Mon AlloCiné
Les Fraises sauvages
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
3,8
590 notes dont 74 critiques
28% (21 critiques)
47% (35 critiques)
15% (11 critiques)
7% (5 critiques)
1% (1 critique)
1% (1 critique)

74 critiques spectateurs

scorsesejunior54

Suivre son activité 95 abonnés Lire ses 789 critiques

4,0Très bien
Publiée le 05/01/2008

La même année que "Le Septième Sceau", Ingmar Bergman signait "Les Fraises Sauvages", film moins connu du grand public aujourd'hui mais tout aussi admirable (si ce n'est plus). Obsédé par la mort, le cinéaste a remplacé les échiquiers par la voix-off d'un vieil homme qui fait le bilan de son existence. Clic-clac, en deux temps trois mouvements, l'action et les personnages sont très clairement situés, c'est déjà ça de gagné. S'engage ensuite une journée pas comme les autres pour notre héros où la nostalgie du souvenir va petit à petit l'envahir et servir toute la poésie aussi bien visuelle qu'intellectuelle peuplant régulièrement les oeuvres du metteur en scène. Bergman fait ici preuve d'une très grande maîtrise malgré des prises de risques dans un récit tout sauf linéaire qu'il maîtrise à la perfection. Souvenirs, rêveries, purs phantasmes, flash-backs, tout y passe... Les points de vues se multiplient et se démultiplient, alimentant un road-movie tout sauf conventionnel. On ne peut qu'être admiratif devant tous les chemins pris par I.B. pour narrer une oeuvre complexe mais jamais pompante à une époque où le cinéma renaissait progressivement de ses cendres. Il dirige comme personne ses acteurs, nettement moins glaciaux qu'à l'habitude et se permet même régulièrement de remplir son film d'une touche d'humour bienvenue. Sa palette est très étalée, lui qui longtemps tient ses plans après les avoir minutieusement construits. Pourtant, le montage (très propre) n'est pas non plus négligé et il lui arrive même de donner une dynamique supplémentaire à certaines scènes. Qu'est-ce-qui cloche alors ? Pour moi, Bergman a surchargé "Les Fraises Sauvages" de symboliques, parfois émouvantes, au final lassantes. Ainsi son film ne donne-t-il plus tellement l'impression d'être vécu et a-t-on du mal à ressentir réellement les émotions du vieillard (qui ne réfléchit lui aussi qu'autour de symboliques un brin pesantes) et sa journée si particulière. C'est beau, puissant et démonstratif.

anonyme
Un visiteur
5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 10/12/2007

Un chef d'oeuvre absolu du cinéaste suedois. C'est de loin le film le plus chaleureux de Bergman aux antipodes complets de ces films froids voir même sinistres.Cette histoire sur la vie et sur la mort est magnifique tout comme ses comédiens en tête desquels trône un Victor Sjostrom magistral. Même si l'histoire est plûtot dramatique le cinéaste teinte son film d'humour ce qui rend encore plus agréable la vision de ce chef d'oeuvre;

gimliamideselfes

Suivre son activité 812 abonnés Lire ses 3 516 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 10/12/2007

Cette introspection est lente et merveilleuse

Nico2

Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 1 144 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 12/09/2007

Une réflexion sur la vieilleisse onirique et nébuleuse, mais aussi attirante et envoûtante. Bergman nous emmène faire un voyage avec son héros dont la destination finale, sans mauvais jeu de mots, est inéluctable. Intrigant mais passionnant, avec une réalisation brillante et des acteurs excellents de sobriété dont la magnifique Ingrid Thulin. On ne voit pas un film comme ça tous les jours et c'est tant mieux.

Yoloyouraz

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 649 critiques

2,5Moyen
Publiée le 23/08/2007

Un voyage touchant qui doit beaucoup au jeu très juste de V.Sjöstrom. I.Bergman, à son habitude, use sagement du temps et des silences.

BUDROSE

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 33 critiques

0,5Nul
Publiée le 12/08/2007

Oublions Bergmann, refusons de nous agenouiller devant ce qui fait ou doit faire autorité et tentons de recevoir ce film pour ce qu'il est... Difficile d'y voir plus qu'un road movie sans rythme, bavard , horriblement dialogué, doublé de cette volonté prétentieuse en plus de vouloir transcender le genre. Les personnages secondaires sont caricaturaux, de pauvres marionnettes qui n'ont d'autres fonctions que de faire parler les principaux sur ce qui les travaille; le vieillissement, le couple, l'enfer conjugal etc... Faut il évoquer aussi les scènes lourdingues de rêves et tout ces plans symboliques qui empruntent le pire du cinéma expressioniste... Alors on trouvera toujours des gens tres instruit qui viendront vous expliquer la portée de tel dialogue sur tel gros plans sur tel note de musique etc... Mais je m'en fou, en comparaison ou mise en perspective; le cinéma de Mizoguchi oyu Kurosawa savait être passionant sur l'intime, lyrique, populaire et foisonnant dans le romanesque. Les fraises sauvages manquent cruellement de gout.

Famila

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 35 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 24/07/2007

Chef-d'oeuvre de Bergman , un de plus. On est transporté dans ce voyage , avec les personnages , les souvenirs du docteur . Les personnages secondaires donnent une note comique au film. La psychologie entre les protagonistes y est fortement représentée , chacun peut se faire un avis , qui va changeant. Du grand art.

