Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Star Wars : Episode III - La Revanche des Sith
note moyenne
4,2
58057 notes dont 3155 critiques
58% (1829 critiques)
23% (724 critiques)
4% (133 critiques)
7% (210 critiques)
4% (133 critiques)
4% (126 critiques)
Votre avis sur Star Wars : Episode III - La Revanche des Sith ?

3155 critiques spectateurs

HawkMan
HawkMan

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 461 critiques

4,0
Publiée le 22/04/2017
Fin de la nouvelle trilogie avec la "naissance" de Dark Vador. Honnêtement, cet épisode 3 est le plus réussi de la nouvelle trilogie. Il est plaisant d'être le spectateur de la victoire du côté obscur avec un film encore bien sombre. Cependant, cette nouvelle trilogie n'arrive pas à la cheville de l'ancienne. Même si les effets spéciaux sont admirables, on reste en deçà de la magie des épisodes 4 à 6 avec pour principale cause le manque d'un personnage emblématique alias Dark Vador. Bref : à voir pour l'arrivée officielle aux pouvoirs de l'Empereur (personnage le plus réussi) et de Dark Vador.
Nathanael M
Nathanael M

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 50 critiques

4,5
Publiée le 04/02/2017
Star Wars : Episode III - La Revanche des Sith. Ce film est le dernier de la seconde trilogie qui sert de prequel à la première Trilogie de Star Wars qui raconte comment Anakin Skywalker est devenu Dark Vador. Cette l'intrigue de ce long métrage, se situe pendant la Guerre des Clones qui fait rage. Une franche hostilité oppose désormais le Chancelier Palpatine au Conseil Jedi. Anakin Skywalker, jeune Chevalier Jedi pris entre deux feux, hésite sur la conduite à tenir. Séduit par la promesse d'un pouvoir sans précédent, tenté par le côté obscur de la Force. Les Seigneurs Sith s'unissent alors pour préparer leur revanche, qui commence par l'extermination des Jedi... Tout d'abord, j'étais assez sceptique avant de voir ce film, étant donné que j'ai trouvé le premier assez moyen mais pas mauvais, mais le second, très moyen ne voire même pas terrible, j'exprimais un certain doute vis-à-vis de ce film. Et bien on peut dire que je viens de me prendre un K.O en un coup par un coup de sabre de nos Jedi. Ce film est tout simplement grandiose, exceptionnel et épique. C'est peut-être l'un des meilleurs Star Wars que j'ai vu et de loin, le meilleur de cette seconde trilogie. Le film rentre très vite dans le vif du sujet qui comme je l'ai dit avant, raconte la Guerre des Clones. De plus, les rebondissements sont extrêmement nombreux, et c'est bien ça que j'attendais d'un digne film comme Star Wars. Ici, George Lucas arrive avec brio d'alterner avec efficacité, les scènes d'actions. Notamment les scènes d’émotions fortes qui font exprimer une certaine compassion que les spectateurs peuvent ressentir envers les personnages. Ce sentiment fort et profond que l'on a du mal à s'y défaire. Par ailleurs, ce que je peux souligner sur cette nouvelle trilogie, on s'en l'évolution de Luke Skywalker interprété par le génial Hayden Christensen vers le côté obscur. Par ailleurs, on peut souligner les excellentes prestations de tous (Oui j'ai bien dit TOUT") les acteurs de ce film ; Ewan McGregor nous fais par d'un grand jeu d'acteur de sa part en interprétant le grandissime et Jedi, Obi-Wan Kenobi qui est mon personnage préféré de cet univers. Sans oublier Natalie Portman qui apporte cette merveilleuse touche de tendresse féminine à cette histoire palpitante et bourré d'action. Et oui, ce film contient d'énormes effets spéciaux qui sont pour ma part, très réussis. Les décors sont bien faits et sont très bien mis en valeur notamment par cette BO qui ne cessent de rentrer dans nos tête. En effet, le thème du film ajoute un grandissement épique à l'ambiance du film qui met en valeur l'énorme réalisation de ce film par le réalisateur. Ainsi, Star Wars : Episode III- La Revanche des Sith, est de loin l'un des meilleurs films que j'ai vu depuis des années et conclu parfaitement la genèse du grand Dark Vador.
Actis-Eta II
Actis-Eta II

