
9% (5 critiques)
20% (11 critiques)
50% (27 critiques)
15% (8 critiques)
4% (2 critiques)
Votre avis sur Fear and Desire ?

54 critiques spectateurs

chrischambers86

Suivre son activité 1034 abonnés Lire ses 9 994 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 27/04/2013

Invisible depuis un bon nombre d'annèes, "Fear and Desire", premier long-mètrage de Stanley Kubrick, renait de ses cendres en sortant pour la première fois en DVD et en Blu-ray et, point important pour les Europèens, en èdition multizone! Chacun pourra, enfin apprècier (ou non) ce premier film à force d'avoir ètè dènigrè et cachè par le maître Kubrick! Ce dernier ne s'en souvenait sans aucune fiertè hormis le fait de l'avoir fini et s'acharnera dès lors à en faire dètruire toutes les copies! Quelques unes ont èchappè au massacre! L'une, pirate, incomplète et de mauvaise qualitè circule sur le Net (plaignons les personnes dènuèes d'intelligence qui n'ont pas eu la patience en le dècouvrant sur ce support). Une autre a ètè restaurèe. "Fear and Desire" sera interprètè par de jeunes acteurs et tournè avec une èquipe rèduite en 35 mm et sans prise de son! Qu'en reste-il aujourd'hui ? Un film mythique parce que ressuscitè et dèjà à l'image du cinèaste du futur "Paths of Glory" avec cette façon si particulière de filmer dans un dècor à la fois perceptible par les sens et en dehors de la rèalitè! Et puis n'oublions pas que Kubrick se lance dans le long à seulement 23 ans! A son ami, l'ècrivain Howard Sackler, il a demandè un scènario sur le thème de la guerre! Ce sera "Fear and Desire, l'histoire de quatre soldats dont l'avion s'est ècrasè en forêt derrière les lignes ennemies! Le conflit ne sera jamais nommè, jamais situè! Un premier essai singulier et somptueusement photographiè...

Alain D.

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 1 497 critiques

4,5Excellent
Publiée le 05/09/2015

Un moyen métrage captivant Réalisé par Stanley Kubrick. Ce film, d'une intensité peu commune, pourrait être un plaidoyer sur les absurdités de la guerre, que ces soldat expliquent bien n'avoir pas voulue ; leur seule intention étant "de mourir le plus tard possible". Les soldats, comme leurs ennemis, n'ont pas de nationalité définie : si l'action de guerre sert de fil rouge au scénario, elle passe pourtant au second plan derrière l'étude psychologique des personnages. Des scènes fortes et les dialogues profonds décrivent le comportement des intervenants : leur peur, leur désir, leur bravoure voire leur folie. Le pitch : Après le crash de leur avion, 4 militaires se retrouvent à 10 Km derrière les lignes ennemies. Les rapports entre les hommes sont tendus, comment rejoindre la ligne de front ? Le lieutenant propose de faire un radeau et de descendre la rivière de nuit...

Axel Frechet

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 76 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 13/04/2013

Kubrick, c'était mieux après ? Sorti en 1953 dans l'anonymat le plus complet aux Etats-Unis, puis renié par son réalisateur qui taxera l'oeuvre d"effort prétentieux et inepte" ( la légende veut qu'il chercha à détruire le négatif ), Fear and Desire restera donc invisible jusqu'à sa récente sortie simultanée en salle et dans les bacs. Financé en grande partie par sa famille et mis en boîte par une équipe réduite, cet effort de jeunesse est un pur produit "Indé", avant l'heure. Difficile de reconnaître le style du maître dans ce premier film ( trop ) ambitieux mais inégal, sorte d'hybridation improbable entre Malick ( Le côté "fable philosophique" et la voix off ) et Stanley Kramer, bien que certains motifs ou thématiques chers à l'auteur soient déjà présents. Gros plans, goût de l'abstraction, sens du cadre et éclairage soigné ( à ce titre, Fear and Desire est plus un film de photographe que de cinéaste ), stylisation de la violence et surtout étude pessimiste mais lucide de l'homme seront, entre autre, le ciment de l'oeuvre à venir du cinéaste. Avec ses raccords approximatifs, sa philosophie un brin pataude et sa légère tendance à l'emphase, Fear and Desire ne peut guère prétendre au statut de film qui compte, mais bien des premières oeuvres ont été plus honteuses et moins ambitieuses. Pour le perfectionniste qu'était Kubrick, sans doute que l'idée même de l'existence de ces tares était insupportable, mais pour bâtir une oeuvre aussi originale, puissante et visionnaire que la sienne, il a bien fallu, au moins un peu, bégayer son talent.

