Mon AlloCiné
Vers sa destinée
note moyenne
4,0
123 notes dont 28 critiques
43% (12 critiques)
46% (13 critiques)
0% (0 critique)
11% (3 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Vers sa destinée ?

28 critiques spectateurs

TTNOUGAT

Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 2 413 critiques

5,0
Publiée le 06/09/2009
Tout Ford c'est 5 étoiles, rarement 4. Ce n'est même pas la peine de se poser la question. Un seul film me gène, sur 58 parlants, c’est presque moins que rien. Celui-ci est parfait ,c'est une épure tant il est linéaire et peu complexe. Tout est dans la respiration de Henri Fonda qui ne retrouvera jamais un personnage aussi profond. Son faux nez à la Lincoln restera le signe visible du rôle de sa vie. Il a 33 ans ici alors que "Abe" à Springfield en a dire devant une perfection si ce n'est admirer? Ford est non seulement unique mais très éloigné des autres grands réalisateurs par sa façon de filmer. Prenons simplement les 10 premières minutes qui représentent à l’écran 5 ans de vie...La fascination du héros pour la rivière Sangamon nous est contagieuse, l’extraordinaire influence que Ann Rutledge aura dans sa vie nous apparaît en 3 plans..* 1*.Elle exprime son amour, son admiration et ses projets. 2* La caméra se met en légère contre plongée et l'émotion dégagée par Fonda irradie l’écran et se traduit par une phrase d'une grande banalité qui en fait dit tout. 3* Ann s'éloigne avec son petit panier. Ensuite le rond dans l'eau mesure le temps qui passe et nous retrouvons la rivière au début du printemps en découvrant à la fois la mort de celle qu'il n'oubliera jamais, son pouvoir compassionnel et sa roublardise nécessaires pour aller au bout de l'ambition qu'elle avait su faire naître en lui. Toute la future œuvre de John Ford est déjà dans ces courtes minutes, pleines de retenues sans mièvreries mais débordant de sens et d'émotion: un grand bonheur cinématographique. Bonheur étrange d’ailleurs, car Ford nous raconte une fable. Il nous montre un Lincoln jeune imaginaire qui n’arrete pas de tricher: bâton à travers la tombe, corde à nœud attachée à la charrette, menaces envers les deux paysans en conciliation, intimidation devant la porte de la prison, charmeur auprès de Abigail Clay pour obtenir un aveu, clown au procès devant le jury et terrible manipulateur au final, profitant que personne ne sache lire pour affirmer une absence de clair de lune, tout en rapprochant John Palmer Cass( dont il avait deviné la culpabilité) du public afin que ce dernier fasse pression sur lui. Sacré Ford, quel talent! Des manipulateurs comme vous au cinéma, j’en redemande.
gimliamideselfes