Suivre son activité Lire ses 23 critiques

5,0
Publiée le 14/04/2016
La Revanche des Sith.... Si je pouvais mettre 10 étoiles sur 5, je l'aurais fait. Voilà le chef d'oeuvre de Star Wars. L'Episode le plus aboutit, résultat du travail acharné de Lucas pour faire de Star Wars la saga la plus complète jamais créée. Enfin, les intrigues établies au fil des Episodes I et II se démêlent, le pont entre la Prélogie et la Trilogie Originale est fixé. Les images et les couleurs de ce film sont splendides, soutenues par les effets spéciaux extrêmement travaillé. On voit la perfection d'ILM au fil de cette Prélogie, qui n'a cessée de s'améliorer de l'Episode I à l'Episode III, absolument parfait. (Travail déjà entamé auparavant avec les Editions Spéciales). Le rythme est soutenu, et l'Univers ne cesse d'être étendu avec l'apparition de nouveaux personnages, nouveaux engins de guerre (Je pense aux Juggernaut HAVw, aux PML, Intercepteur Actis-Eta II....), nouvelles planètes plus variées les unes que les autres (de Kashyyyk à Mustafar). Dans cet Episode, enfin le côté dantesque et destructeur de cette guerre des Clones nous est montré. Pour ce faire, Lucas nous met dans l'ambiance dès le départ avec la sublime Guerre de Coruscant. Le plan séquence suivant les Intercepteurs Jedi au travers de la bataille tonitruante est juste grandiose et renforce notre immersion dans cette Galaxie éloignée. Dès cette ouverture, on remarque à quel point ILM s'est appliqué pour les CGI. Puis, l'un des Méchants les plus charismatiques de cet Univers nous est dévoilé : le Général Grievous, pourfendeur de Jedi. (Mon personnage préféré, sans conteste). spoiler: Je regrette néanmoins la Mort de ce personnage, peut-être aurait-il mieux valu le faire mourir après avoir combattu des Légions Clones ou un groupe de Jedi.... Mais ce n'est qu'un petit défaut parmi la masse incroyable de qualités de cet opus. On assiste enfin à la fin de l'endoctrinement d'Anakin vers le côté obscur, mis en place dès le premier Episode, depuis la séparation avec sa mère. Dans celui-ci, Palpatine complète le puzzle et mène finalement son futur apprenti à sombrer définitivement. C'est d'ailleurs cet amour impossible, scellé à la fin de l'Attaque des Clones, qui le poussera à sombrer. Le passage vers le Côté Obscur est irrémédiable après son combat contre son maître, Obi-Wan, lorsqu'une armure le contraint de rester en vie et souffrir le restant de ces jours.... Il y a tellement de choses à dire, il faut me recentrer. Ainsi, donc, le Sith (Palpatine) ne se cache plus et met à jour toutes ses intentions, on le devine aisément tout du long de l'Episode, de la mort de Dooku à la scène de l'opéra. Les Jedi n'ont jamais été plus débordés et ont assiste à de nombreux fronts durant le film : Coruscant, Kashyyyk, Utapau, Saleucami, Felucia.... Et enfin, je voulais garder cela pour la fin : les scènes puissantes et icôniques. Cet Episode contient le plus de scènes fortes que tous les autres Episodes de la saga, portées par la Bande Originale parfaite du grand John Williams. Tout d'abord, je pourrai citer la Bataille de Coruscant (Oui, j'adore vraiment cette bataille, elle représente vraiment ce qu'est Star Wars pour moi. C'est mon rêve incarné sur grand écran). Mais il y en a tellement plus : la scène d'ascension au pouvoir de Palpatine, tellement forte en émotion et en symbolique, et comme l'indique Padmé : "Ainsi s'éteint la Liberté, sous une pluie d'applaudissements". A ce moment là, la République est achevée et l'Empire proclamé, la Galaxie prend un tout autre tournant. Cette scène s'accompagne de l'Ordre 66, qui mérite que je m'attarde dessus. Je ne m'attendais pas du tout à ceci, lorsque j'étais petit. C'est probablement la scène que je trouve la plus triste et la plus troublante de cette saga : spoiler: les Jedi, massacrés de sang-froid par ceux qu'ils pensaient être meurs alliés. Trahis. L'Espoir de la Galaxie s'éteint avec eux. spoiler: Anakin accomplit son premier acte en tant que Sith : il décime les apprentis Jedi au temple, alors que son épouse regarde le bâtiment en flamme, comme si elle comprenait ce qu'il se tramait. La Force est bouleversée. Le CSI est décimé, les droïdes désactivés, plus rien ne peut venir entraver l'Empire. S'ensuit un duel mémorable entre Yoda et Palpatine, qui l'emporte. Puis le duel final. Et quel duel ! A fond de "Battle of the Heroes", le maître et l'apprenti se livrent à un duel sans merci sur Mustafar, qui donne lieu à une magnifique séquence. L'apprenti est vaincu, le maître a échoué dans sa tâche. Anakin n'est plus qu'un semblant de cadavre animé. Alors naît le Seigneur Vador que nous connaissons, avec une scène totalement terrible et intense. Enfin, nous assistons au basculement vers les engins de l'Empire : les destroyers ont un aspect plus proche des futurs destroyers Impériaux, les armures des Clones évolueront pour donner celles des Stormtroopers, l'Etoile Noire est en construction.... L'Episode se clôt. Lucas n'avait pas menti : cet Episode est le plus sombre, le plus intense, le plus complexe. La saga mythique est close, de la manière la plus parfaite qui soit, (hormis quelques petits défauts mineurs qui n'entachent pas ce bijou Star Wars), et nous avons droit au meilleur Star Wars jamais réalisé, et peut-être ne sera-t-il jamais surpassé....
ManoCornuta
ManoCornuta

