Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Retour de Don Camillo
    note moyenne
    3,0
    663 notes dont 31 critiques
    répartition des 31 critiques par note
    6 critiques
    9 critiques
    8 critiques
    5 critiques
    2 critiques
    1 critique
    Votre avis sur Le Retour de Don Camillo ?

    31 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 4388 abonnés Lire ses 10 398 critiques

    4,0
    Publiée le 31 août 2014
    Rares sont les suites qui surpassent leur modèle! Revoici Don Camillo alias Fernandel, vous le connaissez ? C'est le curè de ce petit monde entre le fleuve et la montagne, quelque part en haut de l'Italie, ce petit monde où il se passe des choses qui n'arrivent nulle part ailleurs! Don Camillo part pour l'exil! il a dèfendu avec ses poings ces idees contre celles de Peppone (Gino Cervi), le maire communiste à la fois son adversaire et son ami! Des coups de poings, ce ne sont pas des arguments convenables pour un prêtre car la violence est mauvaise conseillère, il faut toujours s'expliquer! Et Monseigneur vient d'envoyer Don Camillo en pènitence loin de ce petit monde qui l'aime tant mais va quand même s'efforcer de conquèrir ses nouveaux paroissiens (pittoresque Edouard Delmont en vieux Dr Spiletti, un mort en route en ètat de pèchè). Un an après le succès populaire du "Petit monde de Don Camillo", Julien Duvivier revient comme rèalisateur avec une suite habilement construite! Le triomphe de l'amitiè est bel et bien là et les inondations de la digue constituent l'essentiel de ce second opus! Recherche d'èmotion où le dècor (un dimanche de gel et de brume avec une eau qui monte) et le duo Fernandel-Cervi puissent se mettre mutuellement en valeur! Tout est ici en place pour susciter ce superbe final...
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 301 abonnés Lire ses 978 critiques

    3,0
    Publiée le 30 décembre 2014
    2ème volet de la saga des " don camillo " . Le curé Don camillo a été exiler de la petite ville de brescello pour son comportement violent . Peponne le maire de la ville se retrouve dans une situation délicate . Il doit sauver sa petite ville d'une inondation proche mais il réalise tres vite que cette tâche sera insurmontable et il se voit contraint de rappeller a la rescousse don camillo pour l'aider . Tres vite les rivalités entre le maire peponne et le curée don camillo reprenne le dessus ... Cette suite du " petit monde de don camillo " est bien sympathique même si elle est légèrement inferieur a l'originale et un peu moins drôle que son aînée . Malgré tout cette suite' reste très divertissante et assez drôle grace a quelques scènes cocasse et dialogues hilarants . on prend plaisir à revoir les personnages de don camillo et peponne qui s'affronte de nouveau dans de nouvelles rivalités . on passe un bon moment devant leur rivalités qui donne lieu à de nouvelles situations cocasse comme les moment hilarant où ils change constamment l'heure des horloges de la ville . Fernandel est toujour aussi excellent dans le role de don camillo qui affronte de nouveau le maire de la ville peponne toujour incarner à merveille par Gino cervi . Une suite très sympathique qui connu également un beau succès en salle .
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 224 abonnés Lire ses 1 199 critiques

