Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Le Voyage de Chihiro
note moyenne
4,3
30192 notes dont 1020 critiques
68% (691 critiques)
21% (213 critiques)
5% (46 critiques)
3% (31 critiques)
3% (27 critiques)
1% (12 critiques)
Votre avis sur Le Voyage de Chihiro ?

1020 critiques spectateurs

Attigus R. Rosh
Attigus R. Rosh

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 1 664 critiques

4,0
Publiée le 25/08/2016
Le Voyage de Chihiro est des plus beaux dessins animés d'Hayao Miyazaki (et c'est pas peu dire). L'histoire est merveilleuse, le personnage de Chihiro très attachant et intéressant. C'est magique, fantastique et sublime. La musique est réussie. L'animation graphique est très belle. Le doublage (en français) est tout à fait correct. Rien à dire.
Sébastien Decocq
Sébastien Decocq

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 180 critiques

4,5
Publiée le 27/03/2016
Faire voyager ne veut pas forcément dire emmener quelqu’un dans une région/un pays qu’il ne connait pas. Concrètement, cette expression possède bien des définitions, comme amener une personne vers de nouveaux horizons. Lui faire découvrir bien des choses, de manière concrète ou bien spirituelle. De l’émerveiller comme il se doit. Cela, le célèbre réalisateur japonais Hayao Miyazaki l’a bien compris avec sa filmographie, riche en œuvres poétiques, magiques et surtout enivrantes, quelque soit le degré de maturité de chacune. Et avec Le Voyage de Chihiro, le papa de Totoro, Monoké et de Nausicaä est arrivé au paroxysme de son art, livrant ainsi au public l’un des meilleurs films d’animation de sa carrière mais également de tous les temps (Oscar du Meilleur d’animation amplement mérité), rien que cela ! Si vous ne connaissez pas encore Miyazaki – sur ce, je vous conseillerai fortement d’arrêter toute activité et de vous plonger illico dans l’un de ses multiples chefs-d’œuvre –, Le Voyage de Chihiro est l’occasion rêver d’entrer dans son univers, d’aborder ses talents d’écriture innés qui permettent de transformer un banal conte en une véritable odyssée. Par là, il faut comprendre bien des choses. Premièrement, le fait de suivre les péripéties d’une petite fille dans un monde fabuleux rempli de créatures fantastiques, de sorcières charismatiques, de dragons majestueux, de sortilèges envoûtants… de tout ce qui peut emporter une personne et titiller son imagination. D’autant plus que Miyazaki ne se donne nullement la peine de livrer des explications sur telle ou telle situation, ce qui aurait nuit à toute implication du spectateur dans cet univers si atypique, nuit à toute crédibilité de ce dernier. Pas besoin donc de détails dans l’histoire pour nous émerveiller. Juste ce qu’il faut de mystère, de personnages attachants et fantastiques, de détails impressionnants dans l’animation (d’excellente qualité soit dit en passant) et de magie pour nous faire voyager. Mais Miyazaki ne s’arrête pas qu’à la découverte d’un monde. Son voyage se présente également sous la forme d’une ode initiatique pour notre jeune héroïne. spoiler: Une petite fille peureuse de ce qu’elle ne connait pas (aussi bien de cet univers que du déménagement qu’elle vit avec ses parents) et qui va devoir prendre des initiatives pour sauver les êtres qu’elle aime, se retrouver afin d’accomplir de grandes choses pour se faire une place dans ce monde qui semble ne pas aimer les humains. Vous l’aurez compris, Le Voyage de Chihiro fait preuve d’une très grande complexité, d’une très grande maturité. Qui fait fi de toute barrière pour livrer une intrigue qui se soucie peu des clichés et des frontières. Comme celles entre le Bien et le Mal, qui ici se trouvent inexistantes avec ces personnages qui font ce qu’ils ont à faire sans être ni bons ni mauvais. Ou encore cette ambiguïté entre réalité et imaginaire : spoiler: ce que vit l’héroïne, est-ce réel ou bien le pur produit de son imagination suite à ce déménagement impromptu ? Là encore, rien ne sera révélé (malgré quelques indices) de peur de faire perdre toute magie à ce voyage. Et enfin, Le Voyage de Chihiro se présente également comme un périple dans le Japon vu par Hayao Miyazaki. Un Japon que le réalisateur ne semble plus du tout reconnaître. Un pays qui semble oublier ses racines et ses traditions (spoiler: le fait que des personnages ne sachent plus rien de leur nom et de leurs origines) pour se plonger dans un modernalisme qui peut s’avérer néfaste. A tel point que ce dernier plonge le Japon (et la société en générale) dans un capitalisme assez péjoratif (spoiler: le travail à l’établissement thermal rappelant celui à l’usine) dans lequel travaillent sans broncher des employés semblables à des esclaves (spoiler: le pouvoir du « non » transparaît à chaque situation du film d’animation). Arrivé à ce niveau de la critique, et en visionnant Le Voyage de Chihiro, vous verrez que ce chef-d’œuvre de Miyazaki est la définition idéale au mot « voyage », dans tout ce qu’il y a de plus complet et détaillé. Une remarque cependant, même si cela peut se voir comme du chipotage (je l’avoue). L’ambiance hésitante de l’ensemble. Par là, n’y voyez pas une mauvaise critique, étant donné que Le Voyage de Chihiro sait tout autant émerveiller grâce à sa magie et sa légèreté qu’impressionner par son mystère assez pesant et un côté parfois glauque (spoiler: l’allure de certains personnages comme le démon nauséabond et la sorcière Yubaba, des passages tel celui où le Sans-Visage dévore des gens sans vergogne…). Sans oublier la musique féérique du toujours aussi talentueux Joe Hisaishi, collaborateur attitré de Miyazaki. Mais je trouve que ce dernier, au lieu d’assumer pleinement sa légèreté (Mon voisin Totoro) ou bien d’être un film pour adultes (Princesse Mononoké), fait du Voyage de Chihiro un projet switchant maladroitement entre divertissement enfantin et pour public averti. Non pas que ce soit un défaut, plutôt le fait que je trouve dommage que de jeunes spectateurs ne puissent pas profiter pleinement de cette œuvre si extraordinaire. Notamment à cause d’une trop grande complexité et de passages pouvant les effrayer l’air de rien. Mais encore une fois, il faut voir cela comme du chipotage, car personne ne peut rester insensible face à cet immense voyage, synonyme de poésie, de magie et d’émerveillement. Comme à son habitude, Miyazaki impressionne grandement par ses talents de réalisateur, de conteur et de magicien du cinéma. Dire que Le Voyage de Chihiro est un bijou serait insuffisant pour mettre en valeur ce merveilleux présent qui nous a été offert par un prodige artistique.
Pauline G.
Pauline G.

