Mon AlloCiné
Signes
Note moyenne
3,3
23 titres de presse
  • Chronic'art.com
  • Les Inrockuptibles
  • Mad Movies
  • MCinéma.com
  • Première
  • Aden
  • Cahiers du Cinéma
  • Ciné Live
  • Le Monde
  • Novaplanet.com
  • Studio Magazine
  • Cine Libre
  • Le Figaro
  • Le Figaroscope
  • Libération
  • Cinopsis.com
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Parisien
  • L'Express
  • Obejctif-Cinema.com
  • TéléCinéObs
  • Télérama
  • Zurban

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

23 critiques presse

Chronic'art.com

par Vincent Malausa

Cette oeuvre d'effroi rentré, par son atmosphère nocturne, luminescente, et la force de son sujet (une reconstruction familiale), apporte la certitude que Shyamalan, plus que le brillant magnétiseur annoncé, est aussi un auteur dont les obsessions n'ont sûrement pas fini de nous hanter.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Les Inrockuptibles

par Frédéric Bonnaud

Si on l'aime autant, et si on lui passe de bonnes grâces ses lourdeurs et ses facilités, c'est sans doute parce qu'il est le dernier cinéaste américain à oeuvrer dans le spectacle le plus majoritaire tout en restant un maître enchanteur.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Mad Movies

par Stéphane Moïssakis

On attendait Shyamalan au tournant et contre toute attente, notre homme a fait évoluer son propos sans pour autant se renier. Du cinéma rare et précieux.

La critique complète est disponible sur le site Mad Movies

MCinéma.com

par Jean-Luc Brunet

Astucieux et classieux, SIGNES est un divertissement largement au-dessus de la moyenne des blockbusters habituels.

Première

par Gérard Delorme

On n'est pas obligé de croire en Dieu, mais il faut être aveugle ou de mauvaise foi pour ne pas voir l'extraordinaire capacité de Shyamalan à organiser des images qui nous font croire en l'incroyable.

La critique complète est disponible sur le site Première

Aden

par Philippe Piazzo

C'est un tempo poétique que les maîtres de Shyamalan -Spielberg et Hitchcock- n'ont jamais vraiment osé. C'est ainsi que Sixième Sens a surpris ; et Incassable a confirmé le talent du réalisateur. Signes semble refermer maintenant la trilogie. La même flèche empoisonnée aura traversé les trois histoires et révélé la vraie souffrance de ses héros : celle d'être incompris et de ne plus croire en rien.

Cahiers du Cinéma

par Charles Tesson

Cette alliance opportune entre un réel talent de mise en scène et un savoir théorique sur le capital fonctionnel du cinéma américain contribue à la qualité générale du cinéma de Shyamalan.

Ciné Live

par Philippe Paumier

Voir la critique sur www.cinelive.fr

Le Monde

par Florence Colombani

L'atmosphère d'angoisse est maîtrisée avec une virtuosité impressionnante.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Novaplanet.com

par Alex Masson

(...) Signes annonce un nouveau départ pour un cinéaste décidément plus insaisissable qu'il n'y paraît.

La critique complète est disponible sur le site Novaplanet.com

Studio Magazine

par Michel Rebichon

Voir la critique sur www.studiomag.com

Cine Libre

par François Doisnel

Enchaînés pendant presque deux heures au destin surnaturel de cette famille américaine trop typique, entraînés par une mise en scène classieuse et diablement efficace, il serait de mauvais ton de bouder le spectacle, malgré les quelques facilités inhérentes au genre inventé par Shyamalan.

La critique complète est disponible sur le site Cine Libre

Le Figaro

par Dominique Borde

Voir la critique sur www.lefigaro.fr

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Figaroscope

par Emmanuèle Frois

Le cinéaste surdoué de 32 ans (...) exploite à fond nos peurs primales. Mais son discours par moments un peu trop manichéen.

Libération

par Philippe Azoury

On dit de lui qu'il est un prodige, que sa mise en scène serait de haute qualité. On croit s'étouffer : le film ne tient pas la distance. Une demi-heure pas mal, un peu étrange, et puis quoi ensuite ? Une croyance misérable en des effets éculés, des sursauts à tout-va, des coups appuyés, un man que total de caractère, pour un résultat de second rang.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Cinopsis.com

par Olivier Guéret

On ne pourra qu'être pétri de regrets devant cette absence de rigueur. Connaissant les talents de l'homme, on était en droit d'attendre quelque chose de plus qu'un simple portrait d'une famille provinciale typiquement américaine. Un portrait qui par ailleurs anéantit l'universalité (si chère à son auteur) du propos.

La critique complète est disponible sur le site Cinopsis.com

Le Nouvel Observateur

par François Forestier

Inspiré par la légendaire émission de radio d'Orson Welles, "La Guerre des mondes", M. Night Shyamalan établit une atmosphère lourde avec virtuosité. Et gâche tout : l'histoire a été écrite avec des semelles de plomb.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Parisien

par Pierre Vavasseur

(...) le scénario dérape vers le mysticisme, à la limite du ridicule. Le réalisateur devrait changer de recettes.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

L'Express

par Jean-Pierre Dufreigne

Voir la critique sur www.lexpress.fr

La critique complète est disponible sur le site L'Express

Obejctif-Cinema.com

par Cyril Rota

Si les deux premiers films de M. Night Shyamalan (...) avaient réussi à faire tourner unanimement la tête a des millions de spectateurs, gageons que celui-ci ouvre les yeux sur la pauvreté créative de son auteur.

La critique complète est disponible sur le site Obejctif-Cinema.com

TéléCinéObs

par Frédéric Faure

Les quatre premières minutes sont prometteuses (...). Le reste du film est affligeant (...).

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Télérama

par François Gorin

Il y a du Graham Greene dans ce personnage de pasteur dépasteurisé, comme il y a beaucoup de morceaux "old age" (signes de l'Amérique rurale, ancienne, éternelle ?) dans le doux potage new age que vous nous servez, cher M. Night. Si ce n'est que Graham Greene aurait bouffé sa Remington plutôt que d'imaginer pareil épilogue. Il faut dire qu'il était anglais, et qu'il n'a pas connu le 11 septembre.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Zurban

par Eric Quéméré

L'histoire ne tient pas debout, les dialogues sont indigents, les acteurs terre à terre. Décidément, rien ne vaut un bon vieux Hitchcock, copié, pillé, mais jamais égalé !

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top