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 743 critiques

5,0
Publiée le 27/02/2016
S'il suffisait d'un mot pour résumer ce volet, ce serait "époustouflant". Tant dans l'intensité dramatique que dans des séquences d'action décoiffantes, Lucas passe la surmultipliée et atteint le parfait sommet pour conclure cette Prélogie si décriée par certains et pourtant loin d'être honteuse. Contrairement aux deux épisodes qui l'ont précédé, les comédiens semblent cette fois bien plus à leur affaire et pleinement dans leur rôle. En dépit de la noirceur et de la dramaturgie, Lucas parvient à réaliser la jonction quasi-parfaite avec la Trilogie Originelle, son film regorge de plans travaillés de toute beauté, et l'on reste par moments ébahi par une telle vista que l'on croyait égarée dans les années 80. Magistral.
Mad Gump 10
Mad Gump 10

Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 716 critiques

4,5
Publiée le 22/12/2015
La prélogie Star Wars après l'Attaque des clones, a de plus en plus déçu. Il fallait une conclusion qui pète, qui soit à la hauteur. Et c'est le cas. Bon, pour moi ça n'est pas aussi bon que la trilogie originale, mais ce troisième épisode n'a toutefois pas de quoi rougir. Enfin la réalisation est grandiose, un peu réfléchie et un peu ambitieuse, enfin Hayden Christensen joue bien Anakin, enfin il y a vraiment un côté extrêmement sombre, pessimiste et désespéré dans cette prélogie qui aurait peut-être gagné à l'être encore plus. Les scènes d'action sont virtuoses, les combats de sabres laser sont magnifiquement chorégraphiés, les effets visuels sont splendides... Bon, après il y a Anakin, qui pour certains démystifie Vador... Mais non, il a toujours été montré que pour passer du côté obscur, tuer des gosses et renier son meilleur ami il fallait être faible et manipulable. Et c'est donc logique qu'Anakin soit un personnage faible, pathétique et influençable (qui devient de ce fait une machine, une marionnette). Et c'est d'autant plus tragique que pour une fois j'ai eu de la compassion envers lui (le "Je te hais" me fait presque du mal à chaque fois tant il exprime toute la destruction, toute la décadence du personnage). Niveau acteurs, c'est du très bon, rien à dire. La scène finale, renvoyant a ma scène préférée de la saga (Luke rêvant d'aventure face aux deux lunes de Tatooine sur la musique sublime de John Williams) est juste incroyablement réussi en ce qu'elle passe magnifiquement le flambeau à la trilogie originale, celle de la conclusion, de l'achèvement d'une légende... Qui en fait ne s'achève pas ! Une conclusion qui a bien su relever le niveau d'une prélogie un peu faible, mais globalement pas aussi immonde qu'on le dit.
AV ciné
AV ciné

