Notez des films
Mon AlloCiné
    La Dernière tentation du Christ
    note moyenne
    3,2
    1207 notes dont 128 critiques
    répartition des 128 critiques par note
    35 critiques
    25 critiques
    33 critiques
    23 critiques
    7 critiques
    5 critiques
    Votre avis sur La Dernière tentation du Christ ?

    128 critiques spectateurs

    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 1 072 critiques

    5,0
    Publiée le 6 avril 2013
    Explicitement subversif, provocateur et réactionnaire, ce film, qui est peut-être bien la meilleure oeuvre de Martin Scorsese car fruit d'un gros travail personnel, apporte un regard nouveau sur la vie de Jésus. Willem Dafoe et Harvey Keitel sont vraiment excellents malgré le fait qu'ils déjouent complètement et ceci de façon tout à fait volontaire. Au final, un film dérangeant, intelligent et éclatant.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    3,0
    Publiée le 29 novembre 2012
    Correct version de la vie du Christ. Le côté mystique et religieux n'est pas mon truc mais la création d'une religion plus. La vie ainsi que le fanatisme du sacré de l'époque est intéressantes. Willem Dafoe est à fond dans le personnage. La réalisation est sobre mais on reconnait tout de même la patte de Scorsese.
    Roub E.
    Roub E.

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 1 103 critiques

    2,5
    Publiée le 5 juin 2019
    Le très croyant Scorsese montre sa vision de Jesus et le film fit scandale. Scandale car il montre notamment un Judas comme un de ses plus fidèle apôtre mais surtout un Jesus très humain, en proie au doute et qui sur la croix se demande quasiment jusqu’au bout s’il ne ferait pas mieux de vivre une vie classique et de refuser son rôle. Au vue de mes convictions religieuses proche du néant cette vision aurait du m’attirer mais ce film ne l’a pas vraiment fait. Malgré quelques plans iconiques très réussis je dois le reconnaître je me suis plutôt ennuyé en le regardant, son côté subversif me passant comme je le disais complètement par dessus. Sûrement car il est finalement bien trop religieux et faisant preuve de trop de prosélytisme pour moi.
    BeatGeneration
    BeatGeneration

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 238 critiques

    5,0
    Publiée le 3 février 2007
    Si ça ne tenait qu'à moi, j'ajouterais une cinquième étoile pour cet irréfutable chef d'oeuvre. D'une profondeur et d'une vérité irrécusables, cette adaptation du livre qui s'y rattache est incontestablement une éblouissante relecture de la Bible, plus humaine, plus saisissante. Ce film fait probablement parti du Top 3 des meilleurs scorsesiens, et jamais je ne pourrai le féliciter autant d'avoir accomplit une si grande oeuvre que celle-ci. "Tout s'accomplit" et certains l'ont saisi plus que d'autres...
    LBDC
    LBDC

