Les Fraises sauvages
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,8 pour 499 notes dont 63 critiques  | 
  • 21 critiques     33%
  • 26 critiques     41%
  • 9 critiques     14%
  • 5 critiques     8%
  • 1 critique     2%
  • 1 critique     2%

63 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
minimus76

12 abonnés | Lire sa critique |

   5 - Chef d'oeuvre

Certainement le plus beau film d'Ingmar Bergman. Ce vieil homme qui, au fil de ses rêves et de ses souvenirs, découvre peu à peu des choses sur lui-même qu'il ne voulait pas entendre. Même si les scènes de souvenirs sont parfois plus sinistres et dramatiques, le film reste moins "sombre" que ce qu'a pu faire Bergman (Le Septième sceau, La Nuit des forains, avaient un arrière-fond plus gris).

Ancien utilisateur

   5 - Chef d'oeuvre

Ingmar Bergman signe ici l'un de ses films les plus ouvertement nostalgiques. Durant le voyage qui le conduit à une cérémonie couronnant sa carrière de scientifique, Isak Borg se remémore certains passages de sa vie, le plus souvent douloureux, et rencontre diverses personnes qui l'amèneront à réfléchir sur son existence et finalement à se réconcilier avec lui-même. Dans «Les Fraises Sauvages», la première chose qui nous marque est l'interprétation bouleversante d'humanité de Victor Sjöstrom. Tour à tour enjoué ou pathétique, drôle ou pensif, il remplit tout le film de son charisme vieillissant. Bien sûr les autres acteurs, des habitués de Bergman, sont loin d'être en reste. Mais la figure du professeur est particulièrement intéressante, dans sa façon de se remémorer des instants de sa vie, de réagir face aux autres, sa famille comme de parfaits inconnus, d'ouvrir les yeux sur sa condition et de vouloir enfin changer... «Les Fraises Sauvages» est une fois de plus l'occasion pour Ingmar Bergman de réfléchir sur ses inquiétudes face à la mort, la famille et ses responsabilités, la jeunesse, la mémoire, la solitude... Ainsi il utilise à la fois l'introspection et le rêve, le subconscient donc, pour analyser les échecs et les réussites de son héros. Cet anti-héros presque, que tout le monde juge froid et distant, alors qu'il nous apparaît de plus en plus affectueux et bienveillant, transformé par ce voyage "initiatique", lui qui arrive pourtant au terme de son existence. Un long métrage chaleureux et tendre, parfait point de départ pour découvrir l'oeuvre du suédois. Encore un Bergman à ne pas manquer! [4/4]


Ancien utilisateur

   2.5 - Moyen

C'est toujours étonnant de voir le rendu du jeu des acteurs chez Bergman. Le film est un peu décevant cependant, le début me semblait plus prometteur. On assiste tout de même à un road movie agréable car Bergman, à petites touches, sait raviver l'attention du spectateur.

Sebjuicy

54 abonnés | Lire ses 550 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Un vieil homme, ancien médecin, se remémore en une journée, les faits marquants de sa vie. Même le plus inhumain des Hommes, égoïste et froide, peut avoir un semblant d'humanité. Un grand Bergman. Somptueux.

Spiriel

13 abonnés | Lire ses 312 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

On peut légitimement penser que Tarkovsky avait ce film en tête lorsqu'il a lancé le projet Zerkalo. Bien sûr, le film de Bergman est plus simple, plus parlant, plus ludique et moins puissant au niveau de l'imagerie et du propos même s'il excelle sur ces deux points. Un vieux médecin fait preuve d'une grande rigueur morale et l'applique à ceux qui l'entourent. Dans un rêve, il découvre son propre corps dans un cercueil. Inquiet de cette vision, il s'interrogera sur son passé et ses principes lors d'un voyage pendant lequel il cotoiera sa bru, qui veut sauver sa relation avec son mari, une jeune fille pour laquelle se battent un apprenti prêtre et un scientifique et un couple déchiré. Ce voyage aura une incidence sur son comportement par la suite. Moins puissant et génial que Le spetième sceau, mais sans doute plus abouti, personnel, et doté d'un humanisme profond et intelligent, ce film est une perle d'émotion. Quelques séquences sont inoubliables. Encore un incontournable de Bergman.

dreptate

2 abonnés | Lire ses 69 critiques |

   4 - Très bien

Après avoir vu Cris et chuchotements, je me suis dit qu'un autre film de Bergman ne ferait que conforter ma grande admiration. Mais arrivé à la fin de ces fraises sauvages, j'étais un peu déçu par le ton un peu léger du film et à son optimisme, habitué que j'étais du pessimisme des derniers Bergman que j'avais vus. Cependant il n'y a pas à dire que la réalisation est très bonne et la scène du rêve réussie ! Les acteurs sont tout aussi excellents et Bibi Andersson toujours aussi belle. Je reste donc un tout petit peu bloqué par ce ton trop enjoué de Bergman. Mais il reste un film intéressant et à voir !