Suivre son activité 841 abonnés Lire ses 3 670 critiques

4,5
Publiée le 20/11/2013
Cela doit faire une éternité que je n'ai pas vu de Ford, sans doute car j'ai dû rester sur une semi-déception, mais après avoir vu un extrait de ce film dans O'Brother (je crois, j'ai un doute) j'ai eu envie de le voir, même si l'extrait en question n'est pas le meilleur moment du film. En fait ce qui me rebutait un peu à la base c'était que c'était sur Lincoln et que j'en ai juste rien à faire de ce mec, je n'aime pas un film qui va présenter un personnage historique comme un Dieu, juste, bon, fort, brave, courageux, intelligent et j'en passe. Je ne trouve pas ça crédible pour un sous… On a forcément sa part d'ombre, des moments où on est nerveux, stressé, enfin pas sur son meilleur jour, mais là, vu que c'est John Ford, ça passe comme une lettre à la poste. J'explique. Comme pour My Darling Clementine (existe-t-il un plus beau titre ?) on part d'un personnage réel, qui a exister, mais on le fait vivre des choses simples, belles, touchantes, alors ok il est parfait et ce n'est pas forcément la chose la plus crédible du monde, mais le fait de le montrer être humain par bien des aspects et le faire vivre quelque chose d'humain… on ne pardonne pas, car il n'y a rien à pardonner, on est pris dedans. De plus il est joué par Fonda existe-t-il un meilleur acteur américain ? Existe-t-il un meilleur acteur pour jouer un personnage aussi fondamentalement bon ? D'ailleurs j'ai eu un doute, je savais que Fonda jouait dans le film mais en voyant la tronche de Lincoln je me suis dit, ah j'ai du me tromper… Franchement j'ai été pris par son personnage je ne voyais pas l'acteur, maquillage très réussi. Avant d'en parler plus en détail je ferai un reproche au film lié à ce qui est plus haut, il possède une lourdeur, la scène d'hystérie collective où le peuple réclame une pendaison et où Lincoln se fait le défenseur de la justice… Mouais, je l'avais vu venir, c'était gros comme une maison et franchement tout sauf subtil, même si j'ai aimé la façon avec laquelle il renvoie les gens chez eux, on aurait pu faire plus fin, là Ford met les pieds dans le plat, mais c'est le seul moment du film où j'ai quelque chose à redire. En fait je crois qu'il suffit de mettre un acteur charismatique dans un tribunal et je suis conquis. Je ne savais pas qu'il allait y avoir un procès, j'étais vierge, mais voir comme ça ce procès qui semble perdu d'avance et jusqu'au bout… Et Lincoln défendre sa cause avec humour et malice, tout en ne sachant que fort de son corps de géant, s’asseyant partout, écoutant d'un art distrait, tout en étant réellement très attentif et plaçant quelques sarcasmes, ça vaut le coup d'oeil. Mais ce que j'ai adoré c'était cette tension lorsque le procureur se met à interroger la mère, pas de musique, juste la pression et ça c'est bon ! On n'ose plus bouger, qu'est ce qu'elle va répondre ? Grandiose. Et c'est à ce moment que les cadres du film vont se resserrer pour faire naître la tension, eux qui prenaient de l'espace avant, qui en toute sobriété et élégance laissaient Lincoln évoluer il vont être comme le procureur et agresser cette pauvre femme. J'ai évidement adoré cette scène au début avec Ann, difficile de faire plus beau, tout y est, l'amour naissant, les sourires gênés d'une jolie fille. Et on a la scène qui suit, vraiment très belle qui vient rompre totalement avec ce que l'on vient de voir. En fait du film se dégage une immense pureté, c'est ça qui est sublime, tant dans la mise en scène que dans les personnages, des gens simples, bons, purs, des gens que l'on a envie d'aimer malgré les circonstances. En somme c'est un film vraiment grandiose, difficile de ne pas lâcher un larme devant cette étreinte finale qui veut tout dire…
Marceau G.

Suivre son activité 262 abonnés Lire ses 365 critiques

5,0
Publiée le 26/07/2014
Tout le monde connaît Abraham Lincoln, mais peu de gens savent qu'avant d'être président des États-Unis d'Amérique, il fut simple avocat ! Ce sujet convenait parfaitement au plus américain de tous les cinéastes américain, j'ai nommé : John Ford ! Et c'est le grand - dans les deux sens du terme - Henry Fonda qui campe notre cher président. Ford commence par démystifier le personnage, par en faire quelqu'un de normal, d'accessible (sans pour autant le discréditer), même si Fonda apporte de la distance à son interprétation. Le jeune Abe est un brave gars ; honnête, volontaire, un brin insolent... Il débute dans la politique avant de se tourner vers le droit et de devenir avocat. Il choisit de défendre deux frères accusés de meurtre, une cause perdue d'après les circonstances... Lincoln évolue au fil du récit, de la mise en scène, du cadrage, on le voit d'abord en plan large, puis à la fin en plan rapproché, en contre-plongée, pour montrer toute son immensité et son importance... Ford livre un film plus philosophique que politique, une aventure humaine avec son acteur fétiche au sommet de son art ! Sa mise en scène, très calculée et son sens géométrique du cadrage font de ce film un chef-d'œuvre innovant et perfectionniste qui n'a pas fini de ravir et d'intéresser.
Benjamin A

