Mon AlloCiné
    Le Ciel est à vous
    note moyenne
    3,6
    46 notes dont 11 critiques
    18% (2 critiques)
    36% (4 critiques)
    27% (3 critiques)
    18% (2 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Le Ciel est à vous ?

    11 critiques spectateurs

    Jipis
    Jipis

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 358 critiques

    4,0
    Publiée le 29 juin 2012
    Un naturel sensitif féminin est récupéré par une virilité masculine. La machine volante offre une voie de sortie à la pire des scléroses, l’ennui existentiel d’un couple combattu et vaincu par les attraits du ciel. Le mari entre azur bleuté et terre contraignante laisse sa femme se ronger les sangs sur le plancher des vaches. Suite à une révélation le concept tout en restant identique s’inverse, le mari cloué au sol fait connaissance à son tour avec les affres de l’inquiétude pendant que Madame s’offre un intérêt et une indépendance dans les airs. Le couple Gauthier éteint par une petite vie se dynamise à tour de rôle en craignant pour la vie de l’autre. « Le ciel est à vous » est avant tout le cadeau offert à une Mère éjectée de ses fourneaux ayant la possibilité de vivre une passion découverte suite à une illumination. Une femme en bleu de travail rivée aux manettes dans les airs apprend la ténacité et l’ambition menant vers l’élaboration d’une identité teintée d’égoïsme surtout envers une progéniture rêvant également d’une autre vie mais dans une autre discipline. On pense que pour soi en délaissant les devoirs ménagers et les besoins de ceux que l’on distingue de moins en moins. Un mécanisme d’auto détermination s’établit sur un monceau de préjugés et de contraintes. Les incertitudes d’un vol sont plus salutaires qu’une vie familiale sans surprises. Thérèse Gauthier redécouvre ce que d’autres ont offertes à la résignation, une peur et une inconscience livrée à une mécanique incertaine mais garante de sensations, un contexte d’homme conquis brillamment par une femme ne subissant plus de choix imposés par la distribution des rôles dans la société. Pierre Gauthier devient féminin, cloisonné dans un espace réduit, harcelé de reproches, rongé par l’anxiété, un transfert logique suite à l’acquisition d’un nouveau statut sédentaire. La mère n’est plus la, elle est dans les nuages et porte le nom de femme. "
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 186 abonnés Lire ses 89 critiques

    4,0
    Publiée le 13 mai 2019
    Pour réaliser « Le ciel est à vous », Jean Gremillon s’est inspiré de l’exploit d’Andrée Dupeyron. Cette femme de garagiste de Mont-de-Marsan a établi un record de distance aérienne en 1938. Le film nous place donc au cœur de la famille Gauthier. Pierre et Thérèse viennent de s’installer en ville avec leurs deux enfants. Ils s’occupent de leur nouveau garage et se passionnent de plus en plus pour l’aviation. C’est alors qu’ils décident d’acheter un avion. Avec le soutien de Pierre, Thérèse envisage de battre le record de distance. Cette femme ambitieuse s’envole alors pour la Méditerranée mais disparaît sans laisser signe de vie. « Le ciel est à vous » est un film joyeux et amoureux, bien que leur rôle de parents ne soit que regrettable. A la fois féministe et passionnelle, l’histoire délivre un message de liberté aux cœurs des campagnes françaises. Elle invite également à ne pas se ranger au rang du conformisme, comme ce troupeau de moutons qui ouvre le film et qui est clairement une allégorie du conservatisme. Un film d’amour réalisé sous l’occupation allemande. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1502 abonnés Lire ses 8 648 critiques

    3,5
    Publiée le 3 octobre 2017
    Inspirè d'un fait rèel de l'exploit authentique d'Andrèe Dupeyron, ce rècit retrace comment la femme d'un garagiste de province battit le record fèminin de vol en ligne droite mais l'aviation n'est qu'ici un prètexte! Jean Grèmillon n'a pas cherchè à glorifier l'esprit d'aventure, il a voulu montrer qu'il convenait de possèder une foi hors de soi-même avec une humilitè devant la grandeur des coeurs simples! Pour jouer cette petite bourgeoise transformèe en hèroïne hors du commun le cinèaste choisit Madeleine Renaud, qui en ressortira purifièe et grandie, et l'unit à Charles Vanel, un mècano passionnè d'aviation ou le courage, l'effort, l'espèrance et le travail font le succès de leur entreprise! Un classique lyrique du cinèma français qui montre un joli portrait d'une aviatrice qui sacrifie tout pour sa passion...
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 198 critiques

