Mon AlloCiné
    12 hommes en colère
    note moyenne
    4,5
    11234 notes dont 724 critiques
    61% (443 critiques)
    31% (224 critiques)
    6% (42 critiques)
    2% (13 critiques)
    0% (1 critique)
    0% (1 critique)
    Votre avis sur 12 hommes en colère ?

    724 critiques spectateurs

    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 071 critiques

    5,0
    Publiée le 28 août 2013
    Un chef d'œuvre qui donne l'impression d'avoir assisté à un moment culte, anthologique du cinéma. Une référence incontestable aussi bien dans la mise en scène avec cette magnifique et prenante ambiance de huis-clos, ce suspense parfaitement travaillé. Les personnages sont extrêmement riches, complexes, fouillés, la tension psychologique est fantastique. Clairement une source d'inspiration pour quantité de polars futurs ?
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 362 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    5,0
    Publiée le 1 août 2013
    Depuis Citizen Kane d’Orson Welles aucun réalisateur n’avait plus autant marqué l’art de filmer que Sidney Lumet en adaptant la pièce de Reginald Rose, Douze hommes en colère, et réalisant ainsi le thriller judicaire le plus culte de l’histoire du cinéma. Avec sa mise en scène qui rend le huis-clos particulièrement oppressant, le film aborde avec une qualité d’écriture remarquable l’idée que l’homme se fait de la justice. Réussir à faire naitre ainsi un intense suspense uniquement à travers une longue série de débats est la preuve évidente que la profondeur de ceux-ci et que le jeu des acteurs ont de quoi rendre captivants ces dialogues autour de la culpabilité ou non du jeune accusé. Chaque personnage est parfaitement caractérisé sur le plan psychologique, trouvant ainsi sa place dans les échanges houleux, et interprété avec un talent indéniable. On retiendra évidemment l’inoubliable prestation d’Henry Fond dans le rôle du juré n°8 (anonyme jusque la scène de conclusion, une révélation de nom qui diffère de la pièce et fait perdre à l’universalité du récit), face à des individus en proie à leurs a priori et à leur impartialité.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 12 décembre 2012
    Amis cinéphiles, accrochez-vous. "12 hommes en colère" est une pure merveille, il est un film nécessaire au cinéma, une perle des année 50 signée Sidney Lumet. Il se résume simplement : histoire d'un jury (composé de 12 hommes) qui doit débattre et se mettre d'accord sur le sort d'un homme présumé coupable du meurtre de son père. Le film se déroule dans une seule pièce 1h30 durant, sans musique, son ou voix off "parasite" ajoutée au montage. Et j'ai envie de dire que c'est tant mieux. "12 hommes en colère", c'est une troupe d'acteurs au sommet de leur art, une Henry Fonda sensationnel, un scénario magistral, un montage parfait. On m'avait d'ailleurs conseillé ce film, et je me suis soudainement lancé. Je regrette de ne pas avoir eu l'occasion de regarder un film de la sorte plus tôt. Car "12 hommes en colère" n'est pas un simple divertissement qui tourne autour de la justice/du domaine juridique. Il est un film profond qui ose étudier une certaine forme de psychologie sociale, d'anthropologie. Autrement dit, le réalisateur étudie (à travers le personnage de H. Fonda) le comportement de l'homme en groupe, en société. Et c'est là la force du film : une étude précise, fluide, une psychologie déjantée dans laquelle le spectateur ravi est convié. "12 hommes en colère", c'est aussi des dialogues sublimes", un rapport à l'espace original, des gros-plans qui s'enchainent à la perfection, une manière de filmée sensée mais oppressante. Car oui, "12 hommes en colère" est un film qui a énormément de sens. Sens d'ailleurs présent au service d'une construction narrative absolument éblouissante (une seule pièce, 1h30 réelles pour un film qui ne comprend aucune longueur, dont on ne se lasse jamais) Si "12 hommes en colère" fonctionne encore incroyablement aujourd'hui, c'est qui sait s'approprier se sens du détail, de la perfection. Même s'il agit comme une satire en premier lieu, il n'en reste pas moins qu'il est avant-tout (selon moi) un film qui invite le spectateur à s'interroger sur la capacité d'un homme (ici H. Fonda) à user de sa force de caractère afin de changer des convictions a priori certaines au départ d'onze hommes, tour à tour. J'insisterai aussi sur le côté "réquisitoire" du film en ce qui concerne le domaine juridique. Mais "12 hommes en colère" à cette fluidité, cette intelligence aussi concernant son énigme : il est intéressant d'analyser le déroulement du débat, du début à la fin. En conclusion, nous retiendrons du film de S. Lumet son intelligence rare, son arrogante précision, et avant tout sa raison d'être.
    Sandrine F.
    Sandrine F.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 27 janvier 2013
    Une oeuvre de toute beauté. Dès le début j'ai été happée par les dialogues. Chaque acteur y est excellent, certains effacés, d'autre exubérants. Comme dans la réalité, nous trouvons dans ce groupe d'hommes des personnalités multiples. Le plus virulent et réfractaire de tous est sans doute le meilleur, qui, avec ses larmes, a arraché les miennes. Des plans sublimes, la chaleur et l'oppression sont parfaitement retranscrites. Un film à voir et à revoir, parfaitement intemporel et un dénouement magnifique.
    Monsieur-B
    Monsieur-B