Suivre son activité 302 abonnés Lire ses 1 897 critiques

4,5
Publiée le 03/03/2014
"Vers sa destinée" revient sur une période de la vie de Lincoln qui n'est pas célèbre (sauf si on est incollable sur la biographie de ce dernier). Cette période axé autour de son premier procès en tant qu'avocat où il doit défendre deux hommes accusé de meurtre. Le début revient (très rapidement) sur comment Lincoln est devenu avocat ainsi que sur sa famille (mais ce n'est pas exploité). Puis vient le procès et c'est encore plus captivant, jusqu'au bout on a des rebondissements et John Ford ne nous ennuie jamais, il rythme son film de la meilleur des manières. La mise en scène est parfaite et Ford a le sens du détail, la reconstitution est parfaite, tout comme les décors. Et enfin Henry Fonda est tout simplement magistral en Lincoln, une très grande performance d'acteur, à travers lui, les sentiments de Lincoln sont parfaitement traduit (honneur, fierté, justice...). Grandiose de bout en bout jusqu'à cette superbe fin.
chrischambers86

Suivre son activité 1038 abonnés Lire ses 10 059 critiques

4,0
Publiée le 09/10/2013
Les ambitions d'Abraham Lincoln ouvre la voix à John Ford qui signe la même annèe que son "Stagecoach" une oeuvre très personnelle et très fordienne qui offre une vision irremplaçable du passè de l'Amèrique! Ouvrons rapidement une parenthèse en signalant que de nombreux films furent consacrès au « père de la nation » . Celui de Steven Spielberg, èvidemment, mais aussi le premier film sonore de D. W. Griffith, avec Walter Huston comme interprète! Lorsqu'il entreprend de porter à l'ècran le même personnage, Ford limita son ambition en ne reprèsentant qu'un fragment de la vie de son hèros, celui où il termine son apprentissage en prenant le luxe de participer même à divers jeux et concours de dègustation de tartes! Le rèalisateur a saisi le moment où Lincoln devient un homme, où se fixent de façon dèterminante les traits de sa personnalitè! Cependant, Ford portait une telle admiration à cet homme hors du commun qu'il l'èvoqua à nouveau dans d'autres films, notamment dans "How the West was Won", où l'homme d'Etat apparaissait sous les traits de Raymond Massey! Une analyse superficielle pourrait faire croire que l'oeuvre de Ford est essentiellement conservatrice et anecdotique! il n'en ai rien! Un film comme "Young Mister Lincoln" le prouve amplement, par sa richesse d'idèes, sa gènèrositè et sa beautè plastique! Coiffè d'un haut chapeau et coupant le bois comme personne, Henry Fonda est littèralement habitè par son personnage en imposant une fois de plus son regard franc et l'image de l'homme fort et intègre qu'il ètait d'ailleurs dans la vie de tous les jours! L'acteur a dans le film quelque chose de sombre et de dèchirè dans l'expression d'une volontè par ailleurs inflexible que nul autre que lui ne pouvait interprèter Lincoln en cette annèe 1939! Certaines scènes sont inoubliables comme cette vieille paysanne au tribunal dont les deux fils sont accusès de meurtre ou quand Lincoln monte doucement la colline sous une pluie battante! La musique est d'Alfred Newman qui avait d'abord collaborè avec King Vidor avant de travailler avec Ford, dont il fut, en même temps que Richard Hageman, l'un des musiciens favoris! Sa partition mèritait d'être signalèe...
teofoot29

Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 648 critiques

5,0
Publiée le 29/04/2010
Vers sa destinée est un grand, très grand film. John Ford sort de son train-train habituel pour réaliser une oeuvre qui lui tiend à coeur, à savoir un film sur un personnage qu'il admire de tout son être : Abraham Lincoln. Cependant, l'artiste ne vat pas se soucier de sa vie politique ou de sa mort déjà exploités dans d'autres film comme Naissance d'une Nation de Griffith, il va avec originalité se fixer sur la jeunesse du futur président des Etats Unis et ses débuts dans la loi en tant qu'avocat. Henry Fonda, jeune et tout frais incarne magnifiquement Lincoln. L'évolution en grandeur du personnage en fonction de l'histoire est très bien imagée : D'abord, au repos et horizontalement puis au fure et à mesure, sa silhouette s'élèvera pour finir par l'apparition de l'homme qu'il allait devenir. La dernière scène à travers laquelle Fonda monte la colline sous le tonnere est très explicite et se termine par la vision de la statue du Président. Un chef d'oeuvre absolu de maîtrise de la mise en scène, si ce n'est pas un des meilleurs de John Ford, je veux bien me couper un doigt ! Un film rare à se procurer d'urgence.
ronny1

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 449 critiques

5,0
Publiée le 22/12/2006
Ford qui sortait juste de l’immense succès de Stagecoach était réticent devant ce sujet qu’il pensait complètement éculé (deux pièces sur les années de jeunesse d’Abraham Lincoln se jouaient à Brodway cette année-là). Le scénario de Lamar Trotti lui fit changer d’avis. Darryl F. Zanuck voulait Henry Fonda dans le rôle, mais ce dernier ne voulait pas jouer « Dieu ». Le « Coach » lui expliqua qu’il allait jouer un jeune avocat de 25 ans et pas le Messie. Et Fonda sera génial. Young Mister Lincoln est le véritable début de la poétique Fordienne. Jusqu’alors son cinéma était très marqué par Murnau et Lang, mais avec Stagecoach naissait l’esthétique Fordienne des espaces immenses et majestueux avec Monument Valley. Ici au contraire, la poésie intimiste chère à l’auteur s’installe. Le film débute par un poème d’une mère décédée qui demande ce que son fils est devenu. Le film répond à ces questions sur tous les plans. Le jeune Abe est un avocat brillant et sensible, au charisme envoûtant, qui de succès en succès (tout lui réussit : il gagne son procès, l’amour des gens, des femmes et le respect de ses adversaires) s’élève vers le mythe. Le titre français du film « Vers sa destinée » résume parfaitement le dernier quart d’heure et la dernière scène du film dont la symbolique est exprimée à la fois avec pudeur, sobriété et sentiments. En dehors des scènes du procès, le film baigne constamment dans une atmosphère bucolique, écrin dans lequel se tissent des liens affectifs forts. Le jeune Abe est très proche des gens simples avec lesquels il se révèle tout entier. Au contraire, la scène du bal suivi du silence pesant sur le balcon résume une fois de plus la dichotomie chère à l’auteur, mais cette fois avec une clarté évidente : les gens simples sont sa famille et ses amis, les autres sont au mieux des étrangers, au pire ses adversaires. Young Mr Lincoln est un jalon indispensable pour mieux apprécier la suite de l’œuvre cinématographique du grand maître.
brunocinoche

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 815 critiques

4,0
Publiée le 06/11/2013
La jeunesse d' Abraham Lincoln vu par un cinéaste majeur du cinéma américain John Ford et interprété par un des acteurs mythiques d'Hollywood, Henry Fonda: le résultat est à la hauteur des espérances. Un beau classique à redécouvrir.
Caine78

