Mon AlloCiné
Une affaire de femmes
note moyenne
3,6
371 notes dont 38 critiques
5% (2 critiques)
55% (21 critiques)
24% (9 critiques)
5% (2 critiques)
5% (2 critiques)
5% (2 critiques)
Votre avis sur Une affaire de femmes ?

38 critiques spectateurs

nekourouh
nekourouh

Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 688 critiques

4,0
Publiée le 04/07/2013
Chabrol est grand. Cueillant son sujet comme une fleur en été, il dénoue peu à peu tous les aspects de ce récit historique et se les approprie, y ajoutant son ironie mais aussi la mélancolie qui lui est propre. L'habilité de Chabrol réside bien en ce point où il parvient, sans le moindre artifice, à transformer un simple fait, qui aurait pu s'accompagner d'une critique moralisatrice peu adaptée et inintéressante (Vichy c'est pas bien!), en un terrible drame comique, où le vide et la perdition brillent davantage que la dénonciation ex-post. La scène du manège est à cet égard remarquable. A la libération de la femme, se mêle celle de la jeunesse, alors que Vichy prônait la famille, c'est par ce détachement même que l'héroïne parvient à reconquérir sa liberté, mais une liberté encore putride, vulgaire; et cela Chabrol ne manque pas de le souligner, la cruauté des scènes d'avortement montrant bien qu'une vision purement Machiavélique ne pourrait guère convenir. C'est ici tout le génie, rappeler que la liberté se construit, nécessite des batailles qu'il est difficile de remporter, mais également tout le paroxysme de cette période de l'histoire, où les êtres se libèrent, se découvrent, la femme s'émancipe tandis que l'homme se noie dans sa propre trahison. Ensemble donc remarquable où, presque ironiquement encore, les influences germanophones de Claude Chabrol se déploient dans leur plus grande beauté, se combinant élégamment à son panache cinématographique (14.7/20).
loulou451
loulou451

Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 1 497 critiques

4,0
Publiée le 08/10/2007
Un des meilleurs Chabrol jamais tournés. L'interprétation féminine (Isabelle Huppert et Marie Trintignant en tête) y est pour beaucoup. Moins bavard que d'autres de ses oeuvres, cette "Affaire de femmes" touche au but en collant littéralement à la peau de son héroïne. Ce parti pris finit par l'emporter et réussit à faire oublier les approximations de la mise en scène. Au final, le scénario écrit au scalpel permet de soulever des montagnes et de porter sur la place publique un sujet délicat et captivant. Si Chabrol, à travers ce film, souhaitait montrer à son public combien la ligne entre le bien et le mal, l'innocence et le crime, semble bien étroite, il y réussit bien au-delà encore de ses espérances. Un film fort.
Bertie Quincampoix
Bertie Quincampoix

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 959 critiques

3,5
Publiée le 13/11/2014
Claude Chabrol pose sa caméra dans une petite ville de province pendant l'occupation allemande. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les héros ne courent pas les rues...  Le cinéaste se plaît au contraire à décrire une société française fragilisée, où tout n'est que petits arrangements, petites combines et grands coups de mains à l'ennemi. L'héroïne – inspirée de Marie-Louise Giraud, qui a vraiment existé, et interprétée par Isabelle Huppert – cristallise l'ensemble de l'instabilité et des paradoxes de cette période. Bouleversée par l'enlèvement d'une amie juive, elle n'aura aucun scrupule à prendre pour amant le Français qui a vendu cette même amie aux Allemands. Malheureuse dans son foyer, s'imaginant un illusoire destin de chanteuse, elle n'hésitera pas à abuser de la faiblesses de certaines femmes pour améliorer sa petite situation financière. Mais ici rares sont les personnages totalement blancs ou noirs. Beaucoup sont à la fois, en fonction du contexte, victimes et salauds. Elle-même finira anéantie par un Etat français pétainiste friand de condamnations pour l'exemple car désireux de restaurer une "morale" perdue. Un portrait au vitriol de la France occupée, et une description désillusionnée de la petitesse de l'âme humaine.
warren
warren

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 450 critiques

4,5
Publiée le 04/08/2010
Une fois de plus, Claude Chabrol livre un grand film, bouleversant, saisissant et impressionnant, organisé autour d'une galerie de portraits de femmes parfaitement interprétées par toutes les actrices (Isabelle Huppert et Marie Trintignant bien sûr mais aussi Dominique Blanc ou Marie Bunel).
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1043 abonnés Lire ses 10 085 critiques