ARMELLE BARGUILLET  HAUTELOIRE

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 72 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/04/2007

Pourvoyeur d'images de génie, Ingmar Bergman tient aujourd'hui, dans l'univers cinématographique, une des toute première place. La force de son oeuvre, ses réflexions austères mais d'une portée universelle, son originalité, son style qui est celui d'un créateur et innovateur à part entière, son écriture si particulière ont fait de chacun de ses films un événement justifié. Aussi comment entrer dans cette vaste filmographie sans être désorienté ? Il me semble que " Les fraises sauvages" peuvent être une introduction valable à une oeuvre dense et difficile qui se nourrit d'humanité, mais qui a toujours intimidé le néophyte. Bergamn est l'auteur de la solitude et ce film aborde le sujet à travers le personnage d'un vieil homme qui vient de recevoir une distiction honorifique, couronnant sa carrière de médecin. A la suite d'un rêve, il bouscule ses plans et décide de se rendre en voiture à Lund avec sa belle-fille, ce qui lui permettra de croiser des lieux chargés d'évocations et de souvenirs.Ce sera également l'occasion de revivre certains d'entre eux et de faire le bilan de sa longue existence. Mais heureusement des personnes rencontrées vont l'aider à se réconcilier avec un passé chargé d'échecs sentimentaux et d'éclairer ses vieux jours d'une lueur de tendresse. En effet, une fois arrivé à Lund pour y recevoir sa récompense, le vieil homme, ébranlé dans ses convictions, prend la résolution de tenter d'agir de façon à entretenir désormais des rapports moins formel avec son entourage. Un film d'une grande rigueur esthétique, admirablement interprété par Ingrid Thulin, Bibi Andersen et Victor Sjöström, où rêve et réalité, passé et présent sont sans cesse confondus dans une orchestration symphonique d'une poignante beauté.

Caine78

Suivre son activité 665 abonnés Lire ses 6 582 critiques

4,0Très bien
Publiée le 22/06/2006

Un très beau film. Même si l'ensemble est assez lent et que finalement, il ne se passe pas grand chose, ce film est tout de même captivant, grace à la belle mise en scène d'Ingmar Bergman et un réel souffle poétique qui berce tout ce film. De plus, on est toujours entre la réalité et l'imaginaire, ce qui donne à ce film quelque chose d'encore plus envoutant. Les personnages sont en plus très émouvants et très bien interprétés. Bravo!

anonyme
Un visiteur
5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/03/2006

Au carrefour de l'expressionisme et du réalisme, les Fraises Sauvages est un des films les plus denses de l'histoire du cinéma. En conjuguant avec bonheur rêve et réalité, à travers l'introspection d'un homme au seuil de la mort, Bergman traduit la torpeur d'un monde en pleine crise de conscience, traumatisé par la guerre et inquiet pour son avenir.

Anaxagore

Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 214 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 12/03/2006

Isak Borg, un vieux professeur de médecine de 78 ans, doit se rendre à l'université de Lund pour son éméritat. Et le voyage qui l'y conduit est l'occasion pour le vieil homme d'un autre voyage, introspectif celui-là, qui va le mener à récapituler son existence pour en faire le bilan. L'autre chef-d'oeuvre, avec "Le septième sceau", de la seconde manière de Bergman (celle où il affirme sa personnalité propre et qui laissera la place au début des années 60 à un style plus dépouillé et austère avec la trilogie sur Dieu), "Les fraises sauvages" constitue aussi l'un des films les plus oniriques de son réalisateur. On y observe une imbrication mutuelle du rêve, ou plutôt du cauchemar, et de la réalité qu'on ne retrouvera avec cette intensité que dans "L'heure du loup". Deux prodigieux morceaux d'anthologie sont à cet égard à évoquer: le cauchemar initial où Isak se découvre dans son propre cercueil et la scène centrale où le tribunal de sa conscience se matérialise en une sorte d'examen de médecine fantastique. On a en effet rarement été aussi loin dans l'incarnation cinématographique du rêve. Méditation sur les thèmes de la mémoire et de la culpabilité, "Les fraises sauvages" participe par ailleurs du même style fantasmatique et modérément baroque que "Le septième sceau", et il jouit, comme ce dernier, d'une photographie splendide, faisant notamment un usage étonnant de la surexposition lumineuse. Je n'insisterai pas davantage, "Les fraises sauvages" constitue à nouveau un chef-d'oeuvre absolu de Bergman (un de plus!) et une pièce majeure de mon panthéon cinématographique subjectif.

FranckS.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 3 critiques

4,0Très bien
Publiée le 12/11/2005

Les films de Bergman sont des ovnis et celui-ci ne démord pas à la règle . Un road-movie poétique et étrange aux images marquantes par l'utilisation géniale ( du noir ) et blanc . Difficile malgré tout de comprendre le pourquoi du comment ; mais bon l'intérêt de ce genre de film réside avant tout à faire travailler l'imagination du spectateur non ?

Chrislynch

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 179 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 25/10/2005

Un voyage introspectif comme une course folle vers l’humanité. Une recherche d’apaisement face à la peur de la mort qui prend des allures de rédemption. « Les fraises sauvages », pour sa grande humanité et sa volonté de déstructurer le récit se profile comme une œuvre majeure du septième art.

VodkaMartini

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 500 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 01/07/2005

Classique des classiques, touné la même année que "Le Septième Sceau", drame psycho-analytique pourrait-on dire presque, "Les Fraises Sauvages" est un des premiers témoignages de Bergman atteignant la maturité. Son style se fait plus personnel, la réalité et le rêve s'entremelent de plus en plus jusqu'à devenir inextricable. Vous l'aurez compris, voici un bijou.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top