Suivre son activité 698 abonnés Lire ses 7 180 critiques

5,0
Publiée le 17/02/2006
Un pur chef-d'oeuvre!! John Ford retrace la jeunesse du président Lincoln. Déja on pêut ressentir les qualités d'un grand homme, a travers un portrait émouvant et original, et une histoire collant parfaitement a la vraie justice. Henry Fonda est aussi puissant qu'émouvant. Superbe!!
landofshit0

Suivre son activité 134 abonnés Lire ses 1 741 critiques

4,5
Publiée le 27/09/2013
La force de John Ford réside dans sa capacité de rendre ses personnages profondément humain young mr Lincon en est un parfait exemple. Ford s’intéresse à l'homme qui va bientôt être le guide de l'amerique. Comme dans d'autres films de Ford le réalisateur passe de la drôlerie aux larmes,bref Ford avait une très grande capacité la filmer la vie.
fuck-les-modérateurs-allociné

Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 3 922 critiques

2,5
Publiée le 18/07/2014
Après un début de film d'un classicisme dégoulinant Huston se reprend et propose un petit épisode de la vie de Lincoln qui semble coller avec le vrai personnage tout comme le jeu de Fonda .
charly5766

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 391 critiques

4,5
Publiée le 14/04/2014
Un film à la fois très simple dans sa narration, n'importe qui peut le comprendre, et très travaillé dans sa technique. John Ford nous fait du John Ford avec un film intelligent, qui, en écorchant légèrement la figure de Lincoln, renforce sa légende. Henry Fonda est extraordinaire.
Flying_Dutch

Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 770 critiques

4,0
Publiée le 14/11/2011
En son temps, John Ford était le meilleur pour réaliser ces films western à valeur historique. Une reconstitution remarquable, autant dans le visuel que dans la trame, un art de manier réalité historique, sérieux et humour, et des sujets innovants et intéressants. Le film apporte beaucoup, il est intéressant, et si le choix d'Henry Fonda dans le rôle d'Abraham Lincoln semble curieux sur le papier, il devient évident dès les premières secondes.
tomPSGcinema

Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 2 991 critiques

4,5
Publiée le 26/01/2011
Les débuts d'avocats d'Abraham Lincoln, futur président des Etats-Unis, qui dut faire face à la guerre de Sécession... C'est en 1939 ( soit la même année que la mythique " Chevauchée Fantastique " ) que John Ford réalise avec ce long métrage, un de ses plus grands chef-d'oeuvre. La mise en scène est d'une grande maîtrise et d'une réelle élégance et rend particulièrement honneur à l'histoire qui procurera son lots d'émotions aux téléspectateurs. Evidemment, pas mal de séquences s'avèrent bien marquantes et èmouvantes à suivre - notamment celle qui se déroule au tribunal et qui concerne la mère des deux frêres soupçonnés de meurtre. Dans le rôle principal, Henry Fonda fait preuve d'un talent incroyable et nul doute que sa prestation restera parmi les plus marquantes et intelligentes de sa magnifique carrière. Il faut noter également que le film est visuellement splendide, en grande partie grâce à une photographie en noir et blanc qui a particulièrement bien vieilli. Le tout est emmener par une partition musicale somptueuse de Alfred Newman qui apporte beaucoup de mélancolie au récit. Il s'agit donc clairement d'un film mythique de ce metteur en scène et qui s'inscrit comme étant un des plus belle hommage qu'on ait pu faire aux familles pauvres.
Yetcha

Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 3 367 critiques

4,5
Publiée le 04/02/2010
Un grand film que je n'avais jamais vu mais je m'y devais au regard du réalisateur et du casting! En plus, le Lincoln de Spielberg approchant, il est nécessaire de se mettre à jour dans ses connaissances! En tous cas, un grand film, extraordinairement bien filmé, efficace et qui paraît si simple à faire (preuve d'une technique avertie et efficace de la part de ce grand réalisateur qu'est John Ford!). Henri Fonda est juste et charismatique. Plus de 70 ans et pas une ride, tout le monde ne peut pas s'en vanter! ;oP
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top