Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Nausicaä de la vallée du vent
note moyenne
4,2
7862 notes dont 527 critiques
50% (263 critiques)
25% (133 critiques)
8% (40 critiques)
9% (46 critiques)
5% (27 critiques)
3% (18 critiques)
Votre avis sur Nausicaä de la vallée du vent ?

527 critiques spectateurs

Ghibliste
Ghibliste

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 581 critiques

5,0
Publiée le 26/11/2014
"Nausicaä de la Vallée du Vent"... Rien que le titre fait rêver... Mais me sera-t-il seulement possible d'effleurer de mes sentiments ce qui pour moi représente l'apogée de l'animation, et bien plus encore ? "Nausicaä de la Vallée du Vent" est tout simplement, et de loin, mon oeuvre cinématographique préférée. C'est le film que je pourrais revoir 1000 fois que je serais toujours autant ému ! Parce que oui, on atteint des sommets d'émotion devant l'au-moins dizaine de scènes d'anthologie tout droit sorties du céleste songe d'un demi-dieu : Hayao Miyazaki. Et quel scénario (simplifié depuis le manga pourtant) ! Cet immense chef-d'oeuvre n'est pourtant pas parfait, quelques micro-défauts viennent l'humaniser (2-3 morceaux technos un peu surprenants la première fois - le reste de la BO étant juste sublimissime), mais lorsqu'en plus on sait que ce trésor d'animation date de 1984, on a de quoi s'interroger sur ce qui sort des studios du monde entier actuellement (bon c'est vrai, "Le Conte de la Princesse Kaguya" me fait mentir). Jamais je n'avais autant été touché au coeur que par cette jeune princesse virevoltante, d'une humanité criante, et à tendance sacrificielle - C'est bien simple, je crois que je suis tombé amoureux de son dess(e)in. D'ailleurs, un jour - plusieurs en fait - il me faudra écrire un poème afin de me sentir à la hauteur de l'exercice que mérite Nausicaä... Ceci n'est donc qu'une critique éphémère. Un jour j'essaierai d'exprimer avec justesse, et en détails, l'immensité de ce monument du 7ème art qu'est "Nausicaä de la Vallée du Vent" ! #1.
zinjero
zinjero

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 183 critiques

5,0
Publiée le 28/01/2012
Il y a presque 30 ans, Miyazaki nous offrait une fable féérique intemporelle tout simplement prodigieuse. Avec Totoro un autre chef d'œuvre.
L'Otaku Sensei
L'Otaku Sensei