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 395 critiques

4,5
Publiée le 02/09/2015
Un excellent 3ème volet de cette incroyable saga ! L'histoire reste très satisfaisante et l'univers de Star Wars est toujours aussi génial ! Le talentueux Ewan McGregor est encore très bon dans la peau du sympathique Obi-Wan et Hayden Christensen est une nouvelle fois très convaincant dans le rôle d'Anakin ! Natalie Portman reste très agréable et vraiment toujours aussi belle et Ian McDiarmid qui interprète le Chancelier Palpatine est encore très satisfaisant, tous les autres acteurs sont une nouvelle fois très corrects ! Chaque personnage et créature reste très convenable et toujours aussi bien élaboré et les images sont encore très bonnes ! Les effets spéciaux sont une nouvelle fois très bien réalisés et les décors restent fantastiques ! Des paysages sont toujours aussi beaux et les planètes et les lieux rencontrés sont encore très appréciables et une nouvelle fois très bien faits tout comme la galaxie ! Les costumes restent très classe et certains acteurs sont toujours aussi bien maquillés ! Les objets, équipements et vaisseaux spatiaux sont encore absolument super et l'ambiance est une nouvelle fois très plaisante ! Les musiques restent formidables comme pour le célèbre thème principal et les scènes d’action sont toujours aussi spectaculaires ! La conversation d’Anakin au côté obscur est intéressante à suivre et les batailles sont très impressionnantes ! La séquence sur la planète Utapau est très convaincante et le combat entre Dark Sidious et Yoda est très réussi ! Le final avec l'affrontement entre Obi-Wan et Anakin est grandiose et demeurera mythique et l’émotion est encore au rendez-vous ! Les rebondissements sont une nouvelle fois très bien maîtrisés et l’aventure reste très entraînante ! Un 3ème opus donc vraiment superbe qui nous montre très bien l’avènement du terrible et emblématique Dark Vador dans un esthétisme toujours aussi soigné et un environnement encore très bien imaginé ! Le grand George Lucas a clôturé magnifiquement la très efficace prélogie de sa fabuleuse franchise !
Jean J
Jean J