stebbins

Suivre son activité 296 abonnés Lire ses 1 781 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 18/11/2012

Métaphore poussive et prétentieuse de la dualité de l'Homme Fear and Desire est un premier film ambitieux, certes très étudié dans sa portée discursive mais totalement raté dans son traitement et sa réalisation. Si le premier long métrage de Stanley Kubrick ressort aujourd'hui en salles dans des conditions optimales on peut dire que la volonté du maître n'a pas été respectée, le cinéaste ayant de son vivant souhaité retirer la quasi-totalité des copies de son film en raison du dénigrement qu'il lui portait. Essai philosophique remarquablement scolaire et ( très ? trop ? ) conceptuel, Fear and Desire raconte finalement à peu près la même chose que le très bon Full Metal Jacket : l'Homme, en temps de guerre, doit lutter contre ses pulsions destructrices tout en acceptant de tuer ses semblables pour mieux prendre conscience de son existence a posteriori, LA valeur importante de son être. Hélas ce premier film est tellement démonstratif et pléonastique qu'il ne dépasse jamais le cadre de sa propre abstraction, interprété par des comédiens sans saveurs et monté avec une lourdeur sans égale dans la carrière de Kubrick. Le moins bon film du célèbre réalisateur, prémices maladroits de ses futures politique-fictions...

ClashDoherty

Suivre son activité 157 abonnés Lire ses 878 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 27/10/2008

4 étoiles because Kubrick. Mais ce premier film, que Kubrick fera retirer de toute commercialisation, n'est bien évidemment pas son meilleur. Pas son pire non plus, car aucun film de Kubick n'est à qualifier de mauvais ou de moyen. Mais son moins fort avec "Le baiser du tueur". Impossible de voir une version en bonne qualité sonore et visuelle du film, donc on ne parlera pas de la qualité visuelle, qui montre bien que le film a été tourné pour très peu d'argent. "Fear And Desire" est un film intéressant et culte. On peut comprendre que Kubrick ait fait retirer définitivement ce film, car il en avait honte (hé, des erreurs de jeunesse tout le monde en fait !), mais c'est quand même sacrément dommage que quasiment 10 ans après sa mort, la situation concernant ce film soit la même. Jan Harlan, Christiane Kubrick et les ayant-droits ne pourraient-ils pas faire quelque chose pour que le monde entier redécouvre ce film certes pas parfait, mais mythique ?

Dead-for-Someone

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 643 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 21/04/2016

Première fiction du Maître, Fear and Desire traite d'un thème cher au cinéaste: la folie humaine en temps de guerre. Avec un pitch simple (4 soldats derrière les lignes ennemies durant une guerre fictive), ce moyen-métrage montre le génie de Kubrick pour la réalisation avec des plans superbement cadrés et mis en lumière. Les acteurs sont bons, sans jamais trop surjouer. Le film est accompagné d'une musique pas superbe mais qui reste agréable. Malheureusement, le film a beaucoup trop de longueurs et des dialogues pseudo-philosophiques qui le ralentissent énormément et qui parfois ne mènent nulle part. Bref, Fear and Desire est un moyen métrage qui n'est certes pas extraordinaire mais qui reste tout de même à voir.

Benjamin A

Suivre son activité 298 abonnés Lire ses 1 897 critiques

2,5Moyen
Publiée le 10/03/2014

Bénéficiant d'une excellente restauration, le premier film de Stanley Kubrick, "Fear And Desire" s'avère une petite déception. A sa vision, on comprend pourquoi le réalisateur de Orange Mécanique l'a toujours renié, il avait alors 25 ans. Comme il le fera plus tard avec Les Sentiers de la perdition ou Full Metal Jacket, il aborde le thème de la guerre et il se concentre avant tout sur les soldats et leurs psychologies. A travers cette histoire où 4 soldats sont en territoire ennemi et cherchent à retourner chez eux, en rencontrant divers obstacles sur leur chemin, que ce soit une femme ou des ennemis,Kubrick va notamment dénoncer la folie guerrière. Mais on se rend compte qu'il le fait beaucoup moins bien qu'à l'avenir et il le fait de manière parfois simpliste et même moralisatrice, Kubrick qualifia lui-même son travail de prétentieux. L'histoire est plutôt intéréssante, il filma avec peu de moyens et il s'en sort admirablement bien de ce côté là. La photographie est déjà excellente mais sa maitrise est plus ou moins brouillonne, notamment au niveau du montage ainsi que la voie-off. Ce n'est pas honteux, on a vu bien pire pour une première œuvre (et pas que) et "Fear And Desire" se regarde sans longueur, malgré son écriture parfois brouillonne.

Maitre Kurosawa

Suivre son activité 171 abonnés Lire ses 1 172 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 17/06/2013

Voilà donc le film banni par son créateur, le réputé génial Stanley Kubrick. A partir d'une idée simple (un petit groupe de soldats qui doit rejoindre son camp, de l'autre côté d'une rivière), Kubrick nous offre une heure de tension, de malaise, et bon nombre de réflexions, le tout orchestré de façon très expérimentale. Il est intéressant de voir comment le cinéaste américain tente de filmer certaines séquences sous tous les angles possibles (ou presque). Cette façon de procéder n'est pas toujours utile, mais reste audacieuse. Quant au scénario, il n'est pas totalement abouti, mais contient certains moments surprenants. Le spectateur est donc parfois pris à contre-pied devant ce film, mis en scène de façon réaliste et très esthétique. Malgré quelques longueurs, on retiendra une perspective narrative et une mise en scène originales. Du point de vue du simple spectateur, on serait donc loin de rejeter ce film.

Pierre H

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 813 critiques

2,5Moyen
Publiée le 07/04/2013

Dans une guerre un peu irréelle un groupe d'homme se retrouve derrière les lignes ennemies. Il aura fallu attendre 2013 pour voir ce film de Kubrick tourné en 1952. Il faut reconnaitre à Kubrick une chose, il a bien eu raison de chercher à retirer ce film de sa filmographie. Le film est maladroit et surtout très fumeusement bavard. Evidemment on y trouve parfois les prémisses du génie de son auteur, mais peu de choses retiennent l'attention. C'est faussement intellectuel et très métaphorique et très lourd. C'est quand même rassurant de voir qu'avant d'être un génie, Kubrick était un pré-génie.

Skipper Mike

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 647 critiques

3,5Bien
Publiée le 08/03/2013

Le premier long-métrage de Stanley Kubrick fut renié par l'auteur ; pourtant, force est de constater qu'il n'y a rien de honteux dans ce film. Les images sont plutôt belles, le scénario intéressant et les acteurs assez bons, même s'il leur arrive de surjouer. Certes, la voix off est agaçante, expliquant de manière trop démonstrative ce qui aurait été facilement deviné par le public – inutile de préciser qu'il s'agit d'une guerre fictive, cela est évident – et la philosophie un peu simpliste, mais les questions soulevées sont tout de même intéressantes. Kubrick montre ainsi pour la première fois – mais certainement pas la dernière – l'absurdité de la guerre, qui n'est rien d'autre que la légalisation arbitraire du meurtre, et les tourments dans lesquels elle peut entraîner les soldats – représentés ici de façon expressionniste. Surtout, le réalisateur prend de vrais partis de mise en scène qui se retrouveront dans son film suivant. Grâce à ses talents de photographe, il instille une atmosphère particulière – le noir et blanc n'y est pas étranger – qui exerce une fascination profonde inattendue et atteint son paroxysme lors des scènes avec la prisonnière ou celles de l'attaque de la maison du général Spoiler: (avec l'excellente idée de faire interpréter les deux factions ennemies par les mêmes acteurs). Un proto-"Apocalypse Now" du pauvre, mais un joli coup d'essai tout de même.

Romain G.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 87 critiques

2,5Moyen
Publiée le 05/02/2013

Le premier film de Stanley Kubrick en lui même n'est pas spécialement un très bon film, il est plutôt moyen. Les seuls choses que Kubrick a put maîtriser sur ce film c'est son cadrage, et sa lumière. Les acteurs quant à eux sont vraiment pas dirigé du tout, ou bien mauvais. Le scénario est pas mauvais, mais malheureusement on se lasse assez vite. On voyant Fear and Desire on comprend pourquoi Kubrick n'a pas voulu en faire le commerce ou même de projection. C'est tout de même un film à découvrir pour sa culture cinématographique.

sinekonata

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 123 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 07/11/2008

Kubrick avait raison, c'est immature et prétentieux. En plus de ça, c'est pas vraiment intéressant. La seule raison qu'on pourrait avoir de regarder ce film, c'est que c'est le premier Kubrick, et ça, c'est pas une bonne raison.