Suivre son activité 160 abonnés Lire ses 224 critiques

4,5
Publiée le 03/08/2016
Si on considère le château dans le ciel sorti en 1986 comme étant le film fondateur des studio Ghibli, c'est pourtant bel et bien à Nausicaä de la vallée du vent que revient le privilège et l'honneur de porter ce titre. Sortie en 1984, à l'aube de la véritable naissance des studios Ghibli, première collaboration entre les 2 génies Hayao Miyazaki et Hisao Takahata, Nausicaä de la vallée du vent constitue une véritable avancée pour le monde de l'animation Japonaise ainsi qu'un ovni dans l'univers cinématographique. Et ce n'est qu'aujourd'hui, avec 30 ans de retard en plein "rattrapage du cycle Ghibli" que j'ai découvert ce film d'animation, en tant qu'"Otaku", il était juste indispensable que je voit ce film dont on ne disais que du positive. Et je ne fus pas déçu, le résultat est largement à la hauteur de mes attentes en tant que fan de l'univers envoûtant de Miyazaki ! L'histoire de Nausicaä nous emmène dans le futur, dans un monde post apocalyptique sur une planète Terre méconnaissable, ravagée par la guerre et la pollution due aux activités industrielles de l'homme, lesquelles ont provoquées la contamination généralisée des forêts devenues toxiques pour l'espèce humaine ainsi que la mutation des insectes transformés mutants. Les rares survivants de cette catastrophes se sont rassemblés dans de petits villages isolés. Suite à la mort de son père, la princesse Nausicaä se lance alors dans une périlleuse expédition dans le but de sauver ses semblables ainsi les insectes de la forêt toxique courants un grave danger. Voilà pour le pitch global. Et que penser de ce film ? Que dire devant tant de puissance si ce n'est: renversant ! Ouais c'est le premier mot qui me vient à l'esprit à la sortie du visionnage qui sera loin de vous laisser indifférent !^^ Nausicaä c'est LE film "made in Ghibli" par excellence ! La définition même du style Miyazakien ! Aucun autre film (si ce n'est peut être Mononoké) ne saurait réunir aussi bien l'ensemble des traits caractéristiques des films du studio en un seul^^. Pour le coup on aurait beaucoup à en dire alors pour essayer de ne pas s'éparpiller allons y étape par étape. Déjà l'idée de départ est absolument génial ! L'idée de placer un film d'aventure pour le jeune public dans un univers dystopique au possible, futur pessimiste retranscrivant (de manière engagée) les craintes et les enjeux de catastrophes humaines et naturelles inspirées du réel, imaginés rappelons à l'époque où le monde était encore en pleine Guerre Froide. Hayao Miyazaki nous propose une version alternative de l'avenir des hommes dans lequel il aborde avec sérieux de nombreuses thématiques (qui deviendront vite par la suite des "marques de fabrique") comme bien entendu en premier plan les leçons écolos sur la sauvegarde de la nature, la guerre dans toute sa violence et sa folie meurtrière déshumanisant les hommes (avec une dimension très appuyée sur l'armement, notamment une évocation indirecte d'une arme rappelant l'arme nucléaire) , sans oublier un thème chère au réalisateur : l'aviation. L'ensemble est traité dans un registre sombre, tragique, dramatique, inquiétant même par moments. Miyazaki, dès ses débuts nous montre son immense talent, arrivant à combiner et à jongler entre les ambiances, l'intensité des scènes d'action et la tranquillité poétique des scènes reposantes et plus allègres (oui il y en a quand même un petit peu^^) pleines de vie. L'univers mit en place est très mystérieux, intrigant, on a tout de suite envie d'y entrer et d'en découvrir les secrets enfouis;...ce, malgré une immersion un peu difficile au début à cause du style de dessin très rétro des années 80 à l'image de ces bonnes vieilles séries animés du club Dorothée, ça touchera pas tout le monde après, pour un gars comme moi né à la fin des années 90 c'est moins facile d'y adhérer. Mais c'est juste l'histoire des 5 premières minutes, après on s'y fait très vite (en même temps c'est un film qui a plus de 30 ans donc c'est tout à fait normal que les graphismes aient vieillit; les moyens technologiques n'étant pas aussi perfectionnés qu'aujourd'hui). Niveau décors, ils sont bien jolies; la faune et la flore de la forêt toxique malgré son écosystème à l'aspect repoussant, on est facilement bluffé par ses grands arbres, ses petites loupiotes bleus claires et ses plantes qui scintillent dans l'obscurité presque étouffante. Le récit repose sur un rythme intense sans temps morts, une course contre la montre pour la survie de l'humanité qui fait étroitement pensé au road movie qu'est Mad Max de Georges Miller. Pas le temps de s'ennuyer, notre attention reste constante et jamais ne diminue devant un tel spectacle, on retient notre souffle jusqu'à la toute fin sans en perdre une miette ! (et ça vaut le détour^^). Le personnage de Nausicaä est inoubliable ! Certainement la meilleure héroïne de toute l'écurie de Totoro. Véritable fille du vent et idéal du réalisateur qui lui transmet un caractère et une personnalité relatant tous ses espoirs en tant que grand défenseur de la nature; gentille, douce, attentionnée, dévouée, courageuse et un grand sens du devoir et du sacrifice, plein de bons sentiments et de traits pures qui font que Nausicaä constitue une figure exemplaire, un vrai modèle pour son attitude et son pacifisme. Vous l'aurez compris, impossible de ne pas s'attacher à un tel personnage qui malgré tout garde un caractère très humble, ne se laissant jamais entraîner dans la colère pour ne pas sombrer dans la folie du conflit. De cette manière sa psychologie est très bien mise en avant, ses tourments nous touche lorsqu'elle est tourmentée, on devient joyeux rigolons de bon coeur avec elle lorsqu'elle s'envole et virevolte dans les airs sur son planeur. On regrettera par contre que les autres personnages tels qu 'Asbel le jeune aviateur, Yapa ou encore Kushana et Kurotawa les 2 seigneurs de guerre, ne prennent jamais d'importance dans le récit et n'y trouve finalement pas de grande utilité; ce sont juste des militaires ou des villageois réduits à leur position (d'un autre côté ça les rend égaux aux autres et montre leur vulnérabilité face au carnage de la guerre). Les insectes géant sont ici apparentés/désignés comme des monstres mais finalement au fur et à mesure, le film en vient à nous interroger sur qui sont les véritables monstres ? Après tout, les insectes n'ont fait que subir la destruction de leur espace naturel, leur rancune envers les hommes n'est elle pas injustifiée ? Un propos qui donne mûrement à réfléchir. Pour la musique, là par contre c'est pas le must. Malgré la présence à la composition de Joe Hisaichi dont les compétences dans le milieu de la bande son ne sont plus à prouver, j'ai trouvé (comme beaucoup d'autres personnes) que les tonalités électro n'étaient pas très appropriées mais ça ne gâche pas l'ensemble. Outre cela, à titre personnel, mis à part la musique pas toujours adaptée à l'ambiance, les personnages pas suffisamment valorisés à l'exception de l'héroïne et le côté vieillot des graphismes, ce que je regrette le plus une fois la fin du film arrivée, c'est qu'elle laisse un petit goût d'inachevé. Je m'explique: spoiler: à la fin du film, après être revenu à temps dans la vallée et du vend et empêcher les milliers d'insectes de raser son village (en accomplissant au passage la prophétie), les insectes repartent dans la forêt, la paix est revenue entre les villageois et l'armée. Mais au final, on ne saura jamais si Nausicaä et les siens réussiront à trouver le moyen de décontaminer la forêt toxique, si la colère des insectes à belle et bien disparus.... C'est dommage sur ce point car Miyazaki ne va finalement pas au bout de l'histoire de son univers. Voilà, (bravo à tous ceux qui auront eu le courage de lire ce pavé^^) pour conclure, Nausicaä de la vallée du vent, le tout premier film de Miyazaki est une oeuvre d'une puissance incroyable. 1984 et pourtant Hayao Miyazaki nous montre déjà son immense talent et l'étendue de sa magie à travers cette oeuvre engagée, poétique et intense ! Un grand moment de cinéma, ne passez pas à côté !
Benjamin A
Benjamin A