Suivre son activité 163 abonnés Lire ses 348 critiques

5,0
Publiée le 25/04/2015
La Revanche des Sith ou la revanche de Georges Lucas ? La question ne se pose peut-être même plus dix ans après la sortie de Star Wars : Episode III - La Revanche des Sith puisque cette conclusion épique de la seconde trilogie initiée en 1999 constitue l’apothéose ultime de la saga. Après avoir connu de nombreux rejets de la part des fans avec les deux premiers films, Georges Lucas prend bel et bien sa revanche en livrant le film le plus aboutit de la prélogie, à la fois épique, ténébreux et tragique. Le grand Star Wars que nous attendions tous est enfin arrivé avec ce troisième épisode juste inoubliable. Depuis trois ans, la galaxie s’est enlisée dans un conflit à grande échelle, la Guerre des Clones. Voyant leur chance de l’emporter s’amenuiser, les forces séparatistes, menées par le Général Grievous, attaquent la planète Coruscant et réussissent à s’emparer du Chancelier Palpatine, désormais retenu captif dans l’immense vaisseau de Grievous. Deux Chevaliers Jedi, Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker, se voient alors confier la mission périlleuse d’aller sauver le Chancelier. La mission est un succès mais depuis quelques temps une franche hostilité oppose Palpatine au Conseil des Jedi. Tiraillé entre deux feux, Anakin Skywalker hésite sur la conduite à tenir et craint de plus en plus pour la vie de Padmé, devenue sa femme. Séduit par la promesse d’un pouvoir sans précédent et tenté par le côté obscur de la Force, Anakin prête allégeance au maléfique seigneur noir des Sith Dark Sidious et devient son nouvel apprenti, Dark Vador. Avec l’aide d’Anakin, Dark Sidious prend ainsi le contrôle de la République, proclame l’Empire galactique et renverse les Jedi en les massacrant tous après avoir pris possession de l’armée de clones. Sorti en mai 2005, Star Wars : Episode III - La Revanche des Sith devait être un des films les plus attendus de l’année car concluant la seconde trilogie racontant la jeunesse d’Anakin Skywalker ainsi que son passage dans le côté obscur de la Force pour qu’il devienne le puissant Dark Vador. Présenté dans la catégorie hors-compétition lors du 58ème Festival de Cannes, ce troisième épisode de la saga Star Wars fut un grand succès critique et commercial, faisant ainsi oublier les scores plus faibles de l’Attaque des Clones sorti en 2002. Le film totalisa donc plus de 380 millions de dollars de recettes aux Etats-Unis, réalisa plus de sept millions d’entrées en France et rassembla près de 850 millions de dollars de recettes dans le monde. Il s’agit donc d’un succès colossal bien mérité pour un film monumental et une saga plus que mythique dans le Septième Art. Après un premier épisode qui n’était pas le plus réussis de la saga et un deuxième qui relevait le niveau mais qui connaissait encore quelques faiblesses, Georges Lucas s’est pour ainsi dire ressaisit avec ce troisième épisode et livre ici un film mémorable, constituant l’apogée de la saga Star Wars, à la fois héroïque et tragique. En effet, cet épisode de conclusion de la prélogie est tout simplement le plus aboutit, le plus intense et le plus impressionnant, c’est donc celui que je préfère parmi toute la saga, bien évidemment avec la trilogie originelle qui reste inégalable en terme de charme et d’œuvre de science-fiction majeure du cinéma. Et donc, pour que Georges Lucas se rachète pleinement auprès de ses fans, il fallait qu’il livre sa vision la plus épique et sombre de Star Wars dans l’épisode où le scénario devenait le plus captivant et le plus essentiel à la mythologie de sa saga qu’il a créé en 1977. L’épisode qu’il se devait de réussir c’était bien celui-ci, celui où Anakin Skywalker bascule dans le côté obscur de la Force et scelle à jamais le sort de la galaxie entre les mains de ses deux enfants, Luke et Leia, nés de son union avec Padmé Amidala. Et pourtant ce n’était pas gagné, car les déceptions des deux précédents films avaient un peu gâché la fête du retour de Star Wars sur grand écran pour une nouvelle trilogie et certains devaient être plus que sceptiques avant la sortie de cet épisode III. Mais finalement je crois que Georges Lucas a dû en surprendre plus d’un lors de l’arrivée du film dans les salles obscures car le scénario de celui-ci change radicalement de ton et d’ambiance par rapport aux autres. Ici, le réalisateur se laisse aller à une vision plus noire et torturée de son univers de science-fiction et de ses personnages, la part d’ombre de Lucas plane sur ce film, comme s’il se mettait à faire comme son ami Steven Spielberg quand celui-ci réalisait ses films les plus personnels comme La Liste de Schindler. Bien sûr on en est très loin mais rien que le titre du film avec cette « revanche » montre que Lucas veut en découdre et passer aux choses sérieuses pour de bon. Et en effet, sa mise en scène semble plus inspirée dans La Revanche des Sith, en témoigne ce plan séquence d’ouverture qui nous plonge en pleine bataille spatiale et projette directement le spectateur dans l’action du film avec ce qui est sans doute l’un des affrontements spatiaux les plus impressionnants dans toute l’Histoire du Septième Art. Ensuite le réalisateur livre