    3,0
    Publiée le 14 février 2015
    Un couple se découvre une passion commune et se lance inconsidérément dans un projet de battre un record aérien. Le film est original et devient plus fort dans sa dernière partie. Il souffre pourtant d'un traitement léger par rapport à son sujet. Par exemple le vrai sujet sujet n'apparaît qu'à la moitié: "Quand les choses tournent à la passion elles font plus de tort que de bien". Le couple va tout abandonner pour l'aviation. Puis ils vont renoncer, puis mettre tout leur argent. Leur passion est folle. Le ciel est à eux, mais les affaires terrestres passent en second plan jusqu'au dénouement final heureux.
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 395 critiques

    4,0
    Publiée le 6 septembre 2016
    Un beau film sur un projet de couple qui devient familiale. Ce couple va tomber amoureux du vol et monter un projet d'aviation dans lequel ils mettront toute leur énergie, leur temps et leurs économies. Ils vont affronter les sacrifices que demandent un tel projet, les obstacles, les rancœurs, les dangers et la concurrence. Il est magnifiquement joué et le couple ne pouvait être mieux choisi, il génère une forte empathie et une simplicité, une crédibilité magiques !
    Flavien Poncet
    Flavien Poncet

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 1 023 critiques

    5,0
    Publiée le 9 octobre 2006
    Grémillion capte la complexité du réel et des êtres. En parallèle, il capte un noir et blanc où chacun se confond avec l'autre. "Le ciel est à vous" est une oeuvre française à portée humaine comme il en n'existe plus. L'homme dévoile sa féminité et la femme sa virilité. Trouble je(u). Le film conte les affres et les bonheurs de la passion par le truchement d'une modeste famille en proie à la remise en cause. Merveilleuse histoire menée par une main de chef d'orchsestre et jouée à merveille par le duo Charles Vanel ( splendide acteur sous-exploité ) et Madeleine Renaud aussi émotionnels, doux, attendrissants que puissants. Un film sur fond de banalité qui est continuellement soumis à une tension déchirante et où le spectateur est balançé sans répis. L'ultime souffle reste le plan final, lorque la si belle bande sonore du film cesse et nous rémène à la "triste réalité".
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 14 octobre 2008
    Un film solide mais pas très palpitant par contre vu la période de tournage le parti pris féministe était osé comme celle de faire voler des avions symboles de liberté.
    Frech11
    Frech11

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 116 critiques

    5,0
    Publiée le 16 octobre 2011
    Un film somptueux, une histoire d'amour inconventionnelle pour les années 40, qui présente une relation homme-femme dans laquelle ni possession, ni soumission ne viennent entraver le bonheur d'être à deux. Un film idéaliste sur l'amour, sur l'égalité des sexes ( la femme et l'homme étant sur un même pied d'égalité ), probablement le premier film à nous montrer la femme hors du foyer, à prendre en compte ses rêves, ses désirs. Un film de bons sentiments, certes, mais un très beau film, maîtrisé de bout en bout, une boufée d'air dans le maëlstrom de thriller et de gore omniprésent aujourd'hui.
    devore v.
    devore v.

    Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 2 février 2015
    le ciel est à vous a souffert de son image pétainiste car ayant été promu par un journaliste vichyiste et vu par Pétain ,il a connu un grand succès populaire sous l'occupation. Pourtant mis à part qu'il parle des petits gens qui selon la propagande vichy sont la "vraie France" ce film n'a rien d'idéologique ou réactionnaire et montre au contraire un couple qui met en danger sa famille pour vivre sa passion aventureuse. Le film arrive à donner chair à deux personnages qui ont réellement existé en livrant leur portrait psychologique de manière réaliste (avec leurs qualités mais aussi leurs défauts )Cela dit je préfère à la gentillesse de ce film touchant mais un peu vieillissant la noirceur du corbeau, autre grand film qui a été réalisé sous l'occupation et qui est nettement plus marquant.
    joliguimapou
    joliguimapou

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 107 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    L'oeuvre la plus connue de Grémillon, qui a eu la particularité d'être encensée aussi bien par les résistants que par les collaborateurs. Curieuse attention sur ce film, excellent et touchant, qui combine tous les thèmes de Grémillon. Le bémol du film vient de son interprétation, Madeleine Renaud n'est pas trop crédible, comme son personnage, qui a pourtant été inspiré par une vraie aviatrice, alignant ainsi les pires poncifs. Néanmoins et même si ce n'est pas le meilleur fim du cinéaste, c'est un classique qu'il faut voir.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    2,5
    Publiée le 9 février 2013
    Ce film est plus sur la passion d'un couple pour l'aviation que sur l'aviation elle-même. Pas ou peu d'images des pirouettes ou cascades que l'on nous décrit au sol avec des acteurs qui regardent en l'air. Je trouve d'ailleurs le couple principal assez ennuyeux voir même goujat avec leurs enfants. Le tout est bien réaliser mais pas de quoi non plus m'enthousiasmer.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top