Suivre son activité 314 abonnés Lire ses 1 899 critiques

4,5
Publiée le 03/05/2014
Lorsqu'il met en scène l'adaptation de son propre manga Nausicaä de la vallée du vent, Hayao Miyazaki n'est pas encore un artisan du studio Ghibli, ce n'est que son second film mais il pose déjà les bases de ce qui fera alors sa renommée. S'il y a bien quelques regrets vis-à-vis des chemins empruntés par rapport au manga, ça n'enlève rien à puissance et l'émotion que l'on ressent à la vision de ce pamphlet panthéiste mettant à mal la nature humaine, la soif de pouvoir et d'ambition de cette dernière, au détriment notamment de la nature. Annonçant d'autres œuvres comme Princesse Mononoké, Nausicaä nous envoie donc dans un univers assez sombre, où l'humain a déjà ravagé la Terre, sans pour autant en avoir retenu les leçons. Notre entrée dans cet univers se fera par une jeune princesse, lien entre l'Humain et la nature, qui bénéficie d'un traitement tendre, innocent et poétique de la part de Miyazaki, qui en fait tout de même une héroïne forte. Il prend son temps pour bien mettre en place ce monde, ainsi que les enjeux, moins développés que dans les deux premiers tomes du manga cependant, et parvient à créer une atmosphère prenante, fascinante, lyrique ou encore écologique, où les thématiques peuvent prendre le pas sur l'histoire, mais toujours avec une émotion présente, et même bouleversante dans la dernière partie. Pour mettre en scène sa vision post-apocalyptique de notre monde, Miyazaki reprend les dessins déjà publiés, les colorisant, toujours avec une forte créativité ainsi qu'un savoir-faire indéniable. Bien des séquences sont des modèles du genre et demeure inoubliables. Il évite les lourdeurs dans son traitement de thématiques universelles, et parvient à créer une réelle réflexion tout en nous emmenant dans une aventure forte et palpitante, pleine de rebondissements et prenant des allures de grande épopée futuriste, sublimée par la partition de Joe Hisaishi. Hayao Miyazaki adapte son manga et signe avec Nausicaä de la Vallée du Vent un pamphlet panthéiste d'une grande émotion, intensité et intelligence, créant une épopée où l'aventure se mêle à une vision sombre de la nature humaine, toujours avec une créativité et un talent sans faille.
Jean-Paul A.
Jean-Paul A.