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 543 critiques

5,0
Publiée le 07/08/2015
Le plus fantastique et aussi le plus violent des Miyazaki, qui touche avec Le Voyage de Chihiro à l'apogée de son délire fantastique en nous emmenant avec lui dans un univers parallèle peuplé de créatures toutes plus étranges les unes que les autres et marquées par cette particularité qu'on ne retrouve nulle part ailleurs (au-delà de leur fascinante étrangeté, je veux dire) de n'être ni gentilles ni méchantes mais de seulement être ce qu'elles sont, ici et maintenant, les unes avec les autres. Dans cette oeuvre, Miyazaki et le studio Ghibli derrière lui montrent qu'il n'est nécessaire de ne poser aucune limite à l'imagination et qu'on peut tout se permettre dans le cadre de l'art et il faut dire qu'ils auraient eu tort de se priver !
Avetik
Avetik

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 38 critiques

5,0
Publiée le 03/02/2015
Le film d'animation le plus merveilleux du monde. Miyazaki signe ici son ultime chef-d’œuvre (après les chefs-d’œuvres Princesse Mononoké et le château ambulant). Pendant les 2h Miyazaki nous fait visiter ce monde si magique et étrange qu'on veut plus en ressortir. Les personnages sont tous très attachants et originaux comme dans tous les films de Miyazaki. On s'attache tellement à cette petite Chihiro que la fin nous parait très triste alors qu'elle ne l'est pas vraiment. à voir absolument 5/5
Maitre Kurosawa
Maitre Kurosawa

