Notez des films
Mon AlloCiné
    La Vie est un miracle
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Vie est un miracle" et de son tournage !

    Un fidèle de Cannes

    En 2004, Emir Kusturica revient au Festival de Cannes avec La Vie est un miracle, présenté en sélection officielle. Il est le seul, avec les réalisateurs Bille August , Francis Ford Coppola et Shohei Imamura, à avoir remporté deux fois la Palme d'or. La première pour Papa est en voyage d'affaires (1985), qui dénonçait les déportations politiques de la Yougoslavie communiste, sujet tabou à l'époque. La seconde viendra dix ans plus tard avec Underground. Kusturica a également reçu le Prix de la mise en scène en 1989 pour Le Temps des gitans.

    Double casquette

    Après avoir fait l'acteur dans La Veuve de Saint-Pierre et L'Homme de la Riviera, Emir Kusturica, retrouve les chemins de la réalisation avec La vie est un miracle. Il a également composé la musique du film, aux côtés de Dejan Sparavalo .

    Un film optimiste ?

    La parole à Emir Kusturica: "Je dirais que c'est un film tristement optimiste (...). Aujourd'hui, tout le reste fout le camp. Sans sombrer dans le pessimisme, on doit rester réaliste face à tout ce qu'on voit. Le siècle dernier a été marqué par les conflits; pourtant, j'ai l'impression qu'il y avait plus d'espoir que maintenant. (...) Dans notre monde dépourvu d'utopie, nous devons nous construire notre propre utopie, parce que chaque esprit sauvé, chaque âme sauvée, nous apporte quelque chose."

    Une parabole sur la guerre

    Sans chercher à "désigner la nation qui a raison, la nation qui a tort, l'agresseur et l'agressé", Emir Kusturica a tenté de réaliser une fable, une parabole sur la guerre. Le souvenir de la guerre des Balkans reste encore très vivace. Il ajoute:"Cette histoire se déroule pendant la guerre et, à mon avis, c'est ce qui lui donne toute sa dimension idéologique, parce que cette guerre était extrêmement sale. Rien à voir avec ce que vous avez vu à la télévision, dont le traitement superficiel et manipulateur décrédibilise tout. J'ai essayé d'approfondir les réactions humaines.

    Un film tragi-comique?

    Bien que l'histoire se déroule sur fond de tragédie guerrière, le réalisateur n'en oublie pas pour autant les traits d'humour. "Ca vient de l'écriture" précise-t-il; "C'est immédiat dans l'écriture, et lié à ma vision du monde. En tant que représentant du public sur le plateau, je veux qu'on me fasse rire." Et d'ajouter:"Je veux être touché par ce sentiment inconnu qui naît de l'interaction entre les gens, et des évènements. (...) Les éléments comiques sont nés de ma façon de voir les choses, de ma façon de mener ma vie. Quand un tournage dure une année entière, c'est notre vie qui finit par se trouver à l'écran."

    Des liens complices

    Emir Kusturica converse beaucoup avec ses acteurs, que ce soit avant le tournage, au moment des répétitions, que sur le plateau. "L'idée (...) c'est que les conversations que j'impose transitent toujours par mon objectif. Les cateurs doivent se faire une place dans ma vision des choses et de l'espace. Car l'espace joue un rôle aussi important que les personnages. Je dois me soumettre aux mouvements, à la lumière et à la détermination de la caméra."
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Star Wars: L'Ascension de Skywalker (2019)
    • 1917 (2019)
    • Les Incognitos (2019)
    • Les Filles du Docteur March (2019)
    • Play (2018)
    • Les Vétos (2019)
    • À couteaux tirés (2019)
    • Les Misérables (2019)
    • La Reine des neiges II (2019)
    • Underwater (2019)
    • Jumanji: next level (2019)
    • La Vérité (2019)
    • Les Enfants du temps (2019)
    • L'Art du mensonge (2019)
    • Docteur ? (2019)
    • SOL (2018)
    • Selfie (2018)
    • Le Meilleur reste à venir (2018)
    • Le Lac aux oies sauvages (2019)
    • L'Adieu (The Farewell) (2019)
    Back to Top