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 7 critiques

5,0
Publiée le 30/08/2013
Excellent Film reprenant les problèmes formels et envahissants de nos jours sans tomber dans la désuétude du reproche éternel fait à l'être humain. Les personnages sont tous un peu intrigants et par dessus tout l'atmosphère de doute créé une véritable cage dans laquelle le spectateur ressent et admire la beauté poétique de ce conte.
Arthur Debussy
Arthur Debussy

Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 593 critiques

4,5
Publiée le 17/05/2012
Pour sa première collaboration avec le producteur Toshio Suzuki, avec qui il va fonder le célèbre studio Ghibli grâce au succès de «Nausicaä», Hayao Miyazaki frappe très très fort. L'incroyable ambition de son film est digne des plus grands maîtres du cinéma japonais, Mizoguchi et Kurosawa, envers lesquels il n'a jamais caché son admiration. Il est cependant plus près d'Akira Kurosawa dans la dualité de son approche, toute son oeuvre étant parcourue par la coexistence d'un humanisme bouleversant et d'un regard attristé sur la folie des hommes. Et «Nausicaä de la Vallée du Vent» en est peut-être le plus brillant exemple. Dès le générique le ton est donné : beau, apocalyptique, intense. Une magnifique tapisserie relate les évênements qui ont conduit l'humanité à sa perte, durant les "Sept Jours de feu". Près d'un millénaire plus tard les humains tentent tant bien que mal de survivre, malgré leur technologie redevenue archaïque et la pollution qui a détruit la majorité de la nature. C'est dans ce monde dévasté que vit Nausicaä, jeune et courageuse princesse ayant la particularité d'aimer et de comprendre toute forme de vie animale. Et elle aura fort à faire pour vaincre la haine et la violence des hommes qui l'entourent, détruisant tout ce qu'ils touchent et au fond seule source du mal qui ronge leur planète. Sur un plan purement visuel, l'animation de Miyazaki est véritablement éblouissante. Bien sûr elle comporte d'inévitables défauts dus au manque de moyens, mais vu le génie de l'ensemble difficile de se plaindre. Car Hayao Miyazaki est celui qui a porté l'art de l'animation au plus haut, et ce dès son «Nausicaä». Ajoutons à cela un regard émouvant de sincérité et de franchise, des personnages brossés avec vérité et humanité, qu'ils soient « bons » ou « mauvais » (la frontière est toujours ténue chez Miyazaki, comme chez Kurosawa), et l'on ne peut que rester sans voix devant une oeuvre d'une telle beauté, d'une telle profondeur! Un bonheur pour les sens et pour l'âme. Ps: le manga est encore plus riche et grandiose, le film n'est que la partie émergée de l'iceberg! [4/4] http://artetpoiesis.blogspot.fr/
Juliusvulkan
Juliusvulkan

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 33 critiques

5,0
Publiée le 27/01/2014
Un chef d’œuvre magique de la part du maitre de l'animation japonaise ou l'on partage ses deux passions qui sont les avions et l'écologie. Dans ce film Miyazaki dévoile tout son talent graphique et scénaristique en nous faisant partager l'histoire d'un monde ou les hommes sont a l'agonie suite au développement d'une forêt toxique elle même fruit de leur folie destructrice. On y suivra l'histoire de Nausicaa princesse d'un des rares royaumes résistant encore a la pollution toxique grâce a la force du vent mais qui voit cependant son existence de plus en plus menacée par la folie humaine. Film immanquable qui ce doit d'être vu au moins une fois.
Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 526 abonnés Lire ses 4 334 critiques

4,5
Publiée le 26/04/2008
Quelle splendeur!!Ce premier film d'Hayao Miyazaki éblouit par la richesse de son discours et par le soin apporté aux détails.Conçu en 1984,"Nausicaa"est toujours d'une terrifiante actualité,et pose des questions essentielles sur la nature et l'environnement.Il est destiné à un public assez pointu,car pessimiste et plutot violent.Les thèmes des studio Ghibli sont déja là.Comment réussir à faire cohabiter la faune,la flore et les humains?On voit que la vanité des hommes conduit à la destruction de la planète.La princesse Nausicaa agit dans le sens de la cohabitation.Elle apparait comme une véritable déesse aux pouvoirs insoupçonnés.Un animé ou les larmes viennent,et qui donne envie de se révolter et de s'intéresser à l'écologie.Indispensable.
gimliamideselfes
gimliamideselfes