des scènes de batailles démentes qui sont toujours aussi bluffantes dix ans après la sortie du film avec des effets spéciaux visuellement très aboutit pour l’époque et qui sont encore aujourd’hui déments. De plus les combats aux sabres laser sont beaucoup plus dynamiques et donc plus prenants, par exemple les mouvements des personnages sont plus vifs et rapides dans le maniement de leur arme, ce qui donnent aux affrontements une grande intensité. Personnellement je trouve que les combats aux sabres laser de ce film sont les plus beaux de la saga notamment celui opposant Anakin à Obi-Wan, plein de rage et d’intensité dramatique ce qui confèrera au film une dimension tragique assez émouvante et déchirante dans le dénouement de son histoire. La réalisation de Lucas étant au summum de l’épique et du spectaculaire dans ce film, son montage décrivant parallèlement les affrontements Anakin vs Obi-Wan et Yoda vs Dark Sidious est juste impressionnant et montre l’ampleur épique de ce troisième volet symbolisé par cette Guerre des Clones où les Jedi et la République se battent partout dans la galaxie pour contrer les forces séparatistes. Mais si le film est donc aussi réussit, c’est tout d’abord grâce à son scénario qui ne connaît aucune faiblesse selon moi. Dans La Menace Fantôme l’histoire était étrangement un peu ennuyante dans le fond et des éléments nuisait à sa qualité (coucou Jar Jar Binks), dans L’Attaque des Clones elle connaissait quelque longueurs et certains moments était trop simplistes (la romance trop « adolescente » entre Anakin et Padmé) mais ici dans La Revanche des Sith je la trouve parfaite de bout en bout car racontant la fameuse chute de la République et son basculement dans un Empire autoritaire. Plus l’histoire avance et plus son ambiance générale devient noire et ses personnages sont tous mis à rude épreuve. A partir du moment où Anakin bascule dans l’ombre, le film prend une tournure tragique impressionnante : le fameux Ordre 66, la Purge des Jedi, la destruction du temple, la République devient une dictature, le combats entre Obi-Wan et Anakin, la conclusion finale,… bref le film est ténébreux et torturé où le côté obscur en sort grand vainqueur et où le spectateur est pétrifié par l’émotion et la forme que vient de prendre le destin des personnages principaux, même s’il en connaissait l’issus. Mais voir tout ça en image, mis en scène avec une telle gravité et intensité par Georges Lucas, il est difficile de ne pas être pris aux tripes et bouleversé d’une certaine manière. Au final, La Revanche des Sith est le film le plus captivant de la prélogie car s’intéressant aux évènements les plus tragiques et mouvementés de la saga qui ont entraîné la galaxie dans une période de terreur et de violence perpétrée par un régime politique autoritaire, type dictature, et gouverné par le terrible Dark Sidious. Ensuite, l’élément que le film se devait de corriger était le jeu de ses acteurs car depuis L’Attaque des Clones, la prestation d’Hayden Christensen en Anakin Skywalker et son histoire d’amour avec Padmé Amidala jouée par Natalie Portman, beaucoup étaient au bord de l’explosion et de la rupture. Même si certains ne sont toujours pas convaincus, je trouve que les prestations des deux acteurs sont beaucoup plus réussies dans cet épisode III que dans l’épisode précédent. On sent un côté plus adulte, plus fort et passionnel dans le couple formé par les deux acteurs et l’évolution psychologique de leur personnage est très bien retranscrite par leur jeu, notamment celle d’Anakin où Hayden Christensen arrive parfaitement à passer par des émotions fortes et des aspects violents de la personnalité de son personnage. Non pour moi ils sont parfaits pour le coup. Après le reste du casting est toujours de qualité, notamment Ewan McGregor qui est toujours aussi génial en Obi-Wan Kenobi et livre sans doute sa plus belle prestation dans la saga, il a ce rôle de père et de mentor envers Anakin que j’aime beaucoup, et qui se retrouve obligé de l’affronter pour en finir avec les Sith, et je trouve que l’acteur est excellent dans cette facette de son personnage, de toute façon il n’y avait que lui pour jouer cette version jeune d’Obi-Wan Kenobi. Enfin, le reste du casting fait le boulot comme je le disais avec un Samuel L. Jackson toujours aussi charismatique et un Ian McDiarmid plus diabolique et terrifiant que jamais. Enfin, le film s’accompagne lui aussi comme ces prédécesseurs d’une magnifique bande-originale signée John Williams qui est ici beaucoup plus épique et tragique avec notamment cette musique, « Battle of the Heroes », qui accompagne les deux affrontements aux sabres laser avec ce fameux chœur de voix qui donne des frissons. Star Wars : Episode III - La Revanche des Sith est donc le meilleur film de la prélogie, le plus impressionnant, le plus émouvant, le plus sombre et violent de cette saga de science-fiction la plus populaire du cinéma. Véritable apogée de la saga, cette Revanche des Sith restera comme l’épisode le plus percutant et aboutit de cette seconde trilogie Star Wars entièrement réalisée par son légendaire créateur qu’est Georges Lucas. Sur ce, mes jeunes Padawan, que la Force soit avec vous, à jamais !
Kloden
Kloden

Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 996 critiques

4,0
Publiée le 14/01/2014
L'épisode qui conclut - jusqu'à présent, puisque l'envie de se refaire quelques milliards avec une nouvelle trilogie à venir est, depuis, passée par là - la saga Star Wars est à mes yeux une belle réussite, la plus grande après L'Empire contre-attaque. On retrouve ici le traitement et le récit noir qui devraient à mes yeux être indissociables de l'univers, tant se déchargent à merveille à travers La Revanche des Sith émotion et inéluctabilité tragique. Certes l'humour en pâtit mais c'est tant mieux, celui-ci ayant été géré de manière très inégale et souvent ratée au long de la prélogie - là où un Han Solo faisait au contraire des miracles, par exemple (je ne l'ai toujours pas précisé, mais Harrison Ford était irréprochable en baroudeur intergalactique). L'allégorie sur la montée d'un régime totalitaire est palpable et peut-être pas très finement amenée, mais la finesse n'a jamais été le point fort de la saga, parfois plombée par des dialogues limités et un récit mal imbriqué, fouillis et qui se dégonflerait sans des rustines un peu maladroitement appliquées. C'est dommage car le potentiel dramatique est incontestable et, ça aussi je l'ai trop peu dit, l'univers regorge encore et toujours de trouvailles et d'une inventivité impressionnantes. Visuellement, la série, qui n'a jamais cessé de progresser, atteint là son point d'orgue dans les séquences spectaculaires. Quand il s'agit d'être plus intimiste, c'est peut-être un autre paire de manches, mais je dois bien avouer que les défauts de mise en scène pèsent peu, sinon pas du tout, face à l'attrait de l'univers Star Wars et la pléiade d'éléments créatifs qui défilent à l'image. Bref, c'est un peu ça Star Wars ; de grandes idées de récit qui cachent leur manque de finition, un univers inégalé (en S-F, bien entendu) qui cache ses défauts de prise de vue, et un attrait monstre qui aura généré un nombre immense de fans, à mon goût quand même quelque peu aveugles aux défauts de la saga. Mais quand les défauts, s'effacent et que le récit peut donner sa pleine mesure, comme dans cet épisode III où John Williams retrouve en outre le brio de la première trilogie, et où Hayden Christensen met tant d'intensité (à défaut de mettre tout à fait ce qu'il faut de justesse), Star Wars peut s'avérer puissant, touchant et par séquences exaltant. La saga est donc un mythe que je ne me gêne pas pour autant à égratigner, conclu, j'en conviens, d'une très belle manière.
Florian Malnoe
Florian Malnoe

Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 530 critiques

4,5
Publiée le 25/05/2013
Mon épisode préféré de toute la saga. C'est celui qui représente au mieux le vrai Space opera dans son ensemble (batailles intergalactiques grandioses, géopolitique cruciale, énormément de panoramas sublimes de planètes visités... etc) et celui qui est à la fois le plus sombre, dramatique, émotionnel et épique de la franchise, de loin. Il est aussi l'un des plus indispensables de part la multitudes d'éléments scénaristiques clés que l'ont peut y voire (spoiler: chute de la république, endoctrinement d'Anakin/transformation en Vador, génocide des Jedi, naissance de l'empire, exil de Yoda...etc). Tout ça en faisant en plus une jonction parfaitement cohérente et habile avec la trilogie originelle car amenant très bien ce qu'on a pu voire dans cette dernière. C'est en plus une vraie tuerie visuelle de SF avec la direction artistique la plus illustrative et magnifique et un blockbuster de divertissement inégalé avec une mise en scène inspirée. Certains critiquent l'abus d'images de synthèse mais je ne trouve pas ça très approprié dans le sens où l'action est lisible, techniquement stratosphérique, et artistiquement démentielle. Les musiques sont aussi démentielles et les nouveaux thèmes musicaux géniaux. Les méchants sont charismatiques à souhait et les scénaristes peaufinent la psychologie des protagonistes comme jamais, notamment les affres d'Anakin/Vador. D'ailleurs du côté des acteurs leurs jeux ont gagné en finesse. Et j'ai aussi du mal à bien comprendre les critiques autour de la romance Anakin/Padmé, je ne la trouve pas spécialement mièvre ni mal écrite, en tous cas dans ce segment là. Bref, l'un des saint-graals de la Science-fiction. Toute la quintessence de l'univers SW magnifié en 2h20 de pure bonheur. On en ressort grisé et les larmes aux yeux.
GoRLoMi
GoRLoMi

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 21 critiques

4,5
Publiée le 03/02/2013
Exceptionnel, ce film est la raison pour laquelle je regarde la prelogie. L'intensité dramatique est parfaite, les effets spéciaux sont enfin à la hauteur et les combats au sabre de laser sont les plus réussi des 6 films réunis. Malgré quelques défauts gênants qui l'empêchent d'être un chef d'oeuvre, il reste pour moi mon préféré de la saga et de loin.
Alex T
Alex T