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 60 critiques

    3,0
    Publiée le 9 octobre 2015
    Nouveau changement d’horizon pour Scorsese, qui nous propose carrément un bond en arrière de 1988 ans, et d’observer les derniers instants avant la « fameuse » crucifixion du messie. Toujours porté par le réalisme du sujet qu’il filme, cette vision des derniers instants de Jesus ne pouvait qu’être troublante. Plutôt que l’image publique d’un dieu parfait sous tout rapports, Scorsese choisit d’en faire … Un vulgaire humain. Assailli par les doutes, les désirs, des regrets, « des péchés »; une seconde lecture plus réaliste et triviale de la vie de Jesus – de Dieu ! – écorchant forcément le puritanisme perpétué par deux millénaire de dogmes. On comprend aisément ce qui a pu mener le film à être la cible de menaces, et l’instigateur d’attentats (un cinéma brûlé, un mort, rien qu’en France). Cela rappelle d’ailleurs lointainement, que ce fameux doute vis à vis de la religion fut la cause de nombreuses guerres, aujourd’hui encore… Toutefois, si LA DERNIÈRE TENTATION DU CHRIST ne fonctionne pas, il m’a semblé que cela était plus lié aux auteurs Paul Schrader (scénariste) et à Martin Scorsese eux mêmes, qu’à un problème de fond; L’écriture de Schrader fonctionne sur un principe simple: confronter un contexte à des comportements humains et réalistes. la mise en scène de Scorsese inscrit les personnages et leur intime au sein d’un environnement réaliste et immersif. Leurs enjeux sont ainsi définis – non pas par un scénario tel qu’on peut le concevoir, mais par la réalité à laquelle les personnages appartiennent, et ne peuvent s’extraire. Si cette formule fonctionnait si génialement dans Taxi Driver et Raging Bull, c’est d’un coté grâce à la maîtrise des auteurs de leur propre histoire/culture, et de l’autre par l’intime et les obsessions personnelles qu’ils transmettaient à leurs personnages (la fascination pour la rédemption, le rapport à la femme); si par exemple, le New York de Taxi Driver parait toujours si viscéral, c’est parce qu’il retranscrit au delà de son époque, quelque chose plus enfoui, un schéma définissant par l’intime et les destinées individuelles, les valeurs et la culture américaine. C’est la base de l’écriture de Paul Schrader, et par extension, des films de Scorsese. Mais en transposant ces traits à l’histoire de Jesus, le cinéma des deux hommes perd cette composante primordiale qu’est le contexte. Le seul véritable enjeu de LA DERNIÈRE TENTATION DU CHRIST, par conséquent, est d’observer comment les auteurs parviennent à transmettre leurs propres personnalités et obsessions intimes à des personnages somme-toutes fonctionnels, puisque « définis et avérés ». Pas par n’importe quel matériau; par LA BIBLE. À cela on rajoute que les deux artistes avaient trouvé en Robert De Niro le réceptacle idéal pour exprimer leur schizophrénie existentielle. Ici, Bien qu’on apprécie beaucoup Willem Dafoe, l’acteur ne semble pas toujours comprendre ou emmener son personnage, réduisant parfois Jesus à de l’hébétude soumise. Idem pour le reste du casting, évoluant entre interchangeabilité et fonctionnalisme – la faute à un manque palpable de considération de la part d’un script centré sur Jesus. On exceptera Judas et Marie Madeleine, rôles pivots mais malheureusement peu étoffés, et donc interprétés avec peu de conviction par les intenses Harvey Keitel et Barbara Hershey. De plus, le fantastique inhérent à ce récit biblique ne peut se parer des atours définissant le cinéma des deux hommes, rendant souvent ridicule sa propre représentation. Effets spéciaux non maîtrisés, excès de dialogues explicatifs, ambiance sonore datée… Constater ces éléments casse immédiatement l’immersion, pourtant si travaillée. Difficile donc pour le spectateur, de construire de l’empathie envers quiconque ou de se sentir happé par un univers inscrit dans une reconstitution très théorique réalisée à partir d’un matériau fantastique difficile à rendre concret. Loin d’être des détails, cela diminue considérablement l’immersion, l’intérêt que l’on peut porter au film et la crédibilité de l’ensemble. C’est dommage car dans le fond, il y a des choses passionnantes; Schrader créée par son écriture, un décalage certain en opposant modernité, intime et réalisme, avec ce conte fantastique qu’est celui des derniers jours de la vie de Jesus. Un décalage prenant des atours de discours métaphysique confrontant le concret, l’envisageable, et le mystique dans un dialogue entre Jesus… et lui même; un raisonnement sur la place du réel (l’Homme, ses désirs, ses actions, ses sentiments) par rapport à l’abstrait (la religion, la destinée, la notion de choix, les sentiments). Ui trouve dans chaque interaction, matière à interprétation et à réflexion. Ce postulat trouve son paroxysme dans le climax du film, qui SPOIL voit Jesus vivre une vie normale, construire une famille et un quotidien loin de toute destinée messianique. Hors sur son lit de mort, lui apparaît la vérité; cette vie alternative est l’oeuvre du malin, d’un Satan ayant pris corps pour accompagner la disparition d’un symbole éternel d’espoir. Telle est la dernière tentation du Christ : succomber au péché originel: l’envie.; une introspection « divine », une ultime « relecture », qui si elle manque un peu d’intérêt, de suspens et de rythme d’un point de vue cinématographique, ne manque pas de surprendre par son audace teintée de logique et de respect. Puis il y a un autre point de vue sous cette ultime scène, celui de Scorsese, lui-même: Et s’il s’agissait de l’illustration mégalomane et tardive d’un questionnement existentiel vieux de vingt ans, lorsque le réalisateur hésitait encore entre devenir prêtre (oui), ou embrasser une carrière artistique ? On peut imaginer Scorsese se posant cette question: « si je deviens religieux, ne vais-je pas regretter la vie que je ne vivrai jamais ? » En bref, LA DERNIÈRE TENTATION DU CHRIST est un film OVNI, jamais passionnant car plombé par un rythme trop lancinant et une certaine prévisibilité (forcément, le film est adapté de la bible), de même qu’un manque flagrant d’empathie, et de crédibilité. Pourtant, le film propose tout de même un postulat passionnant: une vision ultra-réaliste du « conte fantastique » qu’est la vie de Jesus ! Pourtant en fin de compte, LA DERNIÈRE TENTATION DU CHRIST ne remet jamais en doute la religion elle même, mais questionne l’humain et son rapport au mystique, dans la volonté de comprendre l’inconcevable en le ramenant à des considérations triviales. LA DERNIÈRE TENTATION DU CHRIST a été chroniqué dans le cadre de la rétrospective consacrée à Martin Scorsese par le Festival Lumière 2015, pour laquelle nous sommes revenus sur l’oeuvre du cinéaste
    Cronenbergfansoff
    Cronenbergfansoff

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 16 critiques

    2,0
    Publiée le 4 avril 2018
    C’était trop long pour rien, un film qui a du sens, et qui constitue une forme de transfiguration de La passion du christ de Gibson, mais de manière plus allégée et plus proche de la biographie. Je le déconseille aux moins de 10 ans. 2/5
    conway
    conway

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 667 critiques

    2,0
    Publiée le 22 juillet 2010
    C'est l'oeuvre principale de la vie de Scorsese, en tout cas pour lui, car pas pour le spectateur. N'ayant pas de grandes connaissances sur ce sujet, je dois avouer que ce film ma plus ennuyé que passioné. D'un point de vue cinématographique, la réalisation de Scorsese ne figure pas dans ses plus grandes réussites. Les décors ne sont pas exceptionnels, les costumes n'ont plus, les combats au début non plus. Reste l'histoire qui est osée, et l'interprétation de Willem Dafoe qui est épatant en Jésus.
    marv29
    marv29

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 469 critiques

    4,0
    Publiée le 9 mars 2009
    la vie de jésus filmé par martin scorsese dans un film très controversé lors de sa sortie. willmen dafoe livre ici l'une de ses plus belle perstations. On découvre l'ascension d'une personne qui deviendra le porte d'un peuple persécuté par son chef.
    Xavi_de_Paris
    Xavi_de_Paris

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 685 critiques

    3,5
    Publiée le 1 décembre 2014
    Une interprétation personnelle, et donc forcément sujette à débats, de la vie de Jésus Christ, notamment sur le sujet de la résurrection, et sur son humanité. D'un strict point-de-vue cinématographique, le film tient largement la route, ne manquant pas d'un certain souffle. Willem Dafoe est plutôt convaincant dans un rôle difficile à porter. L'on ne s'ennuie jamais grâce à un certain rythme et à une réalisation maîtrisée. Après, chacun interprétera à sa manière cette version du Nouveau Testament. A voir.
    boscopax
    boscopax