Suivre son activité 871 abonnés Lire ses 3 685 critiques

5,0
Publiée le 17/06/2007
Encore une belle fable écologique du réalisateur, le défaut de ce manga est la musique qui sonne un peu trop électro par moment, qui sera remplacé dans les films suivant et heuresement par par des beaux thèmes oniriques. Sinon à par la BO ce film est original, beau, simple, on se laisse porté par l'histoire de cet univers post apocalypstique.
lhomme-grenouille
lhomme-grenouille

Suivre son activité 1010 abonnés Lire ses 3 054 critiques

4,0
Publiée le 08/09/2006
Même si visuellement (et notamment sur le plan de l'animation)ce "Nausicaa" a bien vieilli, il n'en a pourtant pas perdu son charme irresistible. On en ressort même admiratif, constatant le talent unique qu'a le maître Miyazaki pour faire de l'onirique et du magique avec un univers aux antipodes même des codes en vigueur. Du bon spectacle dont on ne se lassera jamais.
sparowtony
sparowtony

Suivre son activité 184 abonnés Lire ses 148 critiques

4,0
Publiée le 14/02/2015
Après l'énorme choc Chihiro, Nausicaa est le deuxième film que je vois de Miyazaki. Autant le dire tout de suite, c'est une deuxième réussite que je vois. Cependant, je ne crierai pas au chef d'oeuvre comme Chihiro pour quelques détails. Déjà, et c'est un peu dommage, j'ai trouvé que la fluidité des mouvements des personnages (donc une partie de l'animation) a vieillie. J'ai eu un peu de mal à m'y faire les 10 premières minutes et ça me sortait de ce que je voyait. Après, c'est plutôt compréhensible, Miyazaki en était à ses débuts (son deuxième film). Et je trouve aussi que la première demi-heure est étrangement assez laborieuse. Je ne sais pas, je ne me l'explique pas mais je me suis un peu ennuyé. Voilà à peu près tout pour ce qui m'a dérangé, parce que sinon, c'est du haut niveau en tout points...car dès que le film démarre (spoiler: avec l'attaque des troupes Tolmèques), il démarre, et on ne peut que profiter du spectacle qu'on a devant nous. Comme pour Chihiro, ce qui m'a le plus impressionné, c'est l'univers créé. Et wow !!! Juste wow ! Quelle richesse de l'univers, quelles superbes trouvailles ! J'avais jamais vu ça depuis Star Wars ! En nous transportant dans un futur lointain, Hayao nous fait voyager comme jamais dans des endroits somptueux. spoiler: Les forêts toxiques (la fukai) et ses souterrains en cristaux, gardés par les omûs (impressionnantes bêtes bien originales)...quand on y est, quel dépaysement ! Je le redis encore une fois, mais Miyazaki est vraiment un génie créatif pour créer un univers pareil avec un bestiaire aussi hallucinant ! Je ne compte plus les bêtes qu'on peut voir dans la forêt toxique. D'ailleurs, j'ai même pu voir une mini méduse volante qui m'a bien fait penser à celles qu'on voit dans Avatar (qui représentent Eywa, il me semble). Inspiration...ou plus que ça ? Sinon, j'ai aussi adoré le petit Teto (qui est par ailleurs bien mignon). Au delà de tout ça, Miyazaki se permet un scénario riche qui enrichit l'univers présenté. Le film ne manque pas de rebondissements et de péripéties, tout comme il ne manque pas de personnages. Il y a plusieurs peuples qui ont un rôle important et justifié dans l'histoire, et jamais ça sombre dans la surenchère. Passé la première demi-heure, le film devient donc passionnant, et il devient difficile de s'endormir devant. Il faut dire que les personnages présentés sont attachants. Nausicaa, même si je peux comprendre qu'elle agace par sa naiveté, est un personnage très humain auquel on s'attache facilement (comme pour Chihiro), et ça marche aussi pour la plupart des protagonistes de l'histoire (Yupa, Asbel, etc...). Aussi, la mise en scène du maitre japonais est géniale. Le film ne manquant pas, comme je l'ai dit, de trouvailles visuelles, tout cela est particulièrement magnifié par de somptueux plans. Notamment dans les scènes d'actions aériennes, excellentes. J'aimerai bien avoir le planeur de Nausicaa, d'ailleurs. A noter également la très bonne bo de Joe Hisaishi, qui comporte de beaux thèmes, dont le principal qui est assez génial. Cependant, la bo a quelques bémols, comme parfois des sonorités qui donnent un air "électro" au truc. C'était assez bizarre. Pour conclure, malgré quelques petits défauts, Miyazaki a réalisé là une belle oeuvre à conseiller. Cette superbe fable au message écologique et d'amour touchant (et ce sans tomber dans la mièvrerie, ce qui est assez fort) est un excellent moment qui montre, une fois de plus, que l'animation ne doit pas être sous-estimée...
kroston
kroston