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 41 critiques

4,0
Publiée le 03/01/2013
Un grand bravo à George Lucas d'avoir bien terminer cette saga ! Pourtant le challenge était de taille, comment réussir la transition entre l'attaque des clones (2002) et la guerre des étoiles de 1977 ?! Une opération quasi impossible et une pression médiatique hors norme ! Mais cela n'a pas empêcher Lucas de nous faire un superbe Star Wars, bien mieux que l'épisode 1 et 2, qui nous laisse sur une bonne fin, ouf !
cylon86
cylon86

Suivre son activité 448 abonnés Lire ses 4 392 critiques

5,0
Publiée le 24/12/2010
Lucas clôt cette prélogie avec brio et nous offre un épisode sombre, avec un final poignant qui nous donne envie de nous replonger dans la trilogie originale. Hayden Christensen s'en sort très bien, montrant le basculement d'Anakin du côté obscur qui est très bien amené par un scénario habile. Ian McDiarmid est parfait dans le rôle du fourbe chancelier. Cet épisode nous offre de très bonnes batailles et de très bons duels (avec Grievous, nouveau génial méchant, un combat dans le Sénat et un sur Mustafar, la planète volcanique qui finit tragiquement). Le scénario et très bien écrit, nous expliquant clairement et sans trop de manichéisme comment Anakin a basculé. Excellent, on en voudrait encore et on a des frissons à la fin.
Eldacar
Eldacar

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 357 critiques

4,0
Publiée le 28/10/2007
Le meilleur volet de la nouvelle trilogie Star Wars qui, même s'il n'arrive pas à la hauteur de la premiére trilogie, réussi tout de même à dégager de trés fortes émotions. Le scénario est ici trés bon même si on regrette certains dialogues peu inspirés ("Je suis belle parce que je suis amoureuse" "Non tu es belle parce que moi je suis amoureux" Quoi c'est l'amour qui t'aveugle ?"). A part se dialogue, les scénes entre Anakin et Padmé perdent enfin leur côté mauvais film à l'eau de rose pour aider l'histoire à avancer. Hayden Christensen montre enfin son talent, Ewan McGregor est pour sa part toujours aussi bon, Ian McDiarmid retrouve enfin son rôle d'empereur diabolique des anciens épisodes, C-3PO bien que peu présent nous fait toujours autant rire même si on regrette qu'il n'est pas plus de scénes avec son ami R2-D2, Natalie Portman est peu présente dans le film est passe malheureusement presque tout son temps à pleurer. On est déçu que Christopher Lee n'est pas plus de scénes même si ça mort au début du film a été un bon choix scénaristique. Les effets spéciaux son toujours trés impressionnants et la musique de John Williams toujour aussi magnifique. La scéne du combat entre Anakin et Obi-Wan est extraordinaire, tout comme le duel Yoda-Palpatine. La scéne de l'ordre 66 est particuliérement émouvante, notamment grâce à la splendide musique du compositeur. Et bien sûr, nous attendions tous avec impatience le retour de Dark Vador. Les derniéres scénes (les naissances de Vador et des jumeaux, Palpatine, Vador et Tarkin surveillants la construction de l'Etoile Noire, Luke sur Tatooine) nous apportent une grande nostalgie en pensant que la boucle est enfin bouclé.
Alex Jaeger
Alex Jaeger

Suivre son activité 95 abonnés Lire ses 8 critiques

5,0
Publiée le 19/07/2013
L'épisode ultime de la saga ! Le déroulement de l'histoire est hallucinant...au début le bien est sur le point de triompher, les Jedis sont à deux doigts de la victoire, tout les méchants sont sensée être vaincu et là, TOUT bascule ! L'empereur apparait au grand jour, Anakin change de camp, les clones se retourne contre les Jedis, la musique s'intensifie et Yoda est terrifié à en faire tombé sa cane...ce passage est juste TERRIBLE ! Un retournement de situation comme je n'en est jamais vu. Et bien sur, le combat final est épique à 100%, la tension est au rendez-vous, John Williams signe sa meilleur œuvre musicale et mon dieu que c'est bon ! en plus le film se termine en "bad end", et c'est probablement ça qui le rend si unique en son genre ! Pour moi, c'est la plus grande aventure spatial à avoir était créé...Le meilleur de la science fiction !
koB S
koB S

Suivre son activité Lire ses 5 critiques

5,0
Publiée le 17/12/2017
Regarder à nouveau ce film me permet de me rappelé que Star wars a bel et bien existé. Et que les daubes du 7 et du 8 ne sont qu'un mauvais rêve.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top