Suivre son activité 204 abonnés Lire ses 1 293 critiques

5,0
Publiée le 30/01/2015
"Le Voyage de Chihiro" est d'abord l'histoire d'un déménagement, donc d'un changement. Chihiro, mélancolique et peu courageuse, est de toute évidence bien moins enthousiaste que ses parents. Ces derniers, très vite changés en cochons, obligent involontairement leur jeune fille à survivre dans un monde fantastique, composé de créatures et de personnages aussi étranges que fascinants. Si le film a l'apparence d'un récit initiatique (ce qu'il est en partie), il déjoue presque tous ses clichés pour prendre la forme d'un objet plus complexe. Grâce à des ruptures de tons inattendues et à une écriture d'une finesse inouïe, le film devient littéralement unique en soi. Le récit et l’héroïne sont constamment en mouvement mais ne semblent jamais passer des étapes qui les feraient progresser. Ce qui intéresse Miyazaki et ce qui fait la force de son film, ce sont des situations qui invitent à une réflexion sur l'instant. Mettre en scène avec subtilité une poésie de l'image et du regard, c'est ce que propose "Le Voyage de Chihiro", véritable claque visuelle et film déchirant sur l'enfance. Mystérieux, émerveillant et surprenant, ce chef-d'oeuvre du maître de l'animation est à l'image de la jeune Chihiro, inoubliable et bouleversante. A peine le film terminé, on ressent un pincement au cœur qui dit toute la tristesse de la quitter et la joie d'avoir partagé son aventure.
Real C
Real C

Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 924 critiques

4,5
Publiée le 29/01/2015
Après le succès mérité de Princesse Mononoke (dont mon grand tort était de ne pas l'avoir vu à sa sortie), je voulais voir le film suivant qui me paraissait encore mieux. Cependant, mon cinéma a fait un sacré embargo sur tout l'animation japonaise ! Du coup je l'ai découvert très tard ! Mon attente était - elle récompensée ? En partie ouais. L'histoire raconte les aventures de Chihiro, une petite fille qui s'est égarée avec ses parents dans une petite bourgardes. Cependant, ces derniers sont transformés en porcins ! Elle devra donc se mettre au service d'une vieille sorcière afin d'espérer les délivrer de leur malédiction. Elle finira par rencontrer Aku avec qui elle se liera et découvrira un monde plein de magie et d'étrangeté. Alors que dire du film ? Il est aussi bien maîtrisé et féerique que princesse Mononoke. L'Univers est vraiment beau à voir , prenant et bizarre. L'histoire est assez étrange mais facile à suivre. Par contre ça ne parle pas vraiment de voyage mais d'entrer dans un Univers féerique parallèle au nôtre. Les personnages sont pour la plupart attachant, et certains (comme la sorcière) donnent une belle dose de frayeur. Autre critique de l'animé, le ton est moins adulte que dans le précédent film. Ce qui fait que c'est plus enfantin et plus léger. Et la vf n'est ... pas très classe (la V.O non plus d'ailleurs). Mais bon je pinaille un peu mais bon. En définitive, si elle s'inscrit dans la même lignée que princesse Mononoke, l'aspect est plus enfantin et donc plus orienté aux plus jeunes, là où princesse Monoke faisait plus de magie et s'adressait à peu de choses près à tout le monde. Ceci dit il reste un petit bijou de l'animation de Miyazaki.
Le cinéphile
Le cinéphile

Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 966 critiques

4,5
Publiée le 09/03/2014
"Le voyage de Chihiro" où comment Miyasaki, une fois de plus, réussit à rendre son long métrage à la fois mignon et inquiétant! Mais la grande force du film réside évidemment dans le personnage de cette petite fille terriblement attachante, choix incroyablement judicieux. Puisque lorsqu'il la confronte à tous ces êtres mystérieux, puissants, incroyables, tout prend sens, cette petite fille des plus normales, des plus intelligentes, des plus mignones se retrouve au beau milieu d'une confrontation impressionnante de puissance entre spectres, esprits, sorciers, dragons et autres espèces étonnantes et magnifiques. Et elle s'en sort avec un brio remarquable! Son film en devient impressionnant! Mais au délà de cette relative prouesse le long métrage se démarque bien plus! Puisque c'est dans les moments de calme que "Le voyage de Chihiro" est sublime, ces moments de contemplations, ces moments où l'on ne fait qu'observer une magnifique petite fille dans un monde féérique, ces moments où seul la musique transperçante parle et l'animation parfaite permet l'élaboration de paysages incroyables, ces moments où l'on voit au travers les yeux d'un grand réalisateur, ces moments où le cinéma s'exprime, ces moments où l'on ne peut plus bouger, et bien ces moments la sont légions dans le film de Miyasaki! Puis arrive la fin, adieux déchirants, qui nous provoque irrémédiablement une boule dans le ventre, une boule qui signifie que son voyage est terminé, mais que surtout notre voyage est terminé, et que jamais nous ne retournerons dans ce monde... https://www.facebook.com/La-7eme-critique-393816544123997/
Meryn Fuckin' Trant
Meryn Fuckin' Trant