    4,5
    Publiée le 9 décembre 2015
    Comme l’a justement souligné l’internaute ClashDoherty, "Le retour de Don Camillo" est la suite directe de "Le petit monde de Don Camillo". Nous retrouvons le curé de choc exilé dans une autre paroisse, puni de ses frasques percutantes, considérées comme étant indignes d’un homme de foi par sa hiérarchie. Julien Duvivier est de nouveau à la baguette (scénario et réalisation), aussi nous retrouvons toutes les recettes qui ont fait le succès de l’entame de la saga. Sauf que cette fois, Don Camillo et Peppone ont été séparés comme on sépare deux gamins qui se disputent. Car finalement, maintenant que nous connaissons mieux ces deux personnages, nous savons que tout oppose ces hommes enclins à se faire les pires vacheries, alors qu’au fond un inavouable et immense respect mutuel les anime. Reconnaître de s’apprécier ferait désordre devant certaines personnes et contradictoires avec leurs propres convictions, et on soupçonne presque que ça les arrange afin de continuer à en découdre à chaque occasion qui se présente. Mais voilà : ils sont chacun de leur côté et s’ennuient. Aussi le moindre prétexte est bon pour faire revenir le curé de choc au village. Devant sa notoriété accordée par la population, tout est fait pour faire diversion pour éviter tout triomphalisme dans le retour du curé de choc. Je vous laisse deviner la réponse de Don Camillo : frappante. Ainsi le duo mémorable est réuni, et nous voilà repartis pour une série de joutes verbales aux répliques cultes, argumentées ici et là de mimiques voulant tout dire, et de coups bas. Julien Duvivier nous sert à nouveau une belle réussite cinématographique, à la hauteur de l’épisode précédent, l’effet de surprise en moins. C’est frais, léger, drôle, pas vulgaire, et tendre. Que demander de plus ?
    SmEuG
    SmEuG

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 248 critiques

    0,5
    Publiée le 6 septembre 2009
    Don Camillo, ou comment faire de l'humour bien lourd sur un fond de morale chrétienne nauséabonde. Fernandel, pour le coup, n'est pas vraiment dans son assiette et se fait littéralement voler la vedette par Gino Cervi. Le truc le plus lourd sans doute, c'est cette attribution politique capitaliste à la divinité. Comme si Dieu (qui n'existe pas) avait décidé que le capitalisme était supérieur au communisme, alors que les doctrines de ce dernier sont nettement plus proches des valeurs fondamentales de la Bible. Bref, la divinité est une fois de plus utilisée pour défendre les idéaux politiques du réalisateur. Je n'ai pas pu voir l'ancêtre du puant Bruce Tout Puissant jusqu'à la fin tellement celui-ci était de mauvais goût.
    bsalvert
    bsalvert

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 2 989 critiques

    3,0
    Publiée le 21 mars 2013
    une suite plutôt réussie qui nous replonge dans ce petit village. PLV : sous forme d'humour quelques messages d'humanisme sont diffusés
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 2463 abonnés Lire ses 6 878 critiques

    1,0
    Publiée le 25 août 2007
    Autant on pouvait trouver le premier Don Camillo au final assez sympathique, autant il faut avouer que l'on sent tout de même la bonne odeur de l'argent sur cette suite. Bien que l'ensemble se laisse voir sans déplaisir, avec quelques moments toujours sympathiques (conversations Don Camillo-Jésus, toujours excellent duo Fernandel-Cervi) il est vrai que l'ensemble n'apporte tout de même pas grand chose au premier opus, et que tout ceci est à plusieurs reprises assez poussifs. Sans être donc une catastrophe, Le Retour de Don Camillo est un autre film mineur dans la carrière de Julien Duvivier. Dispensable.
    kray
    kray

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 266 critiques

    4,0
    Publiée le 1 octobre 2009
    Dans la lignée du premier épisode . Le couple fernandel/cervi est exemplaire.
    Stanley-le-begue
    Stanley-le-begue

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 293 critiques

    4,5
    Publiée le 22 septembre 2010
    Évidemment il faut aimer les vieux films, les vieux thèmes, l'humour d'après-guerre,etc. Si l'on est habitué, initié, ou si l'on a cette sensibilité, la série des Don Camillo est du pain bénit (!). Car plus qu'une comédie charmante et sympathique sur les rivalités du maire communiste Peppone et du curé de Brescello, on observe à travers ces films une vraie peinture du climat de la guerre froide dans le monde rural. L'époque dépeinte est aussi celle du début de la désertification des campagnes, de la transition d'un mode de vie rural, avec ses joies et ses peines, à un mode de vie urbain, qui change tout : modes de vie, sentiments, etc. Pour l'heure Don Camillo est expatrié loin de chez lui et son pays lui manque. Ce sentiment, commun à tous les déracinés, inonde ce film, plus profond qu'il n'y paraît. Comédie certes, mais assez subtile finalement. Duvivier voulait faire mourir Don Camillo à la fin de ce film, cela aurait donné à son héros une autre dimension, mais cela nous aurait privé aussi de quelques bonnes comédies comme on n'en fait plus, et de la complicité de deux grands acteurs comiques dans un duo inégalable et inégalé.
    willycopresto
    willycopresto