BloodyCostello

5 abonnés | Lire ses 51 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Il n'y a pas grand chose à dire si ce n'est que c'est un chef-d'oeuvre de Bergman. Il maitrise totalement son sujet, qu'il traite avec gravité parfois et même avec humour, ce qui rend le film plus qu'agréable à suivre. Le cinéaste fait preuve d'une adresse rare en alternant les scènes de road-movie, les scènes onirique, en fin de compte les flash-back sont utilisé à la perfection. Certaines séquences sont magnifique, comme celle du rêve avec le cadavre et les chevaux. La photographie est exellente et les plans aussi. En plus de cela les acteurs sont parfait tous autant les uns que les autres. La musique est géniale, le cinéaste nous offre une magnifique réflexion et des moments d'émotions intenses. A voir absolument.

DanielOceanAndCo

151 abonnés | Lire ses 2526 critiques |

   4 - Très bien

"Les Fraises sauvages" ou Ingmar Bergman au sommet de son art. En mélangeant flash-backs, séquences oniriques et road-movie : le voyage en voiture entre le professeur et sa belle-fille parsemé de nombreuses rencontres, le cinéaste traite ici du bilan de la vie avec une profondeur psychologique dont il est l'un des rares à détenir le secret. De plus, on retrouve avec plaisir les comédiens fétiches, de Max von Sydow à Gunnar Björnstrand en passant par la magnifique Ingrid Thulin. Magistrale leçon de cinéma!!

Ancien utilisateur

   4 - Très bien

Belle oeuvre de Bergman .

scorsesejunior54

68 abonnés | Lire ses 789 critiques |

   4 - Très bien

La même année que "Le Septième Sceau", Ingmar Bergman signait "Les Fraises Sauvages", film moins connu du grand public aujourd'hui mais tout aussi admirable (si ce n'est plus). Obsédé par la mort, le cinéaste a remplacé les échiquiers par la voix-off d'un vieil homme qui fait le bilan de son existence. Clic-clac, en deux temps trois mouvements, l'action et les personnages sont très clairement situés, c'est déjà ça de gagné. S'engage ensuite une journée pas comme les autres pour notre héros où la nostalgie du souvenir va petit à petit l'envahir et servir toute la poésie aussi bien visuelle qu'intellectuelle peuplant régulièrement les oeuvres du metteur en scène. Bergman fait ici preuve d'une très grande maîtrise malgré des prises de risques dans un récit tout sauf linéaire qu'il maîtrise à la perfection. Souvenirs, rêveries, purs phantasmes, flash-backs, tout y passe... Les points de vues se multiplient et se démultiplient, alimentant un road-movie tout sauf conventionnel. On ne peut qu'être admiratif devant tous les chemins pris par I.B. pour narrer une oeuvre complexe mais jamais pompante à une époque où le cinéma renaissait progressivement de ses cendres. Il dirige comme personne ses acteurs, nettement moins glaciaux qu'à l'habitude et se permet même régulièrement de remplir son film d'une touche d'humour bienvenue. Sa palette est très étalée, lui qui longtemps tient ses plans après les avoir minutieusement construits. Pourtant, le montage (très propre) n'est pas non plus négligé et il lui arrive même de donner une dynamique supplémentaire à certaines scènes. Qu'est-ce-qui cloche alors ? Pour moi, Bergman a surchargé "Les Fraises Sauvages" de symboliques, parfois émouvantes, au final lassantes. Ainsi son film ne donne-t-il plus tellement l'impression d'être vécu et a-t-on du mal à ressentir réellement les émotions du vieillard (qui ne réfléchit lui aussi qu'autour de symboliques un brin pesantes) et sa journée si particulière. C'est beau, puissant et démonstratif.

Précédente Suivante
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Retrouvez-nous sur Facebook
Vidéos liées à ce film
Ingmar Bergman "Rétrospective sur 7 oeuvres radicales de Bergman"
21 055 vues
Playlists
6 vidéos
LA SHORT PAUSE #19 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
LA SHORT PAUSE #18 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #17 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné