Notez des films
Mon AlloCiné
    Sois belle et tais-toi
    note moyenne
    2,7
    41 notes dont 8 critiques
    répartition des 8 critiques par note
    0 critique
    1 critique
    2 critiques
    4 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Sois belle et tais-toi ?

    8 critiques spectateurs

    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 797 abonnés Lire ses 5 023 critiques

    2,0
    Publiée le 27 novembre 2013
    Comédie policière typique des années 50, « Sois belle et tais-toi » est loin d'être la pire du registre. Toutefois, difficile de passer outre les incroyables facilités du scénario, les ficelles s'apparentant régulièrement à des cordes, tandis que l'ensemble reste très léger, pour ne pas dire anodin. Finalement, le charme vient de ce petit côté rétro, et surtout de découvrir de futures stars à leurs débuts, principalement Jean-Paul Belmondo et Alain Delon. Les autres ne sont pas en reste, notamment Mylène Demongeot, aussi craquante que délicieuse, Robert Dalban et surtout Darry Cowl, hilarant en policier moyennement doué. Dommage par contre que les décors soient assez pauvres, tandis que la dernière demi-heure apparaît assez longuette, limitant l'intérêt de ce divertissement plutôt sympathique, mais vite oublié.
    titusdu59
    titusdu59

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 696 critiques

    4,0
    Publiée le 18 juin 2010
    Si l'on peut lui reprocher son scénario peu crédible, ou encore ses dialogues naïfs, ce film n'en reste pas moins une comédie policière sympathique. Les scènes d'action et les situations cocasses sont habilement réparties, et ceci sur une musique plutôt agréable. La photographie est étonnament belle, et tous les acteurs jouent juste, celui se démarquant le plus étant Darry Cowl, qui apporte au film une certaine touche d'humour. Et puis, c'est toujours intéressant de voir de futurs symboles du cinéma comme Belmondo et Delon à leur début. Un joli film.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 227 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    1,5
    Publiée le 25 janvier 2017
    Marc Allégret est un réalisateur qui à mon sens n’a pas beaucoup de talent. Il fait vivoter des films peu inspirés, souvent pas antipathiques, mais sans grand relief, et ici c’est malheureusement le cas. Malheureusement car le casting est assez incroyable, permettant notamment de croiser Belmondo et Delon à leurs débuts. On peut aussi voir un Roger Hanin méconnaissable. Bon, c’est meilleur sur le papier qu’à l’écran, car Belmondo et Delon sont loin de crever l’écran dans des rôles il est vrai assez quelconques. Ils ne sont pas les seuls. Darry Cowl est très cabotin ici, trop compte tenu de la tonalité semi-sérieuse du film par moment, Henri Vidal a du charisme mais aussi un peu trop de sobriété de jeu. Mylène Demongeot et Béatrice Altariba sont là, heureusement, pleines de charme, et le piquant d’Altariba répond à une Demongeot un peu naïve pour un contraste agréable, mais trop tardif. Altariba n’étant pas présente dans la plus grosse partie du métrage. Les acteurs ne m’ont donc pas spécialement convaincu, et l’enthousiasme qu’on peut avoir est clairement plus sur le papier qu’à l’écran. Le scénario est très pénible. Peu drôle, peinant à choisir entre le comique et le polar plus sérieux, cette histoire de pierres précieuses et d’appareils photos est inintéressante au possible. Allégret mène son métrage avec une narration chaotique, plate, et un désordre narratif inefficace. Il n’y a pas de punch dans ce métrage, pas de cohésion, ou trop peu. Ça grouille de personnages, tout n’est pas clair, fluide et donc divertissant. Honnêtement c’est très confus, et ça manque de mordant. A part Darry Cowl qui semble avoir pris le film pleinement comme une comédie populaire, Allégret n’arrive pas à faire rire, et d’un autre côté on sent bien qu’on n’est pas dans un polar classique, ne serait-ce que par cette loufoque histoire de trafic et des dialogues peu crédibles. Quant à la forme, Allégret ne s’en souciait pas trop dans ses derniers films. Malgré un noir et blanc assez élégant, la platitude de la réalisation qui peine même à souligner la beauté d’Altariba et de Demongeot, les décors limités et une bande son très quelconque font de Sois-belle et tais-toi un métrage anodin. En somme, ce film à l’instar d’une bonne partie du cinéma d’Allégret tient aujourd’hui essentiellement de la curiosité pour son casting, car il ne réjouira guère sur les autres plans. Pas assez drôle, pas assez costaud niveau intrigue pour représenter un polar léger décent, ce métrage est un fourre-tout brouillon, qui avait peut-être du potentiel, mais qui avec sa narration impotente est fort peu digeste. 1.5
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 478 abonnés Lire ses 3 538 critiques

    3,0
    Publiée le 7 février 2012
    Un film surtout connu pour avoir été les premiers rôles de Alain Delon et J.P. Belmondo au cinéma... Cette comédie policière inoffensive est construite sur une trame sérieuse mais est traitée avec légèreté et fantaisie. Bebel et Delon ont des seconds rôles sympathiques, mais la star Henri Vidal porte le film même si il est un peu lisse. Le charme de Mylène Demongeot fait tout le reste, jouant à la perfection la femme-enfant sexy. Darry Cowl est la valeur humoristique du film tandis que Roger Hanin joue le gorille... Bref le bonus du film reste son casting puisque l'histoire est classique et sans un réel suspense. Un film en NB qui reste aussi plaisant que charmant.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 1 479 critiques

    3,0
    Publiée le 19 février 2012
    Marc Allegret réalisateur de ''Entrées des artistes'' est un bon professionnel, à ce titre ''Sois belle et tais toi'' peut -être considéré comme un exemple des comédies policières de la fin des années 50. C'est vraiment important d'avoir comme cela des films références du tout venant bien fait, c'est l'équivalent de trop nombreux films actuels si tôt vus si tôt oubliés. En plus lorsque dans ce décors d'opérette il y a Belmondo (avant à bout de souffle), Delon (avant plein soleil et rocco), Hanin, Cowl, Vidal, Altariba, Fontan, Lefèfre (rené) et une adorable fillette de 22 ans devenue si responsable aujourd'hui, c'est pour les gens de ma génération un coup de nostalgie sympathique. Il reste à savoir ce que peut en penser le jeune spectateur type de 2012 sans connaissances cinématographiques et non les jeunes passionnés d'allociné qui voient ce genre de films pour leurs cultures. Mylène Demongeot et surtout Darry Cowl tiennent ce film à bout de bras car son scénario et son rythme ne sont guère convaincants, on sent qu'il n'a été fait que comme faire valoir pour l'héroïne. Nous n'avons des yeux que pour elle, même lorsque c'est sûrement sa doublure qui se fait déchirer sa robe par un vilain chien.
    Guillaume182
    Guillaume182

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 189 critiques

    2,5
    Publiée le 20 décembre 2011
    C'est sympathique sans plus, ce film restera dans les mémoires que pour ses stars du cinéma qui faisaient leurs débuts dans ce film. Belmondo, Delon, Demongeot.
    rogerwaters
    rogerwaters

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 6 critiques

    2,0
    Publiée le 18 octobre 2015
    Cette grosse comédie clôture la riche carrière de Marc Allégret avec un beau succès commercial qui n’est pourtant pas franchement en l’honneur de ce réalisateur qui a su être plus ambitieux dans les années 30. Seulement voilà, nous sommes en plein dans ces années 50 qui ont vu le déclin de la production française qui se complaît dans des œuvrettes inutiles et futiles comme celle-ci. Elle n’est ni pire ni meilleure. Henri Vidal tente d’imiter comme il peut Jean Gabin, mais sans charisme, Mylène Demongeot essaye de faire du Bardot (pour qui le rôle a été écrit par Roger Vadim) mais sans paraître convaincue. Finalement, le seul qui soit à peu près à sa place est Darry Cowl qui nous amuse avec un personnage de gaffeur bégayeur faisant sourire. Tout ceci est d’une bêtise insondable et finira aux oubliettes de l’histoire du cinéma. On ne s’en plaindra pas !
    ronny1
    ronny1

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 122 critiques

    2,0
    Publiée le 7 avril 2019
    « Sois belle et tais-toi » est une petite comédie sans prétention, écrite pour Brigitte Bardot que Marc Allégret venait de diriger dans «En effeuillant la marguerite » deux ans plus tôt. Cette dernière débordée après le succès de « Et Dieu créa la femme » ne fut plus disponible et c’est ainsi que Mylène Demongeot, qui lui fut souvent comparée, la remplaça au pied levé. Si le physique très avantageux et la qualité d’actrice de la belle Mylène offraient des atouts sérieux, elle ne possédait pas le talent acrobatique de BB et souffrait de vertige. De plus sa taille supérieur de six centimètre à celle de Bardot posa quelques problèmes vis à vis de ses partenaires masculins, à peine plus grands. Ainsi les sexy talons aiguilles furent remplacés par des ballerines et les scènes d’actions furent réduites au minimum et filmées avec davantage de recul, la star étant doublée (sauf pour la scène du cirque au début, filmée en contre-plongée). Ainsi le côté comédie prend complètement le pas sur le côté aventureux. Même si cet aspect est peu brillant, malgré Dary Cowl et le jeune Jean-Paul Belmondo, il est sans doute préférable au vu des scènes d’action et des bagarres involontairement maladroites. Si ce n’était le charme de Mylène Demongeot et sa grâce à moitié déshabillée, le film au suspens d’une notice de micro-ondes, ne serait regardable qu’à titre de curiosité pour les débuts des futures stars, Belmondo et Delon dont ce sont respectivement les troisièmes et deuxièmes longs métrages. Pour le reste seul Roger Hanin est convaincant dans le rôle du méchant, face à un Henri Vidal qui oscille entre lourdeur et transparence. Pas désagréable mais très dispensable.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top