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 1 348 critiques

    4,0
    Publiée le 31 décembre 2014
    Qui eut cru que soixante et un ans après (2014) ce film qui a vu plus de 7 millions d'entrées en salles lors de sa sortie ferait encore un tabac à la télévision ? L'affiche de Fernandel séduit toujours et ici, il faut bien reconnaître qu'il a en face de lui un Gino Cervi de très grand talent. Le duel de ce petit curé de campagne et le maire communiste se fait donc à armes égales. Du reste, Gino refusa de tourner un autre Don Camillo sans Fernandel. Loin d'une superproduction (il fut même tourné en noir et blanc) ce film est culte ! Ce succès de nos jours étonne d'autant plus que si en 1952, le parti communiste et le culte catholique faisaient partie du quotidien, le premier est quasi moribond (merci Georges Marchais), et le second en chute alarmante de ses fidèles. willycopresto
    ClashDoherty
    ClashDoherty

    Suivre son activité 162 abonnés Lire ses 716 critiques

    4,0
    Publiée le 27 octobre 2008
    Suite directe du premier film, ce "Retour" est selon moi tout aussi réussi que le premier, et même un peu supérieur. En tout cas, c'est mon préféré de la saga ! Don Camillo, expatrié dans une petite paroisse perdue dans la montagne, à cause de ses frasques avec le maire communiste Peppone, revient dans le village de Brescello après qu'on l'ai supplié de revenir : sans lui, les vieillards refusent de mourirl, le village part à vau-l'eau. Et en parlant d'eau, justement, le village risque l'inondation... Encore un florilège de grandes scènes entre Fernandel et Cervi, et dans l'ensemble, un très bonne comédie d'époque.
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 31 décembre 2014
    "Don Camillo" est le genre de comédie française qui a très mal vieilli. Je ne voit absolument pas ou il faut rire. Je trouve ni l'histoire, ni les personnages attachants. Une petite étoile pour Fernandel et quelques petits passages plutôt sympas.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 1523 abonnés Lire ses 5 483 critiques

    2,5
    Publiée le 20 août 2018
    Dans son premier tiers Le Retour de Don Camillo est très bon même meilleur que le 1er puis patatra tout s'écroule pour devenir un vieux film assez quelconque. Dommage car le passage de Don Camillo reclus suite à la fin du Petit Monde de Don Camillo dans ce patelin perdu puis l'arrivée de Peppone qui croit avoir tué accidentellement un homme sont vraiment des passages réussis mais cela ne dure pas et le reste du film avec l'inondation se suit avec moins de passion ; je me suis même quelque peu ennuyé vers la fin.
    Tedy
    Tedy

    Suivre son activité 113 abonnés Lire ses 2 480 critiques

    2,5
    Publiée le 14 août 2008
    On retrouve avec un certain plaisir Don Camillo et Peppone, dans cette suite des aventures d'un prêtre peu banal et d'un maire communiste, qui restera le meilleur film de la saga.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 197 abonnés Lire ses 3 139 critiques

    4,0
    Publiée le 5 janvier 2016
    Ce deuxième opus est complètement dans la suite du premier. Il gagne pour autant en intensité et en fluidité tout en restant contestataire. Je trouve qu'il est même encore mieux. Il est sensible et drôle. Les dialogues sont savoureux. "Je viens te parler en tant que père, et non en tant que maire". "Et bien, vous ne parlez pas? C'est d'un chauffeur dont vous avez besoin ou d'un orateur?"
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 320 abonnés Lire ses 4 071 critiques

    2,0
    Publiée le 4 mars 2017
    J'ai beaucoup moins aimé que le premier. Les chamailleries sont moins fortes, les dialogues moins savoureux, l'histoire est plus politique et le charme du premier s'efface. L'humour est bien moins flagrant et surtout moins présent. Bref, j'ai pris beaucoup moins de plaisir dans ce deuxième volet où les personnages sont pourtant bien installés. Une belle fin, tout de même.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top