Yannickcinéphile

Suivre son activité 190 abonnés Lire ses 3 960 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 04/03/2016

Je continue mes incursions dans le cinéma de Kubrick avec Fear and Desire, son premier film (long-métrage). Le résultat reste mitigé. D’un côté il faut le dire, même si les acteurs ne sont pour la plupart que débutants ou semi-amateurs, ils se débrouillent bien, dans des rôles parfois complexes. Le soldat fou donne vraiment l’impression d’être fou, et il en est parfois effrayants, les différents militaires ont chacun leur personnalité et ne se marchent pas sur les pieds, tandis que Virginia Leith incarne une petite présence féminine, et elle le fait plutôt bien, donnant de l’épaisseur à l’un des meilleurs passages du film très probablement. En plus son rôle est quasi-muet, autant dire que la prouesse est d’autant plus louable. A souligner que faute de budget certains interprètes ont plusieurs rôles, mais c’est presque imperceptible. Autre bon point la qualité de la mise en scène. Même si Kubrick fait preuve de certaines maladresses, notamment dans l’action assez brouillonne, pour autant on le sent déjà très concerné par ce qu’il fait, il soigne ses plans, essaye de surprendre avec des audaces manifestes, et il y a de grands moments de cinéma dans ce film qui dépendent entièrement de son travail de réalisation. En gros un film de débutant avec les erreurs du débutant, mais on sent un vrai talent et une vraie volonté d’imposer un style. On ne pourra en revanche qu’être assez déçu par l’histoire. Kubrick essaye un film de « guerre » allégorique et métaphorique, et même si parfois ça marche, c’est souvent lourd et lent (le prologue par exemple a un côté pontifiant pas génial du tout). De temps en temps quelques séquences à a fois réalistes et décalées viennent surprendre agréablement (notamment le passage avec Virginia Leith), mais ce n’est qu’épisodique, et je dirai que si Kubrick réussit des morceaux, il loupe le tout-ensemble de son film. Formellement on ne ressent pas trop le petit budget du film, par le choix des décors, simples mais convaincants puisque le film se passe en forêt. Pas de volonté de faire plus que ce qu’il pouvait faire, et c’est très bien, même si la bande son un peu trop minimaliste et la photographie un peu trop linéaire (dur de se rendre compte de la différence entre scènes diurnes, nocturnes et crépusculaires). Au final Fear and Desire tient plus de la curiosité qu’autre chose, mais c’est un métrage qui clairement impose un réalisateur volontaire et avec une vraie vision, ce qui est appréciable. Un film de débutant peut-être, mais qui a de la saveur. 3.

Hervé Eratosthène

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 37 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/03/2014

Une oeuvre philosophique, avec certes quelques erreurs de jeunesse, mais bien supérieure à de nombreux films.

ghyom

Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 149 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 25/02/2014

Jamais je n'aurais pensé mettre une si mauvaise note à un film de Kubrick. Il faut cependant reconnaitre que ce film est bien comme l'annonçait Kubrick "un effort prétentieux et inepte". Si on y retrouve plusieurs des thèmes que Kubrick développera dans la suite de sa filmo et notamment dans Full Metal Jacket, il le fait de manière très maladroite entre voix-off pseudo philosophique et le personnage du Lieutenant des plus moralisateurs. Si Kubrick possède déjà toute sa qualité à composer de belles images, le montage de celles-ci est souvent maladroit dans la forme : changements brusques et nombreux d'échelles des plans et dans le rythme. Les acteurs sont eux aussi assez mauvais mais on retiendra le très joli minois de l'actrice. Après, ne soyons pas trop sévère, ce film est à la limite du film amateur, réalisé avec 5 acteurs, en décors naturel et sans véritable équipe de tournage. En conclusion : les idées de Kubrick sont là mais il ne sait pas encore comment les exprimer, la photographie de Kubrick est là mais il ne maitrise pas encore le langage cinématographique. Un film à voir pour les amoureux de Kubrick qui y trouveront un intérêt "historique". Pour les autres, passez votre chemin, il y a tellement à voir et pour tout les goûts dans le reste de sa filmo.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top