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 360 critiques

5,0
Publiée le 26/02/2014
De la pure créativité, voilà qui définit parfaitement Le Voyage de Chihiro, une oeuvre adaptée d'aucun livre ou aucune histoire. Suscitant aussi bien l'horreur que l'émerveillement, sans s'encombrer de description poussive ou même de dialogues inutiles. Un bon exemple de cela est la scène du train: aucun dialogue, aucune musique artificielle, seulement de la pure ambiance. L'oeuvre de Miyazaki laisse aussi sur le cul de par sa qualité et sa variété artistique. Les nombreux environnements et protagonistes bénéficient tous d'un soin extrême et d'un design sensiblement différent l'un de l'autre, et malgré tout ça le film garde une certaine identité visuelle. Le film laisse le spectateur se faire sa propre interprétation de l'histoire, certains y voient une critique de notre société de consommation ou de la perte des valeurs traditionnelles, d'autres une sorte de Pays des Merveilles nippon. Toujours est-il que le film donne l'impression de pouvoir se passer même d'un scénario ou d'une quelconque cohérence, et de devenir une oeuvre purement sensorielle et subjective. Si bon que c'en est insolent.
Rictus1260
Rictus1260

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 136 critiques

5,0
Publiée le 26/01/2014
souvenez-vous de votre enfance et de moments merveilleux que vous avez vécus et dont vous ne savez plus s'ils étaient réels ou en rêve. Souvenez-vous aussi de ces désirs brûlants, de cette soif de grands sentiments, de rencontre avec l'autre, de celui ou celle qui vous comprendra, que vous comprendrez, avec qui vous partageriez un amour parfait, une aventure inoubliable dans un pays fait de grands espaces, de paysages grandioses ou féériques, plein de poésie. Vous ne l'avez jamais trouvé dans ce monde réel, ce monde vous a déçu. Votre coupe est vide. Si c'est votre cas, le monde des studio Ghibli réveillera en vous des sentiments ou des souvenirs enfouis depuis longtemps, qu'il soit le monde de Chihiro, de Pazu, de Conan, de Shizuku et ou de bien d'autres. Ce monde vous ressemble. Si vous avez soif de grandes choses, alors continuez d'y croire, poursuivez votre recherche, faites le bien autour de vous. Un jour viendra ou vous serez comblés. En attendant, ne manquez pas un des films des studios Ghibli...
Morgane B
Morgane B

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 96 critiques

5,0
Publiée le 14/08/2013
Que dire à part que ce film est un chef d'oeuvre ?!! Si je pouvais mettre plus que 5 étoiles, je le ferais. C'est surement le plus beau dessin animé que j'ai vu. D'ailleurs, les dessins sont tellement réalistes, qu'on croirait un film... et u film très émouvant, d'une beauté inimaginable. Beaucoup plus profond que Princesse Mononoke, Miyazaki, génie de l'animation, du mouvement et de l'émotion, nous transporte dans un univers magique, un univers hors du commun et on en ressort tout chamboulé. Et mention aussi à une BO juste magistrale et envoûtante !
moi69tania
moi69tania

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 99 critiques

4,5
Publiée le 28/04/2013
Le premier dessin animé de Hayao Miyazaki que je vois et sincèrement il est excellent. Autant au niveau des graphismes que de l'histoire . On est tout de suite pris étant donnée que l'action commence dès le début. dessin animé vraiment magnifique je ne sais quoi dire pour convaincre vraiment je vous le conseille. C'est vraiment un gros coup de coeur...
mikezaluskycritique
mikezaluskycritique

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 31 critiques

5,0
Publiée le 13/04/2013
Ce film est un monument de l'art animé japonais. Il surpasse de loin tout les walt disney et les dreamwork. La dernière fois qu'on a vu un tel perfectionnisme, c'était dans "Princesse Mononoke" du même auteur ! Hayao nous transporte (et transporte surtout la petite Chihiro) dans un monde inouï et mystérieux, aux mille et une énigmes. Le rythme soutenu donne un aspect de réel très réussi. Je ne parle même pas de l'originalité des dessins et des personnages (c'est à se demander si l'auteur lui-même comprend tout, notamment pour l'intrigant personnage de Sans Visage). Un pur chef d'oeuvre qu'on peut regarder un millier de fois sans jamais s'en lasser, et de loin mon dessin animé préféré. Hayao je t'aime !!
SparkNoRoots
SparkNoRoots