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 101 critiques

    4,5
    Publiée le 22 avril 2013
    On pourrait croire que suivre les discussions de douze hommes pendant plus d'une heure et demie serait laborieux, mais Sidney Lumet signe là un huit clos parfaitement maîtrisé. Aucun temps mort, et ce, grâce à la présence du grand nombre de personnes dans une même pièce. Même si le jeu des acteurs est quelques fois un peu trop théâtral, voir Henry Fonda démonter avec toute sa volonté tant les preuves "soit disant irréfutables" que les convictions des onze autres membres du jury nous rappelle qu'on ne prend pas à la légère la décision de vie ou de mort d'une personne, chose que la justice américaine à trop tendance à oublier de nos jours. (Surtout si on a le teint mat ou l'accent latino…)
    dblp666
    dblp666

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 121 critiques

    5,0
    Publiée le 31 mai 2013
    La gifle ! Ce huis clos est au cinéma ce que le château Pétrus est au vin... Un film de 1957 ô combien excellent !!! A voir impérativement !
    Liodaloiseau
    Liodaloiseau

    Suivre son activité 3 abonnés

    5,0
    Publiée le 4 mars 2018
    Un film que j’aime voir et revoir. Une réflexion sur la responsabilité, la justice et le conformisme.
    HarlemSnake
    HarlemSnake

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 78 critiques

    4,5
    Publiée le 25 août 2013
    Le meilleur huis clos existant. Un film intelligent et bien construis, indémodable de part sa mise en scène qui nous amène directement dans une salle de concertation de jurés composée de 12 personnages différents qui débattent autour du sort de la culpabilité ou non d' un homme soupçonné de crime. Des de points de vues divergents, une salle oppressante, un débat sous tension ponctuée d' une chaleur étouffante et nous voilà, spectateurs, plongés dans cette pièce à suivre le déroulement de cette concertation judiciaire ou chaque personnalités à son mot à dire et sa vision du verdict à donner à cette affaire.
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 315 abonnés Lire ses 1 746 critiques

    5,0
    Publiée le 20 juin 2011
    Un huis-clos extraordinaire mené de main de maître par Sidney Lumet. Unité de lieu, de temps et d'action pour ce chef d'oeuvre que l'on pourrait qualifier de tragédie moderne. Le film peut être vu sous trois angles : tout d'abord comme un thriller passionnant, ensuite comme une fable sur la culpabilité et la justice, enfin comme une étude profondément psychologique sur les choix qu'un être humain peut faire alors qu'il se trouve en position de juré. Bien avant Un Après-midi de Chien, Sidney Lumet explore le comportement humain et sa versatilité avec une justesse inégalée ( du moins parmi les réalisateurs que je connais ). Un casting prestigieux ( notamment les deux personnages principaux : Henry Fonda dans le rôle de l'architecte et Lee J.Cobb dans celui du sadique ). Il serait honteux de dévoiler l'intrigue tant le suspense est présent tout au long du film. Douze Hommes en Colère est certainement l'un des plus grand films des années 1950, et l'on ne s'y ennuie jamais grâce à l'efficacité et les rebondissements du scénario. A voir en version originale.
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 1 619 critiques

    4,5
    Publiée le 26 juillet 2010
    Un classique du 7e art mais surtout un chef d’œuvre ! Dès son 1er film, Sidney Lumet signait un huis clos à la fois passionnant et oppressant sur les délibérations mouvementées d’un jury. Le réalisateur invite d’ailleurs le spectateur à partager la réflexion de ces jurés grâce à une mise en scène ingénieuse (l’utilisation du noir et blanc, les plans séquences, le niveau du cadre qui s’abaisse à mesure que l’ambiance s’alourdit…) et une succession de rebondissements distillés avec la précision d’un chef d’orchestre. En outre, Lumet évite le piège du manichéisme primaire en refusant de démontrer l’innocence du suspect pour mieux insister sur l’existence d’un doute valable quant à sa culpabilité. Enfin, les personnages, véritable éventail des différentes facettes de notre société, sont interprétés par des acteurs formidables de sobriété (Henry Fonda en grain de sable, Martin Balsam en président du jury, Lee J. Cobb en juré colérique, Jack Warden en branleur peu concerné, Joseph Sweeney en doyen…). Seul petit reproche : le manque de subtilité du scénario par moments qui se laisse aller à quelques facilités scénaristiques (à tel point qu’on ne doute plus de l’innocence du suspect) pour mieux faire la leçon aux spectateurs (les préjugés, le devoir citoyen…).
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 559 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    5,0
    Publiée le 7 septembre 2009
    Un chef d'oeuvre du hui-clos et du film de procès,pas moins.A vrai dire,c'est même "12 hommes en colère" qui a inventé ces 2 genres,sources de films ultérieurs passionnants.Sidney Lumet,dans un noir et blanc éclairci pour illustrer la chaleur étouffante de cet après-midi estival,livre un éloge de la démocratie libérale.12 jurés délibèrent pour statuer sur le sort d'un jeune immigré coupable de parricide.11 votent coupable,le dernier non-coupable en vertu du "doute raisonnable" qui l'assaille.Ce 8ème juré,incarné par un Henry Fonda serein et sincère,s'attachera ensuite à rallier à sa cause chacun des 11 autres jurés.Attention,il n'est jamais dit que le suspect est innocent,il est dit qu'il mérite un jugement équitable et non à l'emporte-pièce.En cas de culpabilité,la chaise électrique l'attend... Ce drame judiciaire est captivant car il remet en cause toutes les certitudes de ces hommes,aveuglés par leurs préjugés,les témoignages incomplets ou les preuves soupçonnables.En résulte de splendides numéros d'acteurs,ayant tour à tour leur partition à défendre.Le confinement de cette salle de délibération ne fait qu'augmenter la tension latente,et la caméra de Lumet fait le reste de par son positionnement à plusieurs étages.Argumentations,psychologie fouillée et réflexions démocratiques s'y cotoient pour tenter de mettre à jour la vérité.Un modèle incontournable.
    titiro
    titiro

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 1 001 critiques

    5,0
    Publiée le 11 avril 2012
    Époustouflant. Ce film est une leçon de mise en scène, d'humanisme, et de cinéma. Une étude de la société contemporaine, restant toujours aussi pertinente encore aujourd'hui. Aucun effet superflu, juste 12 acteurs pour mener ce huis-clos incroyable, haletant et palpitant de bout en bout. Et que dire de la performance de Henry Fonda, à part qu'il est fabuleux ...
    jonathan n.
    jonathan n.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 21 avril 2013
    bon je mets 5 étoiles, pckil y a l’époque, la réalisation et les acteurs. mais je regrette juste les détails du procès qui apparaissent a la suite, et biensur nous ne sommes pas au courant de ces détails, ils apparaissent successivement voilà tout. Il n'y a pas notre implication. Peut etre aurait il fallu que nous vivions le procès. Ou peut etre que le procès et l'affaire n'est pas le plus important et que seul le jeu compte. Pour ma part j'aurais voulu vivre les témoignages. Au moins ca.
    Grouchy
    Grouchy

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 952 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mai 2013
    Des films à procès, il y en a des tonnes. Mais un film à procès se concentrant uniquement sur un jury sur la question de la culpabilité de l'accusé, c'était un défi d'une grande ampleur. Le jury est composé d'un groupe de 12 hommes se coupant du monde afin de décider du sort de l'individu. Tout part d'un vote hâtif par des hommes voulant rentrer chez eux le plus rapidement possible sans aucun remord ni doutes. Un seul résiste, le vote est refait, et cet homme seul insiste. A partir de là les explications des raisons du vote par chacun présente leur personnalité : le timide, l'indécis, le sage, le colérique, le rationnel, le beauf, etc ... Des anonymes ( ils n'ont pas de nom ) obligés de coopérer en se méprisant la plupart du temps. Le débat contient un entracte qui ressemblerait à une mi-temps d'un match de foot. Dans ce groupe le combat n'est que psychologique, la violence est prête à exploser, le leader des "coupable" est imposant et grande gueule, a un regard très négatif sur la jeunesse ( se sert de son passé pour justifier son choix ). Au début les "coupable" pèsent sur le "non coupable", au milieu les votes sont ex-aequo et à la fin le leader des "coupable" est tout seul, s'aperçoit qu'il n'a jamais eu d'arguments à proposer que de dire que les témoignages sont faits et qu'ils sont évidents, et en déchirant la photo de lui et de son fils il s'anéantit. Après quoi le vote est fait, les personnages se quittent après avoir formé une équipe instable et débordant de tensions. C'est une véritable merveille de scénario, de construction exemplaire, de jeu d'acteur superbe. Seulement Lumet peine au premier acte à donner une mise en scène captivante, se basant sur un découpage classique qui allonge la lenteur de cette partie. Mais les actes suivants s'intensifient, le réalisateur utilise les gros plans pour souligner les moments cruciaux. En une heure trente qui suffit largement, le film est une très grande exception dans le film à procès, magnifique dans le scénario, mise en scène de Lumet très appuyée, interprétations fabuleuses, une visite particulière du fonctionnement de la justice.
    _domimi_
    _domimi_

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 257 critiques

    4,5
    Publiée le 29 avril 2014
    superbe, captivant de bout en bout. Comme quoi avec un seul décor et un jeu basé sur le dialogue, on peut nous tenir en haleine bien mieux qu'avec des effets spéciaux de partout, et des dialogues tout plat... Jeu d'acteur formidable. Ce film est donc un bijou à voir absolument.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top