3,0
Publiée le 25/03/2008
Dans ce plaidoyer pour la libertè des femmes qui fera scandale à sa sortie, Claude Chabrol s'inspire de l'affaire Marie-Louise Giraud, avorteuse guillotinèe en 1943! Le cinèaste brosse un tableau sans concession de la vie des français sous le règime de Vichy! il choisit de filmer ce sujet délicat avec une froideur quasi-documentaire, mais sans jamais nègliger l'impact èmotionnel! La prière blasphèmatoire que prononce Marie au fond de sa prison, interprètèe par le jeu naturel d'Isabelle Huppert, choqua une bonne partie du public qui manifestera devant les cinèmas appelant au boycottage du film! Un prix d'interprètation à Venise en 1988 pour Isabelle Huppert en faiseuse d'anges sous l'occupation, à la mise en scène prècise...
Chrislynch
Chrislynch

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 179 critiques

4,0
Publiée le 06/09/2005
Un sujet fort et lourd traitant d’un fait divers pendant la seconde guerre mondiale en France : l’histoire de Marie-Louise Giraud, « faiseuse d’anges », guillotinée en 1943 pour avoir pratiqué l’avortement sur plusieurs femmes. Avec un récit comme celui-là, beaucoup de metteurs en scène seraient tombés dans une surenchère de dramatisation, mais Chabrol choisit de ne pas en rajouter, comme si le fait divers suffisait à lui-même, comme si l’horreur de l’époque suffisait potentiellement à faire tomber n’importe qui dans ses filets démoniaques. Nous sommes tous des condamnés en puissance, et Monsieur et Madame tout le monde, vous et moi, pourrions, dans un contexte extrême, déraper pour de bon. La force de réalisation de Chabrol est de ne pas avoir montré Marie Latour comme un monstre, ni de l’avoir défendue. Un regard neutre, tout en finesse, qui invite le spectateur à ne pas se positionner, à ne pas ressentir, mais simplement à observer en toute liberté. Le choix d’Isabelle Huppert pour interpréter Marie Latour est remarquable et joue un rôle prépondérant dans la réussite de ce film. Qui mieux qu’elle, peut jouer la vulgarité, la simplicité du quotidien, la bassesse animale de l’être humain ? Et tout ça, sans jamais essayer de reprendre le dessus sur son personnage pour le défendre ou pour le vendre. Sûr que pour jouer monsieur et madame tout le monde, cette actrice est d’une très grande aide et crédibilité. Le prix qu’elle reçoit pour cette interprétation au festival de Venise est tout à fait justifié. Une belle osmose entre un metteur en scène et son actrice, qui regardent dans la même direction. En 1989 l’Association Américaine des Critiques de Cinéma a déclaré « Une Affaire de femmes » le meilleur film étranger… une belle récompense pour l’une des meilleures réalisations de Chabrol.
Critik D
Critik D

Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 096 critiques

4,5
Publiée le 29/03/2016
Une très belle découverte, un film bourré d'humanité, de féminité et d'amour. La réalisation et la photographie sont juste, offrant des plans et des images subtiles et belles. J'aurais tendance à dire qu'on nous présente le combat d'une femme, mais on peut ce combat peut être interpréter de différentes façons. C'est essentiellement un combat pour sa famille, pour améliorer leur condition de vie. Le film est touchant, autant par les conditions de vie entraînées par l'occupation allemande, que par ses femmes amenées pour des raisons différentes à interrompre leur grossesse. J'ai trouvé Marie très en avance sur son temps. Autant dans son "métier" que dans sa personnalité. Isabelle Hupert est magnifique, elle s'imprègne totalement du rôle. Elle est poignante, dégage une force incroyable et passe beaucoup de choses par son regard. François Cluzet est également intéressant, cet homme revenu d'Allemagne qui a de grosses difficultés à oublier et reprendre sa place dans une famille éclatée. Un très très beau film que je vous invite à découvrir et que vous allez d'une manière ou d'une autre apprécier.
Alasky
Alasky

Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 1 875 critiques

4,5
Publiée le 27/02/2013
Beau film qui traverse bien les âges. Un sujet délicat peu traité au cinéma, avec un superbe casting.
Guillaume182
Guillaume182

Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 1 194 critiques

3,0
Publiée le 17/02/2012
Un bon Chabrol, réalisation sobre et mise en scène maîtrisé. Une magnifique Isabelle Huppert. Et une histoire dure.
wonderpomme
wonderpomme

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 47 critiques

5,0
Publiée le 19/08/2010
Isabelle Huppert est étourdissante de vérité et d'émotion dans ce film de Chabrol sur l'Occupation. Il réussit à faire de ce film un témoignage vibrant de la condition des femmes durant cette période troublée mais sans oublier le destin des hommes, des enfants, des salauds aussi et de la France qui sombre dans un moralisme meurtrier et hypocrite.
Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 516 abonnés Lire ses 4 334 critiques

2,0
Publiée le 08/03/2009
Claude Chabrol,tranchant comme rarement,nous livrait un brillant témoignage de la France de Vichy.Un portrait de femme distancié,peu avare de longs silences,misant sur la marche inéluctable de l'engrenage dans lequel se met cette femme.Une simple mère de famille,pauvre,qui se met à pratiquer des avortements.Une attitude anti-chrétienne en 1942,moralement réprouvée.Le regard de Chabrol se pose en spectateur neutre,ne jugeant ni ses actes,ni son attitude.Tout ce que recherche Marie finalement,c'est vivre mieux en ces temps difficiles.Dans la même situation,que ferions-nous? Isabelle Huppert,au jeu si caractéristique,se démarque encore par un mélange de froideur et d'âpreté.Elle prononce une prière choquante à la toute fin,qui résume bien toutes les contradictions de la justice française.Un jugement injuste ne respectant en rien la gravité des actes commis.Et qui place la femme de l'époque en indésirable,en retrait.Un Chabrol sec,sortant des sentiers battus.
brunocinoche
brunocinoche

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 823 critiques

4,0
Publiée le 08/03/2009
Si l'association Huppert Chabrol a donné de belels réussites, "une affaire de femmes" est l'une des plus marquantes. Beau portrait de femme insouciante emportée dans une période trouble de l'histoire. Belle reconstitution et 2 actrices extrêmement émouvantes, Huppert et Marie Trintignant.
ygor parizel
ygor parizel

Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 2 499 critiques

4,0
Publiée le 18/07/2012
Un Chabrol sobre sauf pour la fin. Isabelle Huppert fait du Huppert, par contre François Cluzet était déjà très bien dans les années 80. Une histoire et scénario qui appuie ou ça fait mal.
halou
halou

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 1 512 critiques

4,0
Publiée le 11/02/2012
Très bon Chabrol sobre dans sa réalisation et dirigeant une fabuleuse actrice livrant une prestation de premier ordre. Une histoire hélas vraie à une époque pitoyable.
willycopresto
willycopresto

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 1 389 critiques

3,0
Publiée le 05/07/2015
Une affaire de femmes Rediff. Arte le 03.07.2015 "Travail, famille, patrie" disait-on à l'époque ! Tout aussi ringard que "Liberté, égalité, fraternité", bref des mots qui ne veulent plus rien dire aujourd'hui ! D'habitude, le label "Chabrol" est plutôt un signe de qualité, un encouragement à regarder un film pour moi, mais ici, désolé : comme les devises d'introduction de ce texte, ce film a terriblement et mal vieilli : si on devait mettre en prison aujourd'hui les "faiseurs d'anges", il y aurait moins d'embouteillages sur les routes ! Un témoignage du passé d'autant sinistre mémoire que lugubre. Isabelle Huppert est dans ce film qu'on croirait écrit pour elle, grandiose de talent, émouvante à souhaits, mais François Cluzet n'est pas encore au sommet de son art. Passionnant peut-être jadis, aujourd'hui et maintenant que l'avortement est devenu banalisé qu'on le veuille ou non, je me demande si ce drame ferait encore autant d'entrées dans les salles en 2015 ! Un peu comme Jean Valjean : croirait-on encore Victor Hugo quand il raconte une condamnation au bagne pour avoir volé un peu de pain ? Dépressifs, regardez autre chose ! Et éliminez les passages chantés, à la limite de l'insupportable et superfétatoires ! willycopresto
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top