Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Terminal
    Note moyenne
    3,3
    19 titres de presse
    • aVoir-aLire.com
    • Libération
    • Première
    • Studio Magazine
    • Télérama
    • Ciné Live
    • Le Figaroscope
    • Les Inrockuptibles
    • TéléCinéObs
    • Le Figaro
    • Positif
    • Aden
    • Cahiers du Cinéma
    • Chronic'art.com
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • L'Express
    • MCinéma.com
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    19 critiques presse

    aVoir-aLire.com

    par Romain Le Vern

    (...) l'éclectique et virtuose Steven Spielberg revient avec une comédie vraiment drôle et, accessoirement, touchante qui exploite toutes les possibilités scénaristiques d'un filon absurde : humaniser un univers aussi impersonnel qu'un aéroport, lieu de rencontres subreptices entre deux avions, où des millions de gens se croisent et se connaissent si mal.

    Libération

    par Olivier Seguret

    Spielberg navigue actuellement dans une des phases les plus intéressantes de sa carrière. Avec The Terminal, il pose à l'Amérique de très embarrassantes questions sur la paranoïa et le racisme, à partir d'une fable lointainement inspirée d'un fameux fait divers.

    Première

    par Nicolas Schaller

    Derrière les thèmes habituels se profilent la vision d'une Amérique terre de fantasmes aux fondations sclérosées et un sens de l'abnégation face aux aléas de la vie assez inédits. Associée à des acteurs parfaits, cette richesse thématique et émotionnelle fait du Terminal un des Spielberg les plus drôles et les plus touchants.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Studio Magazine

    par Sophie Benamon

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

    Télérama

    par Frédéric Strauss

    (Pour) Spielberg a choisi de tout emballer dans la légèreté. (...) Avec l'adresse d'un cinéaste qui, dans sa maturité, voit le temps passer, le monde changer, il regarde l'existence avec une certaine nostalgie, une vraie émotion, et il nous la raconte en nous faisant la politesse de nous divertir magnifiquement.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Ciné Live

    par Sandra Benedetti

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

    Le Figaroscope

    par Marie-Noëlle Tranchant

    (...) entre burlesque et mélo. Sorte de Robinson Crusoé seul sur une île surpeuplée, Tom Hanks apporte à son personnage une dignité et un charme étranges, fait de patience, de gentillesse et de débrouillardise. Le portrait est attachant, même si la comédie manque souvent de rythme.

    Les Inrockuptibles

    par Serge Kaganski

    Toujours mou du cadre et du récit, Spielberg surprend quand même avec cette fable qui critique obliquement la politique sécuritaire et l'éthnocentrisme américains.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    TéléCinéObs

    par François Forestier

    Le film est chaleureux, sympathique, un peu décevant, et cette version 2004 d' "E.T." est surtout un extraordinaire tour de force pour Tom Hanks, qui se glisse avec bonheur dans la peau de l'éternel errant.

    Le Figaro

    par Dominique Borde

    Voir la critique sur www.lefigaro.fr

    Positif

    par Claire Vassé

    The Terminal laisse insatisfait. (...) Le propos est constamment sympathique, démocratique, mais la mise en scène sobre, malgré quelques bonnes idées, est trahie par une photo sans relief. (...) En fait, les qualités du film, réelles, ne sont jamais poussées à l'incandesence.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Aden

    par Philippe Piazzo

    Spielberg, qui a fait tomber maladroitement sa caméra dans une cuve de Chamallow roses, ne nous épargne rien. La musique ronflante, les raccourcis les plus niais, les rêves les plus neuneus, les mouvements de caméra les plus insistants et le thème préféré du cinéaste, martelé trois fois plutôt qu'une : il ne fait pas bon se sentir abandonné.

    La critique complète est disponible sur le site Aden

    Cahiers du Cinéma

    par Stéphane Delorme

    Spielberg signe son pire film, un Terminal d'autant plus affligeant que le sujet était en or.

    Chronic'art.com

    par Vincent Malausa

    Une blague Burger King, deux ou trois scènes au burlesque lamentable, et le film s'effondre comme une baudruche aseptisée. Tom Hanks simule l'accent russe et se cogne la tête contre les écrans d'information en meuglant comme un demeuré : le point terminal, c'est lui, qui à force de rôles pour clowns à oscars achève d'étouffer les films qu'il tente de porter sur ses épaules.

    La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

    Le Monde

    par Florence Colombani

    Acteur et cinéaste en sont bien conscients, qui en font chacun des tonnes. Hanks cherche à mettre les rieurs de son côté, à grand renfort de grimaces et de grognements. Spielberg invite lourdement le public à se moquer de cet énergumène dont les fautes de prononciation entraînent des quiproquos douteux.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Le Parisien

    par Alain Grasset

    On attend toujours beaucoup (trop ?) d'un film de Spielberg. Après " Arrête-moi si tu peux ", cette nouvelle comédie dramatique n'est qu'une oeuvre mineure dans sa carrière. (...) Trop long, ce film inabouti manque de rythme et ne décolle jamais vraiment.

    L'Express

    par Jean-Pierre Dufreigne

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    MCinéma.com

    par Aurélien Allin

    Malgré un casting homogène et un sujet en or, Le Terminal reste un produit trop formaté pour émouvoir, et dont le classicisme désamorce tout espoir de surprise. Le génie de conteur de Spielberg semble ainsi mis en veille et l'on préfèrera oublier cet écart de conduite dans une filmographie trop riche pour supporter tant de banalité.

    Télérama

    par François Gorin

    (Contre) Les comptes sont vite faits : le jeu grossier de Tom Hanks, arrachant à pleines mains la sympathie du spectateur. Une rivalité de pure forme entre ce bon niais coriace et le psychorigide de service qui régente le va-et-vient du terminal. Une poupée hôtesse gracieusement costumée par une compagnie toute heureuse de faire sa pub. Une miniature d'Amérique-terre-d'asile...

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top