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    4,0
    Publiée le 19 décembre 2007
    Critiqué, salles de cinéma visées par des bombes, la dernière tentation du Christ dérange. En effet, Scorcese essaie de nous montrer que le sauveur peut avoir été tenté zet écarté de sa mission. Un film intelligent, en aucun cas provocateur, montrant un Willem Dafoe comme on ne l'a jamais vu encore. Il est transcendé sous la patte de Scorcese qui nous montre une vision de la fin du Christ dont personne n'aurait pu imaginer. Reste qu'il y parvient sans jamais une seule fois insulter la mémoire du prophète. Un exploit. Alors pourquoi pas 4 étoiles ? Parce qu'après avoir vu La Passion du Christ de Mel Gibson, cette dernière tentation me parait un peu fade, quoique grandiose.
    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 922 critiques

    3,5
    Publiée le 1 février 2014
    J'ai du mal à comprendre l'intense controverse que provoqua ce film dans les milieux chrétiens à l'époque. En effet, si Scorsese s'intéresse avant tout à la dimension humaine de Jésus (d'où la présence du doute et de l'erreur), il ne remet jamais en cause sa nature divine. Les rares coups de canifs dans l'évangiles (Jésus fournisseur officiel de croix pour l'autorité romaine, Juda martyr consentant, la fameuse dernière tentation...) sont autant de ressorts scénaristiques qui permettent au réalisateur d'explorer le cheminement spirituel et les facettes politiques de ce grand personnage. Au delà de toute polémique, La Dernière Tentation Du Christ est une œuvre audacieuse qui souffre seulement d'un certain manque de caractère et d'une ambiance sonore plutôt quelconque.
    MadAngelus
    MadAngelus

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 529 critiques

    5,0
    Publiée le 15 février 2012
    The Last Temptation of Christ est un pur chef d'œuvre de Martin Scorsese. Les mots me manquent pour décrire l'avalanche d'émotions que peut susciter ce film à la beauté formelle irréprochable et dont l'histoire traduit une vision du personnage d'une épaisseur rarement égalée. Ce n'est pas l'immonde daube de Mel Gibson qui pourra dire le contraire. La Dernière tentation du Christ c'est un film difficile aussi, mais pas à causes de scènes choquantes, n'étant pas religieusement actif, cette violence et ces transgressions me fascine plutôt que me dégouter, mais à cause du message profondément humain et métaphysique qu'il véhicule. Enfin, je souhaiterai saluer la performance viscérale de Willem Dafoe, époustouflant comme souvent. Chef-d'œuvre.
    vinetodelveccio
    vinetodelveccio

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 596 critiques

    3,5
    Publiée le 21 octobre 2014
    Un film à la mise en scène magistrale et aux acteurs géniaux. Scorsese se fixe un défi assez ambitieux : entrer dans la tête de Jésus et réaliser une fantaisie cinématographique libre et provocante. Mais c'est vraiment dans la mise en scène que le cinéaste réussit pleinement son pari. Les grands espaces lui offrent un terrain de jeu illimité et la profondeur des personnages et leur aura lui permet un contraste très intéressant entre le désert immense et ce qui peut se passer dans la petite tête de Jésus. Cinématographiquement, le film est donc admirable et on est soufflé par tant de liberté dans le filmage et la justesse de chaque plan. Willem Dafoe est à la hauteur et incarne avec bonheur le messie. Malheureusement, si l'histoire, au début, captive et intrigue, le scénario bascule un brin dans des réflexions assez bas de gamme et verse trop dans le spectaculaire des miracles christiques. On flirte parfois avec le ridicule en faisant du Christ un super-héros prestidigitateur qui enchaîne les prouesses magiques. Plein de questions sont frôlées et pas traitées, et peut-être donc quele cinéaste aurait dû resserrer son récit. Dommage.
    Camusduverseau
    Camusduverseau

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 778 critiques

    5,0
    Publiée le 8 janvier 2007
    Très bonne évocation de la vie du Christ. Martin Scorsese a su très bien mettre en valeur les doutes d'un homme hors du commun. On y croit...
    Fabien S.
    Fabien S.

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 214 critiques

    4,0
    Publiée le 20 mai 2019
    Un excellent film de Martin Scorsese sur les dernières heures de Jésus Christ selon la Bible avec William Dafoe brillant dans le rôle du fils de Dieu .
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top