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 482 critiques

5,0
Publiée le 17/04/2012
Dés les premières minutes, on est happé par notre héroïne Chihiro. Hayao Miyazaki signe une oeuvre profondément touchante, flirtant entre la poésie et le mystère du début à la fin, nous faisant voyager littéralement dans un univers complexe et déroutant, propice à l'ambigüité mais qui a tout son sens. Sans ne jamais faiblir, le réalisateur propose une lecture émouvante avec l'utilisation remarquable, pourtant simpliste, de quelques plans furtifs et images énigmatiques, qui appuient le curieux propos en le rendant limpide à chaque transition habilement orchestrée. On s'identifie sans peine au personnage principal, Chihiro. Son âme d'enfant capricieuse mais téméraire, qui de son regard parcourt le monde avec émerveillements et angoisses multiples, nous transporte et fait mieux que nous rappeler notre jeunesse : elle nous y ramène. Sorte de parcourt initiatique peuplé de monstres bizarres et d'êtres hors du commun, ce roman filmographique d'animation explore toutes les émotions, narrée avec une efficacité déconcertante. Ce village fantôme où tout prend vie d'une façon inattendue n'est pas sans rappeler la richesse d'une certaine Alice, évoluant au pays des merveilles. Réel plaisir pour nos yeux ébahis, on en ressort transcendés, comblés par les couleurs, l'esthétisme général, la beauté artistique, desservant une morale universelle : l'amitié et, plus généralement, l'amour réussissent à vaincre les plus grands maux. Et une séquence matérialise à elle seule l'essence de cette fresque grandiose : le train. Ce passage qui marque l'acheminement de notre protégée, entourée d'alliés peu commodes, cherchant à protéger les siens en se livrant courageusement à un destin incertain, entre les silences éloquents magnifiés par le jour se levant et qui procurent un enthousiasme perpétuel. Alors que le Japon s'avère ici une nation unie, muette et se protège des étrangers derrière des masques, ce film construit linéairement avec les traditions connues du pays, bascule à chaque instant vers l'hommage dans une unique atmosphère. On ne peut que saluer le génie de Miyazaki et demeurer reconnaissants face à ce cadeau inespéré. Musicalement, les sons s'harmonisent à l'écran et figent tous les moments dans nos esprits et nos cœurs conquis. Finalement, l'immense Hayao ne fait pas du cinéma. Il le réinvente.
NiERONiMO
NiERONiMO

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 353 critiques

5,0
Publiée le 30/03/2012
Si du côté de l'occident on ne jure que par Disney en termes de dessins animés traditionnels, il n'en est vraisemblablement pas de même au pays du Soleil Levant, où le roi du genre est Hayao Miyazaki. En effet, chacun de ses films a le don d'être un évènement national, notamment depuis une certaine Princesse Mononoké ; ce sont des œuvres d'autant plus indispensables à découvrir pour nous autres occidentaux dans la mesure où celles-ci s’imprègnent d’une culture japonaise inédite et passionnante, d'où l’assurance d’un voyage foutrement dépaysant et immersif en visionnant un Miyazaki. Dès lors, Le Voyage de Chihiro (2001) ne pouvait déroger à la règle, et le résultat fut pour ainsi dire... bluffant (l'oscar n'est pas là par hasard). En ce sens, on tient là une fable littéralement onirique, pleine de poésie et fascinante, voire même effrayante (ceci est relatif) tant l'inconnu nous happe au travers de la petite Chihiro, qui du haut de ses dix ans va vivre une aventure fantomatique ni plus ni moins extraordinaire. Immersion totale garantie donc, et découverte d'un univers riche et coloré, empreint d’une magie sensationnelle découlant de légendes japonaises, de quoi nous envoûter comme il se doit ; bien entendu, Miyazaki profite (comme à son habitude) de son long-métrage pour y incorporer un message pétri de valeurs, véhiculé avec brio au gré de l'évolution de Chihiro, peu à peu transformée au cours du récit. Par ailleurs, une autre qualité indéniable de ce périple haut en couleur est de pouvoir s'adresser aux petits comme aux grands, de quoi plaire au plus grand nombre, ce qui est amplement mérité. Mais tout voyage a une fin, et la conclusion de celui de Chihiro nous laisse un étrange sentiment lorgnant du côté de la nostalgie, comme si l'on sortait d'un long rêve, mais on en sort grandi ; bref voici un chef d'œuvre d’animation atypique et visuellement somptueux, à voir de toute urgence.
romano31
romano31

Suivre son activité 133 abonnés Lire ses 1 393 critiques

5,0
Publiée le 03/04/2011
Le Voyage de Chihiro est un pur chef d'oeuvre de l'animation. Normal, c'est un Miyazaki. Un film haut en couleur qui nous emméne dans un monde où régne humains, sorciéres, esprits et créatures en tout genre. Bref, 2 heures de pur détente et d'émerveillement devant ce bijou de l'animation.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top