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 237 critiques

5,0
Publiée le 12/02/2012
Quel film , quelle histoire , quelle créativité on reste vraiment sans voix d'un tel travaille artistique et technique . Une perle qui sera à la base de la création du meilleur studio d'animation au monde. Inoubliable tout simplement.
sword-man
sword-man

Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 1 015 critiques

5,0
Publiée le 28/12/2011
"nausicaä de la vallée du vent" est un grand chef d'oeuvre, un de ces films extrêment rare ou la profession de foi d'un cinéaste qui n'a pas d'égal. "Je fais des films pour enfants, pour les générations futurs. Pour leur dire de ne pas refaire nos erreurs de renouer avec l'environnement" Une profession de foi qui transparait à chaque image, ou ce que certaines personnes peuvent appeller ça naïveté, j'appelle ça de la pureté. Car c'est bien de la guerre, de la folie destructice des hommes que nous parle Miyazaki sans jamais tombé dans la facilité ou le cliché mais dans l'émotion. Certains trouveront ça enfantin, mais ce regard enfantin est le premier que l'on a sur le monde et Miyazaki a cette capacité à nous le rappeller et à nous le faire ressentir via son imaginaire visionnaire. Mélangeant l'héroic fantasy, le steampunk, et le style de Moebius, pour son second film Miyazaki nous offre une claque visuelle qui a eu une énorme influence sur la culture japonaise par la suite. Rare sont les films qui vous donne envie d'etre meilleur, les films d'Hayao Miyazaki en font partie et "Nausicaä de la vallée du vent" en fait partie.
Spiriel
Spiriel

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 313 critiques

5,0
Publiée le 23/04/2008
Le film de Miyazaki le moins destiné aux enfants. Jamais des personnages féminins n'ont été aussi classes que dans ce film. Miyazaki, comme Hawks, offre comme seule alternative aux femmes pour pouvoir agir, prendre des initiatives, de dépasser les hommes là où les femmes sont habituellement exclues. L'histoire, fort complexe, ne reprend pourtant qu'un tome et demi des 7 du manga. Ce qui est un peu gênant, c'est qu'ainsi certaines choses peuvent être interprétées de travers. Ici, on a l'impression que la prophétie s'accomplit, et il est même possible de conférer à la scène finale une dimension religieuse. Or dans le manga, on comprend que la prophétie n'a rien de prophétique, et les révélations sur le fonctionnement de la forêt prennent une dimension bien plus importante encore. Pour le film, il faut admettre que l'animation est tout bonnement inimaginable pour l'époque, encore aujourd'hui d'ailleurs, la bande-son est magique, les personnages très fouillés, les scènes d'action parfaitement maîtrisées, et l'histoire passionnante. Chef d'oeuvre. (je ne parlerais même pas des guignols qui débattent sur le fait que Nausicaä porte ou pas un pantalon...)
Vrakar
Vrakar

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 348 critiques

3,5
Publiée le 27/09/2013
Les graphismes typés, la fluidité saccadée, les couleurs criardes, le synthé bontempi parfois de sortie, tout indique que Miyazaki a créé cette oeuvre dans les 80's. Quid de l'histoire ? Il parait que la bd dont est issue ce manga est beaucoup plus complète. Ca donne presque envie de se plonger dedans, par curiosité. Nausicaä résout presque trop aisément tous les problèmes hommes-nature à elle toute seule. C'est bien dommage car le maître Yupa aurait pu être plus développé. Les batailles aériennes épiques et le monde souterrain onirique du fukaï réussissent toutefois à donner une teneur à un ensemble trop aseptisé, qui pâtit fortement des pleurnicheries 'à la Candy'. Pleurnicheries que Miyazaki a pourtant toujours grandement su éviter dans pas mal de ses oeuvres. "Nausicaä" n'est pas désagréable mais laisse un goût de 'mal boutiqué', d'inachevé, d'un peu trop daté et naïf. Conclusion : ce n'est pas parce que c'est du Miyazaki que c'est forcément un chef-d'oeuvre.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top